Marianne trahie par ses représentants étatiques et institutionnels... Comme les Harkis et leurs Familles, les Pieds-Noirs et, tout le Peuple Français !!!

Aux armes Citoyens ! En ce jour de veille, de la Fête Nationale, du 14 juillet, est-il temps, désormais, de faire une "vraie révolution", pour sauver la Patrie et la Démocratie en danger ?

 

 

Je sais ! Vous devez vous dire, très certainement, en lisant ce "titre", que : "Mais quelle mouche a pu, encore, piquer, ce Khader MOULFI, qui est en train de se prendre, pour un de ces révolutionnaires gauchistes de salons, comme Olivier BESANCENOT de la LCR & Co ?".
A ce titre, je vous rassure et, quand bien même, serait-il dans "l'air du temps", de retourner sa veste, sans honte et sans scrupules, au nom d'une soi-disant "ouverture", je resterai fidèle, à mes convictions apolitiques et sans tabous, pour ne pas me transformer, à mon tour, via une "mutation contre-nature", en "marxiste revival" et/ou autres "courtisans élyséens", dans la perspective de quémander, un "poste", si d'aventure je m'abaissais, à l'instar des LANG & Consorts, à vendre mon "âme", au diable ou à quiconque lui ressemblant plus ou moins.
Sur fond de "saga politocarde d'été consternante", on assiste, depuis la fin des élections présidentielles et législatives 2007, à un "spectacle affligeant et tragicomique", dans lequel tous les sempiternels "donneurs de leçons socialistes" (et/ou assimilés) sont en train de se ridiculiser et de se dévoyer, aux dépens de la démocratie et de sa crédibilité, dans une "grande foire à la promotion égocentrique", en contrepartie, de son allégeance opportuniste et nauséabonde, au grand "bonimenteur étatique", en l'occurrence, Nicolas SARKOZY, qui s'est métamorphosé, depuis sa victoire électorale, en une étrange et mystérieuse "créature politicienne hybride et déconcertante", au grand dam de ses 53% d'électrices et d'électeurs mais, aussi, de ses soutiens initiaux. En l'espèce, comment est-il possible de marteler, en leitmotiv récurrent, le mot "mérite", lorsque ce sont, in fine, les "ennemis d'hier" (dont les compétences louées restent à démontrer, de surcroît, au regard de leur participation active, pour la plupart, depuis 35 ans, dans la déconfiture tous azimuts de notre pays !) qui obtiennent, par le biais de leur félonie et de leur soumission rétroactive, ainsi que par le "fait du prince sarkozien", des "récompenses indues", en lieu et place de celles et ceux qui ont, réellement, "mouillé la chemise", dans les campagnes très difficiles et, j'ai de la peine, très sincèrement, pour tous ces "cocus". 
Sur ce plan, que vient faire, Fadèla AMARA (qui aurait mérité, tout au plus, le poste de Secrétaire d'Etat à l'Inculture), à la tête du Secrétariat d'Etat à la Politique de la Ville, sous l'égide de Christine BOUTIN et de son FRS (des intégristes religieux eux-aussi mais sans la barbe) ?  Bonjour la laïcité républicaine et constitutionnelle bafouée au grand jour !!!

 

Christine BOUTIN et Fadèla AMARA : la "bigote" et la "dingote" !!!

 

Le plus marrant est que tous ces "vendus" (désolé mais c'est le seul terme idoine !) persistent à se dire, de gauche, tout en étant dans un Gouvernement de droite, ce qui est, déjà, en-soi, un "paradoxe idéologique" mais, le plus malsain et ubuesque était de les voir applaudire, par exemple, Christine LAGARDE fustigeant, à l'Assemblée Nationale, le bilan socialiste, depuis des décennies, auquel ils sont des parties intégrantes (?). Le comble de la bassesse humaine !!!

