Les dossiers de "coalition-harkis.com" : "Souris Alfred, t'as le bonjour d'EDVIGE" !!! Mais, de qui se fiche-t-on ???

bigbrother.jpg

Les dérives de la télé-réalité et de la technologie aux "sévices" des Français (es) !!!

 

 

Je sais ! Certains "pseudos intellectuels ronchons" vont encore se dire avec exaspération : "Ah ce Khader MOULFI est désespérant avec sa prose anticonformiste et ses titres déjantés ne pouvant prétendre au Goncourt même au niveau de la double-discrimination positive pour les enfants de Harkis !" (Ok) et, franchement, tant pis pour eux car je n'ai nulle envie, Chers Internautes adorés, de vous "torturer" en écrivant, pour leur plaire, des "phrases aussi longues, bavardes et mortellement ennuyeuses qu'un film de la Nouvelle Vague" ! Que voulez-vous ? Le plus érudit et "stylé" n'est pas, forcément, celui qui récolte les prix littéraires et, Frédéric DARD (le génial et regretté San-Antonio) en est la parfaite illustration !!!

dvd1984.jpgMais, revenons à nos "moutons" puisque dans notre formidable "République Démocratique" (euh, je plaisante of course !), nous devenons, jour après jour, les "braves bébêtes de Panurge" guidées, par nos "étoiles du berger" (comme nos politiciens veulent se "stariser", il faut bien adapter nos métaphores pour être à la page !). Et, la dernière "trouvaille à failles" en date, de Mister SARKOZY et ses Amis (es), est le fichier EDVIGE qui n'a rien à envier, à Océania, l'une des trois dictatures évoquées dans le roman d'anticipation, de George ORWELL, le très inquiétant "1984" (écrit en 1948) et, son célébrissime leitmotiv : "Big Brother is watching you" qui est devenu, à présent, un pâle reflet de la réalité qui se profile à "l'horizon despotisé" (j'invente des termes pour me coller au monde de demain qui semble avoir commencé aujourd'hui au demeurant !) ! A noter qu'un film éponyme, assez réussi, avait été réalisé, pour marquer le coup, en 1984, par Michael RADFORD avec notamment, dans les rôles principaux, John HURT et Richard BURTON, pour les "paresseux de la lecture sans images" (Baba).

Mais, avant de développer, succinctement, le "pedigree" controversé, de notre Chère EDVIGE, il convient de préciser que ce n'est pas une nouveauté, en matière de "fichages policiers", car il existe, d'ores et déjà, une base de données, très discutable, en l'occurrence : le "STIC" (Système de Traitement des Infractions Constatées) qui recense, contrairement, au "Casier Judiciaire", des faits non condamnés, par la Justice, ce qui est, évidemment, une atteinte caractérisée aux libertés et droits fondamentaux ! Combien de personnes ont pu recevoir, avec étonnement, une lettre de licenciement, de la part de leurs employeurs, essentiellement, dans des secteurs réglementés (sécurité, ...), après un avis défavorable, des préfectures, eu égard à une consultation du STIC, pour de simples comportements, certes, par toujours très "fair-play" mais, non réprimés, par un magistrat, dans le cadre d'un procès régulier et contradictoire (bonjour la présomption d'innocence !) ???

Par ailleurs, tous les militants actifs, en faveur des Harkis et leurs Familles, ou de tout autre cause (syndicale, politique, associative, ...), savent, fort bien, qu'ils sont "suivis de très près", par les Renseignements Généraux (les fameux R.G.) et, que leurs "investigations" sont consignées dans des listes nominatives. Cela vaut, également, pour les "personnalités tous azimuts" (artistes, journalistes, intellectuels, ...) pouvant influencer l'Opinion Publique.

edvige.jpgSans parler des autres fichiers tenus, par différentes institutions et/ou assimilées, telles que la Justice, la Banque de France, le Trésor Public, ... Où il suffit d'avoir, dans ses relations, un banquier, un juge, un fonctionnaire ou tout autre tiers pouvant accéder, à ces informations réputées, à tort, "confidentielles", pour s'ingérer, insidieusement, dans la vie d'autrui, avec, régulièrement, le recours à la corruption et/ou l'allégeance (Cf. l'affaire du Doyen des Juges d'Instruction de Nice, Jean-Paul RENARD, qui livrait ce genre de renseignements à sa loge-maçonnique).

Le problème majeur est que ce type de fichiers censé être utile, à l'intérêt général de nos Compatriotes, à l'instar de la lutte contre la délinquance et la criminalité, peut "dériver", très rapidement, selon l'usage réel que l'on en fera ! Et, l'interrogation primordiale, quant à EDVIGE et ses "desseins", est : "A quoi ce fichier servira in fine ?".

 

Or, ni le Président de la République ni Michèle ALLIOT-MARIE (Ministre de l'Intérieur) ne sont parvenus à nous "rassurer", pleinement, sur ce fichier décrié, car en minimiser, la portée, correspondrait à remettre en cause, de facto, la légitimité de sa création et, qui nous garantira, le moment-venu, une totale transparence ? Certainement pas, la Commission Nationale Informatique et Libertés qui, tout comme le Conseil Constitutionnel, est composée de "politiciens professionnels en fin de carrière" et, Alex TÜRK, Président de la CNIL et, non moins,  sempiternel "POULIDOR aux élections municipales lilloises" est, évidemment, une "partie intégrante de premier plan", du "sérail", au sein de l'UMP !!!

C'est pourquoi, la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis, toujours, fidèle à sa vocation citoyenne, a décidé de s'attaquer, à ce "dossier très sensible" (voire liberticide), puisque la santé, la vie privée, les diverses appartenances, ... Doivent demeurer, strictement, dans la "sphère privée" et, aucunement, devenir, iniquement, un "instrument de sélection et d'exécution", des persona non grata, au service du "pouvoir", d'autant plus que notre EDVIGE est loin d'être une "affaire ancienne et classée" !!!

 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 42 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui493
mod_vvisit_counterHier951
mod_vvisit_counterSemaine2717
mod_vvisit_counterMois4935
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com