Bienvenue, Invité

France-Algérie, une mémoire toujours à vif
(1 visualisation(s)) (1) Invité
  • Page:
  • 1
  • 2

SUJET: France-Algérie, une mémoire toujours à vif

France-Algérie, une mémoire toujours à vif il y a 10 ans, 10 mois #77

  • Boualem
France-Algérie, une mémoire toujours à vif
Un colloque sur l'histoire franco-algérienne s'ouvre aujourd'hui à l'ENS lettres(Ecole normale supérieure Lettres et sciences humaines Lyon). Un sujet toujours sensible, qu'une nouvelle génération d'historiens veut dépassionner.(20/06/2006)
- Source
- Le colloque International

Re: France-Algérie, une mémoire toujours à vif il y a 10 ans, 10 mois #78

  • Khader
  • Hors ligne
  • Moderateur
  • Message: 449
Bonjour Boualem et à toutes et tous les internautes,

Bien entendu, à la lecture du programme, ce colloque semblait prometteur mais il suffit de consulter la liste des intervenants, aux débats, pour se convaincre du contraire car il s'agit, bel et bien, d'une manipulation du FLN et de leurs sympathisants français.

J'ai déjà évoqué, ce colloque, dans mon article sous la rubrique actualités, du 14 juin dernier, intitulé : "Lyon sera l'hôte d'une Foire à la propagande FLN" qui a été repris dans la presse lyonnaise et autres médias de la région Rhône-Alpes !!!

Par ailleurs, je ne pense pas qu'avec des gens anti-harkis comme Gilbert MEYNIER (ayant déclaré que les harkis n'étaient ni plus ni moins que des mercenaires), Claude LIAUZU (confondant la légitimité d'un peuple à obtenir son indépendance et la réalité de la pacification en Algérie), ... et toutes celles et ceux qui passent leur temps à s'adonner au révisionnisme et au négationnisme (par anachronismes), l'on puisse faire un débat contradictoire et sincère.

Alors, lorsque l'on nous annonce la participation, des "godillots algériens" qui se prétendent être des "historiens", là on n'y croit plus du tout !!!

Et cerise sur le gâteau, devinez qui est la seule RONA (ou supposée RONA) invitée à ce colloque ? Eh oui, Fatima BESNACI-LANCOU (celle qui commémore avec le FLN et leurs porteurs de valises et d'idéologie, le 17 octobre 1961, qui demande pardon en notre nom à des terroristes poseurs de bombes du FLN, qui veut nous diluer avec les immigrés sans rapport avec notre histoire spécifique et sans précédent et notre créance étatique et historique, ...).

En conséquence, Jacques CHIRAC aurait dû tourner 7 fois sa langue dans la bouche, avant de déclamer des inepties telles que : "l'histoire doit être écrite par les historiens..." car, dans ce contexte, les historiens ou supposés ne l'écrivent pas mais ils la REECRIVENT selon leur allégeance au marxisme et au FLN.

Très cordialement,

Khader MOULFI

Re: France-Algérie, une mémoire toujours à vif il y a 10 ans, 10 mois #79

  • SAURIA
Bonjour à toutes et tous,

Pour ma part je rajouterai, qu'il est quand même surprenant que ce sont les historiens signataires de l'abrogation de l'article 4 qui sont les intervenants de ce séminaire.

L'annulation de cette loi leur ouvre une porte et ne les laissons pas penser que l'histoire s'écrira sans nous.

Notre gouvernement a fait preuve de lâcheté mais nous, dignes enfants, nous ne permettrons pas que la mémoire de nos parents soit salie.



Sauria

Re: France-Algérie, une mémoire toujours à vif il y a 10 ans, 10 mois #80

  • azur
Bonjour à tous,

Tout à fait d'accord quant à Madame Fatima Besnaci-Lancou et Mr Gilber Meynier, la première s'excuse auprès de Algériens en notre nom, ce qu'on ne lui avait pas demandé que je sache, aussi elle ne déplore combien de fois, que les refoulements des cerceuils de Harkis à la frontière Algérienne! nous savons tous, qu'ici nous deviendront poussière comme là-bas, notre combat n'est pas de devenir meilleurs poussière en Algérie.
Consernant les propos de MR Gilbert Meynier, qui traîte les Harkis de mercenaires, il faut comprendre qu'il a enseigné à l'Université de Mentouri à Constantine après 1962 et il est désigné comme Maître par un Archiviste de renom Constantinois! donc pro-FLN Mr Meynier ! ses paroles en notre encontre sont viles et c'est pourquoi je pense que Monsieur Hamoumou fut écarté du colloque de Lyon, pro-FLN oblige!.

