La Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis Versus les révisionnismes et négationnismes d'Etats (français et algérien) !!! 

N'oubliez pas de consulter, également, nos forums accessibles à tous !!!

Lisez et réagissez, sur notre forum consacré, à la cyclique autoflagellation et repentance, quant au 17 octobre 1961, par le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/component/option,com_fireboard/Itemid,194/func,view/id,977/catid,4/    

massacreharkis002.gif  

No comment ! Ces crimes du FLN ont bien eu lieu malgré leur occultation étatique et médiatique !!! 

 

 

 

Après une semaine de "semi-repos bien mérité", je suis heureux de vous retrouver, mes chers internautes, car vous me manquiez et, j'espère que c'est un peu (voire un tout petit peu) réciproque ou sinon, je démissionne sur-le-champ (non, je plaisante, cela ferait trop plaisir à nos détracteurs tous azimuts !) ? Et, le plus dur, pour marquer le "retour de l'agitateur prodigue" (à savoir le gars bibi comme dirait le génial et regretté Frédéric DARD alias San-Antonio), était de trouver, LE SUJET A DEVELOPPER, dans cette récente actualité chaotique et consternante liée, d'une manière directe et/ou indirecte, à celle des Harkis, leurs Familles et des Pieds-Noirs

 

Et, en regard de mon indécision, j'ai opté pour en évoquer, in fine, plusieurs à la fois, avec, toutefois, un dénominateur commun, à savoir, l'irresponsabilité et la schizophrénie, de l'Etat français partagé, entre pragmatisme de rigueur et "chimères" (droits de l'hommisme outranciers les ayant annihilés de fait dans la vie quotidienne, débats démagogiques et idéologiques aux dépens de l'intérêt des Français, ...) et, qui font marcher, crescendo, la France, sur la tête !!!

Il y eut, notamment, la sortie du film "L'Ennemi Intime" de Florent-Emilio SIRI que nous fustigions, ici-même mais, essentiellement, pour la "propagande" diffusée, via sa promotion insidieuse et nous sommes ravis que "coalition-harkis.com" ait pu contribuer, significativement, par sa "pugnacité légendaire", au "flop annoncé", de ce "navet de série Z d'intoxication", ce qui relève, évidemment, de l'action de salubrité publique (à lire l'article y afférent et ses commentaires par le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/content/view/192/109/). 

ennemi.intime.magimel002.jpgLe plus étrange est qu'à l'exception, de quelques "corbeaux couards" m'ayant "taillé un costard", sur des blogs et des sites chelous, aucune réaction, à ce jour, de la part des principaux protagonistes, en dépit de mon "défi" mais, il est vrai que ce genre de "falsificateurs de l'Histoire" n'aime pas trop affronter, publiquement, de véritables "contradicteurs éclairés et affûtés", car leurs "mystifications" se démontent, trop facilement et, ils tiennent trop à préserver, par pure cupidité et autre quasi-monopole, leur "fonds de commerce" très juteux.

 

 

ci.jpgEnsuite, je fus atterré, par l'ouverture de la Cité de l'Immigration mais, pas du tout, en raison de l'absence de Nicolas SARKOZYBrice HORTEFEUX & Consorts mais, en raison de l'amalgame odieux, entre l'immigration (et les immigrés) et les Harkis, leurs Familles et les Pieds-Noirs et, ceci constitue une discrimination et un racisme d'Etat. En l'espèce, les Rapatriés d'Algérie ne sont pas des immigrés mais, par définition, des Français rapatriés en Métropole (et certains en territoires d'outre-mer nationaux) mais, les responsables, de ce Musée singulier (stigmatisant l'origine de chaque composante de la Nation en totale violation du principe d'égalité républicaine visée dans notre constitution) ont tenu, sciemment, à nous intégrer, aux différents "flux migratoires", en nous assimilant, à tort, à ceux-ci, en se référant à nos origines ethniques et géographiques (Donc Dominique de VILLEPIN né, au Maroc, est un immigré marocain colonisateur ???). Pire encore, on nous relègue, dans la case "Histoire de la Colonisation" mais, sauf erreur de ma part, la "campagne de colonisation", de l'Algérie, ne s'est-elle pas faite, à compter de 1830 (stabilisée en 1847) et, a posteriori, ce "territoire sans souveraineté préalable" n'est-il pas devenu, durant 132 ans, la France une et indivisible, donc quel rapport entre les Rapatriés d'Algérie (Harkis et leurs Familles et Pieds-Noirs de 1962) et l'Histoire de la Colonisation ?

