Les dossiers de "coalition-harkis.com" : Quand la justice française à plusieurs vitesses déraille... Elle en perd les pédales !!!

Nota Bene : Suite à vos nombreux courriers m'interrogeant, en aparté, sur le sujet, je ferai mon analyse, sur le tristement célèbre mariage annulé pour cause de "non-virginité", par le Tribunal de Grande Instance de Lille, dans les commentaires ci-dessous (Khader MOULFI) !!!

Notre opération de soutien "SOS Mamie Margot et Grand Moulin de Montluel" continue envers et contre tout !!!

velomni.jpg

Le vélomnibus de l'association de l'Ain "Les Explorateurs" est une meilleure manière de pédaler et de dérailler de manière très "fun", conviviale, utile et intelligente !!!

 

 

 

dat1.jpg"Et pourtant, pourtant, SARKOZY l'avait promis ! Et pourtant, pourtant, DATI l'avait suivi ! Et pourtant..." !!! Bon je sais, mon "insolence" va encore m'attirer les "foudres" de mes détracteurs les plus farouches mais, les procès abusifs en supposée diffamation publique ne doivent pas devenir, désormais, de sempiternels "empêcheurs de liberté d'expression de fait", alors allons-y gaiement mes amis (es) !!! J'ai "travesti", en ce sens, la célébrissime chanson, de Charles AZNAVOUR (écrite avec la complicité de son beau-frère de l'époque, Georges GARVARENTZ, pour les besoins de la Bande-Originale du film musical yéyé "Cherchez l'Idole" de Michel BOISROND, sorti en 1963 avec, entre-autres, Mylène DEMONGEOT, Johnny HALLYDAY, Les Chaussettes Noires, Frank ALAMO, Sylvie VARTAN, Dany SAVAL -Madame Michel DRUCKER dans la vie- et tant d'autres), afin de pouvoir exprimer, dans la joie et la bonne humeur, mon "ras-le-bol" de cette vraie/fausse réforme de la justice à la polémique outrancière (numéro de cirque pour la forme, entre le Président de la République, sa Ministre de l'(In)Justice et le corps judiciaire tout entier -incluant une certaine catégorie majoritaire d'avocats courtisans et conservateurs d'un système antidémocratique et de copinage-, afin de créer l'illusion d'un réel débat houleux entre politique d'intérêt général et corporatisme digne du moyen-âge et de ses baronnies locales de droit divin) !!!

En l'espèce, de très nombreux sondages ont démontré que les Français (es), à la quasi-unanimité, n'avaient pas confiance en leur justice et, en toute objectivité, je fais, évidemment, partie intégrante de ceux-là ! "Et pourtant, pourtant, DATI et SARKOZY ! Et pourtant, pourtant, avertis, n'ont rien compris ! Et pourtant..." !!! Dans ce contexte, quel était l'intérêt pragmatique et final de la "Commission Parlementaire dite d'Outreau", si les principales pistes de réformes urgentes suggérées, par les gens de terrain, à l'instar des avocats de la défense et des "ex-inculpés" (accusés à tort et devenus, de manière rétroactive, les victimes du système judiciaire français pervers et incontrôlé par de véritables institutions indépendantes faisant fi du lobbying des magistrats & Consorts !), n'ont pas été retenues, face aux pressions syndicales anticonstitutionnelles (séparation des pouvoirs entre le judiciaire et le politique et devoir de réserve, obligent !), par la Garde des Sceaux, pour la phase 1 de son projet de loi aussi "plat c'est beau" ? Non, c'est placebo  (désolé pour ce calembour très aléatoire mais c'est une fin de stock de la collection automne/hiver 2007 que je dois, impérativement, liquider dans les plus brefs délais Baba !) !!! 

 

dati.jpgOutre Outreau (encore un de casé Cool !), cas d'école, dans lequel mes avocats du Barreau de Lille, Maîtres Hervé CORBANESI et Frank BERTON, ont été les principaux protagonistes, en faveur de la "défense lynchée", initialement, par l'Opinion Publique, la Presse et les Médias mais, également, par un juge d'instruction incompétent et transformé, dorénavant, en "bouc-émissaire de façade" des dysfonctionnements récurrents de la justice. Il convient de ne pas omettre, d'autres "bavures", plus ou moins médiatisées, se devant d'être prises en compte par notre duo "SARKOZY et DATI". Par ailleurs, lorsque l'on entend certains magistrats, tels que le Juge Eric ALPHEN (retourné à ses fonctions originelles, après une fulgurante carrière politique ratée annoncée), nous relater, de façon ubuesque, leurs idéologies et la victimisation hallucinantedu délinquant et/ou criminelaux dépens des vraies victimes, on comprend, parfaitement, ces dérives judiciaires destinées à instaurer, de facto, un Etat de Juges et, aucunement, à s'inscrire dans une logique de Service Public à l'égard du Peuple Français (au nom duquel sont censés être rendus les jugements) ! Idem, pour le Juge d'instruction Jean-Paul RENARD qui utilise, ses fonctions, au profit de sa "loge maçonnique" et, l'on ne peut que s'interroger, à raison, sur son degré d'impartialité, dans des affaires sensibles opposant une "partie civile d'en bas" à des "frangins" (Cf. L'affaire Omar RADDAD en est une très triste et bonne illustration !).

