Nicolas SARKOZY sait-il, au moins, que le plus grand des "crimes coloniaux", fut la "décolonisation ratée et anarchique" ?

Journal d'Alger, de 1957, attestant de la réalité des "massacres de musulmans sans défense" (dont Melouza en mai 1957), par le FLN, qui fut, décidément, de 1954 à nos jours, un drôle de "libérateur sanguinaire et tyrannique du peuple" !!!
    
Je sais, je sais ! J'imagine, d'ores et déjà, les sempiternelles "réactions faussement indignées", de la part de nos "droits de l'hommiste de salons mondains et tiersmondistes" qui vont, comme à l'accoutumée, nous sortir, tout leur "arsenal d'invectives responsives", du type : "Ce Khader MOULFI est un nostalgique de l'Algérie française...", "Ce Khader MOULFI trahit ses origines..." et, j'en passe ! Bref, je m'attends à ce que : "Mes oreilles sifflent dans les prochains jours" !!!
Néanmoins, vous me connaissez, mes chers internautes, le "politiquement correct dans l'air du temps", ce n'est pas le genre, de votre site préféré "coalition-harkis.com" et, de votre humble narrateur, dans notre perpétuelle "quête de justice et de vérité historique" (plus ardue, évidemment, que celle du Saint-Graal !), dans le "drame des Harkis et leurs Familles" et, des Pieds-Noirs. Et, je tenais à réagir, une fois encore, aux "propos très ambigus et à double-interprétation" tenus, par Nicolas SARKOZY, le 26 juillet 2007, au sein de l'Université "Cheikh Anta Diop", à Dakar (Sénégal) et, appelant : "La jeunesse africaine à dépasser les crimes coloniaux..." (?). Certes et aux fins de prévenir, très certainement, tout "malentendu", notre Président de la République s'est empressé de confirmer, au passage, dans ses "déclarations cacophoniques et anachroniques", qu'il était, fermement, hostile, à la "repentance" et "tout le toutim" mais, en utilisant, en parallèle, une "sémantique étrange et mystérieuse" empruntée, quasiment, à la propagande du FLN et de ses "porteurs de valises gauchistes" !!!

 

Voici comment nos "amis africains" nous reçoivent, chez eux, quand ils n'obtiennent pas ce qu'ils exigent (titres de séjour et avantages sociaux y afférents) de la France !!!

 

Les "positions à géométrie variable", de M. SARKOZY, me font penser, dans la forme, à celles de Benjamin STORA (notre storien officiel du FLN) qui, en fonction, du public, en face de lui, dira, tantôt, que : "Les Harkis étaient victimes d'un génocide..." et, devant un "auditoire flniste", que : "Les Harkis ont choisi un camp et ils ont perdu..." (sous-entendant, qu'ils avaient mérité leur sort !) et, notre Chef de l'Etat devrait, impérativement, cesser de jouer, à ce "double-jeu très dangereux", en vue de devenir, à tout prix, une "star mondiale de la politique" car, il n'est ni une "rockstar" et ni un "acteur bankable" mais, le Président de tous les Français (incluant les Rapatriés aspirant à ne plus être sacrifiés, derechef, pour "déraison d'Etat) !!!

 

Eh Nico ! Tu n'en fais pas un peu trop dans la démago et dans le côté "fayot-exhibo" ?

 

