Les dossiers de Coalition-Harkis.Com : "Hors-la-loi" de Rachid BOUCHAREB : Le navet cinématographique de trop, du FLN et de ses aficionados, pas très conforme avec l'identité nationale de la France ???

Les débats se poursuivent dans les commentaires ci-dessous qui seront mis à jour au fur et à mesure ainsi que les communiqués des associations et collectifs soutenant les manifestations, du 12 au 23 mai, lors du Festival de Cannes 2010 !!!

horslaloibouchareb.jpg

Stop à l'antipatriotisme et à la falsification de l'Histoire de France, via les subventions publiques octroyées, de manière ubuesque, par la République Française qui aime l'autoflagellation et la génuflexion !!!

 

Avant de poursuivre cet article citoyen donc, par définition, républicain, il convient de se poser, avec sagesse et "zénitude", une question fondamentale et pertinente : "Le fait de dénoncer un navet destiné à faire la propagande nauséeuse du FLN, grâce aux deniers publics français, doit-il s'appeler de la censure ou une action patriotique d'intérêt général ?". Alors que la Nation était encore plongée, tout récemment, dans un débat prometteur et salutaire mais, malheureusement, brouillé, caricaturé voire parasité, par notre insupportable intelligentsia (pas très "futée" Baba !) et autres agitateurs extrémistes de tout bord et/ou binationaux, axé autour de notre identité nationale, les sempiternels porteurs de valises et d'idéologie flnistes et tiers-mondistes, d'hier et d'aujourd'hui, ont pris, derechef, la sordide résolution de pousser, ad vitam aeternam, le pays, à la très consternante autoflagellation aussi illégitime que tragicomique (depuis quand les victimes sont-elles contraintes à demander pardon à leurs bourreaux barbares et sanguinaires ???), la génuflexion pénitente grotesque et aux multiples révisionnismes et négationnismes quasi-institutionnalisés (incluant la loi scélérate du 18 octobre 1999) des faits et de la chronologie historiques. 

En l'espèce, nous sommes devenus, malgré-nous, des accoutumés de ces pseudos films supposés rétablir l'histoire (dans ce contexte, un "h" minuscule suffit amplement !)... Et, Rachid BOUCHAREB (très médiocre cinéaste franco-algérien) semble vouloir en faire sa "marque de fabrique".

Conforté par le succès immérité mais très prévisible, de son film très étrange voire grand-guignolesque : "Indigènes", où le "cheval de Troie du FLN" susnommé et, très grassement subventionné, laissait croire, de manière mensongère et surréaliste, que l'Armée d'Afrique (à laquelle mon défunt père appartenait) était composée, en majorité, de blacks et de maghrébins agissant en groupes très réduits et incluant, même, des soldats handicapés envoyés sur le front (lire mon article en cliquant sur ce lien), le Sieur BOUCHAREB désire réviser, désormais, l'Histoire de France, en adaptant à l'écran, cette fois-ci, la propagande du FLN et de ses "collabos" (les seuls et véritables traîtres durant cette sordide "époque de terreur", en l'occurrence : les porteurs de valises ayant le sang de leurs compatriotes sur les mains et la conscience). 

Ne souhaitant pas changer son équipe d'acteurs plus ou moins talentueux (à l'exception de Samy NACERI zappé pour cause de séjours en série à l'ombre), le réalisateur sous-doué a requis, de manière opportuniste, le concours, respectivement, de Bernard BLANCAN, Jamel DEBBOUZE, Sami BOUAJILA et Roschdy ZEM, pour de nouvelles aventures anachroniques et révisionnistes en FLN's Land (les massacres unilatéraux alors qu'ils furent bilatéraux à Sétif le 08 mai 1945, la vraie/fausse guerre de libération nationale qui est, en réalité, une action terroriste en vue de l'accession inique au pouvoir des despotes flnistes aux dépens du peuple opprimé depuis 1962, ...).

