25 septembre 2007, Journée d'Hommage National aux Harkis. François FILLON, les Harkis et leurs Familles : 1 fable étatique de plus ?

N'oubliez pas de consulter, également, nos forums accessibles à tous !!! 

 fillon.harkis004.jpg

Le Premier Ministre, François FILLON, lors de la cérémonie d'Hommage National, aux Harkis, aux Invalides (Paris), le mardi 25 septembre 2007 à 11H00 !!!

  

fillon.harkis006.jpgCour de l'Hôtel des Invalides, à Paris, en ce mardi 25 septembre 2007, à 11H00, le Premier Ministre, François FILLON, présida, la 7ème Journée d'Hommage National aux Harkis, en tentant de se substituer, avec plus ou moins de succès, à la "défection malencontreuse", de notre nouveau Président de la République, Nicolas SARKOZY, qui se devait, naturellement, dans ce contexte de très "grand malaise" (relaxe de Georges FRECHE, falsification constante de l'histoire, les obsèques nationales obscènes de Pierre MESSMER, ...), de "rassurer", les Harkis, leurs Familles et les Pieds-Noirs, en leur donnant, des signes très forts, dans la perspective du total respect imminent, de ses promesses prises, à l'égard des intéressés susvisés, le 31 mars 2007, en son QG de Campagne parisien, qui avaient suscité, en son temps, un immense "espoir" (cf. à lire l'article concerné : http://www.coalition-harkis.com/content/view/139/109/) mais, notre "lettre ouverte", du 23 juin 2007, ne fut pas, visiblement, "décachetée", par son destinataire élyséen (à lire notre missive : http://www.coalition-harkis.com/content/view/158/109/) !!! 

Bref et, sauf mon respect, conformément à un célèbre dicton stipulant que : "Faute de grives, on mange du merle !", nous eûmes le droit, en compensation à l'absence très controversée, du Chef de l'Etat, à un "lot de consolation de marque", afin de "calmer nos ardeurs militantes", en l'occurrence, la présence du Chef du Gouvernement ("himself" !), M. François FILLON

fillon.harkis005.jpg 

N'ayant pu me rendre, pour des motifs personnels, aux réceptions et commémorations, dans la capitale, des 24 et 25 septembre, je restais, néanmoins, dans l'expectative d'une "allocution révolutionnaire", de la part du "locataire de Matignon" car il y avait, évidemment, "péril en la demeure" et, il était plus que temps de mettre un terme, dorénavant, à tous les "atermoiements étatiques" subis depuis 1962. Or, M. FILLON se borna, au strict "minimum syndical", en la matière, en oubliant, sciemment, de faire mention, aux "victimes collatérales du drame harki" (les épouses, les veuves et les divorcées rapatriées de Harkis et leurs enfants) mais, surtout, sans l'annonce d'un "Plan Marshall RONA d'envergure" pour tenter de réparer, une fois pour toutes, les terribles dommages quasi-irréversibles causés, de notoriété publique et preuves à l'appui, par les "trahisons et déraisons d'Etats" (incluant la France et la dictature du FLN) !!!

Par ailleurs, aucune déclaration, sur la dissolution nécessaire, de la Mission Interministérielle aux Rapatriés rattachée au Premier Ministre (sans moyens et effectifs suffisants), au profit d'un Ministère des Rapatriés et de la Reconnaissance de la Nation (disposant de sa propre administration spécifique et de budgets proportionnels à l'ampleur de la tâche pour un public de plus de 3 millions de RONA et de Pieds-Noirs). Rien sur la réécriture immédiate, de l'article 5 de la loi du 23 février 2005 (prohibant la diffamation et les injures publiques à l'égard des Harkis) ayant permis, de manière odieuse, à la justice, de "blanchir", récemment, Georges FRECHE !!!

photos.harkis.paris002.jpg 

A noter que je fus, le premier, à avoir dénoncé, ce texte législatif très mal-rédigé et, à en avoir réclamé, sa modification, dès février 2005, auprès du Président de la MIR et, du Ministre délégué aux Anciens Combattants, de l'époque, qui n'ont pas cru devoir donner suite, de manière étrange et mystérieuse, à mes doléances fondées et très légitimes (?). 