Avec de tels "anachronismes", les Etats-Unis, l'Australie, ... ont de sérieux "soucis" à se faire car, d'une part, ils sont encore des "colonisateurs" (selon la définition révisionniste et tiers-mondiste française) et, d'autre part, ils ont massacré, quant à eux, durant près de trois siècles, toutes les populations autochtones (totalement disparues ou en voie de disparition radicale), contrairement, à la France, qui a permis une "explosion démographique", notamment, en Algérie, la faisant passer, en 132 ans, entre 1830 et 1962, d'environ 2 millions à 6 millions. 

embarquement-harkis1.jpgCes petites "précisions insolentes et provocatrices" sont volontaires car il est temps de fustiger, objectivement, ces tentatives affligeantes de vouloir "juger", l'Histoire de France, avec des considérations, strictement, idéologiques, moralistesmanichéennes, binationalistes, communautaristes... d'aujourd'hui. N'est-il pas inepte de vouloir réécrire, des instants immuables et irréversibles, de certaines pages, de notre "livre commun", d'une manière aléatoire et partisane ? Toute personne dotée, d'une réelle honnêteté intellectuelle, répondrait NON. Pour preuve, est-ce que les femmes françaises (discriminées et n'ayant obtenu le droit de vote qu'en 1944), les ouvriers français (sur lesquels les forces de l'ordre tiraient, jadis, sans sommation à la moindre grève), ... de Métropole, sont-ils, en permanence, en procès absurdes et en repentance perpétuelle, contre l'Histoire faite, par définition, d'injustices, d'oppressions, de combats sanglants pour les libertés et les droits et autres ?

 

 

de-gaulle.jpgD'ailleurs, la seule décision populaire recevable aurait été, le cas échéant, le résultat de l'autodétermination, des Français d'Algérie (de toutes origines et confessions), qui fut promise, en vain, par le Général DE GAULLE (s'étant parjuré comme sur ses autres serments), car je doute que les intéressés auraient plébiscité, le FLN, que l'Etat français leur a imposés, in fine, de façon inique et criminelle, car où sont les droits de l'homme et la démocratie, dans cet abandon étatique français, de son propre peuple, aux mains de terroristes despotiques et sanguinaires, les ayant fait passer du "purgatoire" à l'enfer flniste (très doux euphémisme au regard de la véritable conjoncture algérienne, de 1962 à nos jours, depuis la prise de pouvoir, des satrapes de céans, aux dépens du peuple opprimé qui dérouille tandis que les despotes flnistes s'en mettent plein les fouilles !!!) .

 

 

melouza002.jpgEn revanche, il convient, dorénavant, de mettre un terme, à toutes la "propagande révisionniste et négationniste d'Etat", avec la duplicité de la presse, des médias, des intellectuels, ... Concernant la requalification, d'une pacification franco-française, en "guerre d'Algérie" (via la loi félonne du 18 octobre 1999). A présent, les "terroristes du FLN" sont désignés, par notre intelligentsia pas très futée, en "résistance algérienne" (?). Pourtant, le FLN a fait plus de mal, aux populations civiles (surtout, celles dites  musulmanes), sans s'attaquer, frontalement et exclusivement, à l'armée française et aux intérêts de la France. Savez-vous combien de puits de pétrole et autres gazoducs ont été "sabotés", entre 1954 et 1962, dans le désert algérien ? Zéro et la raison est que le FLN avait été payé, par les pétroliers français, pour ne pas le faire, ce qui laisse douter de l'aspect "sombres z'héros libérateurs du peuple" qui ont poursuivi, ensuite, cette corruption récurrente et culturelle !!!

