Les dossiers de Coalition-Harkis.Com : René VANDIERENDONCK Versus le QUICK halal de Roubaix !!!

Par Khader MOULFI

Les débats se poursuivent dans les commentaires ci-dessous qui seront mis à jour au fur et à mesure !!!

Dernière minute : Khader MOULFI injurié par un facho pas rigolo sur un blog (voir commentaires N° 23 et 24 ci-dessous) !!!

vandie_quick.jpg

René VANDIERENDONCK : "Bénissez mon dieu notre burger halal quotidien" !!!

 

Une fois encore, votre site préféré « Coalition-Harkis » et votre humble narrateur (le gars bibi Khader MOULFI) avions prédit, avant tout le monde, deux situations, désormais, avérées et médiatisées, en l’occurrence : le grand moment de « n’importe quoi » afférent aux Elections Régionales 2010 (lire en cliquant) et le scandale des QUICK version halal (lire en cliquant). Il n’est pas utile, bien évidemment, d’être doté d’un don de divination pour anticiper, ce genre d’inepties, puisqu’il suffit d’être observateur, de détenir le sens de l’analyse objective et, surtout, de connaître la réalité du terrain !!!

Pour ce qui concerne les élections imminentes et ses dérives en série, je reviendrai, prochainement, sur le sujet, notamment, l’affaire Dominique BUSSEREAU (lire en cliquant) et l’extrême indulgence étatique, gouvernementale et parlementaire, dont celui-ci semble bénéficier de manière choquante, indécente et antipatriotique. En revanche, je tenais à réagir sur la récente polémique opposant, soudainement, René VANDIERENDONCK (Maire de Roubaix) et le QUICK halal de sa commune qui est, également, la mienne.

En l’espèce, les velléités judiciaires, du premier magistrat roubaisien, sont très surprenantes voire ubuesques car il se trouve, de facto, dans la posture du « pompier-pyromane » voulant éteindre l’incendie pour lequel il est l’un des principaux protagonistes. Directeur de cabinet de son défunt prédécesseur, André DILIGENT, dès 1983, M. VANDIERENDONCK a contribué, très largement, à l’orientation paupériste (néologisme de rigueur), paternaliste, tiers-mondiste et communautariste de sa municipalité. Puis, il est devenu, sans interruption, premier adjoint et, en 1994, maire CDS avant de rallier la gauche sous l’étiquette DVD et, dorénavant, PS.

Arrosant grassement les associations et autres structures d’accueil aux primo-arrivants, notre ville a vu débarquer, au fil des années, un flux massif de population immigrée régulière et irrégulière qui a cru pouvoir, avec la bénédiction municipale, faire une OPA sur cette localité « dénationalisée » voire colonisée. Les pouvoirs publics (incluant la mairie) ont, sciemment, fermé les yeux sur la conquête de la ville et sa communautarisation outrancière. Les marchands de sommeil ont été protégés, à l’instar des commerces hors-la-loi ne respectant ni les normes de sécurité, ni les règlementations (par exemple, des coiffeurs maghrébins exerçant sans BP au vu et au su de tous) ni les pratiques en vigueur dans le reste de la France comme si nous étions dans un véritable « no man’s land ». Sans omettre les trafics de stupéfiants au grand jour mais, aussi, l’organisation mafieuse de la mendicité, par des ressortissants des pays de l’Est (Roumanie et autres), utilisant des bébés, même par très grand froid, pour augmenter leur chiffre d’affaires, très souvent, sous les yeux de la police qui ne fait rien en raison des ordres reçus.

M. VANDIERENDONCK est pris, à présent, à son propre jeu clientéliste car sa stratégie électoraliste consistait, depuis belle lurette, à diviser et à instrumentaliser les groupes de personnes répartis, arbitrairement, en « communautés » dont certaines sont devenues très puissantes tant sur le plan démographique qu’économique… Et, c’est la raison pour laquelle la société QUICK a voulu sauter, sur l’occasion, en essayant de « capter » cette population supposée musulmane en totalité.

