Plan Emploi Harkis (sans emplois Baba !) : L'heure des comptes, de la vérité et des éventuelles sanctions est venue à présent !!!

Les débats se poursuivent dans les commentaires ci-dessous qui seront mis à jour au fur et à mesure !!!

sarko_falco_prefs-45f50.jpg

Messieurs SARKOZY et FALCO : où sont les emplois promis en faveur des enfants de Harkis ???

 

Le 05 décembre 2007, je me trouvais, à l'Elysée, en compagnie de nombreux Français Rapatriés d'Algérie (Harkis, Pieds-Noirs et leurs Familles), afin d'écouter le discours tant attendu et réputé "historique", de Nicolas SARKOZY, Président de la République Française, de retour de son "voyage controversé" en FLN's Land (embrassades déplacées et outrancières avec le "gnome despotique du FLN, Ziziz BOUTEFLIKA, passant sa vie à insulter la France et les Français, une semi-repentance de facto contraire à ses engagements parjurés de campagne, ...) !!!

Après avoir écouté (ou plutôt subi Ok !), tout un déballage de "lieux-communs" accompagné, par les trop doux "violons soporifiques présidentiels" (simple métaphore of course ou si peu !), en complément d'un très singulier "leitmotiv" martelé, par notre "président du pouvoir d'achat et de la sécurité" (trop facile celle-là, me rétorquerez-vous, comme évoquer l'identité nationale autorisant des étrangers et autres binationaux à brûler le drapeau tricolore, sous des "nique la France" pour, ensuite, s'évertuer à légitimer, via une victimisation ubuesque ces actions antipatriotiques !!!), stipulant que : "Vous comprenez que je ne peux pas dire et faire plus pour vous que ce que j'ai fait de l'autre côté" (dixit M. SARKOZY, traitant sur le même rang d'égalité, selon ses propres assertions douteuses, la Nation et un Etat étranger despotique ), le Chef de l'Etat est passé, à la fin du "Sarkopipo Show", aux "choses sérieuses" et à l'annonce de ses mesures tangibles et immédiates en faveur des Français Rapatriés d'Origine Nord Africaine (FRONA). 

En l'espèce, le locataire élyséen a déclaré, clairement et solennellement, qu'il allait instaurer une "double discrimination positive" (oxymore par définition) dans la perspective de "ramener", avant le 31 décembre 2009les enfants de Harkis au même taux de chômage que celui de la moyenne nationale. C'est pourquoi un "dispositif", sous le nom de code de "Plan Emploi Harkis", a été lancé, en fanfare, dès février 2008, par Renaud BACHY, Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés rattachée au Premier Ministre. A l'approche de l'échéance, votre site préféré "Coalition-Harkis.Com" entend dresser le bilan, relativement, accablant voire chaotique, de ce plan, en deux ans, venant contredire, par le terrainles chiffres officiels.

Tandis que se déroulera, à l'Assemblée Nationalece mercredi, une audition, par le Groupe d'Etudes Parlementaire sur les Rapatriés (présidé par Elie ABOUD, député de la sixième circonscription de l'Hérault), de quelques présidents d'associations cooptés, de manière arbitraire et peu démocratique, par le "fait du prince", conformément à la "yaltalisation de la cause harkie", par Hubert FALCO, Secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants, que je dénonçais ici-même (lire l'article en cliquant dessus), force est de constater que le "Plan Emploi Harkis" (sans emplois) "rame", terriblement et, dorénavant, il convient d'en rechercher toutes les causes et responsabilités collectives et/ou individuelles !!! 

Outre notre circonspection objective et corroborée, par les incalculables doléances d'internautes reçues, quant aux "résultats trop positifs pour être honnêtes" (transmis par les préfectures Indécis) publiés, sur le site de la MIR, je soutiens, au plus fort, que c'est tout le dispositif qui doit être remis en cause, dans sa globalité, car à quoi bon vouloir le "proroger", d'une année, dans sa présente configuration ne pouvant conduire qu'à l'échec annoncé ???

photo-officielle-president-sarkozy.jpgJ'ai interpellé, personnellement, M. BACHY (MIR), à plusieurs reprises, à l'instar du SEDAC, de plusieurs préfets, ... Sur l'ensemble des dysfonctionnements identifiés (dont certains gravissimes voire délictueux) et, désormais, nul ne pourra prétendre ne pas être avisé de la situation. La prochaine étape sera de saisir Nicolas SARKOZY... Par conséquent, je demande, aux internautes, de bien vouloir me réunir, le plus rapidement possible, un maximum de témoignages et de faits démontrant l'inefficacité de notoriété publique, du "plan" mais, également, les comportements irrespectueux et répréhensibles des fonctionnaires et assimilés en charge du dossier RONA.

Je reviendrai, prochainement, sur ce plan, de manière plus détaillée et accusatrice !!!

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

   

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 27 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui445
mod_vvisit_counterHier951
mod_vvisit_counterSemaine2669
mod_vvisit_counterMois4887
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com