La HALDE discriminerait-elle, les Harkis et leurs Familles, en s'opposant, insidieusement, à toutes mesures spécifiques de réparation de leurs préjudices en souffrance, depuis 45 années et, engendrés par la "déraison d'Etat" ?

Voici comment l'Etat français avait "récompensé", à partir de 1962, ses très braves et fidèles Anciens Combattants et leurs Familles (rescapés du génocide), en les parquant, dans des "camps de concentration", afin de parachever une "quasi-solution finale de fait" (?).

 

Le fait d'être des Rapatriés d'Origine Nord-Africaine (ou RONA mais, de "souche harkie", précisons-le, dorénavant, afin de nous distinguer de certains "imposteurs à double langage" !) nous aura apportés, au moins, une chose positive, à savoir : une résistance à toute épreuve contre les éternelles infamies, étatiques et/ou autres, que nous subissons depuis 1962 !!!
 En l'espèce, certains de nos compatriotes se permettent, odieusement, de nous "dénigrer", un peu trop souvent, en nous faisant passer, à tort, pour des "pleurnicheurs" et, des "quémandeurs insatiables" mais, ces derniers seraient, depuis fort longtemps, en "psychanalyse" (voire suicidés), si d'aventure ils enduraient, ne serait-ce, qu'un millionième du "drame harki", C.Q.F.D !!! Je vous recommande de prendre le temps de lire, tous nos articles, en vue de vous en convaincre, une fois pour toutes, notamment, les suivants : http://www.coalition-harkis.com/content/view/45/2/ et http://www.coalition-harkis.com/content/view/46/2/).
Par conséquent, plus rien ne devrait, logiquement, nous "étonner" mais, parfois, un "OVNI" surgit et, le dernier en date, est, selon nos sources, une "opposition", de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'Egalité (la HALDE), à la création, par les Pouvoirs Publics, d'un poste de "coordinateur pour l'accompagnement en faveur des Harkis et leurs Familles", en Avignon, selon le principe de l'égalité de traitement républicaine !!! 

 

Charles DE GAULLE, celui par qui notre malheur arriva !!!
  
Bien entendu, ma première question, à la HALDE, est : "Parmi nos concitoyens qui a subi, de la part de l'Etat français, une pareille trahison et, ses dommages directs et collatéraux, depuis 1962, pour prétendre à d'éventuelles mesures identiques le cas échéant ?".  
La seconde question est : "Pourquoi la HALDE ne met-elle pas autant de zèle à dénoncer, la loi discriminatoire et antipatriotique, donnant, une priorité à l'accès, aux logements sociaux, à tous les étrangers dits primo-arrivants, incluant les clandestins, fraîchement, arrivés, sur notre territoire ?". Pour être complet, il convient de préciser que, durant les délais d'attentes très courts (quelques semaines avant les réquisitions préfectorales ou municipales), des HLM, nos "délinquants" (l'entrée clandestine, en France, étant un délit) sont logé, aux "Frais de Marianne" (donc du contribuable), dans des hôtels de plus en plus chers, car les autres sont bondés, depuis belle lurette. Manifestement, le "droit opposable au logement" est effectif, depuis des années, en France mais, aucunement, pour les Français modestes, n'arrivant plus à se loger !!! La HALDE est-elle, in fine, une "institution tiersmondiste et pro-immigrés" ? 
Lorsque l'on consulte, sa composition, on remarque, sans la moindre surprise, que la HALDE est constituée, de tous les "droits de l'hommiste de salons mondains et universalistes" (SOS RACISME, MRAP, LDH, ...) et, l'on s'explique, plus aisément, son "hostilité idéologique et instinctive", à l'égard des Harkis et leurs Familles ! Quant à son Directeur Général, Marc DUBOURDIEU (ancien Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés rattachée au Premier Ministre), il relève, du véritable "secret de polichinelle", d'alléguer que ce dernier a été promu, au sein de cette nouvelle "institution", au regard de sa participation très active, à l'étouffement et à l'instrumentalisation, des RONA, avec le concours des incontournables "benouiouis de service", notamment, pour leur faire "avaler, telle une "divine aubaine comédie", la consternante loi du 23 février 2005 (tout comme son comparse Hamlaoui MEKACHERA devenu, a posteriori, Ministre délégué aux Anciens Combattants).

 

Allez, cesse de faire le "beau", Nico et, au boulot, illico presto !!!