Re: France-Algérie, une mémoire toujours à vif il y a 10 ans, 10 mois #81

  • Khader
  • Hors ligne
  • Moderateur
  • Message: 449
Bonjour à toutes et tous les internautes,

Imaginez un seul instant que le FLN raconte, la vérité, en disant qu'ils étaient des terroristes qui ont tué plus de civils (incluant les musulmans) que de militaires français, sur les champs de batailles.

Que ces "pseudos libérateurs" ont perpétré un "racket" (le fameux impôt révolutionnaire sous peine de mort en cas de refus de le payer), violé des femmes musulmanes et autres, organisé des descentes dans les villages pour enrôler de force les hommes valides, massacré des gens innocents pour l'exemple, instauré la terreur pour devenir la seule organisation susceptible de signer les Accords d'Evian (en exterminant, notamment, les messalistes, puis, les harkis désarmés, après le 19 mars 1962, afin de prévenir tout coup d'état).

Que ces "sombres z'héros" ont envoyé, sciemment, des femmes, des enfants, ... manifester, sous la contrainte, à Paris, le 17 octobre 1961, en ayant pris le soin, préalablement, de commettre des attentats meurtriers et réitérés, contre des policiers, afin de contribuer à accentuer, la répression de la force publique, à l'encontre du FLN (du moins leurs boucs-émissaires mis au premier rang), pour exporter, leur terreur (pour demeurer les seuls en lice pour signer les Accords d'Evian) mais, également, se faire passer pour des martyrs (es) a posteriori.

Que les soi-disant leaders du FLN étaient, en majorité, des planqués (en Egypte, en Tunisie, ...) ou des "emprisonnés", en France, qui n'ont, jamais, été sur le moindre champ de bataille en Algérie.

Que les porteurs de valises du FLN (de métropole ou d'Algérie) étaient des "marxistes intégristes" (supporteurs de toutes les dictatures communistes et du goulag qui ont fait plus de 200 millions de morts), ont "trahi", leur pays, en collaborant avec cette "organisation terroriste" (le FLN étant assimilé à des révolutionnaires marxistes).

Que dès 1954, le FLN avait passé, des accords, avec les pétroliers français, afin de ne pas faire sauter les puits de pétrole et autres gazoducs, moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes en contrepartie (la corruption était déjà de mise chez ces despotes flnistes).

Que le FLN a autorisé, jusqu'en 1975, la France a effectué, ses essais nucléaires, dans le désert algérien (indépendance et nationalisme, avions-nous dit ?) !!!

Que dès 1962, le FLN a mis en place, une dictature militaire, pour conserver le pouvoir et spolié le peuple réputé, fallacieusement, libéré (de qui ?), afin de poursuivre sa "corruption pyramidale".

Voilà pourquoi, le FLN et leurs amis "gauchistes rouges" (même s'ils se disent parfois roses ou verts), se doivent d'inventer, un "passé plus glorieux et vendeur", via leur propagande, car la réalité l'est beaucoup moins (doux euphémisme, vous en conviendrez ?) !!!

Très cordialement,

Khader MOULFI

Re: France-Algérie, une mémoire toujours à vif il y a 10 ans, 10 mois #83

  • azur
Bonjour à tous,

Monsieur Moulfi personnellement j'ai des amies témoins du droit de cuissage par des Fellagas sur des jeunes Musulmanes de Mechta et autres exactions régulières, on ne peut nous mentir au moins là dessus.
  • Page:
  • 1
  • 2
Moderateurs: sarki, Khader
Temps de génération de la page: 0.41 secondes
Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Qui est en ligne ?

Nous avons 62 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui389
mod_vvisit_counterHier432
mod_vvisit_counterSemaine1194
mod_vvisit_counterMois11240
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com