Sur cette profusion, de "perversion politicienne et morale", on était, d'ores et déjà et, manifestement, trop bien servi mais, il aura fallu, en plus, que notre Président de la République aille, en Algérie, embrasser, ardemment, un "génocideur de Harkis et de Pieds-Noirs", à savoir, le "gnome despotique du FLN", Ziziz BOUTEFLIKA, ce qui est choquant, indécent et antipatriotique. Certes, on sait, de notoriété publique, que BOUTEFLIKA était, entre 1954 et 1962, un "planqué pleutre en goguette", au Maroc mais, qu'ès qualité de "chef flniste", il est responsable, à part entière, de ces génocides planifiés commis, aucunement, sur les "champs de bataille", les armes à la main mais, lâchement, après l'abandon criminel et prémédité, par l'Etat français, des Harkis et leurs Familles et, du cessez-le-feu, du 19 mars 1962 à 12 heures, violé, dès le premier jour et, en toute impunité, par le FLN et ses sordides "marsiens".
J'avais pu évoquer, ces "turpitudes étatiques", dans un article précédent (à lire et/ou à relire par le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/content/view/160/2/), tout en se rappelant que M. SARKOZY n'a pas daigné répondre, à ce jour, à notre lettre ouverte : http://www.coalition-harkis.com/content/view/158/2/, ce qui n'est pas, évidemment, l'apanage attendu, d'un "homme d'honneur" criant, sur tous les toits, qu'il tiendra ses engagements et qu'il ouvrira, sans exceptions et sans interdits, tous les débats nationaux en souffrance !!!
Mais, les Rapatriés ne sont plus les uniques "persécutés ad vitam aeternam", en terre de France, puisque j'ai pu apprendre, avec atterrement, que Houria BOUTELDJA (la "harpie en chef" insupportable, raciste et antirépublicaine des "Indigènes de la République") avait osé qualifier, les "Français dits de souche européenne" (qu'elle nomme les "blancs"), sur France 3 (chaîne nationale du service public !), le 21 juin 2007, de "sous-chiens" (à voir l'émission par le lien suivant : http://www.dailymotion.com/video/x2du97_souchiens_politics), sans susciter, immédiatement, le "haro de rigueur", de nos "droits de l'hommiste de salons" (SOS RACISME, MRAP, LDH, ...) mais, également, de nos politiciens au plus haut niveau !!! 

 

Houria BOUTELDJA

 

Nous qui, avions été taxés, récemment, de "sous-hommes", par Georges FRECHE, nous savons ce que cela signifie et, c'est la poursuite annonciatrice et inexorable, de la "désintégration républicaine en marche depuis 30 ans" (date de lancement des regroupements familiaux massifs, en 1975, des familles immigrées par un certain Jacques CHIRAC) et, de la "colonisation de fait", par des "puissances étrangères hostiles", de l'Hexagone, grâce à notre Code de la Nationalité suicidaire et obsolète !!! Par conséquent, à quoi sert, le Ministère de l'Identité Nationale, si c'est pour entendre, à l'égard de la France et des Français, de telles "horreurs" proférées, rappelons-le, par des immigrés (ou descendants de) que personne n'a forcé à venir, dans notre territoire et/ou, à devenir des binationaux anti-Français ?
Comme s'accordait à nous le remémorer, notre amie Oranie, feu le Capitaine Rabah KHELIF avait déclaré :

 

"Nous, les Patriotes Français de souche nord africaine, aimons trop la France pour permettre à quiconque de l'insulter ou de cracher sur son drapeau pour lequel nous avons versé tant de sang, donné notre jeunesse et la vie de beaucoup des nôtres.

Alors la France qui a accueilli des étrangers de toutes origines et nationalités, doit être respectée chez elle, et ceux qui ne l'aiment pas doivent avoir la décence de ne pas manger son pain et de ne pas cracher dans la soupe qu'elle leur sert.

 

Capitaine Rabah KHELIF

 

Alors, en ce jour de veille, du 14 juillet 2007, j'ai envie d'interpeller, les "princes qui nous gouvernent souvent très mal", afin de leur dire : "Bougez-vous pour des résultats tangibles et imminents, conformément à vos fonctions et mandats, sinon le Peuple Souverain se réveillera tôt ou tard !". La Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis veille...
  
Affaire à suivre...

 

VIVE LA REPUBLIQUE, VIVE LA FRANCE !!!

  
Khader MOULFI

 

P.S. Je vous recommande de lire le forum dédié au Capitaine KHELIF : http://www.coalition-harkis.com/component/option,com_simpleboard/Itemid,27/func,view/id,845/catid,4/.
  
Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Commentaires  

#1
fatiha2007 14 Juillet 2007
fatiha 2007 vive la République vive la France vive les Harkis et leurs Familles
#2
Oranie 14 Juillet 2007
Elle est pas belle la République ???
Mon Cher Khader,
Ta colère me réchauffe le coeur, mais dans ces temps de repentance perpétuelle, nous n'avons plus qu'à la fermer et à subir (jusqu'à la prochaine révolution...)

Marianne est insultée par cette hyène prénommée Hourria, et il faut croire que cela plaît aux bobos car cela dure depuis plusieurs semaines sur FR3. Elle veut dénationaliser l'Histoire de France !!! Elle ne veut plus entendre parler du Gaulois !!! Et maintenant elle traite les Français de souche de souchiens les blancs comme elle dit, et veut les rééduquer.

Traduction : il faut que ces chiens de blancs acceptent de se faire marcher sur les pieds sans répliquer et pour finir qu'ils acceptent sans broncher de se faire remplacer par les indiGestes de la République.

