19 mars 1962 et FNACA, ARAC, ANCAC : Tout ça pour ça mais pourquoi tout ça ?

La FNACA, l'ARAC, l'ANCAC et d'autres organisations gauchistes célébrant, odieusement, le génocide de 150000 Harkis, de plusieurs milliers de Pieds-Noirs et de 300 soldats français, après ce pseudo cessez-le-feu violé, par le FLN et ses marsiens, d'une guerre qui n'a jamais existé (photo d'André DUCLOS pour le site : http://www.anciencombattant.com/). 

 

Une fois encore, je me vois contraint de paraphraser, le film de Claude LELOUCH "Tout ça pour ça !", afin d'essayer de caractériser, au plus juste, les "agitations" de la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie), l'ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants) et l'ANCAC (Association Nationale des Cheminots Anciens Combattants - trop fort ce nom ! A quand une association pour les Garçons Bouchers Anciens Combattants ? Vraiment n'importe quoi !!!) qui nous avaient annoncés, de manière arrogante et exagérée, un "coup d'éclat sans précédent", pour ce 45ème anniversaire morbide et irrespectueuxdu génocide de 150000 Harkis, plusieurs milliers de Pieds-Noirs et de 300 soldats français et, de leur pseudo cessez-le-feu sanguinaire et caduc, du 19 mars 1962 à 12 heures, qui a été rompu par ses signataires.

Mais pour les "marxistes" n'est-il pas de "sinistre tradition" de pleurer et de louer, exclusivement, les "bourreaux", en lieu et place de leurs "victimes" ? On a pu le constater, avec le FLN et ses porteurs de valises et, à présent, avec Cesare BATTISTI (assassin gauchiste italien en cavale et protégé par François MITTERRAND) que ses "fans hystériques" (Noël MAMERE, Yves COCHET, Olivier BESANCENOT, ...) entendent faire amnistier, au nom de leur idéologie (ayant fait 200 millions de morts), en dépit de ses crimes, car pour ces "rouges" (reflétant tout le sang d'innocents sur leurs mains, peu important la couleur extérieure affichée, Rose, Vert ou Rouge car c'est l'intérieur écarlate qui prime pour tous ces nostalgiques du goulag et du bolchevisme !). Néanmoins, on ne peut que se réjouir, de sa récente arrestation, par la police brésilienne et,  de son prochain "retour à la case prison", en Italie, afin d'y purger sa peine méritée car un "terroriste" n'est pas un héros populaire mais un tueur !!! 

D'ailleurs, le Parti Socialiste n'en pense pas moins mais, il reste circonspect, par obligation et hypocrisie, afin de ne pas perturber, la campagne électorale calamiteuse et ubuesque, de Ségolène ROYAL (voulant se prendre, dorénavant, pour notre nouvelle Marianne la Superpatriote. A lire et/ou à relire mon article précédent par le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/content/view/137/2/), aux Présidentielles de 2007, puisque c'est François MITTERRAND qui avait promis, en son temps et par le "fait du prince", de planquer BATTISTI (qui était, pourtant, un meurtrier évadé et condamné par la justice souveraine de son pays, l'Italie, membre fondateur et originel de l'Union Européenne), qui est un drôle d'exemple à donner, aux autres démocraties et, surtout, à celles en devenir, en matière d'Etat de droit et de solidarité intracommunautaire (?).

Mais, l'Etat français n'est-il pas le symbole universel, du "paradoxe à son paroxysme" (le célébrissime "faîtes ce que je dis mais pas ce que je fais !") et de la "ripoublique bananière", qu'il a pu exporter, essentiellement, en Afrique ?

Car nul ne pourrait dénier que nos "dirigeants de gauche et de droite" adorent les dictateurs génocideurs !!! En l'espèce, les "despotes africains et arabes" ne sont-il pas les "clones dégénérés", de nos politiciens français, depuis des décennies, les ayant mis au "pouvoir", lors de ses vraies/fausses décolonisations qui ont spolié, évidemment, tous ces peuples, de leur liberté virtuelle et de leur indépendance de façade ? 

Ce petit "intermède explicatif", dans la perspective de tenter de comprendre, sans grand succès, la psychologie surréaliste, de la FNACA & Consorts (très proches des partis de gauche et d'extrême gauche), sur cette "volonté acharnée et illégitime", de vouloir commémorer, envers et contre toutcette date de "deuil national", pour les Harkis, leurs Familles, les Pieds-Noirs et les vrais militaires de carrière et/ou engagés volontaires, car leur Code d'Honneur ne permet pas, en toute logique, d'accepter que soit célébréce sordide armistice bafoué et, ayant engendré, dans les jours et semaines qui suivirent, des massacres délibérés et en masse, par le FLN et ses "marsiens", de Combattants de la France et de Rapatriés de toutes origines et confessions (?).

