La Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis soutient, au plus fort, notre brave mamie de 90 ans persécutée, odieusement, à Montluel dans l'Ain (Chapitre N° 2) !!!

moul9.jpg

Ci-dessus un mot de remerciements de la part de Margot, notre brave mamie de 90 ans harcelée, honteusement, par la SEMCODA de l'Ain, malgré des procédures judiciaires non-achevées !!! 

 

 

mou1.jpgDans notre article précédent (à lire et/ou à relire en cliquant sur le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/content/view/216/109/), votre site préféré "coalition-harkis.com" vous relatait, avec rage et consternation, les mésaventures scandaleuses et antirépublicaines, en plein 21ème Siècle, d'une brave mamie de 90 ans "escroquée", par un notaire peu scrupuleux, à savoir : Maître Jean-Pierre MOURACHKO (pour le nommer !), au profit de la SEMCODA de l'Ain (N.D.L.R. Société mixte dont les principaux actionnaires sont, notamment, le Conseil Général 01 mais, aussi, la Ville de Montluel).

 

mou2.jpgLes sombres desseins, des protagonistes décriés, étaient, bien évidemment, de s'accaparer, à prix dérisoire et en spéculant sur le grand âge, de notre brave mamie, un magnifique et trop rare moulin à eau (Cf. Les photos illustrant l'article), de l'époque napoléonienne et, situé en plein coeur, de Montluel, pour en faire un très juteux projet immobilier ! Néanmoins, les personnes mises en cause ne s'attendaient pas, visiblement, à une telle "levée de boucliers", de notre Collectif de Fait et, de nos très nombreux partenaires et sympathisants, ce qui est venu contrarier, indéniablement, ces très affligeants "petits arrangements entre amis", au sein de cette "Baronnie locale d'un autre temps que l'on croyait révolue à jamais" (Révolution Française de 1789, oblige !).  

 

mou3.jpgmou4.jpgmou5.jpg 

 

Néanmoins, nos actions ont commencé à "porter leurs "fruits", en l'occurrence : l'ancienne majorité municipale de Montluel (dont Maître MOURACHKO était, en parfait conflit d'intérêts avec sa fonction d'officier public, Maire-adjoint aux finances et au patrimoine) a été battue et, le nouveau Maire de céansM. Jacky BERNARD (également Conseiller Départemental) s'est engagé, par écrit, à notre égard, à faire toute la lumière sur cette sombre histoire et à aider notre brave mamie. Par ailleurs, je me suis entretenu, très longuement, à sa demande, au téléphone, avec M. Charles DE LA VERPILLIERE (Député de l'Ain et Président du Conseil Général du 01), m'ayant assuré prendre en main, dorénavant, ce "dossier très sensible et atterrant". En outre, je me suis rendu, dans la Région Rhône-Alpes, afin d'organiser, sur place, la "résistance" mais, aussi, pour faire une visite opportune de ce site, vendredi dernier, avec un membre de la Direction Régionale des Affaires Culturelles  69 (DRAC), en vue de la sauvegarde et du classement de ce patrimoine culturel et historique en très grand péril !!!

mou6.jpgEn l'espèce, il paraît saugrenu voire paradoxal de parler, de notre "identité nationale", si d'aventure on vouait, tous ces "vestiges du passé", à la destruction criminelle, au profit des spéculateurs immobiliers sans scrupules, car les générations futures  n'auraient plus aucun repère physique, dans la décennie à venir, de ces époques, pourtant, quasi-contemporaines (moulins et dinosaures, même combat ?) et, j'en appelle, essentiellement, à M. Nicolas SARKOZY (Président de la République) et Mme Christine ALBANEL (Ministre de la Culture) pour s'emparer, sans délai, de ce litige nauséeux !!! 

 

mou8.jpgEn revanche, la SEMCODA de l'Ain nous donne l'impression de vouloir "précipiter les choses", à présent, en envoyant, iniquement, le jeudi 20 mars 2008, un huissier de justice pour mettre une ultime pression gratuite, sur notre brave mamie de 90 ans, alors que cet auxiliaire de justice n'a, en réalité, aucun titre exécutoire y afférent et, qu'un pourvoi est pendant devant la Cour de Cassation. Nous avons alerté, en ce sens, M. Pierre-Louis SOUBELET (Préfet de l'Ain) et son Secrétaire Général, M. Pierre-Henri VRAY, pour qu'ils nous confirment ou infirment, le cas échéant, leur octroi (ou pas) de la force publique et, nous allons interpeller, dès demain, le Procureur de la République de Bourg-en-Bresse, M. Jean-Paul GANDOLIERE, sur ces abus de droit caractérisés et en série. Je serai, par conséquent, ce jeudi 20 à 14H00, en compagnie de volontaires motivés, sur les "lieux du crime" et, nous empêcherons, si nécessaire, cet "huissier trop zélé" de pénétrer, illégalement, dans cette propriété privée (et, de plus, habitée) et, je sollicite, évidemment, l'appui de tous les gens de bonne volonté et des personnes susmentionnées (M.M BERNARD, DE LA VERPILLIERE, SOUBELET, VRAY, GANDOLIERE, ...) pour suspendre, une fois pour toutes, ces persécutions perfides et inhumaines, contre une Dame âgée n'aspirant, légitimement, qu'à finir ses jours, paisiblement, dans le moulin familial depuis plusieurs générations (en cours de restauration), tant que la justice n'aura pas tranché, clairement et définitivement, sur ce "contentieux ubuesque et rocambolesque" !!!

 

corb.jpgDans ce contexte, notre mamie Margot s'est assurée, sur nos conseils, le concours éprouvé de Maître Hervé CORBANESI (avocat au barreau de Lille) habitué, des "bavures judiciaires" (Affaires d'Outreau et Georges FRECHE), pour remettre de l'ordre salutaire, dans tout ce "cafouillis récurrent et grotesque". Quant aux menaces procédurales en diffamation, de M. Gérard LEVY (directeur de la SEMCODA de l'Ain), à mon encontre et, relatées, dans notre article précédent, je tenais à préciser, derechef, que NOUS NE LACHERONS PAS L'AFFAIRE, qu'on se le dise !!! 

 

Enfin, je tenais à aviser, nos chers internautes, que nous traiterons, en début de semaine, d'un autre scandale (étatique cette fois-ci), en l'occurrence : celui de la commémoration morbide et officielle de fait, par la FNACA & Consorts, du 19 mars 1962, ce qui constitue une grave atteinte à la mémoire et au génocide de 150000 Harkis, plusieurs dizaines de milliers de Pieds-Noirs et de 500 soldats métropolitains massacrés, de manière "gore", par le FLN et ses "marsiens", après ce pseudo-cessez-le-feu violé, dès le premier jour et, ayant engendré, par ce parjure flniste, l'exode massif des Harkis et leurs Familles !!! 

 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 24 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui391
mod_vvisit_counterHier572
mod_vvisit_counterSemaine963
mod_vvisit_counterMois3181
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com