2008 : Allons-nous vers une célébration officielle de fait du 19 mars 1962 ?

Lettre ouverte à M. Alain MARLEIX, Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants !!! 

am.jpg

M. MARLEIX, réponse très urgente escomptée à notre lettre ouverte, SVP !!!

 

 

Face à l'afflux de courriers reçus, de nos chers amis (e) internautes, depuis une dizaine de jours et, s'inquiétant, fort sympathiquement, de mon absence prolongée, sur votre site préféré "coalition-harkis.com", je tenais à vous confirmer que je suis, toujours, "vivant" et, que le FLN et ses "porteurs de valises" ne sont pas, encore, parvenus à me faire "trépasser" (Euh ! Je ne devrais pas trop plaisanter, avec cela, car à force de les persifler, mes détracteurs les plus acharnés finiront bien, un jour, par mettre leurs menaces à exécution mais, que voulez-vous, je suis incorrigible et, après tout, "on ne meurt qu'une fois" dit-on Cool !!!). 

 

djl.jpgAujourd'hui, je tenais à évoquer, un problème écoeurant et récurrent, en l'occurrence : la célébration étatique officielle de fait du 19 mars 1962, à en croire la teneur du débat parlementaire, en date du 08 novembre 2007, à l'Assemblée Nationale, au cours duquel des "propos ubuesques" ont été tenus et, première en la matière, ce n'est pas la gauche qui fut la plus "zélée" mais, étrangement, des députés UMP et du Nouveau Centre tels que M.M. Georges COLOMBIER et Georges FENECH (pour le parti gaulliste requalifié) et M. Jean-Christophe LAGARDE (pour le NC) qui fut, rappelons-le, le député centriste ayant accompagné, Jean-Louis DEBRE, en Algérie et, s'étant "prosterné", odieusement, sur le "Monument des terroristes flnistes" (à lire mon article y afférent en cliquant sur le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/content/view/122/109/), avec l'ancien Président du Palais Bourbon (et, désormais, à la tête du Conseil Constitutionnel) & Consorts ! A l'exception, de M. Christian VANNESTE, tout ce "pas beau monde" semblait consensuel et déterminé à réviser et à nier, publiquement, la réalité historique !!!

 

Néanmoins, personne n'ose déposer, dorénavant, un projet ou une proposition de loi, en ce sens, à l'instar d'Alain MARLEIX (en 2003) et Jacques BRIAT (à lire mon article : http://www.coalition-harkis.com/content/view/106/109/), dans une "hypocrisie d'Etat de très bas-vol" indéniable, puisque Nicolas SARKOZY, son Gouvernement et les parlementaires de sa majorité présidentielle ont décidé, insidieusement, de le faire mais sans le dire, cette fois-ci, pour ne pas s'attirer, derechef, les "foudres résistantes" des Harkis, de leurs Familles, des Pieds-Noirs, des Anciens Combattants, des Patriotes, ... Et, évidemment, de la majorité de nos compatriotes qui est hostile, de manière certaine, à cette "folie de la repentance en vogue" dont le "la" avait été donné, par la gauche plurielle, sous Lionel Jospin, via la loi révisionniste et négationniste du 18 octobre 1999  (à lire mon article traitant de ce sujet par le lien suivant et reprenant d'autres liens utiles : http://www.coalition-harkis.com/content/view/196/109/) !!!

En l'espèce, je me suis, d'ores et déjà, longuement, exprimé, sur la célébration choquante et indécente, du 19 mars 1962, par la République Française et, je vous invite à lire et/ou relire, mes éditoriaux précédents, notamment, par le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/content/view/138/109/ (reprenant d'autres liens avec les principaux articles antérieurs traitant de cette polémique). Cependant, il convient de proscrire, légitimement, tout rapprochement avec les armistices commémorés, des "vraies guerres de 1914/1918 et 1939/1945", car la "Guerre d'Algérie, n'a, jamais, eu lieu (s'agissant d'une pacification et d'une lutte contre le terrorisme) et, par conséquent, on ne fête pas, en général, le "cessez-le-feu d'une pseudo-guerre déclarée 37 ans après sa fin" et violé, de surcroît, dès le premier jour, par les "terroristes flnistes remis in bonis" (par les Accords d'Evian et déviants du 18 mars 1962) !!! 

 

massacreharkis002.gifLe "bilan macabre", de cette forfaiture du FLN, fut le "génocide annoncé", avec la complicité tacite, de l'Etat français de l'époque, de 150000 Harkis, plusieurs dizaines de milliers de Pieds-Noirs et 500 soldats métropolitains ! Si j'osais, un comparatif, je dirais que : "Imaginez qu'après le 8 mai 1945, les nazis auraient massacré, plus de 30 millions de Français, soit environ 70% de la population de l'époque,  en raison du laxisme criminel, de nos dirigeants, aurions-nous envie de commémorer cette date morbide ?". La réponse est NON ! Eh bien, c'est pareil, pour les Harkis et leurs Familles (Français à part entière, rappelons-le au cas où les "aficionados du 19 mars" l'auraient oublié !), car 150000 Harkis éradiqués, par les "satrapes algériens", sur un effectif global de 222000, c'est un pourcentage aussi énorme que celui illustré, par mon exemple, prohibant toute célébration d'un "cessez-le-feu sanglant et placebo" qui n'a jamais été appliqué, sciemment, par ses signataires félons et, ayant engendré, au nom d'une "déraison d'Etat sans précédent, un Crime contre l'Humanité caractérisé mais, impuni à ce jour !!! 

Or, Alain MARLEIX, Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants, a cru pouvoir répondre aux interrogations, de parlementaires de gauche et de droite, que : "Des instructions ont été données, aux représentants civils et militaires de l'Etat, de façon à ce qu'ils se joignent aux cérémonies" (?). Si je traduisais cela, en français basic, je dirais que dès lors où les préfets et autres hauts-gradés militaires sont "pressés", par le Gouvernement, de participer, à ces "festivités ignobles insultant la mémoire de soldats et de civils français", ces dernières deviennent, de facto, officielles et, il est temps de cesser cette "hypocrisie étatique" !!! 

 

Par conséquent, la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis exhorte, M. MARLEIX, à s'expliquer, clairement, sur sa "position très équivoque", tout en lui rappelant, les engagements formels, du Président de la République, de ne pas reconnaître, le 19 mars 1962, comme date du "cessez-le-feu" (n'en déplaise à la FNACA, au FLN & Consorts !) et, il est temps de mettre un terme, une fois pour toutes, à cette "farce étatique de très mauvais goût" !!!

 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.   

  

  

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 30 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui649
mod_vvisit_counterHier843
mod_vvisit_counterSemaine3499
mod_vvisit_counterMois649
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com