 

Nous disons STOP, à ces "dérives institutionnelles" et, nous rappelons, aussi, que Nicolas SARKOZY n'a, toujours, pas daigné, à ce jour, répondre, à notre "lettre ouverte, du 23 juin 2007, alors qu'il a eu le temps de faire, le "Tour de France" et, accessoirement, d'embrasser, des "génocideurs flnistes de Harkis, Pieds-Noirs, ..." (à lire la lettre ouverte par le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/content/view/158/2/) !!!

 

Affaire à suite... La Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis veille mais, nous aurons besoin, le moment-venu, de la mobilisation de tous les "gens de bonne volonté" (Harkis et leurs Familles, Pieds-Noirs, Anciens Combattants, ...).
  
Khader MOULFI
  
Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

A lire nos derniers articles
Et notre dernier forum, sur les droits des Harkis et leurs Familles : http://www.coalition-harkis.com/component/option,com_simpleboard/Itemid,27/func,view/id,858/catid,4/.

 

 

Commentaires  

#1
Oranie 23 Juillet 2007
Halde là !!!
Bonjour Khader et tous les amis,
Oui, tu as mis dans le mille, la HALDE est une institution tiersmondiste et pro-immigrés, créée par chirak l'africain pour tous ses amis. Tu as donné sa composition faite qu'avec des associations telles LDH, MRAP, SOS Racisme, et j'en passe.

La HALDE a des pouvoirs exorbitants de police et de justice. De fait l'Etat abandonne à une association qui ne représente qu'elle même le pouvoir régalien de réprimer ou de sanctionner. La HALDE est autorisée non seulement à inciter des délits (de discrimination), mais aussi à réprimer les délits qu'elle aura encouragés.

C'EST UNE POLICE POLITIQUE DE LA PENSEE.

Tout le monde a compris qu'elle est là pour taper sur les Français (*) et à l'occasion sur les Français d'Algérie comme toi et moi. Dans ce sinistre pays, il ne fait plus bon d'être d'honnêtes citoyens Français.

Ce qui est inquiétant c'est que la HALDE a été investie d'un coûteux pouvoir inquisitorial, elle est devenue un tribunal spécial d'une constitionnalité douteuse.

Je me demande que fait l'Assemblée Nationale élue par les citoyens, aux pouvoirs écornés et limités par Bruxelles (europe oblige), et bafouée par une poignée de guignols non élus et sectaires de surcroît.

QUI DONC DISCRIMINE ? ET QUI EST DONC DISCRIMINE ?

Il y avait quelque chose de pourri au royaume de France au crépuscule du règne calamiteux de chirak, et il y a quelque chose de pourri à l'aube du règne de Nicolas 1er.

(*) beaucoup de citoyens en ont fait les frais.
#2
Khader 27 Juillet 2007
La HALDE et SOS RACISME KIF KIF !!!
Bonjour Oranie et à toutes et tous les internautes,

Je me souviens, au début des années 80, lors du lancement, de SOS RACISME, sous François MITTERRAND, que le racisme (véritable fléau bien réel, rappelons-le !) avait commencé, à ce moment-là, à devenir, vraiment, bilatéral car, en lieu et place de sensibiliser, les gens, à essayer de cohabiter, harmonieusement et intelligemment, cette « association tiers-mondiste et pro-immigrés » s'était résolue, de manière irresponsable et revancharde, à confronter, par des « quasi-incitations à la haine raciale », le « racisme anti-beurs et anti-blacks », avec le « racisme anti-blancs » et, l'on connaît, de nos jours, le sinistre « bilan très explosif », de ces « apprentis-sorciers », grassement, subventionnés à l'époque !!!

D'ailleurs, SOS RACISME ne combattait pas, contrairement à son « appellation trompeuse et usurpée », LE RACISME mais, cette association n'était que le prolongement clientéliste et communautariste en marche, de la « pensée-unique, tiers-mondiste et pro-immigrés », de l'intelligentsia, qui pratiquait, en même temps, LES DISCRIMINATIONS TOUS AZIMUTS (au logement, à l'emploi, aux loisirs, ...), car pour rien au monde, ces « bien-pensants de la gauche-caviar » ne voulaient co-exister, avec leurs soi-disant « protégés » et, c'est cela l'hypocrisie et le paradoxe de la gauche française !!! Pour preuve, on retrouve plus de « préemptions abusives », d'habitations acquises, par des personnes d'origines étrangères, dans les villes de gauche, que dans celles de droite car, dans les municipalités de droite (plutôt aisées), la sélection se fait, essentiellement, par les « prix exorbitants du marché immobilier de céans » et, entre millionnaires et/ou milliardaires, peu important la couleur de la peau, la religion et la nationalité !!!

