DOUSTE BLAZY en visite officielle, en Algérie, en vue de sauver le traité d'inimitié franco-algérien !!!

Ziziz : Salut bourricot de nazi colonialiste (hihi) ! Douste : 1 effet, je suis heureux d'être en Algérie et de rencontrer ses habitants, euh,  les immigrés !!! 

Bonjour à toutes et tous les internautes,

"Je t'aime, moi non plus" ! Tel pourrait être le leitmotiv récurrent (emprunté à notre Serge Gainsbourg national) tendant à qualifier, les rapports orageux, hypocrites et opportunistes, entre l'Etat français et la dictature flniste (dans le style : "cours après moi que je t'attrape"). Pendant que le Sieur Ziziz BOUTEFLIKA (vous savez le gnome despotique très mal-élevé) nous la joue "rosière capricieuse et versatile", notre "monarque ripoublicain et mauvais à tout", Jacques CHIRAC 1er, use et abuse, de son côté, de toutes les "stratégies de séduction", à l'égard de ce premier, dans l'espoir de gagner, un jour, son "cœur" et ses "faveurs" (les puits de pétrole et le gaz, certains marchés très convoités, etc.). 

En l'espèce, le chef de l'Etat français est résolu à céder, à toutes les "exigences unilatérales et scandaleuses", de notre "dictateur miniature", notamment, l'abrogation de l'alinéa 2 de l'article 4, relatif à la  loi du 23 février 2005, contenant, également, l'insertion de l'histoire des harkis dans les manuels scolaires (sans rapport avec l'apologie de la colonisation, rappelons-le encore, puisque le drame harki a débuté, après le 19 mars 1962 à 12 heures, qui fut la date d'entrée en vigueur du cessez-le-feu, entériné la veille, par les Accords d'Evian, violé dès le premier jour). Mais, force est de constater que le FLN entend éradiquer, toutes les réhabilitations historiques, pouvant mettre en danger, sa propagande nationaliste et d'intoxication marxiste, laissant supposer que ces "despotes corrompus" seraient les "sombres z'héros de la révolution ayant libéré le peuple algérien du joug des français" (je reviendrai, prochainement, sur ce sujet).

Après avoir qualifié, publiquement, les harkis de "collabos" (entre-autres dans l'hémicycle de la République et sur une chaîne de télévision du service public), à l'instar de la "harpie DRIFT" et d'autres "indignitaires flnistes", BOUTEFLIKA a récidivé en insultant les Français de "nazis" mais en n'hésitant pas, ultérieurement, à venir se faire soigner, aux "frais de Marianne", chez nous, pendant que la Nation (surtout les plus modestes) subissait les "rigueurs" de la Sécu. Le président CHIRAC, son gouvernement et toute la classe politique, en général, s'étaient illustrés, par des "silences pleutres et prolongés", en courbant l'échine, devant les "calomniateurs flnistes", sous la pression des puissants patrons français et autres pseudos intérêts (dont le clientélisme électoral envers les binationaux franco-algériens), en acceptant, très lâchement, ces insultes déshonorantes et intolérables (rappelons que le chancelier SCHROEDER avait, en son temps, créé, un incident diplomatique, avec BERLUSCONI et  l'Italie, pour un millième de cela) !!!Alors, que les "torchons algériens" continuent à diffuser, quotidiennement et en totale impunité, des propos diffamants et injurieux, essentiellement, à l'encontre des harkis et des pieds-noirs (toujours interdits de séjour sur le sol algérien pendant que des flnistes avec du sang sur les mains se pavanent chez nous avec parfois la nationalité française en poche), Jacques CHIRAC vient de dépêcher, son Sinistre des Affaires Etrangères, Philippe DOUSTE BLAZY, pour un voyage officiel, en Algérie, du 9 au 10 avril 2006, dans la perspective de jouer, les "entremetteurs dociles et entreprenants", afin de "préparer le terrain", pour nos "tourtereaux en froid", dans la perspective d'essayer de réconcilier, au mieux, ce "couple impossible et en scènes de ménages perpétuelles" car BOUTEFLIKA boude notre Président le harcelant de "missives enflammées" !!! Toutefois, il convient d'indiquer que M. DOUSTE BLAZY, dans sa vie antérieure (quand il était secrétaire général de l'UMP et député-maire de Toulouse), avait affiché, explicitement, une certaine "politique pro-harkis et pieds-noirs" (reprochée par les flnistes et leurs journaux officiels) qu'il semble avoir oubliée, dorénavant, au nom d'une "déraison d'Etat" qui entend sacrifier, une fois de plus, les harkis et leurs familles, la première fois, en 1962, pour se débarrasser, de l'Algérie et, de nos jours, pour la récupérer, ce qui est choquant, indécent, discriminatoire et en parfaite violation des "devoirs régaliens" de l'Etat. Bien entendu, nous rappelons, au peuple algérien (qui dérouille pendant que les despotes corrompus flnistes s'en mettent plein les fouilles), que nous ne sommes ni des "nostalgiques de l'Algérie française" ni hostiles, à un sincère et véritable "traité d'amitié franco-algérien bilatéral" mais, nous combattrons, avec force et conviction, ce protocole en cours, qui résulte d'une haute-trahison étatique, à l'égard de la Nation française, voulue, par un seul homme sur le déclin, qui semble avoir oublié, le sens littéral, juridique, constitutionnel et moral du mot DEMOCRATIE. Et, dans ce contexte, j'invite, le Président de la République, Jacques CHIRAC, à proposer, par voie référendaire, à toutes et tous ses concitoyens, le contenu exhaustif, de ce "traité d'inimitié franco-algérien", destiné à être conclu, avec un pays poursuivant, sa guerre , sa haine et ses persécutions jusque dans nos terres, des harkis et leurs familles, 44 années après l'armistice. Affaire à suivre... 

Très cordialement,Khader MOULFI(fondateur, coordinateur et porte-parole de la coalition nationale des harkis et des associations de harkis - Roubaix)

CONTACT : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


 

Commentaires  

#1
baya .arrouche 13 Février 2008
les harkis et leurs enfants
j'ai l'impression que les problemes de la communauté passe apres les interét entre la france et l'algérie.quand a la communiauté harkis elle tellement mal defendu que le probleme dure depuis des années.nous avons besoins de personnes digne de confiance avec des valeurs a defendre:ce qui ce passe entre sarko et les autres n'à aucun interet pour nous.la seule chose qui reste à faire c'est que ce monseiur tiens sa promesse sinon que la communiauté se reveil. cordialement
#2
Khader 14 Février 2008
Cause mal-défendue ou non-soutenue ?
Bonjour à toutes et tous les internautes,

Je pense que vous cherchez, des "boucs-émissaires faciles", à la situation générale, car la véritable question est : "La cause harkie est-elle mal-défendue ou non-soutenue par les principaux intéressés eux-mêmes ???".

Pour ma part, je pense, en toute objectivité et, à l'appui de ma très grande expérience sur le terrain, que militer par procuration, en laissant le soin à environ 500 personnes (essentiellement des Harkis âgés et/ou décédés au fur-et-à-mesure), sur le million de RONA que nous sommes, n'est pas un argument suffisant pour impressionner les "politiciens de tout bord" qui eux font et votent les lois.

Alors, commencez par donner l'exemple, en mouillant votre chemise et, peut-être, que vous ferez des "émules" en nombre croissant :P !!!

A.F. Très Cordialement,

Khader MOULFI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 24 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui371
mod_vvisit_counterHier407
mod_vvisit_counterSemaine1567
mod_vvisit_counterMois6960
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com