Coalition-Harkis.Com vient au secours d'une mamie de 90 ans à Montluel !!!

Très important : N'oubliez pas de réagir et de consulter, régulièrement, nos commentaires ci-dessous qui seront mis à jour, systématiquement, pour vous indiquer, en temps réel, l'évolution de ce dossier très sensible. 

Rebondissement dans cette affaire : Khader MOULFI est menacé de poursuites judiciaires, par Gérard LEVY, Directeur de la SEMCODA de l'Ain (dossier à lire dans les commentaires ci-dessous) !!! 

semcoda.jpg

La SEMCODA de l'Ain : notre mamie ne lui dit pas merci, vous l'aurez compris !!!

 

 

 

Au cours de ma "vie trépidante" et, de ces très longues années de militantisme, j'ai pu en voir, des injustices insupportables, engendrant le sempiternel combat du "pot-de-terre contre le pot-de-fer". C'est pourquoi la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis s'est, toujours, évertuée à lutter contre, certaines "iniquités" indignes d'un Etat réputé de droit

toualbia.jpgEn l'espèce, notre collectif de fait a pu régler, en une décennie, de nombreuses problématiques ardues, en catimini (afin de préserver l'anonymat et la dignité des intéressés en s'abstenant de faire de la publicité déplacée de nos actions sur le terrain) et, parfois, en les rendant publiques, par nécessité, à l'instar de notre ami Amid TOUALBIA (à lire nos articles y afférents sous la rubrique "actualités"), dans la perspective de créer une "chaîne de solidarité", ce qui lui avait permis de collecter, via notre opération d'envergure "Il faut sauver le soldat TOUALBIA" (webmaster du site "harkis.org"), des dons significatifs, pour payer son avocat.

Loin de nous prendre, pour Julien COURBET et, de plagier, par conséquent, son émission à succès diffusée, sur TF1, en l'occurrence : "Sans aucun doute", nous avons décidé de venir au secours, d'une brave mamie de 90 ans qui, en lieu et place de finir ses jours, paisiblement, se trouve victime, de manière scandaleuse et insupportable, des "turpitudes" de la "baronnie locale de Montluel" (dans l'Ain). Et, nous ne lâcherons pas L'AFFAIRE, qu'on se le dise !!!! 

 

Le contexte, de ce "déni de démocratie, des libertés et droits fondamentaux" est, évidemment, très banal, pour les "initiés", car il s'agit, derechef, de l'une de ces "baronnies locales", dans lesquelles des notables sans scrupules, cumulant des mandats électifs et autres fonctions stratégiques, se comportent, avec arrogance et en toute impunité, tels des "seigneurs d'antan".

mourachko.jpgMontluel, petite ville du sud du département de l'Ain (composée de 6700 habitants), n'échappe pas, à ces pratiques ancestrales antirépublicainesJean-Pierre MOURACHKO (cf. photo), notaire dans cette bourgade et, accessoirement, 4ème Adjoint au Maire en charge des Finances et du Patrimoine, mais, également, en troisième position sur la liste "Agir Ensemble pour Montluel" (à droite), pour les élections municipales de 2008, en est une sordide "illustration vivante".

levy.jpgL'officier public susmentionné, dans une parfaite "confusion des genres" et, faisant fi de ses déontologie et conscience professionnelle de rigueur, a décidé d'abuser de sa "respectabilité théorique", afin de monter une "cabale machiavélique", notamment, avec les "complicités actives et/ou passives" de Gérard LEVY (Directeur de la SEMCODA de l'Ain, voir photo à gauche) et de Jacques BANDERIER (maire-sortant de Montluel, voir photo ci-dessous à droite)banderier.jpg.

 

Le but de ce "complot entre amis" était de spolier, trois personnes âgées (dont deux sont décédées), d'un moulin familial (d'époque napoléonienne se devant, logiquement, d'être classé comme patrimoine historique), afin de permettre, à la SEMCODA de l'Ain (société gérant le logement social mais aussi privé), de l'acquérir pour un prix dérisoire en l'ayant déclaré non-constructible. Or, ladite société mixte envisageait, pourtant, d'y implanter, un projet immobilier (aucunement social mais de luxe), ce qui est ubuesque ! Cependant, ni le maire ni le fisc n'ont réagi en usant, légitimement, de leur droit de préemption face à ce "trafic d'influence caractérisé" !!! 

Il convient de préciser que le Sieur MOURACHKO avait falsifié, sciemment, le compromis de vente, en tentant de le régulariser, a posteriori, par des manoeuvres frauduleuses. En dépit du refus de vendre, de notre "mamie de choc", cette dernière a été traînée, honteusement, devant les tribunaux ! Et, la justice dans tout cela ? Elle s'est "illustrée", une fois de plus, par ses décisions douteuses puisque, en parfaite violation du droit français, européen et de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948 (signée à Paris par la France, rappelons-le !), notre pauvre Dame a été condamnée, en premier et second ressort, à vendre de manière forcée, ce qui est illégal car, le non-respect d'une convention ne peut entraîner, au pire, qu'une sanction financière prévue, au demeurant, dans toute promesse de vente immobilière (clause pénale). 

Quant à lui, le Parquet de Bourg-en-Bresse avait décidé, sans la moindre enquête préliminaire exhaustive (dont l'audition du notaire mis en cause), de classer sans suite cette affaire très sensible. La Chambre Régionale des Notaires et le Conseil de l'Ordre des Avocats de Lyon trouvent, apparemment, cette "farce", normale (corporatisme oblige, of course !) et, les propres avocats (Maîtres SOULIER, BONIN, ...), de notre "mamie lyonnaise" ne cessent de "torpiller", de l'intérieur, les procédures de leur cliente usée et persécutée (?).

Alertée, par la fille adoptive (dont le défunt père était un Harki), de notre "mamie", la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis a pris la ferme résolution de mettre, sans délai, les "pieds dans le plat" et, de donner un grand "coup-de-pied kärchérisant et salutaire", dans cette singulière "fourmilière", en dénonçant, nominativement, tous les protagonistes car, nous ferons prospérer, l'exception de vérité, si nécessaire, en cas d'attaque pour diffamation publique, tout en refusant de céder aux pressions et autres intimidations stériles, car tout ce "pas beau monde" trouvera du répondant en face plus coriace qu'une pauvre mamie (trahie par un notaire peu scrupuleux et à honnir au plus vite) !!!

Enfin, il est stupéfiant que des élus locaux se targuant de préserver, le patrimoine naturel et historique de Montluel, puisse vouloir la destruction, d'un moulin à eau, datant de Napoléon et, que fait la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Lyon (DRAC) ? RIEN !!!

 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

 

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 40 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui602
mod_vvisit_counterHier1051
mod_vvisit_counterSemaine1653
mod_vvisit_counterMois17767
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com