Pour preuve, essayez donc de déposer plainte contre un avocat, un magistrat, un notaire, un huissier... Et, vous verrez tout le corps judiciaire faire bloc, autour des mis en cause, par pur réflexe corporatistesans se soucier de la vérité et, dans la plupart des cas, le classement sans suite ou le non-lieu surgira !!! Il importe de rappeler que les susvisés viennent, toutes et tous, en général, des mêmes milieux sociaux et facultés de droit, avant de choisir leurs branches respectives (avocat, notariat, magistrature, ...) et, les "bizutages" et autres "confréries y afférentes" créent des liens indélébiles entravant, trop souvent, l'impartialité de rigueur et, si l'on ajoute les multiples ramifications (avec les pouvoirs politiques et économiques, les alliances familiales et assimilées, les appartenances aux clubs élitistes, les renvois d'ascenseurs, ...), il devient impératif de réduire, une telle concentration de pouvoirs, car les juges, les avocats, les notaires, les huissiers de justice, ... Même les plus honorables, ne sont que des êtres humains et, nul n'est infaillible dans ce "monde si cruel" !!! Et si d'aventure, Nicolas SARKOZY et Rachida DATI voulaient, des travaux pratiques complets, il leur suffirait de se pencher, sur notre opération de soutien "SOS Mamie Margot et Grand Moulin de Montluel", pour se convaincre, en lisant nos différents articles en cliquant sur les liens suivants :

 

J'évoquerai, prochainement, l'état des procédures en cours (mon procès en supposée diffamation publique, ma plainte contre les gendarmes montluistes et l'huissière de Miribel que l'on tente d'étouffer, ...), dans cette sordide affaire mais, aussi, notre mémorable "soirée découverte du moulin", en compagnie de Jacky BERNARD (Maire de Montluel) et de nos amis (es) "Les Explorateurs" et, pour tout détail complémentaire sur le "vélomnibus" et ses modalités de location, je vous invite à consulter le site officiel en cliquant sur le lien ci-dessous :

 

Affaire à suivre... Le combat continue et la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis veille au grain !!!

 

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

      

Commentaires  

#1
Khader 22 Juin 2008
Mariage annulé à Lille (1er Partie) !!!
Depuis plusieurs semaines, je reçois sur ma messagerie, en aparté, des mails me demandant ma position sur L’AFFAIRE DU MARIAGE ANNULE A LILLE et, évidemment, je soupçonne certains de vouloir me « sonder », eu égard à mes origines maghrébines, afin de savoir si je suis pour ou contre le « communautarisme de fait » qui s’instaure, jour après jour, en France et, de surcroît, étant Roubaisien (donc limitrophe de Lille), cela pourrait constituer, à leurs yeux, une « circonstance très aggravante », puisque Roubaix bénéficie, à tort et/ou à raison, d’une réputation particulière dans ce domaine !!!

Alors allons-y gaiement, mes amis (es) et, débattons sur cette polémique sans langue de bois !!!

Tout d’abord, sur un plan strictement juridique, je dirais que dès lors où deux époux n’ayant pas cohabité, six mois continus (article 181 du Code Civil), décident d’engager, de leur plein gré, une requête en annulation de mariage, pour « erreur sur les qualités essentielles de la personne », sur le fondement de l’article 180 du Code Civil, la société n’a pas à s’immiscer dans des affaires privées conformément aux principes républicains.

Néanmoins, il incombait, au magistrat, de vérifier si l’épouse était, réellement, consentante ou, si elle avait subi des pressions, de la part de son futur-ex-mari et/ou de sa propre famille, avant, pendant et après ce drôle de mariage, afin d’agréer cette procédure judiciaire particulière pouvant se substituer, sous certaines conditions, à un divorce classique. Si tel était le cas, tout est normal en droit, donc : « circulons, il n’y a rien à voir » !!!

Par ailleurs et au nom de la laïcité, chacun est libre, dans sa sphère privée, de déterminer les « qualités essentielles », de son conjoint ou de sa conjointe et, ne confondons pas l’idéologie et la « révolution sexuelle post-soixante-huitarde », avec la loi, car il faut demeurer objectif dans ce type de controverses assez sensibles car elles se prêtent aux amalgames les plus faciles pouvant être instumentalisés à des fins politiques et autres.

Donc, si une personne, au nom de ses convictions personnelles, religieuses et culturelles, désire épouser, quelqu’un, en fonction de critères spécifiques (incluant même les plus radicaux mais licites), nul n’a ne le droit de la juger, sauf si d’aventure une nouvelle loi venait interdire les pratiques cultuelles contraires à la « pensée-unique dans l’air du temps » !!!

