Les Chroniques caustiques de "coalition-harkis.com" : Azouz BEGAG nous prouve qu'il est un félon opportuniste et ingrat qui "crache dans la soupe gouvernementale" après l'avoir tant mangée !!!

"Je suis pour le communisme, je suis pour le socialisme et pour le capitalisme parce que je suis opportuniste. Il y en a qui conteste, qui revendique et qui proteste. Moi je ne sais faire qu'un seul geste. Je retourne ma veste, je retourne ma veste. Toujours du bon côté" (du moins le pense-t-il !). Titre sur mesure que pourrait nous chanter Azouz BEGAG (le Sinistre relégué à l'inégalité des chances)

 

 

Avant de publier, nos prochains "gros dossiers très sensibles", qui risquent de nous fâcher, encore plus, avec les protagonistes y afférents, nous avons souhaité, préalablement, nous accorder, une petite "récréation", en nous intéressant, derechef, aux tragicomiques "bégagueries", de notre Azouz BEGAG binational (eh oui, il appartient à deux patries en même temps donc je ne peux dire national), l'ex-Ministre (plutôt Sinistre) relégué à la Promotion de l'(in)égalité des chances ! Et, quoi de mieux que d'entamer, ce "pamphlet", par la célébrissime chanson "L'OPPORTUNISTEinterprétée et composée, par Jacques DUTRONC (sur des paroles de Jacques LANZMANN), pour tenter de qualifier notre "Sinistre de la République" ?  

En l'espèce et à force de passer de gauche à droite et, éventuellement, de droite à gauche, M. BEGAG (en deux mots ça marche encore mieux !), se devait, inévitablement, de faire un détour, par la "gauchoite" (mélange aléatoire voire douteux de gauche et de droite), de François BAYROU mais, notre "3ème homme du milieu" ne sait pas, en réalité, qu'il vient d'hériter-là d'un "cadeau empoisonné" mais on n'a que les soutiens que l'on mérite !!!

Après nous avoir chantés, sa "sérénade hypocrite", quant à ses prétendues "amours éternelles" et sa "loyauté indéfectible", à l'égard de Dominique DE VILLEPIN, le Sieur BEGAG vient de "trahir", sans scrupules, son "idole et bienfaiteur from Matignon" mais, à la Coalition Nationale des Harkis et des Association de Harkis, ce "retournement de veste azouzien" (plus rapide que ceux du talentueux transformiste italien Arturo BRACHETTI !), ne nous étonne pas du tout ! En effet, nous avions été, dès le départ, atterrés et hostiles, pour des raisons objectives, pragmatiques et patriotiques, à cette "nomination contre-nature et anticonstitutionnelle".

Tout d'abord, les fonctions ministérielles, au sein de la République Française, se doivent d'être réservées, exclusivement, aux "citoyens nationaux" et, aucunement, à des binationaux ! Or, M. BEGAG ayant demandé et acquis, sa nationalité française, par naturalisation, en 1989, n'a pas cru devoir renoncer, en contrepartie, à sa nationalité algérienne originelle !!!! Pour preuve, notre "sinistre bégaguien" ne fut-il pas présenté, par les "torchons de propagande du FLN", ès qualité de ressortissant algérien, lors de sa récente visite en Algérie (cf. à lire et/ou à relire mon article le relatant par le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/content/view/133/2/) ?

Et, l'on s'étonne, à très juste titre, que de telles "situations de conflits d'intérêts et de souveraineté" n'aient pas, pour le moment, suscité, de la part de tous les candidats en lice, aux Présidentielles 2007, à l'exception de Jean-Marie LEPEN, un DEBAT CITOYEN ET POLITIQUE, sur la réforme vitale, de notre Code de la Nationalité, par voie référendaire (?). Bien au contraire, la plupart des concurrents veulent octroyer, iniquement, le droit de vote aux étrangers, ce qui est choquant et indécent !!! M. BEGAG a donné, le "mauvais exemple à suivre", car il développait, via sa double nationalité franco-algérienne, l'inégalité républicaine, car les Citoyens français dits nationaux (incluant les Harkis et leurs Familles) ne détiennent qu'une seule et unique patrie alors que d'autres Citoyens hybrides (les binationaux) ont DEUX PAYS, ce qui est une violation caractérisée du principe d'égalité constitutionnelle entre tous les citoyens !!!