Néanmoins, une partie des habitants a exprimé, de manière légitime, sa colère et son indignation face à cet opportunisme discriminatoire et, manifestement, le Sieur VANDIERENDONCK, à quelques semaines du premier tour des Régionales 2010, tente de faire un coup d’éclat pour ne pas se mettre à dos lesdits concitoyens. Il convient de se rappeler que les électeurs binationaux sont loin d’être acquis, à la liste socialiste, car ces derniers sont plutôt favorables aux Verts et autres formations d’extrême gauche ayant pris, clairement, des positions à leur convenance. Par conséquent, le maire de Roubaix ne peut s’offrir le luxe de voir passer, à l’UMP/NC ou au FN, le vote populaire des Français de toutes ethnies et confessions excédés, par cette colonisation indéniable, de leur ville et, de surcroît, par cette contrainte ignoble de devoir se soumettre aux us et coutumes de leurs « envahisseurs » !!!

Enfin, je conclurai, pour le moment, en déclarant que nos compatriotes ne voulaient pas, à l’évidence, d’un débat stérile sur l’identité nationale mais qu’ils plébiscitent, sauf erreur, un référendum sur l’immigration de peuplement et les nouvelles règles du jeu à définir pour les étrangers sur notre sol (incluant les binationaux qui devront tôt ou tard faire un choix sur leur patrie exclusive).

Affaire à suivre…

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

Commentaires  

#1
nonor 19 Février 2010
régionales
Fils de Harki, je crois bien que pour notre "communauté" il faut voter FN !
Vive les Harkis, Vive J.Marie Le Pen, Vive la France et Vive Kader Moulfi
#2
billy 19 Février 2010
PROSTITUTION ETATIQUE!
bonjour khader et tout les amis(es).voilà le résultat d'une politique voulue par les gouvernements qui se sont succèdés durant toute ces décennies!.Ils ont beau bondir à chaque fois que les islamistes imposent des restaurants
#3
LEXPRESS.FR 19 Février 2010
La polémique enfle...
Fast-food halal: Roubaix porte plainte contre Quick
Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 19/02/2010 à 07:20 - mis à jour le 19/02/2010 à 10:55

La mairie accuse la chaîne de restauration rapide de discrimination. La polémique enfle.



La polémique suscitée par la vente expérimentale de hamburgers halal dans huit Quick est montée d'un cran jeudi avec une plainte pour "discrimination" déposée par la ville de Roubaix contre la chaîne de restauration rapide.

Me Franck Berton, avocat de la commune où se trouve l'un des huit restaurants concernés, a déposé en mains propres la plainte à Lille.


AFP/Denis Charlet

La vitrine d'un fast-food Quick proposant des viandes halal, le 17 février 2010 à Roubaix.
Le maire socialiste de Roubaix, René Vandierendonck, a indiqué qu'il saisirait aussi la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations). L'élu explique ne pas être gêné "qu'il y ait une offre halal", mais il juge que "ça va trop loin quand on ne propose plus que cela".

Depuis cet automne, à Argenteuil, Marseille et Roubaix notamment, certains restaurants Quick ne servent plus, à titre expérimental, que des hamburgers halal halal ou à la dinde fumée au lieu du bacon.

Objectif: "valider l'intérêt commercial et la faisabilité technique" d'une offre halal, alors que le marché de l'alimentation halal en France est évalué à près de 4 milliards d'euros.

"Suivre les évolutions du marché, chercher à y répondre et faire des tests en conséquence font partie du mode normal de fonctionnement" d'une entreprise commerciale, selon le groupe.

"Une grave dérive communautariste"

Plusieurs députés UMP, comme Jacques Myard et Lionnel Luca ont jugé que l'offre de Quick représentait "une grave dérive communautariste contraire aux principes républicains", et ont appelé au "boycott" de la chaîne de restauration.

Seul le député UMP du Nord, Christian Vanneste, a jugé que cette polémique avait une "importance voisine de zéro". "L'existence de magasins proposant des produits liés aux interdits religieux n'est pas nouvelle. Il y a des boucheries halal et des épiceries casher depuis fort longtemps, sans qu'on en fasse une montagne", a-t-il estimé.

Pour le mouvement patronal Ethic, qui prône une valorisation humaine de l'entreprise, "ce choix halal résulte (...) de la rencontre entre l'offre et la demande et d'un choix marketing. Que ce choix réponde à (...) une tradition culturelle ou religieuse, relève de la liberté d'entreprendre".