Cette harpie est dans la lignée de Sarkollabo qui a dit : "Je pense que les Français attendent une France d'après, une France où l'expression 'Français de souche aura disparue'."

Mais que fait donc cette face de craie de Président de la Halde ? Suis-je donc innocente, le racisme n'est que dans un seul sens !

Marianne se fait b.... et n... par les rappeurs et que dit le juge : "c'est de l'art".

ECOEURANT.

Cette hystérique relaie la pensée correcte qui vise à rééduquer le peuple, ce peuple que les élites veulent changer puisqu'il a eu l'audace de voter à la NON à la constitution EUR.

Cette créature ne sera pas poursuivie ni condamnée, et je pense que nous avons passé un degré de plus dans l'intensité de l'occupation.
#3
yannick 14 Juillet 2007
Bonjour à tous les Internautes,

Ironie de l'Histoire: les Foucault et autres Derrida sèment dans les années 60 les germes de la pensée politiquement correcte aux USA où leurs émules font régner depuis lors dans les campus et les départements d'Humanités un terrorisme néo-stalinien qui nous revient à la figure depuis plusieurs années. Ajoutez-y un zeste de Fanon pour justifier le terrorisme le plus abject qui permet à l'opprimé de "retrouver sa virilité perdue" et vous avez l'idéologie dont H. Bouteldja est l'incarnation people: c'est le discours de la haine et de la bêtise auquel la télé-poubelle sert de caisse de résonnance, toujours prête à ramener n'importe quel clown arriviste sur le plateau pour faire de l'audimat grâce à la provocation. Une chose m'étonne cependant: le mot "sous-chien" appliqué aux blancs oppresseurs par HB est une traduction littérale de l'anglais "underdog" qui se traduit par "opprimé" ou "perdant". Je ne comprends donc pas comment elle peut l'appliquer aux "blancs oppresseurs". A-t-elle simplement compris ce qu'elle ingurgite (et nous régurgite)dans les manuels de Cultural Studies anglo-saxons?

La Halde dirait-elle quelque chose? A voir, car elle a été créée sur le modèle de la CRE britannique (Commission for Racial Equality) dont l'idéologie est directement inspirée des théories politiquement correctes issues de ces Cultural Studies où notre excitée médiatique a puisé toute sa science. Dans cette optique, toute minorité raciale ou culturelle immergée dans une société majoritairement blanche ne peut être qu'en situation d'oppression: c'est exactement ce que dit HB quant elle coupe la parole à Abd el Malik pour placer le mot-fétiche: "discrimination institutionalisée", là encore traduction de l'anglais "institutional racism". Or, qu'écrivait un certain Thomas Ferenczy dans Le Monde il y a quelques années quant il répondait à un lecteur qui s'étonnait de la manière dont ce journal avait traité du sujet? Tout simplement, qu'en aucun cas le racisme anti-blanc ne pouvait être mis sur le même plan que le racisme anti-noir ou autre: il était le produit d'une situation d'oppression et donc c'était faire preuve d'hypocrisie que d'en "ignorer" les circonstances historiques qui pouvaient l'expliquer.

Conséquence de cette analyse: le minoritaire ne peut être raciste car il est en souffrance et donc la suspicion de racisme ne peut qu'être l'apanage de la société "blanche" tout entière et donc de sa "culture" qui est intrinsèquement raciste et doit donc faire l'objet d'un véritable "nettoyage". Quant aux personnes "non-blanches" qui refusent de se voir cantonnées dans le rôle d'éternelles victimes, ce sont des "traîtres" à leur communauté. Aux USA, certains illuminés vont même jusqu'à mener campagne médiatique contre une personalité noire qui se marie avec un blanc ou une blanche.

Voilà pourquoi, personnellement, je me suis toujours méfié de personalités telles que C. Taubira dont le discours,derrière un vague phraséologie républicaine, est essentiellement "racialiste" (encore un mot que HB aime bien utiliser) en ce sens qu'elle pose au nom, je cite, d'une "nécéssaire brutalité sémantique" l'existence d'une communauté "noire", devant qui les "blancs" (qui d'autre?)devraient faire repentance pour que la dite "communauté" puisse se sentir enfin partie de la Nation. Cette conception des relations sociales et humaines est incompatible avec l'idée républicaine de Nation qui met au premier plan l'égalité des individus, libres de leurs choix et pour qui la Nation est la collectivité de référence, non la tribu ou le groupe racial. Elle n'est, au fond, que du racisme retourné que justement les anglo-saxons appellent "reverse racism" et que des arrivistes tels que HB utilisent pour exister politiquement.

