Coalition-Harkis.Com exige des explications et des excuses de la part de Jean-Marie BOCKEL, Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants, pour ses propos antipatriotiques, injurieux et diffamatoires à l'encontre des Harkis et leurs Familles en Algérie du FLN !!!

Info de dernière minute ! Après Georges FRECHE, c'est au tour de Philippe DE GAULLE d'être "blanchi", par la Cour de Cassation, après ses propos injurieux et diffamatoires contre les Harkis (lire et réagir sur notre forum y afférent en cliquant sur ce lien) !!!

sarkobock.jpg

Vivement le remaniement ministériel pour me débarrasser de celui-ci aussi !!!

 

A chaque fois que l'on se dit, via une « méthode Coué » de rigueur : « Cette fois-ci, le pire est derrière nous ! », des « forces obscures » oeuvrent, avec acharnement,  pour des raisons étranges et mystérieuses, en vue de nous démontrer le contraire ! Certes, les Rapatriés d'Algérie (Harkis, Pieds-Noirs et leurs familles respectives) ont pu en voir des « vertes et des pas mûres », depuis le 18 mars 1962, date à laquelle le Général Charles DE GAULLE a prouvé qu'il n'avait rien « compris », in fine, alors qu'il avait affirmé l'inverse, haut et fort, quelques années auparavant, à Alger, devant la foule pleine d'espoir qui avait contribué, très largement, à son retour aux affaires ! Mais, force est de constater, très objectivement, que la « gratitude » et le respect de la parole donnée ne sont pas l'apanage intrinsèque et récurrent de nos politiciens d'hier et d'aujourd'hui !!!

Puis, vint notre « messie » Nicolas SARKOZY qui, dès 2005, prit une position claire et très courageuse, voire politiquement incorrecte, contre la très abracadabrantesque « hystérie de la repentance  antipatriotique», au moment de la controverse outrancière et instrumentalisée autour de l'alinéa 2 de l'article 4 de la loi du 23 février 2005 ! Cette loi n'était pas, évidemment, l'apologie de la colonisation comme le prétendait, à tort, les tiers-mondistes activistes & consorts mais une reconnaissance légitime et indéniable du rôle positif de la présence française en outre-mer !!!

Pour preuve, aucun pays réputé « décolonisé » et indépendant d'Afrique (incluant le Maghreb car je m'explique, très difficilement, cette sempiternelle et très singulière dissociation continentale, à la limite de l'apartheid inavoué, entre le nord et le reste de ce très vaste territoire géographique un et indivisible) n'a été capable d'instaurer, depuis des décennies, une véritable démocratie idoine et notable voire exemplaire, agrémentée d'un vaste développement économique et social pouvant faire vivre, décemment, son peuple et éradiquer l'exode massif pour sa survie ! Pourtant, cette partie du monde a été très « gâtée », par Dame Nature, en matière de richesses naturelles mais, leurs « fruits » sont destinés, exclusivement, aux despotes corrompus de céans (et à des occidentaux et autres orientaux concupiscents percevant des pots-de-vin pour divers services rendus) dont ceux de l'Algérie du FLN qui sont, probablement, les pires parmi ces tyrans sanguinaires remis in bonis !

boutef01.jpgEt, pour fuir la misère, la dictature, les guerres civiles, les maladies, la famine, ... Leurs ressortissants viennent, même au péril de leur vie, chez « l'ex-méchant occupant colonial nazi » (dixit le « gnome despotique du FLN », Ziziz BOUTEFLIKA), en l'occurrence : la France (cherchez l'erreur ?) ! Ce qui est un désaveu de facto du bienfondé de la décolonisation chaotique et criminelle, telle qu'elle a pu se faire (en remettant les pays clés en mains à de pareils satrapes ripoux, sans foi ni loi et, surtout, illégitimes) en ces temps extrêmement tourmentés d'antan ! Néanmoins, je suis surpris par le silence approbatif et complice, de nos politiciens, historiens, intellectuels, artistes démagogues, cinéastes et tout le toutim dont les principes humanistes et moraux sont, apparemment, à géométrie très variable selon que vous soyez « puissants » ou « miséreux » (Posséder du pétrole permettra, par exemple, de lapider, exciser, génocider, sa population asservie, avec la bénédiction des supposées civilisations avancées et garantes des droits de l'homme et des libertés fondamentales ! Mais, que font les « gendarmes du monde » autoproclamés ?),  quant à l'échec cuisant et indubitable (doux euphémisme, isn't it ?) des « révolutions africaines et asiatiques de prisunic de jadis » (semi-mafieuses semi-marxistes pour un flop complet et génocidaire à l'arrivée) !!!

