Renaud BACHY et la MIR dans la ligne de MIRE ???

Et l'intérêt général des Harkis et de leurs Familles dans tout cela ???

Nota Bene : Les débats se poursuivent dans les commentaires ci-dessous !!! 

mirpref3.jpg

Renaud BACHY et Boussad AZNI à la Préfecture de la Région Nord Pas-de-Calais le 22 mai 2008 (photo de Khader MOULFI pour "coalition-harkis.com") !!! Le "divorce" était-il déjà consommé ??? 

 

 

 

rbachy.jpg
Renaud BACHY

Depuis près d'un mois, une "polémique frisant le grand-guignolesque" est entretenue, au sein de l'autarcie associative tragicomique et  faussement représentative des Harkis et leurs Familles, entre "pro" et "anti" Renaud BACHY, l'actuel Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés (MIR) rattachée au 1er Ministre. Le premier à avoir "dégainé", trop hâtivement, fut notre ami Boussad AZNI, "Conseiller Harkis et Citoyenneté" auprès de Jean-Marie BOCKEL (le fervent adepte socialiste rallié à l'UMP, du sordide 19 mars 1962 et, non moins, Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants aux clivages politiques à géométrie très variable selon le sens du vent Baba !) qui a réclamé, soudainement, la "démission", du dirigeant de la MIR susnommé et appartenant, rappelons-le, au même gouvernement que lui (?). Aussitôt, la "contre-offensive de choc" ne s'est pas fait attendre, de la part des "partisans sincères et/ou arrivistes RONA", de M. BACHY, à grands coups "d'invectives très musclées" et autres "luttes fratricides" aussi affligeantes qu'incompréhensibles (Euh, le combat égocentrique voire mégalomaniaque de la "navritude", entre Martine AUBRY et Ségolène ROYAL, ayant perdu sa "bravitude",  aurait-il fait des émules frénétiques au sein de la "Harki's connection" en quête de fortune et gloire ?).

En dépit de la "réputation très sulfureuse" prêtée, à tort, à la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis (et de votre très humble narrateur gentil tout plein Khader MOULFI Cool !), nous avions opté, initialement, pour ne pas alimenter, davantage, cette "controverse stérile", en demeurant de simples "observateurs" emplis de "sagesse" et de "zénitude" (Ségo, sors vite de ce corps Effrayé !). Mais, il convient, désormais, de sortir de notre "mutisme" afin de tenter d'analyser, le plus objectivement possible, pour nos internautes adorés, cette trop étrange et mystérieuse "guerre intestine" qui devient "indigeste".  

En l'espèce, il importe de rechercher la réalité des griefs recevables, à l'encontre de Renaud BACHY, justifiant, le cas échéant, le bienfondé (ou non) de son limogeage requis. Si d'aventure c'est la MIR et son insuffisance généralisée (en pouvoirs, en moyens, en effectifs, ...) qui sont décriées, ce n'est pas, évidemment, la "tête de son président" qui changera la donne mais, la création d'un Ministère ou d'un Secrétariat d'Etat aux Rapatriés et à la Reconnaissance de la Nation (doté de budgets intrinsèques significatifs et de sa propre administration) qui le fera. Saviez-vous, par exemple, que le Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés n'est pas habilité, légalement, à déposer et à défendre, un projet de loi, à l'Assemblée Nationale et au Sénat ? A ce titre, je reste convaincu que seul Nicolas SARKOZY et lui-seul est en mesure d'inverser cette tendance hypocrite et désagréable, à "l'immobilisme étatique fabriqué", en lieu et place "d'exécuter", gratuitement voire lâchement, le "bouc-émissaire expiatoire et facile" qui serait remplacé, immédiatement, par un "haut-fonctionnaire" pour le "meilleur" ou, très certainement, pour le "pire" car le "temps d'adaptation", d'un successeur, constituerait un "état de grâce" qui serait, indéniablement, fatal au "Plan Emploi Harkis" déjà "moribond de facto" !!!