Tandis que ce "navet" (faisons confiance au gars BOUCHAREB pour nous pondre un long-métrage pire que ceux devenus cultes tournés, jadis, par Ed WOOD affublé du titre de plus mauvais cinéaste de tous les temps mais c'était sans compter sur l'arrivé de son rival flnisé susvisé Ok !) sera présenté, au prochain Festival de Cannes, dans la sélection algérienne (La France banque et l'Algérie flniste passe à la caisse), une polémique bénéfique commence à s'amplifier.

Excédés par cette prolifération antipatriotique de falsification de l'Histoire, des organisations et personnalités composées de Harkis et leurs Familles, de Pieds-Noirs, d'Anciens Combattants, ... Et, de plusieurs députés UMP dont Lionnel LUCA et Elie ABOUD, ont décidé de faire le siège, de la croisette cannoise, du 12 au 23 mai 2010, afin de crier, haut et fort, STOP A CETTE INTOXICATION propagée par le FLN et ses porteurs de valises et d'idéologie.

Malheureusement et, à l'instar d'une trop fâcheuse habitude, au sein du monde des Français Rapatriés d'Afrique du Nord, il est très difficile de s'y retrouver, parmi toutes les associations et autres collectifs dans les collectifs, car les protagonistes veulent, certes, une action unitaire mais, de facto, sous leur égide oubliant, trop souvent, le sens des termes "abnégation" et "intérêt général".

Par conséquent, je publierai, au fur et à mesure, tous les communiqués reçus, des différentes structures participantes, appelant à la mobilisation massive que je préconise, d'ores et déjà, notamment, pour celles et ceux résidant en PACA.

Je reviendrai sur ce film et les opérations en cours dans les prochains jours.

Avant de clore le sujet, je tenais à dire, à certains (es) pleutres, me dénigrant et menaçant, dans l'anonymat ou l'usurpation d'identité de tiers (couardise oblige !), que je ferai et dirai ce que je veux sans me laisser intimider par quoi ou qui que ce soit ! Ayant été attaqué, nominativement, à l'occasion de mon analyse responsable et objective (des échanges de mails censés demeurer privés ont été diffusés, sur des blogs faisant l'apologie de la violence, par des personnes sans principes et déontologie), quant à la non-affaire BELLEBOU, je vais sortir, par conséquent, de ma réserve et me positionner ouvertement sur ce dossier affligeant en tout point.

 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Commentaires  

#1
samo 25 Avril 2010
grqfuk
Salam,

RONA! Prenez exemple sur la communauté Arménienne,l'UNION fait la force .
#2
salim 06 Mai 2010
STOP A LA PROPAGANDE FELLOUZE
Il faut empêcher à tout prix ce film à la gloire de ces (en...és) de fellouzes d'être présenté à cannes dans des conditions normales. Que fait le gouvernement qui devraient défendre les intérêts de la france ??? Ce film est enfin l'occasion de se faire entendre et de mettre un terme à la propagande flniste qui sévit EN FRANCE depuis des décennies. Ce film a sa place en algérie fellaghas (comme d'ailleurs le drapeau de l'algérie fellaghas). J'ai pu me montrer plutôt dubitatif concernant l'affaire Frêche notamment, mais là pas de doute , faut foncer. Ce combat doit être mené avec les pieds-noirs et tous les victimes des (en...és) barbares fellouzes !
#3
AFP 06 Mai 2010
Cérémonie en hommage aux victimes...
Une cérémonie pour les victimes de la guerre d'Algérie à Cannes le jour de la projection d'"Hors-la-loi"
(AFP) – Il y a 2 jours

NICE — Une cérémonie en mémoire de "toutes les victimes de la guerre d'Algérie" sera organisée à Cannes le 21 mai, jour de la projection du film "Hors-la-loi", qui suscite par avance la colère de certains harkis et anciens combattants, a-t-on appris mardi auprès du sous-préfet de Grasse.

"Ce sera la meilleure manière de valoriser la mémoire des victimes", a déclaré à l'AFP le sous-préfet Claude Serra, qui sera présent pour cette cérémonie devant le monument aux morts.

"Hors-la-loi", du réalisateur franco-algérien Rachid Bouchareb, a été sélectionné en compétition officielle du festival de Cannes sous pavillon algérien. Le film retrace le parcours de trois frères ayant survécu aux massacres de Sétif de mai 1945 et qui, arrivés en France, s'engagent pour l'indépendance de l'Algérie.

