La France se FLNise au grand jour !!! Quid des Harkis,  leurs Familles et la Nation quand la France algérienne sera devenue effective et définitive ?

Supermenteur et le "gnome despotique du FLN" Ziziz BOUTEFLIKA se congratulant de leurs "turpitudes étatiques", no comment !!!

 

"Bonjour ici Londres, la France libre et démocratique parle aux Français nationaux et colonisés par le FLN  & ses binationaux !!!". Vous devez vous demander, très certainement, "mais quelle mouche vient de le piquer ?" (cet éternel râleur insatisfait de Khader MOULFI) pour venir déclamer, à nouveau, ce "slogan de la France libre", durant la seconde guerre mondiale et l'occupation nazie dans l'Hexagone et la quasi-globalité de la  Planète Bleue ? 

En ce samedi 25 novembre, je m'apprêtais à rédiger, un "compte-rendu détendu", sur les "Etats-Généraux de la Communauté Harkie" (pas si généraux que cela au demeurant !) s'étant déroulés, samedi dernier, à Paris et, auxquels j'ai pu participer afin d'y faire un reportage pour "coalition-harkis.com". En l'espèce, je voulais vous relater, notamment, ma "rencontre furtive et surréaliste", avec Benjamin STORA et, d'autres "anecdotes plus ou moins croustillantes", afin de mettre un peu de "gaieté" et de "causticité", dans ce "contexte général très morose et alarmant", à travers notre "monde si cruel".  J'allais, aussi, prendre la "résolution anticipée", avant le 1er janvier 2007, de me mettre, dès à présent, à la "diète" eu égard à mes "trop bonnes joues" que j'avais pu remarquer sur les photos (je ne dis pas merci au photographe et, non moins, ami et frère de lutte, qui ne m'avait pas loupé ce jour-là !!!).

Bref, j'allais sévir, une fois de plus, dans la joie et la bonne humeur, via mon "clavier au vitriol" (dixit certains de mes détracteurs rancuniers), quand soudain, je fus interpellé, par de nombreux courriels et autres appels téléphoniques, afin de m'informer, de la teneur d'un "article surréaliste et préoccupant" paru, dans le "torchon flniste de propagande", à savoir El Watan (les amis satrapes algériens, de Benjamin STORA, qui m'avaient taillé un costard, à l'instar d'autres journaux de désinformations d'ici et là-bas, il y a environ un an, lors d'une polémique créée de toutes pièces par notre storien du FLN), dont je vous laisse le soin d'apprécier, par vous-même, son contenu très prévisible (si si, je vous l'avais dit et redit mais vous ne m'avez pas écouté mes chers internautes dissipés !!!).

 

Article du journal algérien El Watan du 23 novembre 2006


Les autorités politiques algériennes semblent avoir enfin compris
l'importance stratégique de disposer d'une diaspora forte et dynamique dans
les pays des grandes puissances de ce monde. Les affaires étrangères
viennent, en effet, d'instruire les chancelleries algériennes à l'étranger,
notamment en Europe et aux Amériques, de s'ouvrir sur les communautés et
leur fournir aides et assistance pour s'affirmer dans les pays d'accueil.

Cette feuille de route n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd
puisque le consul général d'Algérie en France, Abderrahamane Meziane Chérif,
a réuni, il y a quelques jours, les représentants du mouvement associatif
algérien en France pour leur faire part de ce que l'Algérie attend d'eux. Et
de l'autre côté de l'Atlantique, au Canada, son homologue, Abdelaziz Sebaâ,
lui renvoie l'écho, en appelant les associations algériennes à « constituer
un réseau de solidarité et d'entraide ». La simultanéité des deux
initiatives prouve au moins une chose : les décideurs d'Alger ont changé de
stratégie dans leur façon de considérer la communauté algérienne à
l'étranger. On n'en est désormais plus dans l'incantation patriotique
ressortie à chaque rendez-vous électoral. Le pouvoir d'Alger veut rompre
avec sa fâcheuse manie de se rappeler des « émigrés » uniquement quand il a
besoin de leurs voix, à l'occasion des scrutins. Il entend, dorénavant,
tirer le meilleur de ses enfants qui, dans la majorité, occupent des postes
stratégiques dans leurs pays d'accueil, notamment les émigrés bardés de
diplômes de la dernière génération. Pour cause, depuis la fameuse Amicale
des Algériens en Europe, l'Algérie est restée orpheline d'une représentation
associative digne de ce nom et sa diaspora disséminée et séparée de la mère
patrie dont elle ne garde que les couleurs de l'emblème en souvenir.

