Le Procès opposant Messaoud BENYOUCEF (réfugié algérien et raciste anti-harkis) à Amid TOUALBIA (webmaster du site : http://www.harkis.org) est, finalement, fixé, au lundi 04 juin 2007 à 13H30, devant le Tribunal de Grande Instance de Paris (17ème Chambre Correctionnelle) !!!

 

APPEL A LA MOBILISATION ET AU SOUTIEN

 

Il faut sauver le "soldat TOUALBIA" !!!

 

Bref rappel des faits : Messaoud BENYOUCEF est un réfugié algérien (économique of course !) qui a écrit et fait publier, via les subventions publiques françaises, un livre écoeurant intitulé : "Le Nom du Père", dans lequel il ose diffamer, les Harkis et leurs Familles, dans notre propre pays (incapable de nous protéger et de nous faire respecter au nom du devoir régalien de l'Etat) , en invoquant une odieuse et fasciste "généalogie de la trahison" (?). Ce "raciste anti-harkis d'importation flniste" a monté et fait jouer, également, une pièce de théâtre éponyme (aux frais de Marianne bien évidemment !), ce qui lui valut de nombreuses contestations légitimes et un procès en diffamation publiquesur l'initiative de Smaïl BOUFHAL (Président de l'association Générations Mémoire Harkis), qui est pendant, selon nos sources, devant la Cour d'Appel de Paris.

Il convient de préciser que, pour des raisons obscures et quasi-illicites, le Sieur BENYOUCEF s'est retrouvé "parachuté", dès son arrivée (en 1994), ès qualité de Chargé de Mission (dans les relations avec l'Education Nationale au niveau de la danse), au Ministère de la Culture, sans avoir les compétences mais, surtout, en étant un ressortissant étranger employé, par l'Etat français, dans une "fonction dite de souveraineté". Par ailleurs, ce sinistre personnage se fait attribuer, en parfaite illégalité et en total conflit d'intérêts, des subventions, pour ses "pseudos oeuvres véhiculant la haine et le racisme anti-harkis". Bien entendu, nous avions saisi, en ce sens, M. Emmanuel CHARRON (Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés rattachée au Premier Ministre), aux fins d'obtenir de plus amples explications, sur cette "farce étatique" et, nous n'avons eu aucune réponse, à ce jour mais, dès la nomination officielledu nouveau Gouvernement, nous reviendrons à la charge, en remémorant, à notre nouveau Président de la République, Nicolas SARKOZY, ses "engagements" !!!

Courant 2005, un internaute excédé et sévissant, sous le pseudonyme de "Fierté Harkie", a posté, sur le site "harkis.org", un message en riposte et fustigeant, certes, de manière assez "rock and roll", Messaoud BENYOUCEF mais, qui n'était qu'un simple "acte de légitime défense" très soft, en regard de la "provocation délibérée", de cet Algérien venu propager, dans notre territoiresa haine, des Harkis et leurs Familles (valeureux Anciens Combattants de la France) et, la propagande du FLN.

 

Le "raciste anti-harkis" et sa "comparse gauchiste", qui se ressemble, s'assemble !!!

 

Sans aucun scrupule ni "examen de conscience", face à ses "turpitudes", BENYOUCEF décida de déposer une plainte contre X et, malgré l'identification, par les Services de Police Judiciaire, du "corbeau" (auteur des écrits incriminés), c'est Amid TOUALBIA et lui-seul qui fut mis en examen et renvoyé, devant le tribunal correctionnel parisien, in fine, par un Juge d'instruction ayant bâclé, à l'évidence, son information (uniquement à charge) et, sans la moindre investigation en "exception de vérité", pourtant, indispensable, dans le cadre d'une plainte en diffamation publique (loi du 29 juillet 1881). Poursuivi en tant que "directeur de la publication d'un organe de presse professionnel" (le magistrat-instructeur connaît-il, au moins, son métier et Amid TOUALBIA ?), notre infortuné ami se retrouvera, par conséquent et après un premier renvoi, devant le Tribunal de Grande Instance de Paris (17ème Chambre Correctionnelle), le lundi 04 juin 2007 à 13H30, afin de répondre, de présumés délits de presse, qu'il n'a pas commis pendant que le Sieur BENYOUCEF continue à propager, aux frais du contribuable français, son "racisme anti-harkis",  très grassement, subventionné et encouragé (cherchez l'erreur ?).

Depuis le début de ce sordide et tragicomique "feuilleton à rebondissements", la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis avait pris la ferme résolution de soutenir, Amid TOUALBIA, en venant l'appuyer, à Angoulême, lors de sa mise en examen et, en lançant diverses actions y afférentes, notamment, la récolte de dons pour payer, les honoraires de son avocat. L'opération fut un succès grâce, essentiellement, au concours spontané de nos "sympathisants" RONA, Pieds-Noirs et "Citoyens de bonne volonté". Néanmoins, il manque, environ, 1000 €, à réunir en urgence, pour permettre de faire citer à comparaître, par voie d'huissiers de justice (conformément aux contraintes procédurales pénales en vigueur), devant le tribunal, des témoins de la défense capitaux. Toutefois, je m'étonne, à juste titre, du "mutisme quasi-généralisé", de la part de nos "présidents d'associations dites nationales" (vraies ou supposéesqui n'ont  pas daigné, pour le moment, faire, ne serait-ce qu'un "geste symbolique", envers notre ami TOUALBIA (en proie à une énorme détresse financière et psychologique), ce qui est surprenant pour de soi-disant "défenseurs invétérés de la cause harkie" !!!

 

Rififi à Louviers, des RONA hostiles à la pièce de BENYOUCEF soutenue, de manière perfide,
 par son Maire PS Franck MARTIN, au nom d'un étrange "droit de diffamer" les Harkis et leurs Familles !!!

 

Le cas échéant, vous pourrez adresser, directement, vos "dons" (en fonction des moyens de chacune et chacun), à l'avocat de l'intéressé (en n'omettant pas d'indiquer, au dos de votre chèque, "Opération de soutien à Amid TOUALBIA" tout en le libellant à l'ordre de Maître CHANGEUR) :

 

Maître Jean-François CHANGEUR

53, Rue d'Austerlitz

16000 Angoulême

 

En outre et pour toutes les personnes pouvant se déplacer, à Paris, le jour du procès, je les invite à consulter, régulièrement, notre site, pour plus de détails, car nous tenons à nous assurer, préalablement, que l'audience ne sera pas, une fois encore, renvoyée sine die car, avec notre (in)justice, tout est possible !!!

 

Affaire à suivre...

 

Khader MOULFI

 

P.S. Je vous recommande, pour vous rafraîchir la "mémoire", de lire et/ou relire les articles précédents traitant, ce dossier sensible, par les liens suivants : http://www.coalition-harkis.com/content/view/121/2/ et http://www.coalition-harkis.com/content/view/120/2/ (reprenant en fin de page tous les autres raccourcis utiles et chronologiques dans cette affaire). Ne pas oublier, également, les 2 forums ouverts, depuis le début, à consulter par les liens suivants : http://www.coalition-harkis.com/component/option,com_simpleboard/Itemid,27/func,view/id,98/catid,4/ et http://www.coalition-harkis.com/component/option,com_simpleboard/Itemid,27/func,view/id,488/catid,4/).

 

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 35 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui649
mod_vvisit_counterHier843
mod_vvisit_counterSemaine3499
mod_vvisit_counterMois649
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com