19 mars 1962 : non non non à sa célébration ! Entendait-on dans les rues de Valence samedi 14 mars 2009 !!!

Les débats se poursuivent dans les commentaires ci-dessous qui seront publiés et mis jour quotidiennement au fur et à mesure de leur réception !!!

 c1.jpg

Khader MOULFI (à gauche) en compagnie de Samo et de membres de l'association AJIR France dont son président Saïd MERABTI sont venus, eux-aussi, pour dire NON AU 19 MARS 1962 !!!

 

 

 Dans l'un de nos précédents articles (lire en cliquant sur ce lien), nous vous annoncions qu'une grande manifestation était organisée, par les Cercles Algérianistes, le samedi 14 mars 2009 à Valence dans la Drôme. Le but principal de cet "évènement majeur d'intérêt général" était, évidemment, de dire NON AU 19 MARS 1962 et à sa commémoration perfide et irrespectueuse à l'égard de tous nos "Martyrs des Accords d'Evian" (entérinés le 18 mars 1962 et ayant proclamé un cessez-le-feu, au 19 mars 1962 à 12 heures, qui fut violé dès le premier jour, par le FLN et ses "marsiens" -les très nauséeux et veules résistants de la 25ème heure). Mais, il convenait de dénoncer, également, haut et fort, l'inauguration antipatriotique d'un "Square du 19 mars 1962", au sein de ladite commune, sous l'égide de son maire Alain MAURICE, de sa majorité municipale de gauche et, n'en doutons pas, de la FNACA (omniprésente dans tous les mauvais coups de cet acabit) !!!

k3.jpgDès mon arrivée vers 13H00 au "Kiosque Peynet" sis, sur l'Esplanade du Champ de Mars valentinoise, de très nombreux participants rejoignirent, massivement, ce lieu de rendez-vous déjà bondé. En outre, j'eus l'occasion, de surcroît, de rencontrer (enfin !) de "visu", avec un immense et sincère plaisir, plusieurs amis (es) internautes et, non moins, fidèles lecteurs de votre site préféré "coalition-harkis.com". L'énorme foule s'agglutinant crescendo et composée, essentiellement, de Pieds-Noirs mais, aussi, de RONA et d'Anciens Combattants, laissait augurer, sans la moindre inquiétude, le succès espéré et bien mérité de cette formidable "union sacrée" contre le morbide et sordide 19 mars 1962 !!!

photo.site1.jpgVers 13H45, le cortège fort d'environ 3000 personnes se mit en marche, dans une ambiance assez "bon enfant", en scandant des slogans tels que : "19 mars 62 ! Non Non Non à sa célébration !", "Pieds-Noirs, Harkis assassinés ! Soldats français massacrés !", "Ni rues Ni squares du 19 mars !", ... En toute objectivité, les femmes étaient plus en "voix" que les hommes, tout au long de ce périple dans les rues de Valence et, je tenais à "saluer" leur performance à laquelle je dus m'adapter car étant le seul "Ch'ti", il fallait me montrer à la "hauteurCool ! Malgré la gravité de notre combat commun et des revendications y afférentes, la bonne humeur était "omniprésente", ce jour-là et, j'avoue avoir passé un très agréable moment partagé avec tous nos amis (es). En revanche, j'étais à demi-surpris que les passants ne savaient pas du tout à quoi correspondait le 19 mars 1962 et les raisons de notre courroux collectif (?). Mais, que fait donc l'Education Nationale hormis des opérations sournoises et illicites de "lavages de cerveaux" pour les générations futures (Cf. la forfaiture de la FNACA à Boulogne/Gesse avortée in extremis grâce à nos actions collégiales) ??? En ironisant à peine, je dirais que les Valentinois (es) devaient penser, très certainement, que nous étions une très arrogante "organisation patronale" qui fustigeait la grève du jeudi 19 mars 2009 Baba !!! 

photo.site2.jpgNous fîmes une première halte, devant la Préfecture de la Drôme, le temps qu'une délégation puisse remettre une lettre de doléances (aux fins de transmission à Nicolas SARKOZY, notre cher Président de la République victime d'une amnésie chronique depuis un certain 31 mars 2007 Frustré !) et d'interpréter, tous en choeur (sans le moindre sifflement), notre hymne national : la Marseillaise (écrite par Rouget de LISLE à une époque où la Nation et la Patrie étaient, incroyable mais vrai, des valeurs fondamentales de gauche) et le "Chant des Africains" ! Le défilé repris (sans nos amis Marseillais contraints, malheureusement, de retourner à leurs cars respectifs pour un retour vers la Citée Phocéenne), en direction de l'Hôtel de Ville, afin d'interpeller, le maire de céans, en l'occurrence, Alain MAURICE qui eut l'indécence incompréhensible et indigne, de ses fonctionsde mépriser et d'insulter de factoles manifestants, en ne daignant même pas les recevoir pour les écouter (bel exemple de démocratie participative, pour ce socialiste aux méthodes totalitaires qui n'a pas eu, à l'évidence, le courage d'assumer et de défendre ses actes clientélistes voire idéologiques indéfendables par définition mais la "classe" n'est pas l'apanage du tout-venant !). 

