Immigration et RONA,

mais que demande le Peuple ?

 

Immigration zéro pour certains Versus Immigration illimitée pour d’autres, 

ou quand la démagogie et l’utopie s’invitent dans la campagne préélectorale !!!

 

               

 

Voici une forme de "terrorisme intellectuel", tendant à imposer, sur notre territoire, des "clandestins" (délinquants par définition), via un lobbying rose, vert et rouge mais que deviendront-ils une fois régularisés ? Des miséreux inadaptés à notre pays mais réguliers cette fois-ci !!!

 

 

Depuis quelques semaines, nos « politiciens à vie », essentiellement, les candidats en lice, pour les Présidentielles 2007, ne cessent de nous abreuver, de « surenchères clientélistes et irréalistes », dans la perspective de s’attirer les « sympathies » mais, surtout, le « vote » des communautés ciblées et courtisées (à coup de subventions et autres discours d'intentions à leur attention).

 

La gauche et, notamment, Jack LANG promettent, à l’instar, de Noël MAMMERE (soi-disant hors-jeu pour le moment mais on se souvient de son revirement en 2002), le droit de vote aux étrangers, dès 2008, si d’aventure ils étaient élus, aux plus hautes fonctions de l’Etat, sans préciser, au passage, que pour appliquer, légalement, leurs « promesses électorales », il leur faudrait bénéficier, en l’espèce, soit des 2/3 des deux parlements (Sénat et Assemblée Nationale), dans le cadre d’un Congrès de Versailles, en vue d’une réforme constitutionnelle législative. Ou, d’un scrutin majoritaire à l’issue d’un référendum, ce qui serait très loin de prospérer, à l'évidence, dans l’une ou l’autre de ces consultations parlementaires et populaires.

 

Quant à lui, Laurent FABIUS (le nouveau Ché GUEVARRA français tout droit sorti de l’ENA et de la grande bourgeoisie) assure, à son niveau, qu’il régularisera, le cas échéant, tous les « sans-papiers » mais, à ce titre, combien sont-ils, réellement, ces « clandestins » et, que fera notre « gaucho-libéral » pour la prochaine vague massive ?

 

Pour sa part, la droite n’est pas mal, elle-aussi, en matière de « paradoxes pseudo-idéologiques », en se référant, à un Nicolas SARKOZY qui, d’un côté, prône le droit de vote aux  étrangers (en créant une section idoine au sein de l’UMP), tout en tenant, en parallèle, un autre « discours faussement viril mais teinté de racisme » à l’encontre d’une population d’origines étrangères que l’on tente de stigmatiser en bloc.

 

Or, si la France a autant de difficultés à intégrer, ces « catégories ethniques décriées » (immigrés, binationaux, RONA, …), il faudrait, tout d’abord, se pencher, sur les « défaillances inexcusables et délibérées », de toutes les politiques de gauche et de droite, depuis des décennies, afin de tenir à l’écart, de la « vraie société française », l’ensemble de cette « population indésirable et dite visible », par une discrimination et un racisme d’Etat et institutionnels, en contrepartie d’une « assistance sociale abusive » (voire une quasi-camisole RMIsée) afin de les infantiliser et de les endormir afin de garantir, aux « nantis » et/ou assimilés, la fameuse « paix sociale » qui ne ne tient qu'à un "fil".

 

Il serait temps que la Nation se mobilise, sérieusement et dès à présent, sur les « règles du jeu », pour une réelle « cohésion nationale » et, sur les critères exhaustifs pour définir, respectivement et une fois pour toutes, le « citoyen » et le « résidant régulier », en fonction de notre constitution.

 

En conséquence, STOP à tous ces « apprentis-sorciers de la politique » qui ne subissent, jamais, les « fruits amers et immangeables », de leurs « délires irresponsables, idéologiques et opportunistes » et, je préconise, à M. Jacques CHIRAC, d’organiser, sans délai, un référendum sur toutes les questions afférentes à l’immigration (maintien ou abrogation du droit du sol et de la double nationalité, immigration sélective ou anarchique, quotas d’étrangers ou sans limites, pour ou contre le droit de vote des étrangers, …), avant une « implosion civile » et autre « lutte fratricide », entre les Françaises et les Français (sans distinction d’appartenances ethniques et religieuses), car rappelons-nous nos slogans républicains fondamentaux : « liberté, égalité, fraternité » mais il nous faut, en revanche, être capable de distinguer le « citoyen » (avec une seule patrie et ses droits civiques) du simple « résidant » !!!

 

Alors, j’exhorte, notre Président de la République et toute la classe politique démocrate qui, après avoir divisé les « communautés » (ethniques, religieuses, d’intérêts, …), afin de mieux les instrumentaliser et les endoctriner, à des fins électoralistes, à tenter de réconcilier, la Nation, en mettant toutes les problématiques à plat, de manière imminente et sans clivage, avant qu’il ne soit trop tard et irreversible !!!

 

Khader MOULFI   

 

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 77 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui71
mod_vvisit_counterHier370
mod_vvisit_counterSemaine2866
mod_vvisit_counterMois10244
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com