19 mars 2009 : une journée rouge contre les Harkis, leurs familles, les Pieds-Noirs, les Anciens Combattants, ... Et toute la Nation ???

NON au 19 mars 1962 ! Tous à Valence le 14 mars 2009 !!! 

non19mars.jpg

Mobilisons-nous contre ces révisionnismes et négationnismes quasi-officiels !!!

 

    

47 ans après un pseudo cessez-le-feu proclamé, par un très morbide 19 mars 1962*, il est étonnant de constater que des associations dites d’anciens combattants, notamment, la FNACA, puissent s’acharner à vouloir célébrer, mordicus, ce « jour très funeste ». Cette vraie/fausse "fin des hostilités" ayant coûté, rappelons-le, la vie à plus de 200000 de leurs compatriotes dont 150000 Harkis et 500 soldats métropolitains et, non moins, supposés « frères d’armes » qui doivent, n’en doutons pas, se retourner dans leurs tombes !!!

 

Le reste des martyrs de la « déraison d’Etat française » et,  évidemment, des barbares sanguinaires du FLN et autres « marsiens » (les abjects résistants de la 25ème heure) fut composé, essentiellement, de Pieds-Noirs sur lesquels on appliqua, à la lettre, la doctrine criminelle et génocidaire  : « la valise ou le cercueil ». Or, l’on ne peut que s’interroger, avec consternation voire effroi, quant aux véritables motivations mémorielles de la FNACA & Consorts qui "festoient", sans le moindre état d’âme, en même temps que les auteurs du génocide des Harkis, PN et militaires de l’Hexagone de l’autre côté de la Méditéranée. 

 

D’aucuns diront que la raison principale de leur « dévotion » incompréhensible et irresponsable, au 19 mars 1962, serait leur idéologie marxiste et la "joie" d’avoir soutenu la « révolution rouge » en France ? Car il faut se souvenir, évidemment, que « l’Algérie c’était la France » (dixit François MITTERRAND qui, en son temps, avait formulé cette célébrissime phrase au présent de l’indicatif) et que, chaque victime (militaire ou civile de toutes confessions et ethnies), du FLN et de leurs « porteurs de valises », étaient des Françaises et des Français !!!

 

19mars01.jpgCertes, on assiste, depuis fort longtemps, à une « héroïsation », de tous les despotes d’hier et d’aujourd’hui, via une « gauchisation des esprits » dès le plus jeune âge (Cf. Un formulaire de propagande distribué dans nos collèges par la FNACA à lire en cliquant sur ce lien), en vue de « banaliser » les crimes communistes au bilan macabre de près de 200 millions de morts « pour leur bien » (Eh oui ! Il semble « normal », pour les groupies à TROTSKY, STALINE, Mao et tous leurs amis écarlates et autres "couleurs dérivées", que les « méchants subversifs pro-capitalistes décadents" se fassent massacrer pour se faire soigner de leur terrible addiction aux "libertés" et au "bonheur matérialiste" ou plutôt à la quête perpétuelle de ceux-ci comme pour le légendaire Saint-Graal au temps des Croisades !).

 

C'est pourquoi, la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis appelle, tous ses "sympathisants" (es), à venir manifester, dans la mesure du possible, au rassemblement organisé, par le Cercle Algérianiste National et le collectif "NON AU 19 MARS 1962", le samedi 14 mars 2009 à 13H30, à Valence dans la Drôme (Esplanade du Champ-de-Mars - Kiosque Peynet). De plus amples informations seront disponibles, au fur et à mesure des évolutions, sur votre site préféré "coalition-harkis.com". Quant à moi, j'y serai of course ! A noter que cet évènement d'intérêt général a été décalé, par contrainte, en raison de la "grève nationale" prévue, de manière ubuesque voire tragicomique, le 19 mars 2009 !!!

 

Concernant mon procès en supposée diffamation publique à Bourg-en-Bresse censé se dérouler, le mardi 17 février 2009 à 13H30, il a été renvoyé, une fois encore, eu égard à des "rebondissements assez exceptionnels" sur lesquels je reviendrai prochainement.

 

Affaire à suivre...