alain.maurice.jpg
Alain MAURICE

Après une bordée de huées justifiées, à l'encontre du très "mal-élevé" Alain MAURICE et, d'une ultime "Marseillaise" agrémentée d'un "Chant des Africains" pour le final, notre "trip valentinois" se paracheva, au point de départ, avant dispersion des "troupes" et retour à la "casa". Aucun incident ne fut à "déplorer", bien entendu, de notre part et, je tenais à féliciter, notamment, Bernard CINI (du Cercle Algérianiste de Drôme Ardèche) pour son organisation remarquable. Le seul "regret" est de n'avoir pas eu la possibilité de discuter, plus longuement mais, il est vrai que la plupart des participants étaient âgés, fatigués et il leur restait le trajet à parcourir pour rentrer chez eux. C'est pourquoi, il serait pertinent d'envisager, dans un futur proche, un "Séminaire des Rapatriés d'Algérie" (comprenant des débats, des activités culturelles et festives, l'hébergement, ...). Alors, avis aux amateurs pour monter cette action !!!   

Quant au fond de ce "dossier très sensible", nous savons, pertinemment, que les "aficionados du 19 mars 1962" ne se soucieront pas du génocide de 150000 Harkis, plusieurs dizaines de milliers de Pieds-Noirs et de 500 soldats métropolitains et poussés, aveuglément, par leur "fanatisme", ils iront "célébrer", de manière abjecte et jubilatoire, ce "jour de deuil et de honte pour la Nation" reconnu par tous les véritables historiens et autres "gens sensés" !!!

 

Affaire à suivre et les débats se poursuivent dans les commentaires ci-dessous...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.    

Commentaires  

#1
LE CRI 17 Mars 2009
Reportage sur France 3 Rhône-Alpes
FR3-RHÔNE-ALPES Journal 19/20 du samedi 14 mars 2009

Manifestation à Valence. Non à la Célébration du 19 mars-fin-de-la-guerre-d'Algérie.

2000 personnes (le commentateur du 19/20).

Voici le lien pour vous connecter et visualiser le 19/20 du samedi soir 14/3, qqs heures après la manifestation de Valence (cliquez ici (jt.france3.fr/regions/popup.php?id=b69a_1920&video_number=0))

Les arguments.Témoignages.Images.Interview de Thierry Rolando.Historique.

Détails pratiques : Soyez patients. Le reportage, qui dure près de 3 minutes, n'intervient qu'après 13 minutes de 19/20.

Pour y accéder directement et + vite :

Quand l'image de la présentatrice apparaît, positionnez le curseur (avec votre souris), sous le nom 'Lyon', du commentaire qui apparaît sous l'image.

Ce commentaire (fugitif) est : "Lecture 19/20 édition originale Lyon".

Vous allez 'gagner' 13 minutes..........
#2
Cercle Algérianiste 17 Mars 2009
Lettre du Président Thierry ROLANDO
A VALENCE UNE COMMUNAUTE UNIE ET RASSEMBLEE POUR DIRE NON AU 19 MARS 1962

Jamais, de mémoire récente à l’exception sans doute de l’inauguration du mémorial des disparus de Perpignan en novembre 2007, oui jamais autant de présidents, de responsables nationaux et de personnalités de notre communauté pied noire et harkie ne s’étaient retrouves dans une même lieu en aussi grand nombre pour porter la parole de leurs compatriotes et témoigner de leurs douleurs.

Jamais depuis longtemps un tel élan de solidarité et d’unité ne s’était fait sentir avec autant d’intensité comme à Valence.

Oui tous ceux qui comptent ou presque dans notre communauté avaient tenus à répondre a l’appel du Cercle algerianiste pour faire de Valence une ville symbole de notre refus de la date ignominieuse du 19 mars 1962.

Valence constituait pour nous tous un nouveau défi, un défi réussi illustrant notre capacité à nous retrouver sur les combats essentiels.

C’est donc en rangs serrés que tant d’entre nous se sont retrouvés dans un même élan, de Denis Fadda président du CLAN à Yves Sainsot président de l’Anfanoma, de Joseph Hattab Pacha président de Veritas à Nicole Ferrandis Delvarre de l’Association des familles de victimes du 26 mars, de Francette Mendoza présidente des Enfants de l’algérois à Mohamed Mechrour des harkis des PO ou Claude Raymond qui préside aux destinées de l’Echo de l’Oranie, ils étaient tous là.

A quelques mètres à peine Michel Levy président du GNPI cotoyait Joseph Perez celui du CDHA ou Claude Rochette du Souvenir du 26 mars et de Notre Dame d Afrique, pendant qu’au même moment Said Merabti d Ajir pour les harkis, Jean Paul Spina de la CNFA ou bien encore Ali Boualem, Andre Ordines president de la maison des rapatriés de Marseille ou Gisèle Ambrosino presidente des anciens de Fort de l’Eau, Beaudier de la CAPFA, De Torres du FNR marchaient d’un même pas décidé.