 

Voici l'une des multiples oeuvres du FLN après le 19/03/1962 !!!

 

Si d'aventure, la FNACA et ses amis avaient plébiscité, cette célébration, pour en faire un "jour de deuil national", nous les aurions soutenus de toutes nos forces ! Or, ces "anciens appelés du contingent" veulent nous imposer, par leurs "méthodes quasi-staliniennes" (désinformations, sondages bidonspressions sur les élus, ...), d'en faire un "jour de gloire et de quille", ce qui est choquant et indécent pour leurs autres "frères d'armes" qui pleurent, ce jour-là, pendant qu'ils rient, à leurs dépens, en méprisant la vérité historique !!!

Nonobstant les menaces procédurales dont je fais l'objet, de la part de la FNACA (à lire et/ou à relire les articles y afférents par les liens suivants : http://www.coalition-harkis.com/content/view/136/2/ et http://www.coalition-harkis.com/content/view/135/2/), il convient de rappeler que, durant toute la "pacification algérienne", entre 1954 à 1962, la plupart de ses membres n'étaient pas des Anciens Combattants car, sauf erreur de ma part, la France n'était en guerre contre aucun autre pays malgré les "révisionnismes" et "négationnismes",  dans "l'air du temps maussade", pour cette période en proie à une "falsification quasi-officielle" mais, exclusivement, dans une LUTTE ANTITERRORISTES FLNISTES !!! Il aura fallu, sous la pression de la FNACA et autres "supporteurs du FLN et de ses porteurs de valises", que l'adoption de la loi du 18 octobre 1999 (sous Lionel JOSPIN, ce trotskiste qui avait honte de l'avouer et on le comprend), vienne réécrire l'histoire en requalifiant, la "pacification en Algérie", en "Guerre d'Algérie", ce qui était un nouveau mensonge d'Etat car cette guerre n'a pas eu lieu (à lire et/ou à relire mes articles en ce sens par les liens suivants : http://www.coalition-harkis.com/content/view/43/2/ et http://www.coalition-harkis.com/content/view/44/2/) et je mets au défi quiconque de me prouver le contraire !!!

Je me demande, de surcroît, pourquoi ni Jacques CHIRAC (président en cohabitation, à l'époque, avec la gauche plurielle), ni nos "historiens du FLN" (Benjamin STORA, Claude LIAUZU, VIDAL-NAQUET, ...), ni nos incontournables "intellectuels autosuffisants et endoctrinés" (dont certains sont des ex-porteurs de valises du FLN), ... Ne sont pas montés au créneau, en 1999pour dénoncer cette loi anticonstitutionnelle et révisionniste, à l'instar de leur polémique excessive et instrumentalisée, autour de l'alinéa 2 de l'article 4 de la loi du 23 février 2005 ? Notre "Supermenteur from Chiraquie" n'avait-il pas déclaré, définitivement, que : "Ce n'est pas au politique d'écrire l'histoire !" ? Or, la loi du 18/10/1999 ne se borne pas, à l'écrire mais, à la réécrire, en la falsifiant, à la gloire de la propagande du FLN !!! Que les "appelés du contingent" envoyés, en Algérie, entre 1954 et 1962pour effectuer leur "service militaire", obtiennent, un statut et des droits spécifiques, en raison des "risques encourus", au cours des "opérations de maintien de l'ordre", contre le FLN, me semble plus que légitime !

En revanche que l'on utilise, de manière détournée et perfide, un dispositif législatif censé accorder des "avantages idoines", à des "appelés du contingent soumis au feu", pour en faire, eu égard au contexte particulier, des "anciens combattants", en transformant la réalité historique, pour de vulgaires raisons idéologiques, en vue de laisser supposer, à tort, qu'à cette époque, la France était en guerre contre l'Algérie, relève de la plus odieuse des escroqueries intellectuelles et antipatriotiques, ce qui est inacceptable et condamnable par tout le Peuple français qui subit, à son insu, une "autoflagellation mémorielle et étatique" et une "histoire officielle falsifiée" !!!