Cela ne veut pas dire bien entendu qu'il faut ignorer les situations de discrimination qui existent, comme dans toute société qui s'est construite non sur la notion de race, mais sur celle de citoyenneté. Personne n'a dit que pour avoir une carte d'identité française il fallait être blanc, comme voudraient nous le faire croire les HB et autres "Indigènes", toujours prêts à faire à l'opposant républicain le procès d'intention pour le mettre sur la défensive.

Pour conclure, je dirai tout simplement: à chacun ses références. Pour notre part, nous avons le capitaine Rabah Khelif et tous ceux qui comme lui, toutes origines confondues, ont défendu, au risque de leur vie et malgré l'ingratitude des puissants, la France des droits de l'Homme sans distinction de race ou de religion. Ils sont la preuve que la France n'est pas condamnée au communautarisme. Leur exemple doit nous encourager à lutter contre tous ces démagogues de bas étage dont la crasse intellectuelle s'étale dans les média complices et qui font carrière (surtout médiatique) sur l'ignorance organisée de l'Histoire voulue par l'Education dite "nationale".
#4
Khader 15 Juillet 2007
"souchiens" = "sous-chiens" pour H. BO
Bonjour Oranie, Yannick et à toutes et tous les internautes,

Merci, à vous deux, pour vos analyses pertinentes et autres "coups de gueule" de rigueur !

Je tenais à préciser que je n'aimais pas, les "jeux de mots douteux" et, que l'on ne se trompe pas, Houria BOUTELDJA pensait, bel et bien, "sous-chiens", sous couvert de son expression, sciemment, équivoque : "souchiens" (pour qualifier les Français dits de souche ou les "blancs" comme elle les nomme avec mépris et racisme alors qu'ils sont nos compatriotes).

Que cette "fasciste tiers-mondiste" se remémore que, bien avant, son arrivée et celle de ses parents, en France métropolitaine, l'Hexagone avait, d'ores et déjà, ses "autochtones de souche européenne" et, une culture judéo-chrétienne vieille de plus de 2000 ans.

Donc, un peu de respect pour les "souchiens" comme elle dit, de façon scandaleuse, à l'instar de ses "Indigènes de la République", car on ne révolutionne pas, un pays et sa civilisation, en 30 ans, en vue d'imposer, sa vision antirépublicaine, via une "colonisation des esprits" et un « éclatement communautariste de la Nation » !

Tout le monde admet que le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, ... puissent revendiquer, haut et fort, une culture arabomusulmane (et berbère), ce qui est naturel et de fait.

Donc, la France, « terre d'accueil » et "pays des droits de l'homme", doit affirmer et assumer, sans le moindre complexe, son histoire chronologique et, aucunement, tolérer, les "propagandes nationalistes", des immigrés et autres "binationaux" (véritables « Chevaux de Troie » d'Etats étrangers et hostiles à la survie de notre modèle républicain).

D'ailleurs et si l'on prenait à la lettre, la position de ces "Indigestes de la République", qui détestent, apparemment, au plus haut point, la France et les Français, ils devraient, dans ce contexte, retourner, dans leurs pays respectifs, pour les faire prospérer, en lieu et place de se faire autant de mal à haïr l'humanité tout entière et à nous donner des leçons bidons !!!

Comme le soulevait, Yannick, la République Française accueille, en son sein, depuis des siècles, des personnes de toutes origines et confessions, alors que ces « Malcom X de prisunic » cessent de vouloir liguer, en permanence, nos compatriotes, les uns contre les autres, afin de faire prospérer leur « fonds de commerce », en l'occurrence, la diffusion de la haine, de la victimisation (pour les minorités dites visibles) et de la culpabilisation (pour les « blancs »), sous peine d'une très prochaine guerre civile et fratricide qui deviendrait, en l'espèce, inévitable !!!

Néanmoins, il serait temps de revoir, outre la politique d'immigration, le Code de la Nationalité, car on ne saurait continuer à faire, de ces « nationalistes-conquistadors», des « Français malgré-eux et antipatriotes », tout en leur permettant de conserver une double voire une triple nationalité !!! L'identité Nationale doit être aussi cela mais, il faudrait un peu plus, de courage politique et patriotique, de la part de Nicolas SARKOZY et des autres politiciens de tout bord !!!

Car, comment serait-il possible, pour tous les "gens de bonne volonté", de pouvoir lutter, contre le racisme (tout court qu'il soit envers les blancs, les beurs, les blacks, les pauvres, ... c'est kifkif bourricot in fine !), la discrimination, le communautarisme, ... Dans un tel climat de haine raciale tous azimuts ?

A.F. Très Cordialement,

Khader MOULFI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 50 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui6
mod_vvisit_counterHier335
mod_vvisit_counterSemaine2088
mod_vvisit_counterMois8981
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com