L'édito de Khader MOULFI pour Coalition-Harkis.Com : La France est dans le ruisseau, c'est la faute à Sarko ???

Les débats (La France de SARKOZY, les Bleus ou la déconfiture honteuse de l'Equipe de France de football au Mondial 2010, l'Affaire WŒRTH/BETTENCOURT, ...) continuent dans les commentaires ci-dessous qui seront mis à jour au fur et à mesure !!!

Dernière minute : la polémique à l'encontre du Secrétariat d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants : info ou intox (voir les commentaires ci-dessous à partir du numéro 23) ???

jevoushaiscompris.jpg

Serait-ce le nouveau slogan élyséen pour cet appel du 18 juin 2010 ???

 

Après cette petite entrée en matière très "gavrochienne" de rigueur, je vous invite, maintenant, à reprendre, tous en chœur, le refrain de la chanson de Pauline ESTER : "Le monde est fou, fou, fou, voyez-vous..." qui devrait devenir, en l'espèce, notre nouvel hymne national tant notre pays semble sombrer, crescendo, dans la folie contagieuse et tragicomique sur tous les plans Baba !!!

Tout le monde paraît devenir "frappadingue" et, personne à l'horizon pour venir rattraper l'autre, malheureusement, puisque nos dirigeants locaux et/ou nationaux (cumul des mandats en nombre et en durée oblige !), nos politiciens de tout bord (surtout le leur), nos institutions et administrations sur le déclin qui sont le fidèle reflet de notre société malade -incluant notre (in)justice française- (je reviendrai, prochainement, sur mes mésaventures rocambolesques dans l'Ain pouvant inspirer tous les scénaristes et écrivains de l'univers en quête d'histoires dépassant l'entendement), nos intellectuels (du moins supposés) et nos journalistes "à voile et à rumeurs" (de Lolo FERRARI en version sans airbags mais à tapis persan pour mieux se prosterner devant le "pas shãh d'Iran" -si avec tout ça, je ne décroche pas le Goncourt Cool !- à David PUJADAS & consorts) constituant notre intelligentsia pas très futée, ... sont atteints par ce syndrome très inquiétant de démence collective proliférant, au sein de notre très affligeante "élite" omnipotente détenant tous les pouvoirs et leviers (économiques, sociaux, ...), comme au bon vieux temps de l'aristocratie de droit divin  !!!

De nos jours, l'anarchie règne, parmi nous, car nul ne sait, réellement, "qui fait quoi ?", en France, pas même les intéressés permettant, dans ce contexte, la victoire du désordre républicain en préambule à la désintégration républicaine en marche qui, à ce rythme-là, ne saurait tarder.

Ce système pervers, très alarmant et, surtout, antidémocratique, est aggravé, par une pratique insidieuse et scandaleuse en vigueur, depuis des décennies, consistant à faire entrer partout (Etat, collectivités, administrations, ...), via le clientélisme et/ou le népotisme, ses proches et autres courtisans, faisant que, désormais, il est fréquent de voir plusieurs membres de la même famille et/ou communauté d'intérêts œuvrer (ou, plutôt, faire acte de présence) dans le même service, par le fait du prince (la sempiternelle dérogation dispensant des concours d'entrée dans les fonctions publiques car les membres du sérail ne connaissent pas la crise !)... Créant, dorénavant, un sentiment altier d'impunité, au sein de cet "état" dans l'Etat, faisant fi de toute notion basique de service public, tant sur le plan légal que moral, aux dépens du Peuple français opprimé !!!

Et, si d'aventure vous aviez le malheur d'être "black-listés", par ces réseaux aux multiples ramifications (familiales, politiques, corporatistes, maçonniques, ...), ne comptez pas sur d'éventuels contrepouvoirs républicains, pour venir défendre vos droits bafoués, car la clique peu éthique, à tous les niveaux de la pyramide du pouvoir, se couvrira, les uns les autres, avec partialité et un acharnement extraordinaire, exclusivement, à vos dépens. Parfois, un simple contentieux, avec une administration ou un tiers coopté, peut dégénérer sur un emballement de la spirale infernale car à force de se protéger, systématiquement, par pur instinct de conservation de leurs privilèges, des doléances populaires légitimes. Les litiges les plus infimes finissent par devenir inextricables et relever de l'affaire d'Etat sans la moindre résolution possible car personne n'osera bousculer les règles édictées, depuis des lustres, par la monarchie "ripoublicaine" et ses baronnies locales (la décentralisation anarchique et clientéliste à la française et les cumuls des mandats ad vitam aeternam ayant remplacé la transmission héréditaire des seigneurs d'antan ou si peu en vérité).     

