Bienvenue, Invité

SUJET: 1er MAI et Poésie

1er MAI et Poésie il y a 8 ans #1298

  • Oranie
  • Hors ligne
  • Rédacteur Platinium
  • Message: 107
Beaucoup de bonheur pour tous les internautes assidus de l'excellent site de Khader, et que notre espoir de voir triompher la Vérité se concrétise enfin.



Poème où une fille de Harki parle de son père.

En 54, tu avais 19 ans.
A 19 ans, on est encore un enfant.
Tu vivais dans ta belle Kabylie,
Plein de rêves et d'envies.
Mais la guerre survint.
Cette guerre qu'on a dit "sans nom",
Et qui emporta tes rêves d'enfant.
ton frère a osé résister,
Le FLN l'a tué,
Voilà le prix à payer
Pour pouvoir rester libre.
A 19 ans, tu n'étais plus un enfant.
On t'a appelé "Harki"
Quel drôle de nom pour un soldat ?
Cela signifie "être en mouvement".
Tu t'es battu fièrement et dignement
Près de tes frères d'armes
Défendant un drapeau
Que tu portes encore aujourd'hui bien haut.
Puis 62 est arrivé,
L'heure des comptes avait sonné
Il a fallu, contraint et forcé
Se décider et tout quitter.
Adieu oliviers, montages et figuiers !
"Adieu mon Algérie", tu disais.
Ils ont tué ton père lâchement
Pour se venger de toi,
72 ans il avait.
A 19 ans, tu n'étais plus un enfant.
Et puis la France
Tout reconstruire là-bas.
Terre nouvelle et méconnue
Ou tu as su
Trouver ta place.
Nous sommes nés
Sans jamais oublier notre passé.
Mémoire intégration, respect des autres,
Sont des mots qui te sont chers.
25 septembre 2005
Nous te rendons hommage
Toi le Harki.
Tes 19 ans sont bien loin
Tu as 70 ans et pourtant
Le passé t'a rattrapé.
Mais aujourd'hui nous sommes là,
Pour veiller sur toi.
Toi le Harki toujours en mouvement
Tu es bien vivant.
Sache en tout cas
Que nous sommes fiers de toi
Et surtout
Que la relève est là.
Nous n'oublierons pas.

Poème anonyme d'une fille de Harki, publié sur la revue PN d'Hier et d'Aujourd'hui.
Tu resteras fidèle aux tiens, surtout si la nation les oublie ou les diffâme.

Re:1er MAI il y a 8 ans #1299

  • Khader
  • Hors ligne
  • Moderateur
  • Message: 449
Bonjour Oranie et à toutes et tous les internautes,
Je te remercie, Chère Oranie, de mettre un peu de poésie dans ce monde de fous.
Alors, à qui le tour ? Prêts, à vos claviers, partez !!!
A.F. Très Cordialement,
Khader MOULFI

Re:1er MAI il y a 8 ans #1301

  • Oranie
  • Hors ligne
  • Rédacteur Platinium
  • Message: 107
Bonjour Khader et tous les amis

EXIL
J'ai laissé mon soleil
Les rues blanches de chaux
L'air chaud et sensuel
De mon pays si beau
Et les orangeraies
Qui coloraient l'azur
Et les verts citronniers
Qui parfumaient l'air pur.
Ma maison chaleureuse
Le poêle de ma cuisine
Aux odeurs savoureuses
D'orient et de quinine
Et le chant des cigales
Et les champs d'oliviers
La chaleur matinale
D'un éternel été.
J'ai laissé mon désert
Que je vois ça et là
Comme un mirage en vers
Sahara, Sahara
Sirocco décadent
Et ses flammes de sable
Qui chantaient en cadence
La langoureuse valse.
Oubliant ma mémoire
Et les miens et leur tombe
Pour une toute autre histoire
Où la pluie tombe en trombe
Là j'ai laissé mes rêves
Malgré moi sur le quai
Et le temps d'une trêve
Le bateau m'emportait
Rivage de l'enfance
Le rivage d'en face
C'est celui de la France
Celui du temps qui passe
Abandonnant la mer :
Ma méditerranée
Aux reflets si amers
Aux larmes si salées
Pour une tramontane
Air qui roule les « R »
Des villes et des montagnes
Froides comme la guerre
Quand j'ai perdu ma terre
Pour gagner ma patrie
Et rentrer dans l'hiver
En quittant l'Algérie.
Jérôme El Malek
Tu resteras fidèle aux tiens, surtout si la nation les oublie ou les diffâme.

Re:1er MAI il y a 8 ans #1302

  • billy
bonjours à toutes et tous. de très belles poésies!malheureusement je n' ai pas ce don là! merci tout de mème oranie car c'est un réel plaisir à lire.amicalement...

Re:1er MAI il y a 8 ans #1303

  • Oranie
  • Hors ligne
  • Rédacteur Platinium
  • Message: 107
Bonjour Khader, Billy et les amis
Les Colonialistes
Voilà un an déjà, sur les quais de Port-Vendres,
je regardais songeur, des larmes plein les yeux,
Un bateau accoster ... et j'en ai vu descendre
De gros capitalistes, des jeunes et des vieux...
Les Comités d'accueil étaient déjà en place
C'est grand, c'est généreux, je le savais, la France
La Croix-Rouge, était là ... d'officiels pas de trace,
A part les CRS, mais sans armes, nuance...
Il y avait aussi, pour accueillir ces hères,
Le Secours Catholique, une OEuvre d'Israël,
Mais j'ai cherché en vain d'un fameux Ministère,
Quelque représentant ... Incroyable et réel !
je les ai vus descendre du bateau de l'exil,
Ces gros capitalistes ... avec pour tout bagage
Qui, un vieux chat pelé, qui une vieille cage,
Et les plus fortunés un tourne-disque à piles
je les ai vus descendre comme un troupeau vendu
je les ai vus parqués, dans les halls, sur les quais.
je les ai vus pleurant, certains à moitié nus,
Ces gros capitalistes... dont on a tant parlé

poème du regretté Jean Cianfarani, écrit en 1963 à Rivesaltes (décédé à l'âge de 43 ans)
Tu resteras fidèle aux tiens, surtout si la nation les oublie ou les diffâme.

Re:1er MAI il y a 8 ans #1304

  • Marie
  • Hors ligne
  • Rédacteur Régulier
  • Message: 23
Merci Oranie...j'ai moi aussi gardé le souvenir des citrons verts de Kabylie ,le parfum des figuiers .

Comme les odeurs sont évocatrices !!!!
Moderateurs: sarki, Khader
Temps de génération de la page: 0.39 secondes
Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Qui est en ligne ?

Nous avons 83 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui469
mod_vvisit_counterHier572
mod_vvisit_counterSemaine469
mod_vvisit_counterMois9586
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com