L'oeuvre a été dénoncée avant même sa projection par le député des Alpes-Maritimes Lionnel Luca (UMP) comme un film "négationniste" qui "falsifie" l'histoire. L'élu, qui n'a pas vu l'ouvrage, se fonde sur un bref rapport rédigé par le service historique du ministère de la Défense, sur la base du scénario du film.

Il a été imité par des associations représentant des harkis, des anciens combattants et des pieds-noirs, et par des mouvements d'extrême droite, dont certains ont promis une "croisade sur la Croisette".

André Mayet, élu non encarté de la majorité UMP de Cannes, et président de la Maison des rapatriés de la ville, a appelé lundi lors d'un conseil municipal le préfet à "prendre ses responsabilités" et à "interdire" la projection du film, faisant valoir les risques de troubles à l'ordre public.

Il a aussi appelé, "sous le coup de la colère" selon lui, à "l'occupation des marches du Palais", avant de se rallier à l'idée du maire Bernard Brochand d'organiser une cérémonie commémorative.

Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés.
#4
LE PARISIEN.FR 06 Mai 2010
La polémique continue
Festival de Cannes
Zoom FESTIVAL DE CANNES

La polémique « Hors-la-loi » continue CATHERINE TARDREW | 05.05.2010, 07h00



Personne, ou presque, ne l’a encore vu ! Pourtant « Hors-la-loi », le film de Rachid Bouchareb qui représente l’Algérie au Festival de Cannes, provoque déjà la polémique. Plus exactement, les quelques minutes de l’ouverture, consacrée au massacre de Sétif, où le défilé en l’honneur de la victoire alliée tourne à l’émeute entre Européens et musulmans.

Une centaine de Français sont tués, les autorités françaises estiment à plus de 1 000 le nombre de manifestants morts. Cette première manifestation indépendantiste conduira à une répression sanglante avec des milliers de victimes algériennes.


Un film « négationniste » selon le député UMP Lionnel Luca


Lionnel Luca, député UMP des Alpes-Maritimes, a mis le feu aux poudres. Il considère le long-métrage, dont il a lu le rapport rédigé par le service historique du ministère de la Défense à partir du scénario, comme un film « négationniste » qui « falsifie l’histoire », le 8 mai 1945 étant avant tout, selon lui, « d’abord le massacre des Européens ». Associations de harkis, d’anciens combattants et de rapatriés lui ont emboîté le pas, suivis par des mouvements d’extrême droite. Les plus durs, dont un collectif qui s’est baptisé Vérité histoire-Cannes 2010, appellent à manifester sur la Croisette.


Le réalisateur s’est toujours défendu d’avoir voulu faire un film historique.


Trois des acteurs d’« Indigènes » (Jamel Debbouze, Sami Bouajila et Roschdy Zem), qui avaient reçu le prix collectif d’interprétation masculine en 2006, incarnent dans « Hors-la-loi » des survivants de ce que Bernard Bajolet, ambassadeur de France en Algérie, avait qualifié en 2008 d’« épouvantable massacre. » En France, où se situe l’essentiel de l’action, ses survivants se rallient au FLN et à la lutte pour l’indépendance.

Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, estime que « nul ne laissera le festival être troublé par une controverse excessive ». Frédéric Mitterrand entend, pour se faire une opinion, voir « très prochainement » le film. Le ministre de la Culture, interpellé hier à l’Assemblée nationale par le député PS de la Seine-Saint-Denis, Daniel Goldberg, estime, en attendant, que « les débats sur le drame de la guerre d’Algérie sont sains ». Ce sera sans doute insuffisant pour calmer les esprits sur un sujet hyper sensible, des deux côtés de la Méditerranée. Pas plus, sans doute, la cérémonie, à Cannes, en mémoire de « toutes les victimes de la guerre d’Algérie », organisée le 21 mai, jour de la projection de « Hors-la-loi », par la sous-préfecture de Grasse.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 26 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui153
mod_vvisit_counterHier740
mod_vvisit_counterSemaine2336
mod_vvisit_counterMois10963
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com