D'ailleurs, quelle "personne normale" pourrait dire, à présent, que la "colonisation", "l'esclavage", la "traite négrière" ... Etaient de "bonnes choses" ? Mais, tout doit se replacer, dans son contexte chronologique, en faisant abstraction d'une profusion excessive, de "moralisme rétroactif et bienpensant", car l'Histoire est, indéniablement, cruelle et immuable ! Lorsque l'on évoque, l'Algérie française, les "protagonistes dits musulmans", de cette époque, dénoncent, davantage, les "caïdats internes" et leurs "turpitudes", que les "méchants colons français". En outre, en France métropolitaine, en 1830, les ouvriers et les paysans étaient-ils mieux lotis (interdiction de grève sous peine de se faire tirer dessus, bagne et travaux forcé à perpétuité pour des petits larcins, conditions de travail inhumaines pour un salaire de misère, ...) ? La réponse est, manifestement, NON ! Et, il aura fallu, des décennies, de luttes syndicales et autres, pour obtenir, in fine et, au prix de nombreuses vies, des améliorations, visibles et significatives, du "droit du travail" et des "droits de l'homme".
En toute honnêteté intellectuelle, il ne serait pas équitable de comparer, sur le même plan, par exemple, la "conquête de l'Amérique", au cours de laquelle, les "néo-américains" (débarqués d'Europe) se sont résolus à exterminer, sciemment, les peuples originels (pratiquement disparus en totalité), pour s'accaparer, le continent et ses richesses naturelles et, la construction collégiale et plus pacifique, en un siècle, de l'Algérie, qui n'était pas un Etat souverain, constitué et développé (préalablement, sous le joug, plus dominateur, de l'Empire ottoman), rappelons-le ! Alléguer, dorénavant, que la "présence française" n'a été que "négative", en se référant, uniquement, à la définition actuelle et sulfureuse, du terme "colonisation" (revu et corrigé par notre intelligentsia), relève, de "l'escroquerie morale", surtout, quand on voit, chaque jour, la situation catastrophique et miséreuse, des populations et de leurs pays respectifs, résultant de la "décolonisation version despotisme flniste & Co".  

 

Le Général Charles DE GAULLE, l'homme qui pensait nous avoir compris mais, qui n'avait rien pigé !!!
  
C'est pourquoi, je soutiens, au plus fort, que notre principal "crime colonial", fut, justement, la "décolonisation ratée et anarchique", car l'Etat français avait décidé de négocier, avec les pires "satrapes du cru", à l'instar du FLN, pour l'Algérie, engendrant, un "génocide de 150000 Harkis, plusieurs dizaines de milliers de Pieds-Noirs et plusieurs centaines de soldats de l'armée française dite régulière !", après la violation, dès le premier jour, du cessez-le-feu fixé le 19 mars 1962 à 12 heures (par les Accords d'Evian déviants du 18/03/1962). Quelle légitimité détenait, le FLN, pour décider en lieu et place de tous les Algériens de France (et/ou Français d'Algérie de toutes les origines et confessions) ? Poser des bombes et tuer des innocents (femmes, enfants, vieillards, ...), est-ce un critère d'éligibilité conforme à la démocratie et aux droits de l'homme (si chers à nos "pseudo humanistes, existentialistes et universalistes") ?

 

Photos du génocide et de l'exode des Harkis et leurs Familles après le 19 mars 1962 !!!

 

Que ce soit, en Algérie ou dans les autres anciennes "colonies françaises" d'Afrique, c'est l'éternel "scénario post-indépendance", depuis plus de quatre décennies, qui revient, avec son lot de "corruption", "de guerres civiles", de "dictatures", de "misère" ... Faisant que la quasi-totalité de leurs habitants désire revenir, apparemment, sur les "divorces consommés" (je voulais dire les décolonisations acquises) mais, "à chacun sa patrie et sa destinée à présent" !!!

 

Affaire à suivre... La Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis veille mais, nous aurons besoin, le moment-venu, du concours massif et visible, de tous les gens de bonne volonté (Harkis et leurs Familles, Pieds-Noirs, Anciens Combattants, Patriotes, ...).
  
Khader MOULFI
  
Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

P.S. Nicolas SARKOZY n'a pas encore répondu, à ce jour, à notre "lettre ouverte", du 23 juin 2007 (à lire et/ou à relire par le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/content/view/158/2/). Continuons notre "pression de bon droit" sur l'Elysée !!!

 

A lire nos derniers articles :

 

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 33 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui649
mod_vvisit_counterHier843
mod_vvisit_counterSemaine3499
mod_vvisit_counterMois649
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com