Diplomatie parallèle

Pendant ce temps, beaucoup de pays arabes, ayant compris l'enjeu
d'avoir un appui associatif, ont constitué des lobbies érigés en véritables
courroies de transmission de leurs politiques pour défendre les intérêts de
leurs pays respectifs. Il n'est qu'à voir l'activisme des associations
marocaines en France, en Espagne, en Hollande et en Belgique et même aux
Etats-Unis qui relayent la propagande de Sa Majesté par rapport au dossier
sahraoui. L'Algérie, elle, a terriblement souffert, durant les années de
braise, de l'image qu'on donne d'elle dans les capitales occidentales, à
laquelle nos honorables ambassadeurs n'ont pu faire face. Une image en
partie rendue possible par ce constat de carence d'une société civile
algérienne à l'étranger réduite à pleurer sur un pays dont elle se détachait
jour après jour. Mieux vaut tard que jamais. Le fait que le gouvernement
algérien a pris maintenant conscience de l'importance, mais surtout de la
nécessité d'encadrer ses ressortissants d'ailleurs, notamment dans les
grands pays, est déjà un pas en avant dans le processus visant à créer une
sorte de diplomatie parallèle au grand bénéfice du pays. « Il est nécessaire
d'élargir notre vision dans le cadre d'une nouvelle démarche, en favorisant
la création d'associations socioprofessionnelles d'un type nouveau. » Ce
propos du consul général d'Algérie en France résume parfaitement ce souci,
nouveau, de rétablir les liens entre l'Algérie et ses enfants. M. Sebaâ,
lui, appelle publiquement les Algériens du Canada à « s'affirmer en tant que
minorité visible ». C'est dire que les autorités algériennes semblent avoir
décidé d'investir le terrain du lobbying en Europe et aux Etats-Unis, à
l'effet, pourquoi pas, de peser sur les décisions de leurs pays d'accueil,
tout au moins, contrer la propagande anti-algérienne qui a le vent en poupe
depuis plus d'une décennie. Il n'est sans doute pas fortuit de voir les
acteurs français de la prochaine présidentielle s'astreindre au crochet
d'Alger. Le poids de notre communauté oblige les prétendants, y compris le
mal aimé Sarkozy, à draguer ces Algériens de France. Il est loisible
d'imaginer la force de frappe et le poids qu'aurait un lobby organisé des
Algériens de France sur les enjeux politiques. En France et en Algérie.

Hassan Moali

NDLR : aux élections présidentielles, n'hésitez surtout pas à voter,
aux deux tours, pour un(e) candidat(e) favorable au vote des étrangers, cela
permettra de mieux les intégrer...

 

Diantre ! Cet article a, toutefois, le "mérite" d'être très explicite, quant au "rôle" joué, par les "Chevaux de Troie du FLN" (les binationaux franco-algériens), dans la "désintégration républicaine annoncée", puisqu'ils sont mandatés, à l'évidence, par le "despotat flniste", pour tenter de perpétrer, une "OPA citoyenne", sur notre pays, par l'intermédiaire de leurs "cartes d'électeur", plus efficaces et insidieuses qu'une "armée coloniale d'antan" !!!

Cependant, il convient de préciser que les Algériens ne sont pas les seuls à opérer, de la sorte, puisque tous les Etats étrangers se comportent ainsi, par l'entremise de leurs "ressortissants binationaux", dans la perspective de s'infiltrer, dans la "passoire juridique et frontalière" qu'est l'Union Européenne et, plus particulièrement, la France, se croyant, encore, dans les années 60.  D'ailleurs, leur arrogance n'est-elle pas exprimée, par les "appels incessants et de défi", de nos "binationaux conquérants" et de leurs "amis gauchistes", pour aller s'inscrire, sur les listes électorales, afin de devenir un "lobby de pression et de communautarisme" ?

En regard de l'absence inexplicable, de véritables "débats sur la citoyenneté et le Code de la Nationalité", de la part de nos "principaux candidats déclarés", aux Présidentielles 2007, notamment, Ségolène ROYAL, Nicolas SARKOZY, François BAYROU, Philippe DE VILLIERS, Jean-Marie LEPEN, Jean-Pierre CHEVENEMENT, ...  C'est à la Nation d'agir, désormais, en vue de mettre un terme, à cette "colonisation latente et dangereuse", de la République Française,  par des "puissances étrangères ennemies" qui ne prennent même plus la peine de cacher leurs objectifs.