Tandis que la République Française sombre, dans le chaos général et quasi-irréversible, Christine BOUTIN décroche un "rapport qui rapporte" (à 9500,00 € par mois, je suis preneur Argent ! Pas vous mes très Chers Internautes adorés ?). Certes, notre ex-sinistre du délogement, réputée ultra bigote, a fini par "renoncer", à ce revenu complémentaire très confortable, une fois "épinglée", par la presse et les médias mais, en toute objectivité, sa décision finale forcée est pire car elle confirme, implicitement, ne pas avoir mérité, cette trop grasse rétribution de consolation post-limogeage ministériel, en contrepartie d'une étrange mission au titre pompeux plus qu'aléatoire voire de complaisance (serait-ce le retour des emplois fictifs jamais partis bien loin en réalité ?).

Mais, dans le Gouvernement de François FILLON (probablement, le pire de la Vème République hormis de trop rares ministres compétents amalgamés aux autres), c'est le "cirque", au quotidien, avec une Rama YADE vivant la dolce vita, au Mondial 2010 en Afrique du Sud, bien évidemment, aux frais du contribuable, tout en reprochant le luxe offert, à l'Equipe de France, par la fédération de football et les sponsors (c'est le vieux-lille disant au maroilles qu'il pue, notre Secrétaire d'Etat aux Sports mais, essentiellement, en charge de l'hypocrisie et de la démagogie bien-pensantes dans cette ouverture élyséenne vers le néant)... Christian BLANC (ex-PDG d'Air France devenu un très obscur Secrétaire d'Etat chargé du Développement de la Région de Paris, tout un programme ???) se paie, via nos impôts directs et/ou indirects (TVA, ...), 12000,00 €, de cigares cubains (fumer nuit gravement à la santé mais, surtout, à celle de nos finances publiques !), en promettant de les rembourser une fois pris en flagrant délit. Sans omettre, nos ministres cumulards retraités : Roselyne BACHELOT, Jean-Marie BOCKEL, Michèle ALLIOT-MARIE, Patrick DEVEDJIAN, Michel MERCIER, Henri DE RAINCOURT, ... ternissant, encore et encore, l'image, d'ores et déjà, extrêmement négative de la politique et de ses composantes (les partis). 

Quant à notre Ministre de l'Intérieur, Brice HORTEFEUX, celui-ci aurait-il fait les frais, par procuration, de la très notoire "vendetta anti-SARKOZY" entreprise, par une bonne partie du corps judiciaire, en prenant une cinglante condamnation pénale pour des propos tenus dans un cadre strictement privé ? De nos jours, avec les moyens technologiques miniaturisés et très performants, n'importe qui pourrait se faire piéger, poursuivre et sanctionner pour avoir "déliré", en aparté, de manière beauf (vive le progrès et les libertés du 21ème Siècle !). Il est pitoyable d'entendre, par exemple, Benoît HAMON (porte-parole arrogant et antipathique du Parti Socialiste que l'on aimerait voir aphone plus souvent !), exiger la démission immédiate, du Sieur HORTEFEUX (présumé innocent eu égard à l'appel interjeté de cette décision), alors que dans son propre camp à l'unité très fébrile et à l'implosion annoncée, certains de ses "camarades" demeurent, encore, en exercice nonobstant des procédures correctionnelles pendantes à leur encontre (incluant, d'assez lourdes condamnations en premier ressort, notamment, pour Jean-Paul HUCHON, ...).

Au secours Marianne ! La Maison France brûle d'un feu d'enfer, à l'instar de notre drapeau tricolore et, malgré son "kärcher" (visiblement tombé en panne depuis mai 2007), Nicolas SARKOZY, ne parvient pas à éteindre l'incendie... Toutefois, je pense que notre président du pouvoir d'achat (celui d'Haïti en fait) et de l'insécurité tous azimuts ne peut être tenu, objectivement, pour unique responsable, de cette gigantesque déconfiture nationale, dont la genèse remonte à plus de quatre décennies de gestion catastrophique et irresponsable de la gauche et de la droite sans distinction. Néanmoins, notre Chef d'Etat (dans un drôle d'état) a contribué à amplifier, de façon importante et indéniable, le processus de désintégration républicaine, par sa stratégie de gouvernance incompréhensible mais, également, à l'opposé de son programme de campagne lui ayant valu, à l'époque, le suffrage de 53% des électrices et électeurs désabusés et trahis. 