Ensuite, Azouz BEGAG était incompétent et ne respectait pas, ses fonctions ministérielles, en essayant de se comporter comme un Ministre à part entière et, aucunement, tel un "zonard voulant faire le pitre" car, pour cela, il aurait dû se lancer, dans une "carrière de comique", pour laquelle il possède, sans aucun doute, un "don inné de bouffon" mais, surtout, quand il reste naturel ! Ses "bégagueries pathétiques" ont portéun très grave préjudice quasi-irréversible, à la crédibilité générale, des Français d'origine Nord Africaine, puisque le "raciste basic" se dira : "T'as vu un bougnoule même ministre reste un bougnoule inadapté ! " car, est-ce que les autres Ministres, du gouvernement, se donnaient, aussi, en spectacle (en se ridiculisant, en chantant et en dansant sur du Ceronne !) ? Plus grave encore, Mister B (pas BEAN mais BEGAG !) s'est comporté, sciemment, en "communautariste" et, non, en Ministre de tous les Français (es), par certaines de ses déclarations scandaleuses et antirépublicaines, notamment, en alléguant, chez Thierry ARDISSON, dans l'émission "Salut les Terriens" (sur CANAL +), que : "Il préférait le Ramadan à Noël !", alors que nous sommes dans Etat réputé laïc !!!

Si d'aventure, notre actuel Premier Ministre désirait avoir, à tout prix, un "clown mal-élevé", dans son gouvernement, il aurait dû prendre, dans ce contexte, Jamel DEBBOUZE ou Doc Gynéco mais, en revanche, il y avait d'autres personnes, apparemment, plus sérieuses et compétentes, à l'UMP, comme : Jeannette BOUGRAB (fille de Harki) ou Rachid KACI (chez les beurs dotés d'un cerveau et d'une véritable éthique de la responsabilité).

Par conséquent, la démission surmédiatisée, de M. BEGAG, est un "non-évènement" mais, une réelle "bénédiction", pour la République Française, car cet "hurluberlu affligeant" la déshonorait, par son "comportement antinomique". De surcroît, il est stupéfiant qu'après avoir mangé, durant des mois, dans la gamelle gouvernementale (à 12000 € par mois à ne rien faire, pas de quoi se plaindre !), Azouz se met, désormais, à "cracher dans la soupe", à 15 jours des élections et, comment pourrait-on ne pas le soupçonner d'avoir agi, à présent, à des fins arrivistes et électoralistes, au profit de son nouveau "béguin à BEGAG", François BAYROU ? En dépit de notre caractère apolitique, nous n'aimons pas les "girouettes félonnes" et, nous le disons haut et fort !!!

Par ailleurs, le gars BEGAG entend se "victimiser", dorénavant, en se disant, à tort et/ou à raison, avoir été "l'arabe persécuté", par le méchant Nicolas SARKOZY mais, si cela était vrai, pourquoi n'a-t-il pas démissionné dès novembre 2005 ? La réponse est simple, Azouz BEGAG, en bon "opportuniste", attendait de savoir si Jacques CHIRAC ou Dominique DE VILLEPIN allaient se présenter, aux Présidentielles 2007 et, face à leurs défections officielles tardives, M. BEGAG s'est rallié, ensuite, à celui qui montait dans les sondages en vue d'un hypothétique "portefeuille ministériel" et/ou d'une investiture par l'UDF (quelle mentalité !!!).

Hamlaoui MEKACHERA et Azouz BEGAG, deux opportunistes en puissance

Dernière "bégaguerie" pour clore, ce petit "pamphlet". Lors des émeutes, de novembre 2005, Azouz BEGAG avait dit que : "Lui, il utilisait, le kärcher, pour nettoyer ses souliers et pas les gens !" et, si les "incendiaires" l'ont pris au mot, on comprend, plus facilement, les "raisons techniques", qui ont poussé, "ces voyous à nettoyer les voitures, de leurs voisins, au cocktail molotov car le kärcher à chaussures ne devait pas être assez puissant pour ces derniers !!!" (Ah, sacré Azouz, toujours, prêt à donner le mauvais conseil !)

Enfin et de grâce, Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs les candidats, en cas de victoire et si vous souhaitiez prendre, dans votre gouvernement à venir, un "Français d'origine maghrébine", prenez-en un, cette fois-ci, compétent et respectable !!!

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

P.S. Vous pouvez réagir et intervenir sur le forum "spécial bégagueries" par le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/component/option,com_simpleboard/Itemid,27/func,view/id,655/catid,4/.

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Commentaires  

#1
B.S 06 Avril 2007
begag se fait passer pour un fils de har
Article à lire ou l'on pense que begag est fils de harkis.
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=20704
#2
Khader 07 Avril 2007
Communiqué de Rachid KACI
Démission d'Azouz Begag - Communiqué de Rachid Kaci


Paris, le 06 avril 2007.


