Bienvenue, Invité

SUJET: Sommes-nous Français pour DELANOË ?????

Re:Sommes-nous Français pour DELANOË ????? il y a 9 ans #1214

  • Khader
  • Hors ligne
  • Moderateur
  • Message: 449
Bonsoir Marie et à toutes et tous les internautes,
J'avais commencé à lire son premier roman "Le Serment des barbares" (écrit par Boualem SANSAL en 1999 et publié aux éditions Gallimard) mais que je n'ai pas pu terminer faute de temps et de priorités littéraires !
Dès que je finirai de le lire, nous pourrons en parler sur le site.
Néanmoins, M. SANSAL est un pur "produit FLN", eu égard à son cursus professionnel et politique et, je me méfie des personnes critiquant, le régime et, toujours, en vie au sein de cette dictature génocidaire.
Quant à DELANOË, il sonnera le glas pour le PS, s'il en devenait le Premier Secrétaire et, par définition, le candidat naturel socialiste pour les Présidentielles de 2012. Mais, il n'est pas l'unique responsable, de la "désintégration républicaine en marche" car tous les politiciens de gauche et de droite le sont depuis plus de 30 ans par lâcheté, laxisme et clientélisme.
A.F. Très Cordialement,
Khader MOULFI

Re:Sommes-nous Français pour DELANOË ????? il y a 9 ans #1218

  • Marie
  • Hors ligne
  • Rédacteur Régulier
  • Message: 23
Bonjour Khader

J'ai lu également "le village de l'allemand" .

je ne savais pas qu'il était "FLN"...je sais qu'il a été haut fonctionnaire au gouvernement "boutef" et viré après l'écriture d'un de ses livres.

Je n'osais pas en parler par peur pour sa vie...sachant qu'il vit toujours an Algérie.

Mais tu m'ouvres les yeux semble-t-il et je t'en remercie.

Re:Sommes-nous Français pour DELANOË ????? il y a 9 ans #1219

  • Khader
  • Hors ligne
  • Moderateur
  • Message: 449
Bonsoir Marie et à toutes et tous les internautes,
En réalité, je n'ai pas d'éléments me permettant d'affirmer que Boualem SANSAL serait, vraiment, membre du FLN mais, quand on sait que pour un simple emploi de pompiste, en Algérie flniste, il est demandé de produire une carte de "chouhada" ou de "moudjahid" (la plupart du temps des "marsiens", les résistants de la 25ème heure) ou d'enfants de, je doute que pour un emploi de Haut-Fonctionnaire au Ministère de l'Industrie, un non-FLN soit admis !!!
Par ailleurs, il faut s'évertuer à décrypter, systématiquement, le double-langage faussement critique et repentant, de certains flnistes, comme par exemple Mohammed HARBI (ancien cadre du FLN durant la pacification et devenu, désormais, prof d'histoire, plutôt, de propagande, en France !), pour demeurer circonspect quant à leurs véritables desseins.
D'ailleurs, fustiger le FLN, en apparence, n'équivaut pas, évidemment, à aimer la France et les Français.
Enfin, lorsque l'on gêne, réellement, dans une pareille dictature, on est, en général, immédiatement, "liquidés" sans préavis.
A.F. Très Cordialement,
Khader MOULFI

Re:Sommes-nous Français pour DELANOË ????? il y a 9 ans #1228

  • samo
Salam,

Moulfi, est-il vrai que le Conseil d'Etat donne les mêmes droits aux Algériens et à leurs enfants (sous prétexte qu'ils étaient des anciens Harkis) qu'aux RONA?. J'ai appris que beaucoup d'associations de Harkis ont défendu cette cause.

Salam,

Re:Sommes-nous Français pour DELANOË ????? il y a 9 ans #1229

  • Khader
  • Hors ligne
  • Moderateur
  • Message: 449
Bonjour Samo et à toutes et tous les internautes,
Tout d'abord, j'ai toujours été très "prudent" sur ce que l'on appelle "les Harkis restés en Algérie" car, en général, les vrais Harkis qui ne furent pas rapatriés ont été, principalement, massacrés par le FLN et les "marsiens" et, à écouter le nombre de ceux-ci avancé, par certains, on a l'impression que toute l'Algérie d'avant le 05 juillet 1962 était composée de Harkis !!!
Mais, le problème est complexe, notamment, pour ce qui concerne les enfants orphelins de Harkis tués, entre 1954 et 1962, qui n'ont pas pu bénéficier de leur statut légitime de "Pupilles de la Nation" puisque leurs pères sont morts pour la France et, je pense qu'il faudrait des études au cas par cas pour les dossiers fiables.
En revanche, une multitude de "réfugiés sociaux algériens" arrive, chez nous, avec des documents peu probants voire falsifiés, sur la qualité vraie ou supposée de Harkis, d'un de leurs proches, afin d'obtenir la nationalité française et plus si affinités.
Ensuite, c'est le préfet qui décide d'accorder ou pas, la nationalité française, à ces "RONA rétroactifs" et, le Conseil d'Etat s'est borné, tout simplement, via la saisine de Charles TAMAZOUNT, entre autres, à déclarer que la date limite d'obtention de la nationalité française fixée, par la loi du 23 février 2005, à 1995, pour obtenir la dérogation y afférente, était discriminatoire.
Donc l'annulation des articles attaqués, par le Conseil d'Etat, aura pour effet de revenir aux anciens dispositifs de la Loi ROMANI de 1994 sauf si une nouvelle loi était "pondue" entre temps.
Néanmoins, cela aura, très certainement, des conséquences sur les droits à l'allocation de reconnaissance, pour les orphelins éligibles et les Harkis rapatriés mais, ayant obtenu la reconfirmation de leur nationalité française, par déclaration récognitive, après le 1er janvier 1973.
Enfin, je pense que c'est à l'Algérie du FLN de régler le dossier, de ses ressortissants (qu'ils furent un temps Harkis ou pas)), dès lors où ces derniers ont décidé de rester dans ce pays qui n'était plus la France même s'ils regrettent, désormais, leur choix plus de 46 années après.
Affaire à suivre...
A.F. Très Cordialement,
Khader MOULFI
Moderateurs: sarki, Khader
Temps de génération de la page: 0.34 secondes
Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Qui est en ligne ?

Nous avons 70 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui372
mod_vvisit_counterHier513
mod_vvisit_counterSemaine1291
mod_vvisit_counterMois9137
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com