Billet de Khader MOULFI, pour Coalition-Harkis.Com : Le glas a-t-il sonné pour le militantisme en faveur des Français Rapatriés d'Algérie (Harkis, Pieds-Noirs et leurs familles) ???

Les débats se poursuivent dans les commentaires ci-dessous mis à jour au fur et à mesure !!!

amisrona003_v.jpg

Photo entre sœur et frères d'armes prise le 31 mars 2007, devant le Q.G. de Campagne, à Paris, du candidat UMP aux élections présidentielles Nicolas SARKOZY (victorieux a posteriori) ! Le temps du très bref espoir retrouvé (promesses démagogiques parjurées obligent !) mais, également, celui de l'anesthésie générale du mouvement militant harki manquant, cruellement, de troupes actives et visibles !!!

 

Moi, vous me connaissez, mes Chers Internautes adorés, je suis truffé de "défauts" dont celui de "dire tout haut, ce que la majorité silencieuse pense tout bas !" et, cette "tare" n'est pas politiquement correcte, convenons-en, dans un monde amoral et déjantél'allégeance et la courtisanerie sont devenues, de manière affligeante, des vertus récompensées Muet !!!

Lorsque je me suis engagé, sans limites, dans le militantisme harki (auparavant, je n'intervenais que de manière ponctuelle), essentiellement, en 2000, face aux "déjections verbales", du "gnome despotique du FLN", Ziziz BOUTEFLIKA, au sein de notre propre Assemblée Nationale, j'avais constaté, certes, un manque d'organisation et de stratégie mais, en revanche, les troupes de base constituées, exclusivement, de Harkis de la première heure, affichaient, haut et fort, leur fierté d'être Français et d'avoir servi, loyalement, la Mère-Patrie trahie, perfidement, par ses représentants : du Général Charles DE GAULLE, en passant par Louis JOXE et Pierre MESSMER et tant d'autres célèbres ou anonymes ayant permis l'accomplissement du "drame harki" de 1962 à nos jours. Par ailleurs, ils savaient se mobiliser et descendre dans la rue quand il le fallait. Malheureusement, ces personnes honorables et truculentes dotées, d'un sens de l'humour fataliste très attachant, en dépit de leurs blessures physiques et psychiques indélébiles, disparaissent les unes après les autres (paix à leurs âmes !).

sar.jpgOr, force est de constater que la "relève" n'a pas été au rendez-vous, pour ce que qui concerne les plus "jeunes" Harkis (les actuels sexagénaires) et, surtout, les enfants de ces anciens des forces dites "supplétives" (Quelle horreur ce terme ! Je préfère les forces locales de maintien de l'ordre en Algérie, ce qui reflète la réalité historique !). En aparté, un nombre impressionnant de RONA m'interpelle pour critiquer, par exemple, le Plan Emploi Harkis (pour lequel je vais saisir, Renaud BACHY, Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés, pour faire le point sur les résultats concrets près de deux ans après l'annonce du Président de la République, Nicolas SARKOZY) ou me demander d'intervenir, auprès des autorités étatiques et/ou assimilées mais, en revanche, quand il s'agit de se mobiliser, ça ne bouscule plus au portillon ! Pourtant, je n'ai eu de cesse de vous prévenirpendant toutes ces années (incluant celles sur feu le site "Harkis.Org" de mon ami Amid TOUALBIA que j'embrasse bien fraternellement), que le "militantisme par procuration" (et virtuel sur Internet simple outil de communication) était un "leurre très dangereux" pouvant devenir irréversible et fatal pour notre combat d'intérêt général ! En l'occurrence, il incombe, dorénavant, à chacun de prendre ses responsabilités, en s'engageant (ou pas), pour soi-même et les siens, sans plus attendre, dans cette lutte concernant l'ensemble des Harkis et leurs Familles, sinon il sera trop tard, demain, pour les regrets et les frustrations !!! 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

    

Commentaires  

#1
billy 15 Novembre 2009
NOTRE DRAME!
Bonsoir khader.Voilà la triste réalité!,et comme toujours tout ce que tu as cités,est vraix!.A plusieurs reprises,j'ai essayé dans ma propre ville de mener des actions en faveur des RONA mais aucune personne de notre communauté n'a daigné me suivre,s'occupant plus de leur propre intérèts!Il faudrait plus de personnes comme toi!Malheureusement,Ils disparaissent(paix à leur ames!)tous un peu plus chaques années!AMITIES .billy :cry:
#2
garcia 17 Novembre 2009
bravo!
Merci pour votre engagement.
Au plaisir de vous recevoir à Paris pour exposer le drame des Harkis devant un public varié.
Très cordialement
http://lesamisdalgerianie.unblog.fr (www.lesamisdalgerianie.unblog.fr/)
#3
Khader 17 Novembre 2009
Pourquoi pas le 05 décembre 2009 ???
Bonsoir Monsieur GARCIA, Billy et à toutes et tous les internautes,

Je vous remercie, Cher Monsieur GARCIA, de votre soutien habituel et, pour ce qui concerne une éventuelle conférence, à Paris, pourquoi ne pas la prévoir ce 05 décembre à l'occasion de la commémoration à venir ???

Quant au militantisme, il y a de très nombreux sujets sur lesquels il convient de s'indigner, au plus fort, comme le scandale des cimetières en Algérie (voir forum créé par notre amie Oranie en cliquant sur ce lien (http://www.coalition-harkis.com/component/option,com_fireboard/Itemid,194/func,view/id,1397/catid,4/)) qui est une honte (pour ceux qui font et ceux qui laissent faire) et le reflet exhaustif de la dictature flniste.

Affaire à suivre...

A.F. Très Cordialement,

Khader MOULFI
#4
KIM 18 Novembre 2009
voir le cimetière de Bône et mourir
J'ai vu les le document et cela ne m'étonne guère, car à l'indépendance, j'était toute petite et j'ai vu de mes propres yeux, le saccage des cimetières. A l'époque les couronnes mortuaires n'étaient pas composées de fleurs comme maitenant mais de perles que les vandales ont défaites une par une. Les tombes étaint également vandaliséés pour récupérer l'or (alliance, chevalière, montre, dent etc..) sur les corps. Le cimetière du village où j'habitais semblait avoir subi un tremblement de terre, tout était retourné, c'était horrible et le sentiment de peur devenait de plus en plus grand car des légions de traine-savates revenant de l'exil en tunisie étaient haineuses même vis à vis des morts. Et dire qu'il y a un dicton que les Pieds Noirs se plaisent à dire " voir le cimetière de Bône et mourir".
Au fait, je viens de la région de Bône.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 67 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui252
mod_vvisit_counterHier488
mod_vvisit_counterSemaine740
mod_vvisit_counterMois8962
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com