Enfin, j'ai trouvé déplacé que notre 1er Ministre utilise, dans un pareil contexte, une "sémantique négationniste et révisionniste" (si chère au FLN et à ses porteurs de valises ainsi qu'à la FNACA), en évoquant une "Fondation pour la Guerre d'Algérie". En effet, la susmentionnée "guerre rétroactive" n'a, jamais, existé (à lire mes articles : http://www.coalition-harkis.com/content/view/43/109/ et http://www.coalition-harkis.com/content/view/44/109/). Qu'on se le dise, un conflit armé, même très violent et sanglant, à l'encontre de terroristes nationaux (l'Algérie, c'était la France, entre 1830 et 1962, point !), n'est pas une guerre, au sens légal du terme, en dépit de la sordide loi du 18 octobre 1999 votée, sous le Gouvernement JOSPIN, car ce conflit n'opposait ni 2 Etats souverains et leurs armées respectives ni 2 Peuples distincts (47000 membres incorporés, de gré ou de force, dans l'ALN, entre 1954 et 1962, ce n'est pas le peuple algérien tout entier se soulevant !). Cette Fondation démarre, à l'évidence, très mal, car comment prétendre rétablir, la vérité historique et chronologique, en la falsifiant, en amont, via un texte législatif réécrivant, les faits authentiques et, je m'explique, difficilement, que nos "historiens indépendants" n'aient pas exigé, en son temps, l'abrogation de cette loi ?

 

photos.harkis.paris007.jpg

Que ce soit, à Paris, dans le Nord (cf. mon article précédent : http://www.coalition-harkis.com/content/view/190/109/) ou ailleurs (en Métropole ou en Outre-Mer), les célébrations nationales pas très nationales, du 25 septembre 2007, nous ont laissés, un "goût très amer", nonobstant leur aspect solennel et, j'exhorte, derechef, Nicolas SARKOZY, à se remémorer, que le 31 mars dernier, il avait donné sa "parole d'homme et d'honneur", les yeux dans les yeux, face à une assemblée, de Harkis et leurs Familles (incluant votre humble narrateur) et, qu'il lui incombe, désormais, de ne pas se parjurer. Je rappelle, à notre "débiteur moral présidentiel", que les Rapatriés d'Origine Nord Africaine (de "souche harkie" et de la première génération) sont en train en disparaître, les uns après les autres et, que nous ne voulons pas obtenir, bien entendu, des "réparations à titre posthume", à compter du "dernier des Mohicans", ce qui paraît être, une "volonté étatique réccurente", depuis 45 années !!! 

 photos.harkis.paris011.jpg  

Je tenais à remercier, très sincèrement, notre ami et membre, Achour BALI (de Toulouse), qui s'est chargé de prendre, pour "coalition-harkis.com", votre site préféré, des photos relatives à cette Journée d'Hommage National aux Harkis (pas très nationale !), aux Invalides, à Paris, dont certaines sont publiées ici-même. 

 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Commentaires  

#1
Khader 29 Septembre 2007
Discours de François FILLON
Mesdames et messieurs,

Avec force, avec solennité et émotion, je veux réaffirmer aujourd’hui, au nom du Gouvernement français, la reconnaissance de la Nation envers les Harkis.

Musulmans d’Algérie, ils ont entendu l’appel de la République française, et ils ont pris les armes, aux côtés ou au sein des troupes régulières.

Par fidélité, par loyauté, avec abnégation, ils ont accepté de mener sur leur sol un combat cruel et incertain.