N’oublions pas que le mariage civil (dérivé du mariage religieux) est une institution quasi-sacralisée qui, en plus, de créer des droits et de devoirs, de part et d’autre, de protéger les enfants à venir, … N’en demeure pas moins un CONTRAT MORAL VOIRE SACRE basé sur la solidarité, la confiance, la loyauté, … Et, effectivement, un mensonge de cette nature, dès le début de l’union, n’était pas de très bon augure, pour la suite des évènements et, il valait mieux mettre un terme, à ce mariage (lancé sur un « point de non-retour »), selon la volonté mutuelle, sauf erreur, des deux époux ne se supportant plus.

Ensuite, il est vrai que le « mariage des temps modernes » est devenu, pour la plupart de nos compatriotes, un simple « PACS festif à durée quasi-déterminée », surtout, depuis que nos parlementaires ont eu la très singulière idée de considérer que : « L’adultère n’était plus un motif de divorce pour faute » (au sens ne peut constituer à lui-seul un motif suffisant pour prononcer un divorce aux torts exclusifs du conjoint adultérin) ??? Pourquoi pas ? Mais, dans ce contexte, ne faudrait-il pas abroger, le divorce et, maintenir, exclusivement, l’annulation de mariage (sans inscription du mariage et de l’annulation y afférentes à l’Etat-civil), pour toutes et tous, afin de mieux accompagner cette « décadence » sous couvert de la loi ???

En revanche, plusieurs faits, dans ce dossier, sont très équivoques et, il convient de les soulever.

Le juge du TGI de Lille a-t-il rendu, sa décision, par une application basique et stricte, de la loi, ou sur des considérations plus inavouables ? on sait que les autres religions monothéistes tentent d’utiliser, l’Islam prosélyte et militant, comme bélier, pour démolir la laïcité et restaurer le pouvoir des Clergés au sein de la République, donc cette piste est à explorer très sérieusement car, parmi les magistrats ultra-conservateurs, il y a des « intégristes » qui sommeillent !!!

Dans le cas contraire, le juge n’est-il pas un « gauchiste tiers-mondiste » voulant réintroduire, l’ancien « droit local des indigènes », en France, afin de mieux préparer le communautarisme, en créant une « répudiation légale », dont ces « universalistes à la petite semaine » rêvent mais, sans que cela ne touche leur vie au quotidien ? Autres pistes à explorer !!!

Il importe de souligner, également, tous les « couacs » émanant, de Rachida DATI et du corps judiciaire, ayant géré, de manière ubuesque, la communication autour de ce « non-événement », sauf si les pistes évoquées, ci-dessus et dessous, se confirmaient. La Garde des Sceaux & Consorts ne se sont pas comportés, en juristes éclairés et au « sang-froid » mais, en vulgaire "baromètre à géométrie trop variable de l’Opinion Publique" qui était, elle-même, manipulée par la presse et les médias et, cela est très dangereux !!!

Pour être complet, je m’explique, très difficilement, l’attitude de la mariée qui, après avoir menti sur sa « virginité » (condition sine qua non pour cette union à la fin annoncée), à son futur mari, se fait prendre en flagrant délit, le jour de sa nuit de noces, sans se servir des « astuces » de notoriété publique afin de continuer dans la voie de la tromperie ( ?).

De deux choses l’une, soit cette « personne » est d’une naïveté voire d’une bêtise de niveau cosmique, soit c’est un acte prémédité pour des desseins beaucoup plus sombres qu’il n’y paraît à première vue !!!

Et cette « jurisprudence » du 1er avril 2008 (non, ce n’est pas un gag !), serait susceptible d’être utilisée, par exemple, par les réseaux de « mariages blancs », afin de régulariser le séjour, en France, des immigrés clandestins ! Ou de légaliser la « répudiation » dans l’Hexagone via des pressions, sur l’épouse rejetée, en vue d’un vrai/faux consentement mutuel et là, je dis DANGER !!!

La République doit comprendre que les étrangers arrivent, sur son territoire, avec des us et coutumes, qu’ils ne veulent pas abandonner et, c’est à nos élus d’encadrer la situation pour éviter tout usage détourné de nos lois et, c’est ce qui arrive quotidiennement !!!

Par conséquent et au-delà de cette « affaire privée », il faut prévenir les dérives en marche qui sont encouragées, de facto, par les Etats étrangers (et autres réseaux), dont sont issus les immigrés et/ou binationaux, qui veulent désintégrer la République Française une et indivisible au profit des « Communautés-Désunies de France et d’Europe » !!!

Affaire à suivre…

A.F. Très Cordialement,

Khader MOULFI
#2
prosunt 23 Juin 2008
Quand la justice française à plusieurs v
"Le juge du TGI de Lille a-t-il rendu, sa décision, par une application basique et stricte, de la loi, ou sur des considérations plus inavouables ?" a dit KM....!

Tous les moyens sont bons pour faire exploser, jour après jour, les fondements de notre société....

Prosunt

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 36 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui64
mod_vvisit_counterHier390
mod_vvisit_counterSemaine2900
mod_vvisit_counterMois9429
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com