Bienvenue, Invité

SUJET: LE DRAME HARKI FACE A LA CENSURE

LE DRAME HARKI FACE A LA CENSURE il y a 11 ans, 7 mois #6

  • NASH
LE DRAME HARKI FACE A LA CENSURE
Ecrit par Nash
17-04-2006




"Le drame harki sous le poids du silence et de la censure,
une histoire jetée à la mer"



LE DRAME HARKI FACE A LA CENSURE

Les médias ou un drôle de professionnalisme !

DRING DRING ... !!!




Ceci est un appel au réveil des médias de France qui semblent endormis, ou bien, ne pas être intéressés, par la communauté harkie qui, pourtant, représente un nombre considérable d'individus et possède une histoire particulière et sans précédent (N.D.L.R. La trahison étatique des Harkis pour service rendu à la Mère Patrie).

Quand les journalistes, dignes de ce nom, se mettront-ils à faire correctement et, donc, objectivement leur travail qui les passionne ? Car ne pas parler des RONA et de leur combat, afin de les aider à éveiller l'intérêt de la population, revient à se mettre du côté de ceux qui conspirent sans relâche à enterrer le dossier harki sans que celui-ci ne soit traité comme il se doit.

Certes, et je l'accorde, les médias ont, ponctuellement, invité notre "incontournable pseudo élite intellectuelle RONA" (de grands adeptes du " néant verbal ", du moins en ce qui concerne les revendications légitimes et pragmatiques des Harkis et leurs Familles), mais nous, ce que nous voulons, c'est qu'un jour, une chaîne de télévision prenne son courage à deux mains, et invite sur le plateau d'une émission consacrée aux RONA un " vrai " militant ne pratiquant pas la langue de bois, et pour qui, seul l'aboutissement du règlement total des revendications de la population harkie compte.

Les médias feraient-ils donc partie de cette complicité nationale qui s'étend, parfois, de l'autre côté de la méditerranée ? Alliance sordide et consensuelle, ayant pour but " macabre " et pour mission finale, "l''autodafé" de tout ce qui englobe la question et le problème des Harkis et leurs Familles.



A quand un ZORRO de la télévision prenant, l'initiative de convier un militant que l'on aura, nous, choisi pour ses qualités, au risque de se faire des ennemis en remontant à la surface, le "drame harki occulté" ? Ce qu'essaie d'enterrer, la France (vous savez ce pays des droits de l'homme et du citoyen à la formule magique " liberté, égalité, fraternité "), depuis presque 45 ans.

Vous l'aurez compris, ceci est un " appel d'offre ", et nous comptons bien faire déjanter ceux qui ont cru que les RONA sombreraient dans l'anoxie en tentant de les étouffer honteusement, car il ne faut pas oublier que même si notre histoire a été " braquée" et frauduleusement modifiée pour faire les affaires du FLN et de leurs amis, que nous, les descendants des " guerriers" Harkis, détenons la vérité par la transmission orale des faits. Héritage limpide et réel qui s'est effectué de père en fils depuis 1962, complété par des documents, des photos, des témoignages et autres, en l''occurrence, un capital culturel, historique, que rien ni personne ne pourra nous retirer.

Alors, chers médias, journalistes, présentateurs radio,... grandissez-vous en vous mettant au service d'une noble cause, et pour cela vous n'avez qu'une seule chose à faire. A savoir, inviter une personne qui en vaut la peine car la liberté d'expression est une notion chère à notre patrie, mais encore faut-il nous donner les moyens de parler.



Nash

Re: LE DRAME HARKI FACE A LA CENSURE il y a 11 ans, 7 mois #8

  • Khader
  • Hors ligne
  • Moderateur
  • Message: 449
Bonjour à toutes et tous les internautes,

Je pense, effectivement, que le "drame harki" est, sciemment, frappé, par la censure, car nul n'ose ouvrir cette "boîte de pandore explosive".

Par ailleurs, l'ère des BOURGES, ELKKABACH et consorts (pro-FLN de notoriété publique) a, très largement, contribué à instaurer ce "mur du silence".

De plus, aucun chef d'Etat n'a osé, depuis 1962, se pencher, sur le dossier RONA, afin de le régler, une fois pour toutes, car les enjeux sont astronomiques, sans parler des "pressions flnistes" et du "clientélisme électoral des franco-algériens" !!!

Donc, la solution idéale, pour tous les protagonistes (à l'exception des Harkis et leurs Familles), est de censurer, les vrais militants (es), afin de poursuivre la propagande anti-harkis, comme la "poussière" que l'on glisse sous le tapis.

Mais, un jour, la vérité finira par remonter !!!

Très cordialement,

Khader MOULFI (Roubaix)

Re: LE DRAME HARKI FACE A LA CENSURE il y a 11 ans, 3 mois #153

  • prosunt

Re: LE DRAME HARKI FACE A LA CENSURE il y a 11 ans, 2 mois #185

  • azur
Bonjour,

En lisant ces posts sur la censure qui frappe la cause des Harkis, je souris, en me rappelant qu'une fois, mon enfant que j'adore avait fait une bonne bêtise ! et que j'avais feint n'avoir rien vu rien entendu pour ne pas avoir à l'accabler ! le Général Charles De Gaulle on l'aime! bien plus qu'on le croirait apparemment! alors, qui oserait soulever " ce tapis" dont parlait notre cher Khader? il y a en dessous 150000 âmes supprimées par un calcul inimaginables et là, je ne souris plus!.

