Georges FRECHE relaxé en appel : le droit de diffamer les Harkis est confirmé via un "consensus national et/ou étatique" !!!

 georgesfreche1616_copy249.jpg 

Heureusement, qu'il reste, encore, les Harkis et leurs Familles, pour se défouler, en toute impunité, dans ce pays d'interdits !!!

Dernière minute : A lire la dépêche AFP du 14/09/2007 reprenant le communiqué d'indignation, d'Alain MARLEIX, Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants (cf. Commentaires N° 15 ci-dessous).

  

La mauvaise nouvelle vient de tomber annonçant que Georges FRECHE condamné, en premier ressort, à 15000 € d'amende, par le Tribunal Correctionnel de Montpellier, vient d'être RELAXE, ce jeudi 13 septembre 2007, par la Cour d'Appel, eu égard à ses propos infamants et injurieux tenus, à l'encontre des Harkis, le 11 février 2006 mais, faut-il s'en étonner ? 

Pour la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis, la réponse est NON ! Tout d'abord, il convient de se remémorer que je fus le premier à déclarer, dès février 2005, que l'article 5 de la loi du 23 février 2005 (prohibant les injures et la diffamation publiques à l'encontre des Harkis) n'était pas applicable, en l'état, en raison de sa rédaction très floue et non-juridique. Le droit pénal étant, par définition, d'interprétation très stricte, ledit article incomplet ne devenait que "placebo". En dépit de ma saisine, de la Mission Interministérielle aux Rapatriés rattachée au Premier Ministre (MIR) ayant, finalement, permis, une réunion, respectivement, avec son Président Emmanuel CHARRON, son Secrétaire Général Renaud BACHY et le Chargé de  Mission auprès des RONA Jean-Loïc WERTH, en décembre 2006, le texte est resté inchangé, ce qui démontre une volonté d'Etat, préméditée et félonne, de ne pas faire sanctionner, dans la réalité, le "racisme anti-harkis" galopant et au grand jour, C.Q.F.D !!! 

medium_freche_final.jpg  

 

Ensuite et en vue de donner l'exemple, dans la lutte contre le "racisme anti-harkis", aux Citoyens et autres résidents étrangers, l'Etat français, ses Institutions, sa classe politique de tout bord, ses intellectuels, ses journalistes, ... Se devaient d'adopter, par conséquent, des comportements irréprochables. Mais que nenni, mes amis (es) et, pour preuve, lorsque le "gnome despotique du FLN", Ziziz BOUTEFLIKA, insulte, les Harkis mais, aussi, tous les Français, il ne crée pas, d'incidents diplomatiques mais, il reçoit, en contrepartie, les "courbettes bien repentantes et les embrassades passionnées élyséennes", tant de Jacques CHIRAC (en son temps) que de Nicolas SARKOZY (à présent) !!! 

En outre, le fait de normaliser, prématurément, les relations étatiques, avec la dictature flniste algérienne, sans la résolution intégrale, de tous les contentieux en souffrance (incluant le génocide de 150000 Harkis, plusieurs dizaine de milliers de Pieds-Noirs, ...), est un "signe implicite", de nos dirigeants, pour désavouer et humilier, sciemment et publiquement, leurs Anciens Combattants et, de surcroît, en allant se recueillir, en Algérie, sur le "tombeau des terroristes génocideurs", à l'instar de M.M. SARKOZY et DEBRE, pour ne citer qu'eux !!!

sarkoparisharkis002.jpg

Pour être complet, il faut souligner, au plus fort, la "campagne de propagande révisionniste et négationniste pro-FLN" menée, depuis des décennies, en France, via les deniers publics mais, amplifiée, ces dernières années, sur tous les plans (cinématographique, télévisuel, journalistique, ...), où la soi-disant "intelligentsia" se met, désormais, à parler, par un étrange "mimétisme contre-nature", comme le FLN et ses "porteurs de valises" !!!

Et, si l'on rajoute, à tout cela, les "obsèques nationales obscènes" de Pierre MESSMER, les "dérives verbales perfides" de Pierre LELLOUCHE, Nicolas DOMENACH & Consorts, ... Comment est-il possible de faire respecter, sérieusement, dans leur propre pays, les Harkis et leurs Familles, victimes, d'une "quasi-persécution d'Etat", qui nous permettrait, le cas échéant, de solliciter, l'asile politique (Euh, je plaisante, quoique !) tandis que le "racisme anti-harkis" semble être devenu, de facto, un "sport national" (là, je ne plaisante plus !) ?

 

Dans ce contexte, il serait pragmatique d'alléguer que la "relaxe", de Georges FRECHE, semble presque "légitime", sous un prisme strictement juridique, car à défaut de "bases légales", il n'est pas possible de condamner, un tiers, même aussi "méprisable", que le "Bwana Georges de Septimanie". En revanche, il incombe, désormais, aux politiciens de tout bord, de prendre, leurs responsabilités et, essentiellement, au Président SARKOZY, d'appliquer, sans délai, sa principale "promesse électorale" prise, le 31 mars 2007, envers les Harkis et leurs Familles, à savoir : "Reconnaître la responsabilité de l'Etat français dans l'abandon et le massacre des Harkis et leurs Familles et dans leur accueil inhumain et dégradant en Métropole", tout en faisant voter, dorénavant, une vraie "loi antiracisme pour les Harkis", pour éviter de tels "gags", en s'abstenant de nous resservir le sempiternel et indigeste "blabla stérile" !!! 

 

Affaire à suivre...

 

Khader MOULFI

 

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

  

    

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 24 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui393
mod_vvisit_counterHier572
mod_vvisit_counterSemaine965
mod_vvisit_counterMois3183
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com