Assez de ces anachronismes et il importe, une fois pour toutes, de poser, toute l'Histoire, dans sa chronologie et dans les faits avérés et, aucunement, dans l'imaginaire fantasmagorique, du FLN et de leurs porteurs de valises, à l'instar des binationaux franco-algériens ultranationalistes de façade. A l'exception, des susmentionnés, force est de constater que tous les Algériens de l'Algérie du FLN (de l'après-juillet 1962) n'aspirent qu'à une seule chose, à savoir : quitter leur enfer flniste pour venir en France, en revendiquant leur "réintégration à la Mère-Patrie" (drôle de plébiscite pour cette indépendance placebo et je vous invite à lire l'un de mes anciens articles en ce sens : http://www.coalition-harkis.com/content/view/63/109/). 

 

 

camp.harkis008.jpgLa règle fondamentale, des "contes de fées", exige, une "fin heureuse", stipulant le célébrissime : "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants" mais, dans le "conte flniste", la princesse (le peuple) fut contrainte, malgré-elle, d'épouser, le "crapaud flniste", que l'on tente, de nos jours, de nous faire passer pour le "prince charmant" alors qu'il est resté prédateur, nuisible, moche, répugnant et baveux, C.Q.F.D !!! Par contre, ne confondons pas, l'Histoire de France, avec le volet judiciaire, de celle-ci, tel que le génocide de 150000 Harkis, de plusieurs dizaines de milliers de Pieds-Noirs et de 500 soldats métropolitains qu furent, rappelons-le, massacrés, avec préméditation et d'une manière barbare, par le FLN et ses "marsiens", après le cessez-le-feu violé, dès le premier jour, du 19 mars 1962 à 12 heures et, ces crimes d'Etats sont imprescriptibles, sur le plan international, en dépit des lois illégales d'amnistie françaises. Sans omettre, le reste du "drame harki" (parquements dans des camps de concentration, ...) bafouant, toutes les conventions nationales et internationales et, surtout, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948 (entérinée, par l'Etat français et l'ONU, en 1948) en toutes ses dispositions. 

 

 

Il est surprenant que la "communauté internationale" n'ait pas encore appliqué, pour le moment, les recommandations, du Conseil de l'Europe, tendant à faire condamner, tous les crimes du communisme (incluant ceux du FLN), ayant fait, plus de 200 millions de victimes, dans le monde, car aucune idéologie ou cause ne saurait légitimer le terrorisme, les génocides, ...

  

Affaire à suivre...

 

 

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Commentaires  

#1
Khader 18 Octobre 2007
Salutations
Bonjour Khader,

Je ne sais pas si tu te souviens de ma famille ; Messa Rebih et Mohamed ?

On habitait, à Roubaix, rue de l'Alma, on etait des amis de ta famille.

Je suis sur Paris.

Djamel
#2
Khader 18 Octobre 2007
Bien sûr que je m\'en souviens !
Bonjour Djamel et à toutes et tous les internautes,

Bien sûr, Cher Djamel, que je m'en souviens, car vous étiez devenus comme notre propre famille et, que de souvenirs cela me rappelle mais, ça ne nous rejeunît pas :P !!!

Je suis très heureux d'avoir eu de tes nouvelles et, je te contacterai, sur ta messagerie, pour en avoir davantage.