 

 

Khader MOULFI

 

 

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

* Il s'agit de la date d'arrêt des hostilités (ou cessez-le-feu) fixée au 19 mars 1962 à 12 heures par les Accords D'Evian (déviants) qui ont été entérinés le 18 mars 1962 par Louis JOXE, Robert BURON et Jean de BROGLIE pour l'Etat Français et Belkacem KRIM pour les satrapes flnistes. Ledit cessez-le-feu fut violé dès le premier jour engendrant, en quelques semaines, le génocide prémédité et commis, avec la complicité étatique française de l'époque, de 150000 Harkis, plusieurs dizaines de milliers de Pieds-Noirs et 500 soldats métropolitains. A lire ces "accords déviants" sur notre forum en cliquant sur le lien suivant.

  

Commentaires  

#1
JPN 26 Février 2009
Communiqué
JEUNE PIED-NOIR INFORMATION
BP 4 - 91570 BIEVRES
Tel : 06 80 21 78 54 - http://pagesperso-orange.fr/jeunepiednoir/jpn.wst (pagesperso-orange.fr/jeunepiednoir/jpn.wst)

Diffusion jeudi 26 février 2009
*****************************
« Plusieurs milliers de Harkis ont été massacrés, au mépris des accords d'Evian. En l'absence de plan d'évacuation ou, il faut le dire, de volonté politique, seuls 10% d'entre eux purent s'établir en France entre 1962 et 1968… Le premier devoir c'est la vérité. Ne laissons pas l'oubli recouvrir la mort et les douleurs du passé». Nicolas SARKOZY lors de la réunion des Présidents d'Associations de Harkis - 31 mars 2007 au Siège de l'UMP - Paris
******************************
Après l'hommage de la ville d'Issy-les-Moulineaux le 25 septembre dernier

LA VILLE DE NEUILLY (92)
REND HOMMAGE AU BACHAGA BOUALEM et AUX OFFICIERS SAS EN ALGERIE

L’UNION NATIONALE DES COMBATTANTS DE NEUILLY

SECOURS DE France - JEUNE PIED NOIR

Vous prient de bien vouloir assister à la manifestation organisée autour du thème

« Un autre regard sur la Guerre d’Algérie »

Au cours de laquelle sera présentée une exposition consacrée au Bachaga Boualem, ancien Vice Président de l’Assemblée Nationale, un ami exemplaire de la France.

Elle sera suivie de la projection du film documentaire « Le Destin d’un Capitaine » réalisé par Alain de Sedouy. A l’issue de la projection un DVD du film sera proposé aux participants, ainsi que le livre du Chef de Bataillon Georges Oudinot « Un Béret rouge…en Képi bleu » qui apporte un témoignage de premier ordre sur son action comme SAS en Kabylie durant cinq ans.

Samedi 7 Mars 2009 de 15h.00 à 17h.00.

Théâtre Municipal de Neuilly,"Le Village"

4, rue de Chezy - 92200 NEUILLY

Métro Sablons - Bus 43 - 82-174 (arrêt Ste Foy)

Parking payant à l'Hôtel de Ville de la Mairie de Neuilly

Entrée libre

Le nombre de places étant limité, merci de bien vouloir vous inscrire auprès de :

Jeune Pied-Noir - BP 4 - 91570 Bièvres

- Tel: 01 69 41 01 12

IMPORTANT : Merci de rediffuser cette information à vos parents, proches et amis succeptibles de s'y rendre.

**************************************************************************************************************************************************
"Il n'est pas question que 19 mars soit une date officielle de commémoration. Il est arrogant de condamner et de mépriser la douleur qui fut la vôtre et celle de vos familles lorsque vous fûtes chassés de vos terres, de vos maisons, et séparés de vos amis. Je le répète, c'est par respect pour vous que je n'accepterai pas que la date officielle de la commémoration des morts de la guerre d'Algérie soit celle du cessez-le-feu, qui de surcroît, n'a pas été respecté." Nicolas SARKOZY - 16 avril 2007.
*****
"Si je suis élu Président de la République je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l'abandon et le massacre des Harkis et d'autres milliers de "musulmans français" qui lui avaient fait confiance, afin que l'oubli ne les assassine pas une nouvelle fois." - Nicolas SARKOZY lors de la réunion des Présidents d'Associations de Harkis - 31 mars 2007 au Siège de l'UMP - Paris

SIGNEZ, FAITES SIGNER LA PETITION NATIONALE POUR LA RECONNAISSANCE DE LA RESPONSABILITE DE L'ETAT FRANCAIS DANS LES ASSASSINATS ET DISPARITION QUI ONT SUIVI LE 19 MARS 1962 !