Dans cette guerre masquée, ils se sont déclarés soldats. Ils sont devenus harkis, tirailleurs, spahis, moghaznis [moraznis], assès.

Ils ont rejoint les Groupes mobiles de sécurité, les groupes d’autodéfense, les sections administratives spécialisées.

L’histoire les a dressés contre d’autres hommes qui, la veille, étaient leurs frères.

Dans ce conflit, la République a considéré leur vaillance, leur courage, le dévouement que le sens de l’honneur leur inspirait.

Mais elle a fermé les yeux sur leur jeunesse, leur vulnérabilité, la précarité extrême de leur situation personnelle et familiale, le fardeau d’incertitude que le règlement de la guerre déposait sur leurs épaules et sur celles de leurs descendants.

Trop longtemps, la France a baissé les bras devant l’obligation contractée à l’égard des Harkis. Parce que le sacrifice de leurs biens, de leurs terres, de leurs droits et de leur sécurité, parfois de leurs vies, dépassait toute mesure, elle n’a pas su le reconnaître.

De son impuissance, elle a fait un abandon. Au moment où les Harkis s’en remettaient à elle, elle les a conduits par les chemins de l’oubli vers les camps de transit de Lascours, de Rivesaltes, de Saint-Maurice-l’Ardoise, de La Rye, de Bias, de Bourg-Lastic, de Sainte-Livrade. Elle les a écartés dans une soixantaine de "hameaux forestiers", cantonnés dans les 42 "cités urbaines". Elle a prolongé leur angoisse, leur détresse, leur déchirement.

Depuis 2001, la Journée nationale des Harkis interdit cette démission de la mémoire. Elle célèbre leur fidélité et leur bravoure. Elle aide à honorer cette communauté large, à faire connaître et comprendre la dette que la France lui conserve.

Pour que la France rende aux Harkis ce premier et légitime hommage, pour que la loi du 11 juin 1994 soit votée à l’unanimité au Parlement, il a fallu plus de 30 ans.

Aujourd’hui, nous devons poursuivre sur cette voie. Nous avons besoin d’une réconciliation sincère des mémoires, d’un apaisement véritable des esprits et des coeurs. Une fondation pour la mémoire de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie sera créée à cet effet en 2008. Ces questions lui seront confiées. Des historiens indépendants effectueront ce travail.

A cet instant, dans tous les départements français, les Harkis reçoivent un juste hommage, et celui-ci doit rejaillir sur leurs enfants et petits-enfants. Ici, aux Invalides, où résonnent les cris de gloire et de douleur de l’histoire militaire française, c’est l’hommage du Gouvernement que je leur rends devant vous.

Vive la République, vive la France !
#2
KIM 29 Septembre 2007
bof!!!
#3
yannick 29 Septembre 2007
Bonjour à tous les internautes,
je voulais signaler la video de l'inauguration du Mémorial de l'Aurès le 22 septembre sur le site des Harkis du Loiret, monharki.com. Il y a aussi une déclaration suite au discours de F. Fillon qui va dans le sens de ce qu'a écrit KM et des réactions des autres internautes à la suite de cette journée.

Par ailleurs je voudrais poser une question à Khader concernant la déclaration de F.Bayrou postée sur le site: sachant qu'il n'est pas ignorant de l'Histoire de France...qui lui souffle sa partition concernant l'assimilation de la problématique Harkie à celle de l'immigration?

De plus je dirais que s'il veut aider les Harkis à "assumer leur histoire" (expression plus que suspecte à mon sens...) il a un moyen bien simple à sa disposition: joindre sa voix de ténor de la politique bien en place dans les media à tous ceux qui réclament de N. Sarkozy qu'il tienne ses engagements pré-électoraux et reconnaisse officiellement les responsabilités de l'Etat français dans l'abandon des Harkis soldats de la France. Voilà qui aurait le mérite de la clarté et ferait avancer les choses...
#4
Khader 29 Septembre 2007
BAYROU est un hibou chelou !!!
Bonsoir Kim, Yannick et à toutes et tous les internautes,

Quel "cri du coeur", ma chère Kim, face au discours bidon de François FILLON (j'arrête la rime sinon je vais dériver vers le politiquement très incorrect :D !) !!!