En vérité, est-il logique de continuer à appeler, dorénavant, ce "dispositif bric-à-brac", "Plan Emploi Harkis" ? Contrairement, au "Plan Espoir Banlieues" de Fadéla AMARA, d'ores et déjà, mis en place, avec de très gros moyens, celui de Renaud BACHY échappe, totalement, à son contrôle. Et, l'explication est simple puisque le Président de la MIR est tributaire de tous les ministères et préfectures de France et de Navarre qui "ne jouent pas le jeu". Par exemple, les décrets d'application de la loi permettant, aux enfants de Harkis, d'être éligibles à postuler aux emplois réservés dans les trois fonctions publiques de catégories B et C (au même titre que les militaires en reconversion et leurs épouses et concubine, les handicapés, ...), ne sont pas signés, à ce jour, par les ministres concernés ! De surcroît, de très nombreuses préfectures refusent d'inscrire, massivement, des enfants de Harkis, dans cette mesure réputée gouvernementale, en se retranchant derrière des prétextes fallacieux et illicites. Les ANPE & Consorts (dont certains conseillers sont des binationaux franco-algériens. Bonjour, l'ironie du sort 46 années après certains "évènements" !) persiflent et entravent, ouvertement, ce "plan aléatoire et non-coercitif" et, leurs bénéficiaires, en dépit de leur devoir de réserve (?).

sarkozy-victoire.jpgAlerté, par des internautes excédés, à travers l'Hexagone, j'ai fait remonter, systématiquement, leurs doléances légitimes, auprès de M. BACHY et son Cabinet, pour réguler, sans délai, ces problématiques scandaleuses et récurrentes. En revanche, une chose me paraît assez équivoque, c'est de confier, en quasi-exclusivité, l'accompagnement soi-disant renforcé des RONA, à la Fondation Agir Contre l'Exclusion (FACE) dont nous connaissons toutes et tous l'idéologie majoritaire pas très favorable aux Harkis et à leurs Familles (?). Après le fiasco d'ampleur cosmique (doux euphémisme of course !) de "l'opération SANTEXEL" (sous la présidence d'Emmanuel CHARRON) ayant coûté la bagatelle de plusieurs centaines de milliers d'euros pour un résultat ectoplasmique, il serait temps de gérer, avec professionnalisme et éthique, les deniers publics en faveur des Rapatriés d'Origine Nord Africaine (RONA), qui ne voient, pas très souvent, les effets de ces investissements irresponsables voire douteux. De plus, il faudrait s'interroger sur la destination, des budgets annuels non-dépensés, après le 10 décembre, par les préfectures, qui ne sont pas réaffectés pour le public éligible mais dans le droit commun ? Pour être complet, comment le Président de la République peut-il parler, sérieusement, de "double-discrimination positive pour les enfants de Harkis" (qui ne serait que justice pour réparer 46 années de mort sociale programmée et maintenue par l'Etat Français !), en nous allouant trois à cinq fois moins de financements, par personne suivie, que pour le "PLAN AMARA" qui est "super gâté" (cabinets privés, préfets délégués, ...) ??? 

sarko.fillon003.jpgDans ce contexte, n'est-il pas plus pertinent d'attendre, dans les jours à venir, que Renaud BACHY nous dévoile, ses intentions claires et nettes, après l'évaluation chaotique de son plan, préfecture par préfecture, en date du 30 novembre 2008, en lieu et place de "crier au loup", prématurément, car la finalité primordiale est, si je ne m'abuse, de mettre à l'emploi le maximum d'enfants de Harkis ? Enfin, je suggère, plutôt que de "tirer sur le lampiste", d'interpeller, dès demain, nos députés, pour questionner, directement, à l'Assemblée NationaleFrançois FILLON et, aucunement, Jean-Marie BOCKEL (car les enfants de Harkis ne sont pas des Anciens Combattants et que la MIR est placée sous l'égide du Premier Ministre), sur sa politique en faveur des RONA de la seconde génération. Sans omettre de "remémorer", également, à Nicolas SARKOZY, ses promesses prises, explicitement, à notre égard, le 05 décembre 2007 à l'Elysée !!! 

Quant à moi, je pense, très sincèrement, que M. BACHY est, pour le moment, le meilleur Président de la MIR, pour avoir connu ses prédécesseurs et, avoir été, très régulièrement, "persona non grata" (interdit de MIR pour cause de vérités pas bonnes à dire Muet !), pour avoir osé dire ce que je pensais d'eux et, bien entendu, refusé de leur présenter des excuses pour revenir en "odeur de sainteté" car ce ne n'est pas le "genre de la maison" ! Toutefois, il incombe, au susnommé, de regagner notre confiance par des actes tangibles, forts et imminents ! Mais, si d'aventure certains persistaient à exiger, avec acharnement, la "tête à BACHY", alors exit le "deux poids deux mesures" et, réclamons, aussi, de la même manière, celle de Jean-Marie BOCKEL qui a insulté la mémoire des Harkis, Pieds-Noirs et autres Anciens Combattants métropolitains (défunts ou vivants de nos jours), car "où il y a de la gêne, il n'y a plus de plaisir" ne dit-on pas mes amis (es) !!! 

 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 39 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui444
mod_vvisit_counterHier572
mod_vvisit_counterSemaine1016
mod_vvisit_counterMois3234
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com