POUR 3 MILLIONS DE FRANCAIS RAPATRIES, LEURS DESCENDANTS ET AMIS
ENSEMBLE TOUT EST POSSIBLE !
****************
EDITEZ NOS DOCUMENTS POUR LES COMMUNIQUER A NOS COMPATRIOTES QUI N'ONT PAS INTERNET
DIFFUSEZ NOS BULLETINS A VOS PROCHES ET AMIS - MERCI
***
Pour vous désabonner de nos envois, adressez nous un courriel à
Vérifiez avant si le message ne correspond pas à une rediffusion. Prévenez alors l'expéditeur. Merci.
#2
Cercle Algérianiste Avignon 27 Février 2009
Cars prévus pour le 14 mars à Valence
Chers amis,

Nous comptons évidemment sur vous pour mobiliser le maximum d'anciens supplétifs pour nous accompagner à Valence le 14 mars prochain à 13 h 30.
Il y a des cars en partence d'un peu partout, même depuis Avignon !

Amitiés,

Jean-Pierre RISGALLA
Cercle Algérianiste Avignon
#3
Cercle Algérianiste Drôme 28 Février 2009
Tous à Valence le 14 mars 2009
Cercle algérianiste de Drôme Ardèche

Bonjour à Tous,

Le grand jour approche, la mobilisation s’amplifie.

Rendez-vous à Valence le 14 mars 2009 – 13h30

Merci de bien vouloir faire suivre ce message à votre carnet d’adresse et de le relayer à tous ceux qui n’ont pas Internet.

Plan d'accés à Valence : http://www.cerclealgerianiste2607.fr/Templates/NOS%20ACTIONS/MEMOIRE/Manifestation%20Valence%202009.html (www.cerclealgerianiste2607.fr/Templates/NOS%20ACTIONS/MEMOIRE/Manifestation%20Valence%202009.html)

Les médias commencent à s’intéresser à notre manifestation.

Articles de presse et annonce de notre manifestation dans le Dauphiné Libéré. Déjà deux journalistes (le Dauphiné Libéré et Radia Bleue) seront présents à la conférence de presse qui se tiendra le Vendredi 13 mars à 10h00 au Centre culturel des Rapatriés de Valence.

La municipalité Valentinoise est préoccupée par ce grand rassemblement qui s’organise.

Pour ceux qui souhaiteraient profiter des cars mis à disposition, vous trouverez la liste ci-dessous avec les personnes à contacter.

47 ans de silence, ça suffit !

N'occultons plus les morts et les disparus de l'après 19 mars 1962 !

Mobilisons-nous contre la célébration de cette date !

Liste des cars :

AVIGNON – Contact : Jean-Pierre RISGALLA – 04 90 80 05 67
PERPIGNAN – Contact : Suzy SIMON-NICAISE – 04 68 56 54 14
AIX EN PROVENCE (départ 9h30) – Contact : Evelyne Joyaud - 04 42 54 03 58 ou 06 03 09 78 59
Gisèle Geiling 04 42 54 75 92 ou 06 87 82 00 25. Sylvain Monerris 04 42 26 45 23 ou 06 25 46 61 92.
Montpellier – Sète – Béziers – Contact : Georges GUILVARD – 04 67 47 42 78(car de la société "JUERS"adresse: ZAE du Mijoulan. 34680SAINT_ GEORGES D'ORQUES)
NICE – fréjus-Saint-Raphaël – Contact – Hervé CUESTA - 04.93.47.90.66
TOULOUSE – Contact : Ghislaine DELMOND – 05 61 47 17 61

Liste non exhaustive.

Cordialement

Bernard CINI

Visitez notre site Internet : http://www.cerclealgerianiste2607.fr/ (www.cerclealgerianiste2607.fr/)
#4
Sud Ouest 03 Mars 2009
Propagande lue dans le journal Sud Ouest
CANTON DE SAINT-MÉDARD, ANCIENS D'ALGÉRIE.

Malgré le Combattants en mal de reconnaissance Henri Deschamps fait vivre le souvenir des victimes dans les quatre communes du canton. (photo H.p.)

Ils sont 421 anciens combattants d'Algérie adhérents à la FNACA sur les quatre communes du canton de Saint-Médard. Avec pareil effectif, le comité cantonal est le plus important rassemblement d'anciens combattants de la Gironde.

Pourquoi cette affluence dans les rangs ? Ne comptez pas sur le président Henri Deschamps pour en déduire un lien avec son action. Et pourtant, le fait qu'il oeuvre depuis plus de 22 ans à la présidence du canton, qu'il soit vice-président départemental et membre du bureau national, ne sont pas étrangers au succès, si l'on peut s'exprimer ainsi, de la section.