Il est indéniable que les "antirépublicains et antipatriotes" s'évertuent à endoctriner et à instrumentaliser, les "détenteurs de la double-nationalité", pour accomplir leurs "sombres desseins". Dans ce contexte, à nous de répliquer, de manière significative, en "perturbant les élections à venir", tant que la question de la "citoyenneté exclusive" n'aura pas été soulevée et solutionnée. C'est pourquoi, je vous invite à faire, dans vos régions respectives et auprès du Conseil Constitutionnel, toutes les actions nécessaires à faire trancher sur l'illégalité irréfutable, selon notre constitution, de la double-nationalité.

Exigez l'invalidité, auprès des Mairies, des Préfectures, du Ministère de l'Intérieur et, au besoin, du Conseil Constitutionnel, sur les listes électorales, de tous les binationaux, en invoquant la constitution (tout citoyen est égal en droits et en devoirs, or un binational ne l'est pas vis-à-vis d'un citoyen exclusif). Idem, pour les "candidats aux deux patries" investis par des partis politiques. Faisons pression, sur nos parlementaires (dont le mandat sera remis en jeu dès 2007), pour qu'ils relaient, nos doléances légitimes, auprès du Gouvernement, lors de leurs prochaines et ultimes sessions.

Que les avocats et/ou juristes spécialisés, en droit constitutionnel, se voulant patriotes et républicains, nous aident à préparer et à déposer, des requêtes en masse, devant le Conseil Constitutionnel et autres juridictions, pour faire déclarer ANTICONSTITUTIONELLE LA DOUBLE NATIONALITE !!!

Une telle "contre-attaque" pourrait inverser, cette "OPA citoyenne", des Etats étrangers. Et, j'exhorte, tous les "citoyens patriotes et républicains" (au sens noble du terme), à se bouger, en lieu et place de continuer à faire du "blabla stérile et larmoyant", uniquement, sur des sites et/ou blogs (parfaits pour la communication mais limites pour l'action) , en utilisant, pour la plupart, des "pseudos",  pour remuer du vent et du fatalisme colérique car il est plus que temps de passer aux actes tangibles, visibles et d'envergure !!!

Nous continuerons à vous informer, des évolutions, de cette première "opération salutaire", sur les commentaires (en bas de l'article). Enfin, je vais, encore, me faire des "amis" et, à toutes fins utiles, si je venais à "glisser sur une peau de banane", ce ne serait pas un "accident domestique" !!!

Et, que fait notre Président de la Ripoublique (république des ripoux) et VRP de luxe (à temps partagé), Jacques CHIRAC, pendant ce temps-là ? RIEN COMME A SON HABITUDE DEPUIS 12 années !!!

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 


 

 

Commentaires  

#1
Khader 27 Novembre 2006
Premières réactions reçues
Les premières réactions reçues, pour l'instant, de la part d'internautes, nous viennent, essentiellement, de binationaux franco-algériens nous affirmant que nous sommes, pour les "Français" (corroborant leur volonté de ne pas s'intégrer, au sein de la Nation et, d'adhérer, aux valeurs républicaines, car pour, nos "beurs" et certains vrais "fachos" tels que le socialiste Georges FRECHE, être Français c'est juste une origine raciale et religieuse et, non, un statut républicain s'héritant et/ou se méritant), des "arabes musulmans" (?).

Je rappelle que l'ethnie et la confession n'ont rien à voir avec la "citoyenneté" et le "patriotisme républicain" et, c'est-là la différence principale entre les immigrés binationaux et les Harkis et leurs Familles.

Les immigrés binationaux considèrent, leur nationalité française, telle une simple "carte de séjour de luxe" et, l'algérienne, comme leur véritable appartenance irréversible.

En revanche, les RONA, ne détenant que leur "nationalité française", se sentent, en général, résolument, Français, à l'exception de quelques "RONA renégats en crise identitaire et existentielle" à l'instar de Fatima BESNACI-LANCOU (FBL pour les intimes) !!!

Aborder la problématique anticonstitutionnelle, de la "double-nationalité" et celle de notre Code de la Nationalité (parfaitement suicidaire), est un "acte citoyen" fort légitime et salutaire !!!