Un célèbre adage prétend, à tort et/ou à raison, que : "Il n'est jamais trop tard pour bien faire !"... Alors, Monsieur SARKOZY vous disposez, désormais, d'à peine deux ans pour faire vos preuves tangibles et visibles, quant à l'amélioration de l'avenir très préoccupant, de nos compatriotes désespérés en voie de péril imminent, afin d'entrer dans l'Histoire de France par la grande porte. Ou, d'en sortir, le moment-venu, dans la disgrâce, par une minuscule porte de service !!!  

Sans volonté de dénigrer autrui, force est de constater que votre site préféré "Coalition-Harkis.Com" est relativement pragmatique et visionnaire, par rapport à la plupart des sites, blogs et autres militants vrais ou supposés, car nous avons compris, depuis belle lurette, que la cause des Français Rapatriés d'Afrique du Nord (Harkis, Pieds-Noirs et leurs Familles respectives) ne sera jamais une priorité nationale et qu'il nous incombe, par conséquent, de cesser de se regarder le nombril en pensant que le monde tourne autour de nous. Bien au contraire, c'est en tenant compte du contexte général, de la France et de la Nation, que nous pourrons faire entendre, aux gens de bonne volonté, nos revendications et les raisons objectives de celles-ci car certains quidams prétendant parler, en notre nom, ont fait de terribles dégâts, dans la crédibilité de notre noble combat, en nous faisant passer, à tort, soit pour des "privilégiés" (annoncer, par exemple, de manière fallacieuse, 30000 emplois réservés, dans la fonction publique, pour les enfants de Harkis, en pleine période de crise et de chômage massif, pour tenter le buzz), soit pour des adeptes éternels de la victimisation outrancière et/ou misérabiliste (incluant même une exigence d'impunité absurde et anticonstitutionnelle, pour les RONA, pour tout crime et délit même commis avec préméditation).

Enfin, plusieurs individus (souvent anonymes) m'ont attaqué, au sujet de mes positions maintenues et assumées, sur l'affaire grotesque et sans intérêts dite BELLEBOU (dont la condamnation a été confirmée en appel), de la ridicule prise d'otage de Jean-Pierre BEL au procès final. Je répondrai, prochainement, une fois pour toutes, sur ce non-évènement instrumentalisé, tous horizons (incluant BEL lui-même passant de victime à manipulateur actif), portant atteinte à notre intérêt général.

Excellent match France Vs Mexique... Que le meilleur gagne !!! 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

   

 

   

Commentaires  

#1
LA TRIBUNE.FR 18 Juin 2010
VILLEPIN lance son appel du 19 juin !!!
VILLEPIN, l'homme du 19 juin


L'ancien Premier ministre de Jacques Chirac concrétise son affrontement avec Nicolas Sarkozy en baptisant samedi à Paris son mouvement politique. Objectif : présenter une alternative à droite pour 2012.

C'était un jour de 2006 sur le chantier d'une autoroute en construction, quelque part en Normandie. L'hélicoptère acheminant le Premier ministre avait affronté des bourrasques de vent, des rafales pluvieuses, avant de se poser sur un improbable carré de terre, boueux et glissant. Devant les autres passagers un peu sonnés, Dominique de Villepin avait bondi hors de l'appareil, avec cette phrase : "marchons vers notre destin !" Depuis, le destin s'est souvent joué de l'ancien secrétaire général de l'Elysée, qui a déjà perdu plusieurs duels face à son éternel rival, Nicolas Sarkozy.

Mais ce samedi 19 juin, dans un clin d'oeil à la geste gaulliste, Dominique de Villepin franchira un pas décisif. Celui qui était considéré jusqu'ici comme un promeneur en politique, au point d'être devenu cette année le héros d'une bande dessinée à succès, portera sur les fonts baptismaux son propre parti, ou plutôt un mouvement, ce qui est plus conforme à l'esprit du fondateur de la Ve République. Une formation, "la République solidaire", qui devrait rallier d'emblée les quelque 15.000 membres des Clubs Villepin qui se sont structurés depuis la fin 2009, sous la houlette de l'ancienne ministre chiraquienne Brigitte Girardin.