On comprend mal, quand on n'est pas soi-même ancien combattant, ou lorsqu'on a rompu les liens avec une période sinistre de son histoire personnelle, l'intérêt que l'on trouve à faire partie d'une association de ce type. Henri Deschamps a les réponses. Des réponses pragmatiques, de bon sens.

« Les plus jeunes des membres ont 66 ans, les plus âgés comme moi, 76 ans. Nous avons une page d'histoire commune. Nous n'étions pas des militaires mais des appelés du contingent. Nous ne voulions pas partir et nous n'avons pas eu le choix. Cela nous rapproche. Plus tard ça a aussi rapproché nos épouses entre elles. Très concrètement, le comité vient en aide aux membres en difficulté, malades ou disposant de très petits revenus. »

Pension symbolique

« Pour collecter des fonds, nous organisons des rencontres qui ont aussi l'intérêt de souder l'amitié : des thés dansants, des lotos, des voyages. Cette année ce sera en Ardèche, précédemment au Maroc et en Sicile. Nous bénéficions également de la subvention municipale. » Dans ses fonctions nationales, Henri Deschamps a plusieurs fers sur le feu. Très concrètement encore, il souhaiterait, avec ses collègues des instances nationales, que la retraite du combattant d'Algérie soit revalorisée. De 500 euros annuels aujourd'hui, la Fédération se bat pour obtenir 750 euros.

5 décembre rejeté

Sur un plan symbolique, la Fédération mène depuis 5 ans un combat pour la reconnaissance de la journée du 19 mars, date commémorant le cessez-le-feu en Algérie en 1962, comme journée officielle. Or, depuis le 23 septembre 2003, l'Etat préfère une autre date, celle du 5 décembre, qui correspond à l'inauguration du monument aux morts d'Algérie, Maroc, Tunisie, quai Branly à Paris.

« Le 5 décembre est rejeté majoritairement par les anciens combattants d'Algérie mais aussi par la population : un sondage IFOP donne 86 % des Français favorables à la date du 19 mars 1962 » relève Henri Deschamps.

« Je suis pour une réduction du nombre de dates commémoratives : il en existe 12, c'est trop. Évidemment, il faut maintenir les 11 novembre, 8 mai, 14 juillet et 19 mars. Pour qu'une commémoration ait un sens, il faut qu'elle soit liée à un événement historique et qu'il n'y en ait pas trop. Sinon, elle perd sa raison d'être dans la mémoire collective. 30 000 jeunes Français sont morts pour la France en Algérie. Nous nous attachons à ce qu'ils ne tombent pas dans l'oubli. »

Image floue

Ce n'est pas facile. D'autant moins que l'image du combattant en Algérie demeure floue, à l'image d'une guerre qui a eu longtemps du mal à dire son nom : « pacification », « maintien de l'ordre »... L'état de guerre a mis des années à être reconnu ; du coup, les avancées pour les combattants ne datent que de 1974.

Le Poilu de 14-18 ans est un héros martyr, le combattant du nazisme est un porteur de liberté, libérateur de l'humanité. Mais le combattant d'Algérie ? Guerre « coloniale », message brouillé par les déclarations sur la torture, scandale du désintérêt - c'est un euphémisme - que le gouvernement français a opposé aux harkis.

Évidemment, Henri Deschamps n'ignore rien de cela. Mais il n'oublie pas les 30 000 morts. Quatre d'entre eux étaient Saint-Médardais : Philippe François, Serge Noailles, Jean-Roland Dubos et Robert-Noël Valette.

Auprès des scolaires

Aussi s'est-il imparti la mission de diffuser une information auprès des scolaires, de faire installer des stèles aux victimes. Ce fut le cas récemment au Haillan et au Taillan. Et à faire vivre une journée du 19 mars dynamique dans tout le canton, et au-delà, à Saint-Jean-d'Illac, Bordeaux, Mérignac, et Eysines, du matin jusqu'à la cérémonie finale avec décorations à Saint-Médard à 18 heures.

Au fait, qui sait que le canton compte une douzaine d'associations d'anciens combattants de toutes les guerres qui totalisent quelque 850 membres ?

Auteur : Hervé pons


Tags : Bordeaux Rive Gauche International Afrique Europe le haillan saint-jean-d'illac bordeaux mérignac eysines Rive gauche SUD OUEST | Mardi 03 Mars 2009

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 35 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui423
mod_vvisit_counterHier458
mod_vvisit_counterSemaine1866
mod_vvisit_counterMois10493
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com