En 2007, le candidat SARKOZY avait réaffirmé, sans ambiguité et avec une détermination très explicite, la fin de cette atterrante « pénitence » unilatérale tous azimuts et de la perpétuelle « autoflagellation » aussi affligeante que tragicomique ! De surcroît, le locataire élyséen avait exprimé, au passage, sa volonté d'afficher, sans le moindre complexe universaliste, la fierté naturelle de notre identité nationale et des symboles républicains y afférents, en lançant son fameux slogan : « La France, ou tu l'aimes ou tu la quittes ! ».  La suite sidérante et félonne, on la connaît à nos dépens (génuflexions permanente et indécentes envers les despotes flnistes, dérives de la HALDE qui s'évertue à préparer la France aux « communautarismes galopants » pour ces « nouveaux français » -en fait les « binationaux-conquistadors », comme le chantait si mal Amel BENT pas fière d'être Française à l'écouter-, commémorations hypocrites et quasi-officielles du morbide et meurtrier 19 mars 1962, révisionnisme et négationnisme d'Etat et institutionnalisés afin d'adapter notre histoire à la propagande du FLN et de ses porteurs de valises, ...).

Mais, il fallait compter sur les turpitudes ubuesques et innommables, de Jean-Marie BOCKEL, médiocrissime et illégitime Secrétaire d'Etat aux Anciens Combattants (et non moins « judas » socialiste très anodin rallié qui s'est "offert" pour un portefeuille ministériel de second plan, au sens hiérarchique du terme mais, le prix de sa forfaiture semble, toutefois, avoir été surestimé, par le Chef de l'Etat, car le susnommé ne sera jamais un « cheval de course » en se référant à un très célèbre adage), pour se convaincre que nous n'étions pas près de toucher le fond en matière de « navritude » (Ségo, sors tout de suite de ce corps Effrayé !) et d'antipatriotisme primaire !!!

bockel-kouchner.jpg
KOUCHNËR et BOCKEL : l'ouverture vers le néant !!!

Aficionado assumé et opiniâtre du 19 mars 1962, le Sieur BOCKEL s'est « surpassé », dans la « nullitude » (un exorciste, vite Baba !), durant son dernier périple en Algérie aux desseins très insolites et à la finalité pas très claire ( ?). Ses assertions et ses "courbettes" grand-guignolesques, auprès de la "mafia flniste d'Algérie" feraient presque passer les risibles voire ineptes "excuses en série", de Ségolène ROYAL (la maldonne poitevine), pour des petites "brèves de comptoirs" tant il a été loin dans l'antipatriotisme et le dénigrement des symboles républicains. Et, en toute objectivité, je pense qu'un pas très alarmant et répréhensible vient d'être franchi, par le Maire de Mulhouse, qui était censé parler au nom de la France, en se croyant habilité, à tort, à faire une "danse du ventre" nauséeuse et pathétique pour essayer de "séduire" le "gang FLN" qui nous joue à la "vierge effarouchée" ! Le SEDAC s'est permis, de manière ignoble, de faire l'apologie des crimes et des terroristes de l'ALN et des marsiens, à falsifier l'histoire en alléguant un "état de guerre entre nos deux pays" (Ah bon ! Quels étaient les deux pays souverains et constitués entre 1954 et 1962 ?) et de diffamer les Harkis en remettant en cause leur "choix" et leur patriotisme, tout en occultant le génocide de ces derniers. Je vous laisse le soin de prendre acte, par vous-mêmes, des "horreurs verbales" proférées, par Mister BOCKEL, en lisant l'article publié dans le torchon El-Annabi du 13 mai 2009 (lire en cliquant sur ce lien) !!! 

Mais, faut-il s'en étonner ? A l'évidence, la réponse est NON car nous avons, dorénavant, la démonstration irréfutable et prévisible que cette "ouverture sarkozienne" était une terrible "erreur de casting" tant stratégique qu'idéologique. Et, si d'aventure les Français (es) avaient voulu, un tel "milk-shake de partis politiques de tous les bords" (incompatibles par définition), ils auraient opté soit pour la "gauchoite" (ni à gauche ni à droite ni ailleurs de François BAYROU) soit pour la "gauche mystique et plastique" incarnée par Ségolène ROYAL en donnant, à leur "lauréat", une majorité parlementaire pour gouverner ou une nouvelle cohabitation pour équilibrer les pouvoirs, C.Q.F.D !!!

Par conséquent, "Coalition-Harkis.Com" exige des explications et des excuses officielles, de la part de JM BOCKEL, pour ses propos abjects et calomnieux et, exhorte Nicolas SARKOZY, François FILLON, le Gouvernement, les parlementaires et toute la classe politique  à désavouer, sans délai, ce "personnage extravagant" qui ferait mieux de démissionner, dès à présent, car il n'a pas les épaules assez larges pour porter le "costard" de la fonction !!!

Enfin, que va faire Boussad AZNI, son conseiller pour le monde Harkis et la Citoyenneté (lui-même fils de Harki insulté par son propre patron qui ne connaît même pas le nombre réel de supplétifs) ???