Azur

Re: LE DRAME HARKI FACE A LA CENSURE il y a 10 ans, 8 mois #668

  • Oranie
  • Hors ligne
  • Rédacteur Platinium
  • Message: 107
Bonjour Khader et tous les internautes,

Les médias ne sont pas neutres.Leurs règles de fonctionnement sont fondées sur la dictature de l'instant, de l'émotion, de l'image, du spectaculaire et de l'approximation systématique.

Ensuite, ils participent à l'imposition d'une grille de lecture obligée faite d'un mélange de connivences, de mimétisme et de paresse intellectuelle, sous le regard permanent et inquisitorial de l'idéologie du "politiquement correct'.

Les journalistes ont une incapacité à avoir une opinion personnelle, tous les sujets traités sont recouverts d'un voile d'uniformité.

IL FAUDRAIT FAIRE UN GRAND MENAGE. De plus il y a un formatage de gauche, dans les écoles de journalisme, on ne leur a pas appris à penser par eux-mêmes. On ne leur a pas appris à chercher les informations, ils savent davantage manier les ciseaux et le pot de colle pour faire ce qu'on appelle du copié/collé.

Ainsi quand on lit un quotidien, on a l'impression de les avoir tous lus. Quand on regarde les infos TV, même combat, tous dans le même panier de la pensée atrophiée.

C'est un constat navrant de l'information. Pour les Harkis, il faut dire que la tête pensante de toutes les chaînes de TV, et même après : la présidence du CSA ont été tenues par un ennemi implacable, je nommerais le sieur BOURGES.

Nous connaissons son histoire, chargé de mission auprès du garde des sceaux Edmond Michelet, il entreprit, à l'initiative de son ministre, des missions clandestines afin de sauver de nombreux militants FLN menacés de mort. C'est à cette époque qu'il rencontre à la prison de Fresnes Ben Bella dont il fut après l'indépendance le conseiller.

Il a pris la nationalité algérienne (extrait du journal officiel du 9.08.1963). Un voile discret a couvert son changement de nationalité (et de religion) lorsqu'il devînt PDG de TF1. Ensuite il a sévi sur la 2 et 3 (audio-visuel public). Puis il est devenu le Président du CSA.

45 ans de droite et de gauche nous ont conduit où nous sommes. Car les ministres des deux bords sont tous complices, exemple : Roland DUMAS, avocat des FLN à Alger, qui a été aussi Président du Conseil Constitutionnel, autre exemple les chiraquiens au pouvoir depuis 12 ans (et plus) qui ne veulent pas reconnaître la responsabilité des gaullistes et de 2 Gaulle en particuler dans la trahison et la forfaiture, envers les Harkis et les PN.

TOUT EST VEROUILLE.

MAINTENANT, APRES 45 ANS, IL EST TEMPS DE FAIRE SAUTER LE VERROU.
Tu resteras fidèle aux tiens, surtout si la nation les oublie ou les diffâme.

Re: LE DRAME HARKI FACE A LA CENSURE il y a 10 ans, 7 mois #705

  • yannick
Finalement, on en revient toujours au même constat: ouvrir le dossier harki en profondeur et de manière objective, c'est effectivement remettre en cause 45 années de compromissions avec le pouvoir algérien mais aussi de conformisme intellectuel qui a permis aux gouvernements successifs, de droite comme de gauche de se blanchir la conscience par rapport aux drames de l'après-19 mars 1962. C'est un verrou très difficile à faire sauter car il exige de la "mediacratie" une remise en question radicale de ses positions tiers-mondistes et "anticolonialistes".

Et pourtant, il y une question que toute personne de bons sens ne peut que se poser: quel avenir pour un pays qui débute son indépendance par le massacre de milliers de compatriotes harkis et PN? La réponse est évidente pour toute personne de bonne foi: aucun. Guerre civile, dictature, corruption, marasme économique etc...C'est l'histoire de l'Algérie durant ces 45 dernières années et le problème harki résume tout cela à lui tout seul: victimes du FLN, victimes de la lâchete du gouvernement français de l'époque puis de l'indifférence intéressée des gouvernements successifs (trop préoccupés de cultiver la dictature FLN?, victimes du mensonge ou du silence de nombreux médias tétanisés par l'intelligentsia progressiste qui a réussi à imposer sa vision de l'histoire à notre société et, malheureusement à notre école publique. Oui, il faut faire sauter ce verrou, mais comment?
Moderateurs: sarki, Khader
Temps de génération de la page: 0.41 secondes
Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Qui est en ligne ?

Nous avons 63 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui255
mod_vvisit_counterHier281
mod_vvisit_counterSemaine1936
mod_vvisit_counterMois7520
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com