Khader MOULFI, webmaster du site "coalition-harkis.com" et, leader de la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis, attaqué, en diffamation publique, par Maître Jean-Pierre MOURACHKO (notaire à Montluel entre ses autres multifonctions), Gérard LEVY (Directeur de la SEMCODA de l'Ain) et Jacques BANDERIER (ancien Maire de Montluel et, accessoirement, propriétaire de l'imprimerie, quasiment, officielle et exclusive montluiste) !!! 

Très Important : A voir sur "You Tube" une interview exclusive de notre Mamie Margot réalisée, par notre ami Philippe ROUYER, en cliquant sur le lien suivant : http://fr.youtube.com/watch?v=KUn3ygvfbyI.

N'oubliez pas, également, de consulter, très régulièrement, les commentaires, sous nos articles, qui sont mis à jour en permanence en fonction des interventions, de nos internautes et, des évolutions dans cette affaire rocambolesque !!!

dat2.jpg

Madame Rachida DATI, faut-il faire, dorénavant, un "doigt" à la Justice pour se faire entendre !!!

 

amro.jpgJ'imagine, d'ores et déjà, la réaction faussement indignée, de mes détracteurs, qui doivent se dire : "Ce Khader MOULFI, il ne respecte rien même pas la Justice !" et, vous savez quoi, j'en jubile par avance !!! Plus sérieusement, ce titre, sciemment, provocateur (Eh oui, je suis incurable sur ce plan-là !) est, bien évidemment, un petit "clin d'oeil", à ce très singulier fait divers récent dans lequel un citoyen désespéré avait envoyé, son propre doigt, à Mme Rachida DATI (Ministre de la Justice et Garde des Sceaux), en guise de SOS, car il était broyé par la "machine infernale judiciaire française" et, qu'il n'avait, visiblement, aucune autre alternative que cette amputation de détresse et, je le comprends trop bien !!!

 

balance.justice.aveugle.1.gifEn l'espèce, c'est un "secret de polichinelle" que de déclarer, objectivement, que : "La Justice ne se rend plus au Nom du Peuple Français mais au Nom de sa Communauté d'Intérêts !" et, au-delà de la très médiatisée "Affaire d'Outreau", les "bavures judiciaires", délibérées et/ou involontaires, sont légions. Pour preuve, Georges FRECHE relaxé sous prétexte que : "Les Harkis ne seraient pas un groupe ethnique..." mais, les magistrats de la Cour d'Appel de Montpellier ont-ils vu, réellement, nos "faciès" avant de trancher par complaisance et autres ? Quand un sordide documentaire financé, par les deniers publics (dont ceux de la Ville de Roubaix et de l'ex-FASILD), en l'occurrence : "Li Fet Met", insulte, les SAS, de "tortionnaires de nuit" et, de "bienfaiteurs de jour", le Parquet de Lille saisi, par nos soins, ne poursuit pas les protagonistes ! Idem, quand les chaînes et stations, du groupe France Télévisions (relevant du Service Public, rappelons-le !), ne cessent de faire l'apologie des crimes du FLN

mariannepleure002.gif.jpgL'un des faits les plus scandaleux fut un arrêt rendu, en 2000, par la Cour de Cassation, stipulant que : "Qualifier de collabos et/ou de traîtres des Harkis ne relevait pas de la diffamation ou de l'injure mais de l'opinion politique..." (?). Toutefois, l'on ne peut que s'étonner que l'Etat français n'ait demandé, à cette époque, aucun compte, à ces juges singuliers de la juridiction suprême, dont la décision ubuesque était plus idéologique et politique que juridique ! Mais que voulez-vous mes chers amis (es) internautes ? Nos politiciens vous rétorqueront que : "Il y a la séparation des pouvoirs entre le politique et le judiciaire !", quand bien même constaterions-nous, très régulièrement, que les magistrats violent, quant à eux, cette "séparation constitutionnelle chimérique", en venant contester, systématiquement, les lois votées, par notre "représentation élue" (les députés), alors qui fait quoi dans ce pays qui marche sur la tête et, de surcroît, sans les mains ???