Quant à ta question très pertinente, Yannick, je rappelle, tout d'abord, que je n'ai pas une trop grande estime, pour François BAYROU, qu'il fut à l'UDF ou ailleurs à présent !!!

Dès mai 2006, j'avais eu, des mots, avec ce dernier, qui considérait, avec arrogance et hargne, que le génocide harki n'existait pas, sous prétexte que : "Des arabes qui massacrent des arabes, ce n'est pas grave !" (à lire, dans les actualités, mon article de l'époque "BAYROU un hibou chelou face à des Harkis ébahis :zzz publié en 2006).

En réalité, sous ses faux-aspects de "Ché GUEVARA de prisunic", BAYROU est un opportuniste mégalomaniaque et sans scrupules qui a compris qu'il pouvait, à force de démagogie et de clientélisme implicite, récupérer tous les "déçus de la gauche" et/ou ceux qui n'ont pas su y faire leur "trou" durant des décennies !!!

Quand on copine, avec BEGAG et BENHAMIAS (celui qui milite pour la grâce de l'assassin Cesare BATTISTI condamné par contumace, en Italie et, en cavale, planqué par ces gauchistes fanatisés), on comprend mieux la situation paradoxale du Modem et de ses membres contre-nature !!!

D'ailleurs, lors du récent meeting, du Modem (à très faible débit), en son fief béarnais, il suffisait de voir, les "tronches", des participants, pour se croire à un rassemblement de la LCR et consorts (les gauchistes chapeautés à profusion) !!!

Par conséquent, BAYROU tente un coup de bluff qui est rêvé, depuis des années, par les Indigènes de la République, les gauchistes et la bande à FBL (Fatima Besnaci-Lancou), en tentant de réunir, les immigrés et les Harkis et leurs Familles (plus spécialement les enfants et les petits-enfants), en les renvoyant, non pas, à leurs histoires respectives radicalement opposées mais, à leurs origines ethniques et religieuses communes !!!

N'oublions pas que de très nombreux RONA de la seconde et troisième génération sont écoeurés, par l'Etat français et son attitude odieuse, depuis 1962 et, sont en train de plonger, malheureusement, par dépit et colère, vers le communautarisme !!!

Donc, les "sous-entendus", de BAYROU, ne sont pas anodins car, ils tendent à faire dire, insidieusement, que les enfants de Harkis ne sont pas responsables des actes de leurs pères et, qu'ils devront apprendre, avec son aide, à assumer leur histoire et à rentrer dans le "bercail communautariste" qu'il s'évertue de récupérer (surtout leurs voix), via ses "seconds-couteaux" arrivistes, comme on a pu le voir, lors des dernières élections législatives de 2007, où des "tiersmondistes", "altermondialistes" et autres "antirépublicains" s'étaient ralliés, dans les banlieues et quartiers sensibles, par intérêts non-obtenus in fine, à BAYROU !!!

Enfin, BAYROU a été celui qui a refusé, en 2004, que le député UDF de ma circonscription, Francis VERCAMER, puisse déposer, malgré sa promesse préalable, la proposition de loi éponyme, que j'avais rédigée, en quasi-intégralité et gracieusement, pour mon parlementaire susmentionné. Et, cela me fait une raison de plus de ne pas apprécier BAYROU le hibou chelou qui ose affirmer aimer les Harkis et leurs Familles mais, de qui se moque-t-on :sad: !!!

Affaire à suivre...

A.F., Très Cordialement,

Khader MOULFI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 98 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui256
mod_vvisit_counterHier281
mod_vvisit_counterSemaine1937
mod_vvisit_counterMois7521
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com