Le président du CFCM (Conseil français du culte musulman) Mohammed Moussaoui a estimé qu'il fallait "rester raisonnable". "Des restaurants qui ne servent que du halal ou que du casher, ça existe depuis toujours", a-t-il dit à l'AFP.

Chems-Eddine Hafiz, vice-président du CFCM, s'est interrogé sur la "stigmatisation récurrente de l'islam" dans un entretien à l'AFP-Video.

Pour Fouad Alaoui, président de l'Union des organisations islamiques de France, un produit halal est une "viande qui provient d'un animal égorgé, qui n'est pas mélangée avec des produits illicites en islam (alcool et porc)".

"Rien n'empêchait Quick de proposer du halal à côté de ses produits habituels(...). C'est leur affaire mais c'est beaucoup de tapage pour une question purement commerciale".

Une polémique "un peu excessive"

La mairie de Marseille s'est entretenue avec la direction des deux Quick exclusivement halal et l'a incitée à proposer simultanément des produits halal et non halal.

Le patron des députés UMP Jean-François Copé a jugé "un peu excessive" la polémique halal. "Il y a en France des restaurants (...) qui servent des produits exclusivement dédiés à une communauté", a-t-il déclaré au Figaro-Le Talk-Orange. Et d'ajouter: "Bien sûr je préférerais que dans les Quick concernés on puisse ne pas avoir que de la viande halal".

Enfin, le député UMP du Rhône Philippe Meunier a dénoncé le menu halal servi au repas du Nouvel An de la mairie de Saint-Priest, près de Lyon. "Avec cette nouvelle affaire, nous dépassons maintenant toutes les bornes en obligeant les non-musulmans à consommer de la viande halal", a-t-il écrit dans un communiqué.

VISIONNER L'EDITO EN IMAGES DE CHRISTOPHE BARBIER EN CLIQUANT DESSUS (www.lexpress.fr/actualite/stop-au-quick-halal_849803.html)
#4
REUTERS 19 Février 2010
Enquête préliminaire...
Enquête pour discrimination sur le Quick halal de Roubaix
il y a 28 min



Une enquête préliminaire de police pour discrimination visant un restaurant Quick vendant exclusivement de la nourriture halal, conforme à la religion musulmane, a été ouverte par le parquet de Lille.

La procédure fait suite à une plainte du maire socialiste de la ville voisine de Roubaix (Nord), René Vandierendonck. "L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Lille", a dit une porte-parole du procureur.

La chaîne de restauration a décidé de vendre exclusivement de la nourriture halal dans huit de ses 350 restaurants français, en banlieue parisienne, à Marseille, Toulouse, Villeurbanne et Roubaix. Le porc y est remplacé par la dinde et le reste de la viande est labellisé conforme aux rites d'abattage musulmans. Il s'agit de la première plainte.

L'affaire a déclenché une polémique politique, lancée par la vice-présidente du Front national, Marine Le Pen, candidate aux élections régionales du mois prochain dans le Nord, et suivie par des élus de gauche et de droite du Nord.

L'avocat du maire de Roubaix, Me Franck Berton, qui a fait procéder à un constat d'huissier, estime qu'il y a un problème juridique car la société a choisi à ses yeux de manière discriminatoire les huit sites pour ses restaurants halal, et parce qu'elle n'y vend pas de nourriture non halal.

"Ce qui est contesté, c'est l'exclusivité du produit à la vente. A Roubaix, il n'existe que ce seul Quick. Pourquoi les Roubaisiens seraient obligés d'aller à Lille ou ailleurs pour trouver du bacon ?", a dit Me Berton à Reuters.

L'issue de l'enquête est incertaine car juridiquement les commerces ne sont pas des services publics et n'ont pas obligation d'assurer une diversité de produits.

La commercialisation exclusive de produits halal, casher, ou respectant d'autres prescriptions religieuses est courante et ancienne. Ces commerces ne sont pas interdits aux consommateurs qui ne se réclament pas de confessions religieuses.

Thierry Lévêque, édité par Gilles Trequesser

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 70 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui385
mod_vvisit_counterHier802
mod_vvisit_counterSemaine2788
mod_vvisit_counterMois8181
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com