Et puis plus loin encore René Andres président du mémorial national des français d algerie, Pierre Ramognino, des anciens d’Arzew, Carmen Guerrero présidente de l’Adirme, Guy Montaner de l’AOPBR, Christian Schembre président du Parti pied noir, maitre Pierre Courbis, Joseph Guillamo président de l’ ARAPA d’Arles, Mohamed Mouslim ,président de l’ARHE, Mohamed Atbi des Harkis de la Drôme et tant d autres défilaient.

Où que l’on se retourne apparaissait un visage connu et familier des combats de notre communauté, celui de Simone Gautier inlassable combattante de la cause des familles de victimes du 26 mars, de Nicole Guiraud victime de l’attentat du Milk bar, qui lutte avec courage contre la désinformation sur les poseuses de bombe, ceux de Marie Claude Teuma, Viviane Ezagouri ou de Jean Claude Domenech porte paroles des familles de disparus.

Dans leur sillage, d’autres et d’autres encore, au coude à coude, Henri Lafitte, René Mayer, Guy Rolland, Michel Ximenes, Pierre Barisain Monrose, Guy Montaner sans oublier Lionel Vives courageux enseignant qui sut dire non à la présence de la Fnaca dans son collège de Boulogne sur gesse.

Discret mais présent de bout en bout, le députe pied noir de la Drôme et fidèle de la cause algerianiste Hervé Mariton avait tenu à être à nos cotés comme Marlene Mourier députée suppléante et Nicolas Darragon conseiller général.

Enfin cette manifestation n’aurait pas aboutie sans le soutien et la présence de très nombreux présidents du monde combattant : UNP, ACUF, ANORA, Troupes de marine, Rhin et Danube, Souvenir français Anciens d Indochine, cadres de réserve, UNC, ASAF, sans oublier un bus entier de l’UNACITA de Montélimar.





Et puis comment oublier mes amis présidentes et présidents de cercles algerianistes qui une fois de plus par leur présence massive avec nombre de nos adhérents avaient répondus présents : Evelyne Joyaux, Josiane Maggia, Michèle Soler, Ghislaine Delmond, Monique Alessandra , Marie Jeanne Groud étaient au premier rang tout comme Jean Jacques Tavera Michel Lagrot, Guy Serrano, Edouard Simouneau, Jean Marchioni, Yves Naz, Camille Para Georges Guilvard, Jean Paul Palisser, Jean Louis Hueber, Philibert Perret, Gérard Rosenzweig, Jean Pierre Risgalla sans oublier bien sûr mes deux vice présidents nationaux, Suzy Simon Nicaise et Hubert Groud qui n’ont pas ménagés leur peine.

Et puis comment ne pas citer tous ceux des notres qui n’avaient pu faire le déplacement ou qui étaient retenus pour la cause algerianiste et qui n’ont pas manqués de nous adresser des messages de soutien Pierre Dimech, Boris Kan, Pierre Souville, Bernard Letrange, Edouard Devors, Helene Sugier et tant d’autres encore.

Que tous ceux que j'aurais oublié ou qu’il ne m’a pas été donné de croiser en ce jour intense me pardonnent, je les embrasse fraternellement.

Et puis évidemment cette longue évocation ne saurait être complète si elle ne faisait pas une mention spéciale pour le plus jeune des présidents de cercles locaux, remarquable organisateur et inspirateur avec toute l’ équipe algerianiste de Valence de cette manifestation, je veux bien sur parler de Bernard Cini.

Merci Bernard, merci aussi à Nadine, l’engagement que nous avions pris ensemble devant les 1200 algerianistes réunis en octobre dernier à Fréjus de nous retrouver chez toi pour dire non au 19 Mars 1962 a été tenu.

Certes valence n’est qu’une petite pierre sur le long et difficile chemin que depuis 47 ans nous arpentons mais Valence a prouvé que 47 ans après notre volonté et notre détermination demeuraient intactes.

A tous un très grand merci, le combat continue.

Thierry Rolando
Président du Cercle Algerianiste
#3
Journal La Provence 17 Mars 2009
Les Rapatriés s'opposent au 19 mars 1962
A LIRE L'ARTICLE DU JOURNAL LA PROVENCE EN CLIQUANT SUR CE LIEN (http://www.coalition-harkis.com/images/stories/provence-15-03_mod.jpg)


#4
Khader 17 Mars 2009
Victimes de la boucherie d'Isly !
Bonjour à toutes et tous les internautes,

Lors de cette manifestation à Valence, de samedi dernier, j'ai pu rencontrer, également, Nicole FERRANDIS, Présidente de l'Association des Familles et Victimes du 26 mars 1962, qui mène un combat admirable et de très longue haleine pour obtenir toute la lumière sur le massacre de la rue d'Isly à Alger commis, par l'Armée Française, contre d'innocents civils, via l'aviation et l'artillerie lourde !!!





Affaire à suivre...

A.F. Très Cordialement,

Khader MOULFI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 24 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui64
mod_vvisit_counterHier519
mod_vvisit_counterSemaine1535
mod_vvisit_counterMois9757
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com