A.F. Très Cordialement,

Khader MOULFI
#3
Khader 19 Octobre 2007
La propagande anti-Harkis continue !
Bonjour à toutes et tous les internautes,

En parcourant, l'actualité harkie, sur la toile, je suis tombé, sur un article très singulier (mais pas tant que cela lorsque l'on connaît ce type de torchon communiste) publié, dans Témoignages (canard boiteux gauchiste de La Réunion) et, censé évoquer, la place de l'esclavage, dans les manuels scolaires mais, très vite, la pseudo-journaliste, Stéphanie LONGERAS s'est mise à dériver, insidieusement, vers les Harkis, en faisant une drôle d'analyse, à savoir, "Que l'ancien président CHIRAC en a assez fait avec les Harkis" (Ah bon, qu'a donc fait Jacques CHIRAC, avec les Harkis et leurs familles, hormis nous mentir et nous trahir :-? ???), tout en rajoutant que : "Cela ne revient-il pas à conférer un rôle positif à la colonisation" (?).

En langage clair, cette sordide "scribouillarde rouge" allègue, implicitement, qu'en honorant, les Harkis, la France conférerait un rôle positif à la colonisation mais, de qui se moque-t-on ? Bientôt, quand vous achèterez du Banania ou du couscous Garbit, on finira par dire, des acheteurs, ce genre d'inepties tiers-mondistes, tant la repentance hystérique tous azimuts est galopante !!!

Que nenni Stéphanie L, les Harkis sont mis à l'honneur car ils sont de valeureux Anciens Combattants de la France, contrairement, à vos amis marxistes, trotskistes, ... qui ont trahi, leur patrie, la France, en portant les valises du FLN et la mort qui va avec, de civils français (de toutes origines et confessions), en Algérie française et en Métropole !!!

Pour information, je tenais à rappeler que les Harkis et leurs Familles sont les victimes directes, d'un génocide impuni (plus grave encore, amnistié par la France !) et autres déraisons et trahisons d'Etats et, aucunement, les lointains descendants de victimes de l'Histoire vraies ou supposées, ayant décidé d'instaurer, un beau jour, une consternante "concurrence", avec les RONA, qui est dénuée de tout fondement mais, surtout, de toute légitimité.

D'ailleurs, La Réunion n'a-t-elle pas été fabriquée, entièrement, par la France ? Alors, quel rapport avec la colonisation ?

Affaire à suivre...

A.F. Très Cordialement,

Khader MOULFI


P.S. Article évoqué et paru dans Témoignages


TEMOIGNAGES du vendredi 19 octobre 2007 (page 2) Quel esclavage ?


Stéphanie LONGERAS

DÉSORMAIS, l’esclavage ne sera plus enseigné comme l’un des « points forts » qui ont marqué l’Histoire de France, des temps modernes à la fin de l’époque napoléonienne (1492-1815). Les programmes accordent que l’Histoire et la Géographie au cycle 3 « contribuent à développer le sens de l’observation et de l’esprit critique » chez les élèves, mais c’est assez d’avoir déjà accordé que l’esclavage était un crime contre l’humanité, d’avoir concédé un jour du calendrier, en l’occurrence le 10 mai, à la commémoration de son abolition. Le Président Sarkozy a été très clair sur ce point : pas de repentance ! Son prédécesseur en a assez fait avec les Harkis.

Mais cela ne revient-il pas à conférer un rôle positif à la colonisation ? En occultant l’esclavage, on occulte les dominations, les atrocités, le Code Noir, la lutte pour la liberté, Mafate, Anchaing... pour ne laisser de la France que l’image glorieuse d’un pays conquérant venu apporter le savoir et le mieux vivre à ces peuples barbares. Est-ce aussi une autre façon de rendre moins perceptible à nos enfants cette idée d’esclavage moderne qui, certes sans commune mesure avec la violence de celui qui a marqué l’Histoire, continue néanmoins à asservir les peuples, à les sacrifier sur l’autel du libéralisme économique et de la mondialisation ?

Soyons sûrs que leurs parents ne les soumettront pas, eux, à cette amnésie historique. Que mon fils Simandèf m’en soit témoin !

Stéphanie Longeras
#4
Chafia 21 Octobre 2007
:sad: quand vont-ils arrêter tout celà ?

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 60 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui466
mod_vvisit_counterHier572
mod_vvisit_counterSemaine466
mod_vvisit_counterMois9583
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com