En outre, SOS RACISME n'a, jamais, engagé, de procédures judiciaires, contre des « racistes anti-harkis », hormis se porter partie civile, dans l'Affaire FRECHE mais, uniquement, pour « dégommer », à des fins politiciennes, ce « potentat local » (facho de gauche au demeurant !), car en écoutant, en première instance, à Montpellier, la plaidoirie injurieuse et diffamatoire, envers les Harkis, de Maître CHICAOUI (avocat de SOS RACISME), je me suis demandé, dans ce contexte, de quel côté, des parties (accusé ou victime ?), il aurait fallu mettre cette association à l'attitude très équivoque et douteuse ?

La HALDE est, en réalité, une sorte de « suite illogique », de SOS RACISME car, certes, la discrimination existe, indéniablement et, les Harkis et leurs Familles savent, parfaitement, de quoi je parle, pour avoir subi, depuis 45 années, un « triple racisme » et des « discriminations en série » mais, la HALDE semble avoir « dévié », de sa mission initiale, pour devenir une « institution universaliste » voulant placer, l'étranger régulier et/ou irrégulier, au-dessus du citoyen français, ce qui est anormal et anticonstitutionnel !!!

De plus, les pays d'origine respectifs, de ces étrangers, ne pratiquent pas, de leur côté, la réciprocité des droits alloués, par Marianne car, l'Algérie, le Maroc, le Sénégal, la Chine, ... donnent-ils un RMI, une APL, des allocations familiales, des cartes de réductions sur leurs lignes de chemin de fer, le droit du sol, la binationalité..., aux Français vivant sur leurs territoires respectifs ? La réponse est, évidemment, NON !!! Alors pourquoi la France doit-elle, toujours, tout attribuer, au Monde entier mais, à sens unique ?

Existe-t-il un autre territoire souverain, dans tout l'univers, qui rend prioritaires, les « étrangers primo-arrivants » (incluant les clandestins), pour les logements sociaux, aux dépens de leurs ressortissants nationaux ? Bien entendu, la réponse est NON, une fois de plus, car c'est une « exception » ou, plutôt, une « aberration française », qui conforte le vieil adage stipulant que : « Nul n'est prophète en son pays... Surtout en France ! ».

Enfin et sauf erreur de ma part, la HALDE ne peut pas sanctionner, directement, les mis en en cause mais, elle a le pouvoir de saisir, à sa convenance, le Procureur de la République, en vue d'engager des poursuites judiciaires car, en France et dans tout Etat de droit, seul un tribunal régulier peut prononcer une condamnation (séparation des pouvoirs oblige !). Mais, cette « administration dite indépendante » peut, en revanche, émettre, des « avis » et des « recommandations » (un peu comme le CSA), qui risquent d'être, malheureusement, de plus en plus « suivis » !!!

Combattre, tous les racismes et toutes les discriminations, est devenu, une nécessite pour la stabilité, de la République mais, je ne suis pas convaincu, pour le moment, par la HALDE, ses membres et ses méthodes, car cet « organisme étatique » se sert, implicitement, de « traitements discriminatoires », qu'il est, pourtant, censé éradiquer ( ?). Cherchez l'erreur mes amis (es) ???

A.F., Très Cordialement,

Khader MOULFI
#3
yannick 28 Juillet 2007
Bonsoir à tous,

oui, toute personne de bonne foi sait que la discrimination est d'abord de nature sociale car c'est la ghettoisation des populations défavorisées qui est le principal facteur de division de notre société: elle favorise les déviances sociales, la méfiance entre les composantes du pays et la manipulation intégriste et/ou communautariste.

C'est pour cela qu'il ne peut y avoir de véritable intégration sans un contrôle strict de l'immigration: en continuant à parquer les immigrants illégaux dans les zones à forte population immigrée et ghettoisée on ne fait qu'aggraver le problème en mettant les institutions qui sont sur le terrain (école, services sociaux, police...) dans une situation impossible.