Certes, Nicolas SARKOZY et Rachida DATI nous ont assurés, au fil des mois et des polémiques y afférentes, qu'ils feraient, les "réformes" indispensables, au bon fonctionnement de l'institution judiciaire mais, la voie semble très mal tracée, pour l'instant, car hormis quelques fermetures de tribunaux, ci et là, la responsabilité des juges est renvoyée, derechef, aux calendes grecques, en raison d'un corporatisme unifié (avocats, juges, ...), pour entraver cela mais, n'est-ce pas au Peuple Français Souverain, au nom duquel cette "justice à deux vitesses" est rendue, trop souvent, qu'il incombe de décider par référendum ??? 

 

mou3.jpgPlus récemment, la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis avait été interpellée, par notre brave Mamie Margot (qui voudrait fêter ses 90 printemps, sereinement, ce 06 avril dans son moulin familial), car le Tribunal de Grande Instance de Bourg-en-Bresse et la Cour d'Appel de Lyon avaient cru devoir rendre, une "décision hors-la-loi", en la dépossédant, arbitrairement, du Grand Moulin de Montluel (dans l'Ain), sans la moindre base légale, car elle ne voulait plus vendre, en toute légitimité, son bien héréditaire, d'autant plus que le compromis de vente n'était pas si "régulier" que cela et, le tout dans un "Etat réputé de droit" !!! 

Si la Justice et la Police sont censées, théoriquement, nous protéger, selon les "devoirs régaliens républicains",  je me demande qui, en revanche, nous préservera de leurs "turpitudes", le cas échéant, car ces institutions respectables, dans le principe, sont représentées, de manière effective, par des "êtres humains" loin d'être infaillibles et impartiaux à 100 % sauf à sombrer dans un "angélisme à la Candide" ? Les "déboires de notre brave Mamie Margot" évoqués, depuis le 06 mars 2008, dans votre site préféré "coalition-harkis.com", sous la rubrique "actualités", attestent de ces "dysfonctionnements institutionnels en série" (Parquet de Bourg-en-Bresse, Préfecture de l'Ain, Mairie de Montluel, Conseil Général de l'Ain, ...) à se croire, manifestement, dans une "république bananière" !!! 

Par ailleurs, mes "dénonciations citoyennes" ne paraissent pas "plaire" (mais pas du tout), au "trio de choc", à savoir, M.M. Jean-Pierre MOURACHKO (notaire et autres titres à profusion), Gérard LEVY (Directeur de la SEMCODA de l'Ain) et Jacques BANDERIER (ancien maire de Montluel), qui vient de me délivrer, une citation conjointe à comparaître devant le Tribunal Correctionnel de Bourg-en-Bresse, pour le fait de diffamation publique et, si ce procès (qui ne me fait pas peur) devait se dérouler, in fine, devant cette "juridiction acquise à mes ennemis", autant ne pas me déplacer, évidemment, pour recevoir un "jugement partisan annoncé" qui serait rédigé, très certainement, en amont de l'audience de plaidoirie, ce qui me contraindra à requérir une délocalisation de rigueur car ma "suspicion" est légitime et fondée !!!

Mais, ces susnommés pensent-ils m'effrayer et me faire taire ? Bien au contraire, je vais poursuivre, avec le concours de tous les gens de bonne volonté, notre opération de soutien sous le nom de code : "SOS Mamie Margot et Moulin de Montluel" et, le futur nous confirmera ou infirmera qu'il existe (ou pas), une "justice à deux vitesses", au sein de la République Française, telle qu'elle était décrite, sous la monarchie, dans la fable : "Les Animaux Malades de la Peste" de Jean DE LA FONTAINE, dont la morale de l'histoire était : "Selon que vous soyez puissants ou misérables, les jugements de Cour vous rendront blanc ou noir !" !!!

isly.jpgEnfin, une "pensée toute particulière", à mes amis (es) Pieds-Noirs et Harkis célébrant, aujourd'hui, la mémoire des victimes innocentes, du "crime d'Etat", du 26 mars 1962, dans la Rue d'Isly à Alger, où les militaires français avaient reçu l'ordre de massacrer, avec l'appui de l'aviation, leurs propres compatriotes civils désarmés et pacifiques !!! 

 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 34 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui481
mod_vvisit_counterHier572
mod_vvisit_counterSemaine1053
mod_vvisit_counterMois3271
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com