NON AU 19 MARS 1962 : Appel à la désobéissance patriotique et d'honneur !!!

Retrouvez-moi sur ma page Facebook (cliquer sur ce lien) !!!

19marstoxique

REFUSEZ DE CAUTIONNER CETTE NOUVELLE TRAHISON ETATIQUE DE TROP !!!

(Illustration empruntée au CRI.NET)


De sinistre mémoire, l'Etat français, aux affaires, en mars 1962, sous l'égide du Général Charles de GAULLE, a commis un terrible crime contre l'humanité (par procuration) et une haute-trahison étatique, sans précédent, dans l'Histoire de France et du Monde (la Shoah étant imputable au régime collaborationniste de Vichy) !!!

En l'espèce, les Accords d'Evian entérinés, le 18 mars 1962, par la France et, du côté FLN (qui n'était pas, rappelons-le, le Peuple algérien de toutes origines et/ou confessions), par Belkacem KRIM (à noter que la phonétique, de son patronyme, était, tristement, annonciatrice du génocide à venir), prévoyaient, notamment, un cessez-le-feu qui devait entrer en vigueur, logiquement, dès le lendemain à 12 heures... Toutefois, de nombreux éléments (rumeurs, télégrammes, ...) laissaient supposer, d'ores et déjà, que les membres du GPRA, en lutte intestine, ne respecteraient pas celui-ci. De surcroît, si ces accords "déviants permettaient, aux habitants d'Algérie, de droit commun (comprenez d'origine européenne et/ou de confession juive), de choisir entre deux options : soit de demeurer ressortissant algérien, soit de se faire rapatrier, en métropole ou dans l'un des autres territoires nationaux, en restant Français.

En revanche, ce traité discriminait, de facto, les tiers dits "de droit local" (ou musulmans, comme on les nommait jadis) déchus, arbitrairement, de leur nationalité. 

Pour "corser", le tout, les Harkis (terme générique pour désigner, désormais, tous les anciens membres des forces supplétives de l'armée française qui étaient, en réalité, des forces locales de maintien de l'ordre public régalien) devaient être désarmés et renvoyés, chez eux, dans la perspective de devenir le "gibier" des prédateurs flnistes.

Et, ce qui était prévisible, arriva, en l'occurrence : 150000 Harkis, plusieurs dizaines de milliers de Pieds-Noirs et 535 soldats métropolitains génocidés, avec préméditation et une extrême barbarie, par le FLN et ses "marsiens" (les sinistres résistants de la 25ème heure), au premier jour de ce pseudo-cessez-le-feu bafoué.

Par conséquent et, pour des raisons objectives, le 19 mars 1962 ne pouvait être retenu, comme date d'un cessez-le-feu parjuré... Toutefois, une opportunité législative (passage du Sénat à gauche) a contribué à l'exhumation, d'une proposition de loi de 2002, aussi scélérate qu'antipatriotique, pour en faire une commémoration officielle, via un artifice insidieux (le cessez-le-feu étant rebaptisé journée du souvenir).

L'ironie du sort a voulu que ce soit un fils de Harki vrai ou supposé, Kader ARIF, Ministre délégué en charge des Anciens Combattants, qui se prêta, devant le Sénat, à ce camouflet antipatriotique et atterrant, en vue d'y apporter une caution morale.

Ayant tant écrit, sur ce sujet et d'autres afférents, à ces pages très sombres, de l'Histoire de France, à l'instar de nombreuses personnes, il n'y a pas lieu de développer davantage (vous pouvez consulter les anciens articles en tapant les mots-clés requis dans l'onglet "recherches") sur cette célébration abjecte.

Néanmoins et, comme le firent, à l'époque, de nombreux officiers et gens de très bonne volonté refusant d'obéir, aux ordres étatiques et criminels, en abandonnant leurs frères d'armes, nous exhortons, les militaires, les associations d'anciens combattants, ... A la désobéissance patriotique et d'honneur, en ne participant pas à ce jour maudit méprisant tous les "Martyrs de la République Française" !!! 

Il est édifiant de prendre acte que cette trop "mauvaise farce" semble faire "jubiler", toute honte bue, la FNACA, une certaine gauche (héritière des porteurs de valises et devenue, par pur clientélisme, tiers-mondiste), ... Pareillement aux "ennemis d'hier" (franco-français à l'époque), le FLN considérant, avec une mythomanie extraordinaire, par le biais de sa propagande ubuesque, qu'il aurait obtenu une victoire militaire.

Paix aux Âmes de nos martyrs militaires ou civils (es) décédés ici ou là-bas !!!

Article à diffuser le plus largement possible si affinités.

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.