Par ailleurs, la FNACA (revendiquant 370000 adhérents) et l'ARAC (alléguant 100000 adhérents) se "félicitent" d'avoir "mobilisé leurs troupes",  à Paris, soit 10000 personnes d'après elles (donc il faut ramener ces chiffres à 5000 car tout le monde a tendance à voir double dans les manifestations). Toutefois, quand on annonce, avec triomphalisme, un "coup de force", pour le 45ème anniversaire de leur "cessez-le-feu" et, que l'on est incapable d'amener, au moins 10% de ses membres supposés, on est tenu, par conséquent, de faire profil bas car cela relève de l'agitation stérile et de la fanfaronnade !!! La FNACA & leurs "alliés" n'ont aucune "circonstance atténuante" car, contrairement aux Harkis et à leurs Familles, leurs structures associatives ne sont pas "désargentées" et leurs adhérents ne sont pas dans la précarité sociale extrême et, ils auraient pu affréter, aisément, des cars, pour rameuter et si cela n'a pas eu lieu, c'est que : "l'on ne se bousculait pas aux portillons pour célébrer ce sordide et morbide 19 mars 1962 !!!" et, je les invite, désormais, à afficher plus de modestie à l'avenir !!! 

Pour être complet, n'oublions pas que les "gauchistes" font appel, systématiquement, à d'autres "réseaux sans rapport avec l'évènement", afin de grossir, leurs effectifs, ce qui est de notoriété publique !!!

Parmi les "personnalités", les "fanatiques du 19 mars" semblent ravis d'avoir bénéficié, notamment, de la présence, de Bertrand DELANOË mais, il n'est pas très difficile de l'avoir, le Maire de Paris, car il suffit, tout simplement, d'indiquer que c'est pour honorer les "terroristes du FLN", désavouer notre pays et faire "repentance" et il accourt notre "Mister Couloirs de Bus" ! Par contre, nous sommes scandalisés, par la participation très déplacée, du nouveau directeur général de l'ONAC, Rémy ENFRUN (tenu à un devoir de réserve), alors que cette commémoration n'est pas officielle et qu'elle suscite la controverse

Nous devons interpeller, sans délai, M. Hamlaoui MEKACHERA, Ministre délégué aux Anciens Combattants, afin qu'il nous fournisse, des explications recevables, sur cet éventuel "double-jeu étatique" et,  le cas échéant, qu'il prenne toutes ses responsabilités, soit en limogeant, M. ENFRUN, s'il s'agissait d'une "initiative personnelle, soit en DEMISSIONNANT si c'est notre "Mékach Oualou" qui l'avait mandaté !!! 

Enfin, je tenais à indiquer, à la FNACA, que je ne suis pas du tout intimidé, par leur récente "FNACA ATTACK" (Ah cela aurait mieux fonctionné, avec leur comparse l'ARAC, car on aurait eu une "ARAC ATTACK", comme le titre du film américain de 2002 d'Ellory ELKAYEM, avec David ARQUETTE -Scream 1, 2 et 3, ... qui m'avait bien fait marrer car c'était un hommage aux bonnes vieilles séries B des années 50/60 !). Et, s'il faut ouvrir, la "boîte de pandore", devant les tribunaux correctionnels, alors allons-y gaiement, sans peur et sans reproche car la vérité n'a pas de prix !!! D'autant plus que les Harkis et leurs Familles sont condamnés, collectivement et à perpétuité, depuis 1962, à une mort sociale programmée et maintenue, à la trahison et au mépris de l'Etat français et ses Institutions (génocide, internements iniques dans des camps de concentration, ...), au triple "racisme anti-harkis", ... Pour service rendu à la "Mère Patrie", alors plus rien ne pourra m'impressionner à présent, QU'ON SE LE DISE UNE FOIS POUR TOUTES !!!

Affaire à suivre... 

 Khader MOULFI

P.S Je vous invite à participer, au sondage sur le 19 mars 1962 lancé, par le site ami et partenaire : http://www.harkis.info/, qui nous pose, cette fois-ci, les bonnes questions sans équivoques.

Vous pourrez accéder, au sondage susvisé, par le lien suivant :
http://www.harkis.info/portail/index.php?op=index.php (le sondage se trouve, dans la colonne de droite, en milieu de page).

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Commentaires  

#1
Oranie 26 Mars 2007
Honte à eux
Comme d'habitude, des cérémonies ont eu lieu le 19 mars et elles ne rassemblent pas grand monde.

Comme d'habitude, plusieurs pingouins ont été décorés par des édiles zélés.

Honte à eux, car ils connaissent pourtant les évènements tragiques qui se sont déroulés au-delà du 19 mars.

Justement en ce 26 mars 2007, je voudrais que l'on ait une pensée pour toutes les innocentes victimes de la Rue d'Isly.

En ce jour où le drapeau français fait débat dans cette France qui a perdu son âme, il y a 45 ans, des hommes, des femmes et des enfants portant le drapeau français et chantant la Marseillaise se sont fait hachés par les balles de l'armée française.