En l'espèce, il ne s'agit plus de fustiger, de simples "pauvres immigrés" (réfugiés sociaux et économiques), cherchant à fuir la misère, dans leurs pays respectifs car, ces derniers sont devenus de vrais "chevaux de Troie" pilotés, par des Etats étrangers, dans la perspective de prendre le contrôle partiel et crescendo, de notre territoire national, en implantant, à travers l'Hexagone, des "zones de communautarisme antirépublicain", qui seront placées sous l'égide de leurs "despotes".

Je suis surpris que tous nos "donneurs de leçons de citoyenneté et de morale" (les beurs associatifs, les droits de l'hommiste de salons, les intellos, les gauchistes, les humanistes, les politiques, ...) n'évoquent, jamais, ces questions-là, démontrant qu'ils ne sont ni des "républicains" ni des "patriotes" (au sens noble du terme, à savoir, celle ou celui qui aime, honore et défend sa patrie) !!!

Si d'aventure, les Algériens et autres étrangers étaient de réels "démocrates acharnés", ils nous l'auraient, d'ores et déjà, prouvé en l'instaurant dans leurs propres pays de provenance, qui sont, pour la plupart, des DICTATURES NATIONALISTES (VOIRE FASCISTES), CORROMPUES ET LIBERTICIDES !!!

Est-ce cela que désirent les Français (es) en laissant se perpétrer, en France, dans une indifférence quasi-générale, la "destruction républicaine", en faveur des "Communautés-Désunies de France" ?

Quant à notre coalition, elle s'évertuera à entraver, cette "entreprise d'atomisation" voulue, par ces Etats étrangers et leurs "amis" car, au-delà de nos revendications spécifiques et légitimes (la réparation du drame harki engendré par la déraison d'Etat), nous aspirons, aussi, à vivre, en toute quiétude, dans une République Française se bonifiant (comme le bon vin, paraît-il !) et, aucunement, dans des "territoires fractionnés et hostiles" sous l'autorité des "satrapes algériens" et consorts !!!

Affaire à suivre...

Très cordialement

Khader MOULFI
#2
dark 27 Novembre 2006
"Je rappelle que l'ethnie et la confession n'ont rien à voir avec la "citoyenneté" et le "patriotisme républicain" et, c'est-là la différence principale entre les immigrés binationaux et les Harkis et leurs Familles. "

"Les immigrés binationaux considèrent, leur nationalité française, telle une simple "carte de séjour de luxe" et, l'algérienne, comme leur véritable appartenance irréversible. "
je trouve que ceci est très bien dit!
Et je tiens a dire que c'est pour çà que la france connait de gros probleme actuellement. On est français ou on ne l'est pas!
#3
Oranie 27 Novembre 2006
Pauvre France !
Les détracteurs rancuniers de Khader n'ont pas tort de craindre son "clavier au vitriol", car c'est un plaisir que de lire des vérités si bien explicitées avec en plus beaucoup d'humour.

La diaspora algérienne s'organise pour constituer des groupes de pression. Il n'est sans doute pas fortuit de voir les acteurs français de la prochaine présidentielle, s'astreindre à faire une visite à Alger. Ils se doutent du poids des voix des bi-nationaux.

C'est le poids de la communauté algérienne qui oblige les prétendants à l'Elysée, à draguer les Algériens de France contre toute honte bue. Ils savent qu'un lobby bien organisé aura une force de frappe sur les enjeux politiques en France et en Algérie.

Les Français sont lobotomisés.
#4
Khader 29 Novembre 2006
Qu'est-ce que la citoyenneté ?
La France, depuis mai 1968, a dénigré et atomisé, crescendo, toutes les valeurs (patriotisme, civisme, ...) qui avaient fait la République Française.

Tous les autres pays (démocratiques ou pas) n'ont aucun complexe pour afficher, leur "amour de la patrie", contrairement, à la France, qui caricature toutes celles et ceux qui se disent "patriotes" et "républicains".

Mais à force de "tirer sur la corde", elle a fini pas s'user et, aujourd'hui, la Nation est sur la voie d'une "implosion annoncée" et cela ne relève ni du fantasme ni de la fiction !!!

En conséquence, c'est à notre classe politique de rappeler, la définition de la citoyenneté et ses règles du jeu et, aux "gens de bonne volonté, de contribuer à les "presser" en ce sens !!!

Très cordialement

Khader MOULFI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 65 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui160
mod_vvisit_counterHier407
mod_vvisit_counterSemaine1986
mod_vvisit_counterMois11103
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com