Azouz Begag vient d'annoncer sa démission de son poste de Ministre du gouvernement. Il peut ainsi se consacrer totalement à la campagne présidentielle de son poulain François Bayrou.

Nous apprenons, par ailleurs, qu'il va sortir un livre, un brûlot parait-il, contre Nicolas Sarkozy.

Nous connaissions son opposition au Président de l'UMP, nous allons découvrir dans les prochains jours son aversion et sa haine à l'égard du candidat de la droite républicaine.

La question qu'il faut se poser est la suivante : comment a-t-il pu être membre d'un gouvernement au côté de Nicolas Sarkozy qu'il décrit aujourd'hui comme une menace pour la démocratie ?

Si, au moins, il avait déposé un bilan ministériel flatteur et fait en sorte de faire avancer l'égalité des chances, nous aurions compris mais son bilan de Ministre est des plus calamiteux voire inexistant en dehors de quelques formules verbales...

Azouz Begag, homme de gauche bien connu, a été, en fait, instrumentalisé contre Nicolas Sarkozy depuis deux ans avec son assentiment plein et entier.

Son activité de Ministre n'était qu'un leurre et un paravent pour tenter d'affaiblir l'action du Ministre de l'Intérieur de l'époque et il a accepté cette mission par opportunisme.

Il démissionne donc pour rejoindre un autre ancien ministre au bilan gouvernemental vertigineusement creux, François Bayrou.

J'espère seulement que cette péripétie malheureuse et pathétique servira de leçon à notre camp qui, face au politiquement correct, se fait souvent le chantre de l'ouverture vers la gauche surtout quand il s'agit de nommer des personnalités issues, comme l'on dit, des minorités visibles.

Il faut revenir à ce qui fait la Noblesse de la politique : les convictions et les idées ce dont Azouz Begag était visiblement dépourvu.


Rachid KACI

Conseiller exécutif UMP
Président de la Droite Libre(mouvement associé à l'UMP)
#3
Khader 07 Avril 2007
Communiqué de J.M. LEPEN
vendredi 06 avril 2007

Azouz Begag, François Bayrou, et les « jeunes »

Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN

La démission d'Azouz Begag, qu'elle soit liée ou non à la parution de son livre, n'a aucun sens politique.

En revanche, son soutien à François Bayrou, et les éloges dithyrambiques que celui-ci adresse à celui-là, sont lourds de signification.

Azouz Begag est ce ministre qui avait constitué son cabinet selon des critères raciaux, et qui avait appelé les jeunes des cités issus de l'immigration à déferler chez les « descendants de Vercingétorix » comme « une invasion de criquets ».

Voilà ce qui plaît donc à François Bayrou : un discours de haine des « Gaulois », et de mépris des jeunes Français issus de l'immigration.

Tout le contraire de l'attitude nationale et républicaine que j'ai exposée ce matin à Argenteuil : la seule qui soit légitime, qui permette d'apaiser les esprits, et de donner à tous les enfants de France le désir de construire la France de demain.

Jean-Marie LEPEN
#4
Khader 07 Avril 2007
SARKOZY répond à BEGAG
Publié le 06/04 à 20:20


Sarkozy accuse Azouz Begag de "mensonge éhonté"


Nicolas Sarkozy a accusé vendredi Azouz Begag de "mensonge éhonté" à propos d'un livre de ce dernier


Azouz Begag - AFP - Fabrice Coffrini

Dans un livre à paraître, l'ancien ministre délégué à la Promotion de l'égalité des chances affirme que le candidat de l'UMP à la présidentielle l'a menacé de lui "casser la gueule".

"Je n'ai jamais dit cela à Azouz Begag pour une raison simple, c'est que je crois que je ne l'ai jamais rencontré", a affirmé Nicolas Sarkozy à i-télé

Dans son livre, intitulé "Un mouton dans la baignoire", Azouz Begag précise que l'ex-ministre de l'Intérieur l'aurait ainsi menacé dans le cadre d'une discussion au téléphone.

"Franchement il se donne beaucoup de mal pour se rendre intéressant, (...) il faut banaliser tout ça, ça n'a pas d'importance", a déclaré Nicolas Sarkozy.

Azouz Begag, qui soutient la candidature de François Bayrou à la présidentielle, a démissionné jeudi de ses fonctions ministérielles pour "reprendre sa pleine liberté de parole".

Des extraits de son livre ont été publiés vendredi dans la presse. Il y relate notamment ses mauvaises relations avec Nicolas Sarkozy au sein du gouvernement de Dominique de Villepin.



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 76 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui311
mod_vvisit_counterHier394
mod_vvisit_counterSemaine1510
mod_vvisit_counterMois11556
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com