CE JOUR LA,LA FRANCE S'EST RENDUE COUPABLE D'UN CRIME IMPRESCRIPTIBLE.

http://lecri.net/calendrier/26mars/26m_index.htm

http://www.cerclealgerianiste-lyon.org/26mars62.html

Ni oubli
Ni pardon





#2
yannick 26 Mars 2007
Non au 19 mars
Cette obstination de la FNACA à vouloir célébrer le 19 mars défie l'entendement de toute personne de bon sens et quelque peu informée de ce qui s'est passé après le cessez-le-feu. Elle ne peut relever que d'une démarche purement politique car comment expliquer autrement le choix du 19 mars qui ignore délibérément la tragédie des harkis et des PN assassinés? Si les dirigeants de la FNACA qui affirment dans leur droit de réponse que cette célébration n'est pas une occasion de "festoyer" mais de se souvenir des victimes étaient sincères ils accepteraient une autre date que le 19 mars qui, justement, exclut de fait leurs propres compatriotes masssacrés par le FLN. C'est vraiment lamentable....mais c'est sans doute politique car il ne peut y avoir d'autre explication à un tel parti-pris.
#3
Khader 27 Mars 2007
Pourquoi la FNACA fête le 19 mars ?
Je pense, en toute objectivité, que c'est pour créer, une date commune, de célébration, avec le FLN.

N'oublions que le FLN avait été intégré, par les gauchistes français (incluant les porteurs de valises et les Ché GUEVARA de prisunic du Café de Flore) et bocheviques, ès qualité de "révolutionnaires marxistes" (entre terroristes sanguinaires, ils se pouvaient s'assembler car ils se ressemblaient) ! Et, si l'Algérie flniste était sortie, provisoirement, de l'International Socialisme, il était question qu'elle le réintègre, si le Parti Socialiste, acceptait de faire "repentance". Ce qui fut promis, respectivement, par François HOLLANDE et Jack LANG (tous deux émissaires de Ségolène ROYAL).

Donc, après avoir falsifié, l'histoire, via la loi du 18 mars 1999, la FNACA (dont la majorité est proche des socialistes et/ou communistes), entend obtenir, désormais, de nos politiciens lâches et antipatriotes (en dépit de leur soudain intérêt pour la Marseillaise et le Drapeau tricolore qu'ils insultent par leurs actes antipatriotiques au quotidien), la célébration officielle, du 19 mars 1962, afin de pouvoir commémorer, cette date morbide et irrespectueuse (pour la mémoire des victimes a posteriori), avec leurs "amis marxistes flnistes", d'une guerre et d'un cessez-le-feu qui n'ont jamais eu lieu !!!

Et, l'on se demande (du moins pour la forme), pourquoi Jacques CHIRAC et/ou nos parlementaires n'ont pas saisi, le Conseil Constitutionnel, pour faire déclasser, à juste titre, cette loi révisionniste et négationniste ?

Car, dans cette "monarchie ripoublicaine et bananière", il n'est pas possible, pour les Citoyens, de le faire !!!

A.F., Très cordialement,

Khader MOULFI
#4
prosunt 21 Avril 2007
Un petit voyage à Paris tous frais payé
Un petit voyage à Paris tous frais payés ou presque...Oui pour monter faire un petit tour à la capitale.
La FNACA, qui ne l'oublions pas trouve ses racines au parti communiste omniprésent dans tous les comités d'entreprises des grandes entreprises nationales...et le personnel des dits CE à leurs services.
Bref, des autocars venant des 4 coins de la France ont été affrétés par les CE de nos entreprises, donc notre argent (délit d'abus de bien sociale), pour le compte de la FNACA...
Facile dans ces conditions alléchantes, de trouver des candidats, même non ancien combattant d'Algérie pour un petit tour à la capitale au frais de la princesse: NOUS !
Cette petite précision pour expliquer la foule, qui n'était que d'un millier de personnes, mais ces gens là ont toujours l'habitude de mentir sur tout, même du nombre manifestants...Le rédacteur de l'article en référence semble suspect d'une certaine sympathie pour le 19 mars 1962 et ce n'est pas la première fois !!!!
Si d'aventure le candidat à la présidentielle, tient sa parole sur la reconnaissance du crime d'état..., mes amis plus de soucis, nous pouvons enterrer cette affaire cette affaire du 19 mars !.
Amicalement
Prosunt

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 7 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui33
mod_vvisit_counterHier332
mod_vvisit_counterSemaine1647
mod_vvisit_counterMois11372
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com