 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

  

Commentaires  

#1
adel 29 Mai 2009
oh le menteur!
BONSOIR KHADHER.CE CHARLOT DE BOCKEL les de supplétifs ont étés indemnisés et que le plan emploi harki est en place!OR IL EN EST RIEN! PRIMO LES FAMILLES DE SUPPLETIFS N'ONT REçUS QUE DES CLOPINETTES! ALORS QU'UNE ETUDE ETABLIE LE PREJUDICE ENVERS NOUS EN MILLIARDS D'EUROS! DEUXIO LE SOI DISAN PLAN EMPLOI HARKI POUR L'INSERTION DANS LA FONCTION PUBLIC DES ENFANTS DE SUPPLETIFS,N'A A CE JOUR ETE SIGNE PAR AUCUN DECRET! ON EST LOIN DU COMPTE MONSIEUR BOCKEL CONTRAIREMENT A CE QUE VOUS AFFIRMEZ DANS "el khabar" !ASSEZ DE MENSONGES ! NOUS RECLAMONS NOS DROITS SPOLIES DEPUIS UN DEMI SIECLE UNE FOIS POUR TOUTE ET PAS A PETITES DOSES QUI TUES A PETIT FEU.
#2
Cercle Algérianiste Grand Avig 30 Mai 2009
Lettre ouverte à JM BOCKEL



A LIRE LA LETTRE OUVERTE DU CERCLE ALGERIANISTE DU GRAND AVIGNON VAUCLUSE EN CLIQUANT SUR CE LIEN (http://www.coalition-harkis.com/images/stories/fichiers/lettrebockelkhabar%5B1%5D.pdf)



N.D.L.R. BOCKEL et DELANOË : 2 missiles-antipatriotes !!!
#3
Jean MONNERET 30 Mai 2009
Quand l'Histoire sert de paillasson !
Quand l'Histoire sert de paillasson

M. Jean-Marie Bockel a donné une interview à un journal algérien Al-Akhbar (L'information !!) qui fut reprise par Al Watan (La Nation). Nous y apprenons que, décidément, nos gouvernants sont des gens curieux.

Celui a a dit que le pire n'est pas toujours probable s'est lourdement trompé car avec les politiciens, il faut toujours s'attendre au pire du pire. Quand on saura que ladite interview de l'intéressé est datée du 13 mai 2009, je pense que je serai compris.

Que déclare donc ce membre du gouvernement à propos de la guerre d'Algérie ? Attention ! Accrochez-vous aux branches ! Citation :
"[Reconnaître la guerre d'Algérie] c'est reconnaître que ce conflit a opposé deux nations également (sic) constituées qui étaient déjà (sic) l'Algérie et la France."

Alors là ! Rideau ! Basta ! N'en jetez plus !

Pauvre Clio couverte de crachats, insultée, ridiculisée. Pauvre France, ramenée par un de ses représentants au niveau de l'Algérie FLN. Car, vous avez bien lu : L'Algérie et la France étaient déjà (sic) deux nations. Et pas seulement deux nations. Elles étaient deux nations également constituées.

Autrement dit : La France qui est une des plus anciennes nations d'Europe et une des plus prestigieuses affronta, à partir de 1954, une autre nation constituée à son égal.

Chacun sait, même le plus humble de nos étudiants d'Histoire, qu'il n'y avait pas de nation algérienne en 1830, que le nom même d'Algérie fut créé par les Français que l'émir Abd-el-Qader qui dirigea la résistance à l'armée française le faisait au nom de djihad et non pas au nom d'une patrie algérienne qui n'existait pas. Pas plus qu'elle n'existait en 1954, où le mouvement nationaliste à peine sorti de la crise berbériste végétait dans les divisions et lse conflits de personnes.

Pour Bockel, tout cela n'est que roupie de sansonnet, que dis-je, de la raclure de godillot : L'Histoire, il s'en essuie les pieds.
Il affirme que la France et l'Algérie étaient en 1954, deux nations également constituées.

"Puissances célestes, guérissez-le !" disait Ophélie d'Hamlet. Oh oui !

Car ce n'est pas tout. Bockel ajoute, je le cite : "Reconnaitre la période 1954-1962 comme la guerre d'Algérie, c'est d'abord reconnaître la valeur militaire (sic) des combattants de l'Indépendance, leur bravoure, leur sacrifice en même temps (sic) que ceux des soldats français tombés sur ce sol qu'ils découvraient pour la première fois..."

Pauvre, pauvre France dans quelles mains es-tu tombée ?
Quelles voix prétendent désormais parler en ton nom !

J. Monneret
#4
adel 30 Mai 2009
nous avons aussi une identite
SACHEZ MONSIEUR MONNERET QUE NOUS AVONS EGALEMENT UNE IDENTITE! CONTRAIREMENT A CE QUE VOUS DITES LE PEUPLE ALGERIEN EXISTAIT AVANT 1830 ,SAINT AUGUSTIN N'ETAIT -IL PAS ALGERIEN? TOUT COMME L'EMPEREUR ROMAIN CONSTANTIN(de constantine)IL Y MEME EU UN PHARAON ORIGINAIRE DE NOTRE PAYS! NOTRE EXIL ET LA PERTE DE NOTRE PAYS RESULTE DE L'ABANDON DE LA FRANCE,DEPUIS UN DEMI SIECLE NOUS SOMMES SPOLIES DE NOS DROITS !NOUS ATTENDONS UNE VERITABLE RECONNAISSANCE ET CONCRETE SURTOUT! .BONSOIR A KHADER.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 30 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui69
mod_vvisit_counterHier370
mod_vvisit_counterSemaine2864
mod_vvisit_counterMois10242
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com