De ce point de vue la responsabilité d'une certaine gauche "sans-papiériste" est écrasante car effectivement, ce n'est pas dans les quartiers branchés, habités par la gauche caviar, que l'on accueille les sans-papiers régularisés en fonction des conjonctures électorales ou de la démagogie médiatique.
Et si c'est le cas dans certains quartiers, on fait fonctionner les relations pour obtenir une dérogation à la carte scolaire ou bien on met les enfants à l'école privée. D'ailleurs, combien de ces profs toujours en train de bassiner leurs collègues avec les sans-papiers et la lutte "contre toutes les formes de discrimination et de sexisme", pour parler de mon milieu professionnel, seraient prêts à aller enseigner dans un collège ghetto? De tous ceux que je connais, un seul a mis depuis des années sa pratique en accord avec ses idées progressistes. Pour le reste, ils vous diront carrément qu'ils sont syndiqués (au principal syndicat.... classé à gauche) justement pour ne pas aller dans un collège "pourri"...

Et c'est cela qui est insupportable dans le blabla antiraciste à la mode: l'hypocrisie de ceux qui font payer aux autres une générosité qui ne leur coûte rien, car eux savent utiliser le système pour échapper aux conséquences de leur propre démagogie.

Pour conclure, un lutte contre les discriminations qui ne prend pas en compte la distinction entre citoyens d'une démocratie et étrangers en situation régulière d'une part, et les illégaux d'autre part, n'est qu'une fumisterie et une insulte pour ceux qui voient des personnes en situation irrégulière leur disputer le bénéfice d'un système social qui craque de partout (école, HLM, Sécurité sociale etc...)et qui ne peut donc plus favoriser la mobilité sociale...
#4
Khader 29 Juillet 2007
Discriminations : la seule lutte des cla
Bonjour Yannick et à toutes et tous les internautes,

Très bonne analyse concernant, l'hypocrisie et l'antinomie idéologique, de ces insupportables "profs gauchistes", qui parlent, beaucoup, mais, sans jamais, mettre en application, leur "blabla tiers-mondiste, universaliste et pro-immigrés de façade" car, pour ces derniers, c'est "citizens of the world", partout, sauf dans mon quartier, mon école, ma discothèque, ...

De plus, la discrimination n'est pas que "raciale" puisqu'elle touche, également, les "victimes du paternalisme" qui furent "infantilisées" et, "déresponsabilisées", depuis des décennies, via une "assistance abusive et tous azimuts", de la part des "princes qui nous gouvernent souvent très mal" et, un "deal antirépublicain et douteux", à savoir : "Tu ne fais plus rien, tu ne cherches plus de boulot, tu peux rester chez toi à faire la java de jour comme de nuit, tu peux laisser tes enfants de 5 ans dehors la nuit, ...", en contrepartie d'un "RMI à vie" et autres aides similaires !!! Et, pour que vous soyez, encore, plus « enfoncés », on vous entassera, toutes et tous, dans les mêmes « ghettos », ce qui correspond, en quelque sorte, à une « euthanasie sociale » !!!

Et, peu important si les "assistés" sont blancs, noirs, jaunes, verts, oranges, ... Cette "exclusion rémunérée de la société" touche, toute "persona non grata", de France et de Navarre !!!

Pour preuve, combien d'Algériens ayant "collaboré", avec le "pouvoir flniste corrompu", dans les années 70/80 et, se sont retrouvés, étrangement, "parachutés", dans les institutions françaises (ministères, préfectures, ...), quand l'Algérie fut mise, de nouveau, à feu et à sang, dans les années 90 et, cela continue chaque jour ?

Un exemple criant, Messaoud BENYOUCEF, qui fut placé, iniquement, au Ministère de la Culture, dès son arrivée, dans notre pays, en 1994 et, qui a utilisé, ses fonctions, pour se faire subventionner des "actes anti-Harkis" !!!

Donc, la HALDE n'est qu'un "écran de fumée", sur la réalité, car la seule lutte des classes, de nos jours, est la "discrimination" mais, à ne pas confondre avec les "racismes" car, parfois, certains "discriminateurs" sont des maghrébins (patrons de boîtes de nuit) refusant l'entrée, de leurs discothèques, à d'autres maghrébins !!!

A.F., Très Cordialement,

Khader MOULFI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 72 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui55
mod_vvisit_counterHier397
mod_vvisit_counterSemaine452
mod_vvisit_counterMois11307
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com