NON AU 19 MARS 1962 : MISSIVE DE COALITION-HARKIS.COM A NICOLAS SARKOZY !!!

Quid de vos engagements et de votre parole donnée le 31 mars 2007 ? Les gaullistes font-ils, de manière rétroactive, l'apologie de leurs crimes d'Etat et de leur complicité étatique de génocide ???

A lire le dossier et la poursuite des débats dans les commentaires ci-dessous qui seront mis à jour quotidiennement au fur et à mesure !!!

A voir dans le commentaire N° 11 un article du Parisien reprenant le rapport nauséeux d'André KASPI préconisant le retrait des jounées d'Hommage National aux Harkis et du 05 décembre !!! 

sarkoparisharkis002.jpg

Nicolas SARKOZY le 31 mars 2007 en son QG de Campagne à Paris (photo Khader MOULFI pour "coalition-harkis.com") !!!

 

 

Monsieur le Président de la République,

 

Une fois n'est pas coutume mais, je vais tâcher de "modérer", au mieux, le ton pamphlétaire et décalé qui m'est spécifique, sur "coalition-harkis.com", dans la perspective de vous interpeller, en personne, sur une consternante problématique récurrente, immorale et antipatriotique.

Il s'agit, en l'espèce, de la célébration officielle de facto, du très morbide 19 mars 1962, puisque dès lors où l'Etat recommande, vivement, à ses plus importants "serviteurs" (Préfets, directeurs de l'ONAC et de ses services départementaux, chefs de Corps d'Armée, ...) de participer, singulièrement, à cette "Journée de Honte Nationale", celle-ci vient s'amalgamer, évidemment, iniquement et insidieusement, avec les 12 commémorations légales en vigueur. 

Est-il possible de pouvoir justifier cette frénésie commémorative abjecte, d'un pseudo cessez-le-feu violé, le premier jour, par les terroristes du FLN remis in bonis, de manière odieuse, par les Accords d'Evian ? Lesdits accords ont été entérinés, au nom de la République Française, le 18 mars 1962, par Louis JOXE, afin de liquider, aux dépens des Français d'Algérie (de toutes origines et confessions), les "affaires algériennes", sans se soucier des terribles conséquences de cette "déraison d'Etat" (génocide prémédité, exode massif, dictature quasi-cinquantenaire, ...) ! 

Faut-il vous remémorer que le Parlement (Assemblée Nationale + Sénat) avait voté, sous le Gouvernement JOSPIN, une "loi scélérate", révisionniste et négationniste, en l'occurrence : la loi du 18 octobre 1999, requalifiant la "pacification", entre 1954 et 1962, en Guerre d'Algérie et, il est étonnant de constater que M. JACQUES CHIRAC n'ait pas cru devoir la faire déclasser, également, par souci d'équité, en se référant à sa position discutable, lors de la polémique outrancière afférente, à feu l'alinéa 2 de l'article 4 de la loi du 23 février 2005, sur l'argutie aléatoire : "Il n'appartient pas au politique d'écrire l'Histoire..." !!! 

Alors, qu'en est-il lorsque le politique la réécrit en la falsifiant ???

Par ailleurs, la commémoration perfide du 19 mars 1962, ès qualité de "date officielle de la fin des hostilités" avait été votée, le 22 janvier 2002 mais, aussitôt, non appliquée, eu égard à la "fronde légitime et salutaire" de plusieurs associations de Harkis, Pieds-Noirs et Anciens Combattants, l'ayant prise, naturellement, telle un camouflet étatique de plus à leur égard. Or, je m'explique, très difficilement, l'acharnement clientéliste actuel, de votre majorité UMP et Nouveau Centre, à vouloir "fêter", sans scrupules, un armistice bafoué, par les despotes flnistes signataires, sans la moindre légitimité, d'un traité impliquant tout un peuple, désormais, "apatride de fait" (pour les Rapatriés manipulés, trahis, génocidés, discriminés et méprisés par l'Etat Français depuis 1962) et, "opprimé" (pour les Algériens vivant sous la dictature et la corruption du FLN).  

Pourtant, lors des discussions parlementaires, en 2002, le RPR et l'UDF s'étaient opposés, farouchement, à la célébration officielle du 19 mars 1962 et, ce revirement soudain et parjure, de la part de votre famille politique et de vous-même, nous laisse pantois et amers.

Alors, Monsieur le Président de la République, quid de votre serment de mettre un terme définitif à cette "folie de la repentance" ? Allez-vous laisser prospérer, davantage, cette "dérive hystérique", d'une minorité nationale et étrangère, voulant nous contraindre à s'autoflageller et, à réviser l'Histoire de France, au nom d'une idéologie criminelle ayant fait 200000 millions d'innocentes victimes ? Le 19 mars 1962 doit demeurer, ad vitam aeternam, une "Journée de deuil pour la Nation" car, comment pourrait-on fêter, un "pseudo cessez-le-feu" ayant fait, a posteriori, plus de morts que durant TOUTE la "pacification en Algérie" entre 1954 et 1962 ? Et, 150000 Harkis, plusieurs dizaines de milliers de Pieds-Noirs et 500 soldats métropolitains génocidés, après cette date, sont là pour vous dissuader de célébrer ce jour funeste et sordide !!!

N'est-il pas temps de consulter, par référendum, le Peuple Français sur ce sujet ???

 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.   

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 32 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui412
mod_vvisit_counterHier572
mod_vvisit_counterSemaine984
mod_vvisit_counterMois3202
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com