Les derniers sondages créditent toujours Dominique de Villepin d'un score avoisinant les 10% au premier tour d'une présidentielle. De quoi susciter irritation et froncements de sourcils tant à l'Elysée qu'à l'UMP. Depuis quelques jours, la tension est montée d'un cran. "Intimidations" et contrôles d'identité visant des jeunes sympathisants de l'ancien Premier ministre lors de la distribution de tracts, piratage informatique du site Internet des Clubs Villepin, apparemment depuis la Californie, convocations d'élus villepinistes dans le bureau de Nicolas Sarkozy, les escarmouches se succèdent.

Un groupe électrogène aurait même été réservé pour samedi, en cas de coupure d'électricité à la Halle Freyssinet, dans le XIIIème arrondissement de Paris, où Dominique de Villepin prononcera son discours "fondateur" devant quelque 3.000 de ses partisans. C'est à eux que l'ancien Premier ministre s'est adressé mardi soir pour dramatiser son affrontement avec le chef de l'Etat, comme il l'avait déjà fait à l'automne dernier lors du procès Clearstream. Dans une lettre - manuscrite à l'encre bleue - Dominique de Villepin a ainsi relevé la multiplication "des entraves, pressions et manoeuvres pour empêcher la naissance de notre mouvement".

Parmi les avanies de ces derniers jours, la défection d'Hervé Mariton est un coup dur pour l'ancien Premier ministre. Le député de la Drôme a annoncé qu'il ne ferait pas partie du mouvement villepiniste. Pour lui, dans une période de forte impopularité pour le chef de l'Etat et la majorité, "la multiplication des structures n'est pas une bonne chose". "Je ne veux ni fracture ni rupture au sein de la majorité", a-t-il affirmé. Hervé Mariton confie en outre être en désaccord avec Dominique de Villepin, notamment sur la fiscalité. Et souligne s'être détaché de l'ancien chef du gouvernement bien avant d'avoir été reçu par Nicolas Sarkozy comme d'autres élus villepinistes.

Jouant toujours dans le registre symbolique, le chef de l'Etat a déjeuné mardi avec Jacques Chirac. Or, l'ancien président reste proche de Dominique de Villepin, même si les contraintes de l'instruction judiciaire du dossier Clearstream ont longtemps empêché les deux hommes de se voir. Pour le député villepiniste de l'Hérault, Jean-Pierre Grand, qui n'a pas été convoqué à l'Elysée parce que jugé "irrécupérable", toutes ces initiatives présidentielles "démontrent une fébrilité et une maladresse". Au passage, l'élu note que la date du procès en appel de l'affaire Clearstream - au printemps 2011 - a été annoncée une semaine avant la réunion du 19 juin.

Et puis, il y a bien sûr le 70ème anniversaire de l'appel du 18 juin. Nicolas Sarkozy y consacre une journée entière. A Londres tout d'abord ce vendredi matin, où il doit prononcer un discours mitonné par le scribe "gaullo-sarkozyste" de l'Elysée, Henri Guaino. Parallèlement, une délégation de l'UMP a été chargée d'aller fleurir la tombe du général de Gaulle, à Colombey-les-Deux-Eglises. De retour à Paris en fin d'après-midi, le chef de l'Etat déposera une gerbe au pied des statues du général de Gaulle et de Winston Churchill, avant une cérémonie au mont Valérien. Pas de quoi intimider le camp villepiniste, sûr et certain de détenir les morceaux de la vraie croix de Lorraine. "Le véritable hommage au général de Gaulle, c'est d'être fidèle aux principes qui ont guidé sa vie politique", souligne ainsi Jean-Pierre Grand.

Dans cette bataille, les sondages qui indiquent que le gaullisme est aujourd'hui un courant d'idées périmé pour près de trois Français sur quatre n'ont que peu de poids. Pour Nicolas Sarkozy, il s'agit de sauver le talisman de la victoire de 2007, à savoir l'union de la droite derrière un seul candidat pour passer le plus haut possible la barre du premier tour de la présidentielle.

Or, depuis plusieurs mois, Dominique de Villepin, qui garde une puissance de feu médiatique, s'est attaché à incarner une "alternative" à Nicolas Sarkozy. Il conteste avec virulence chacun des choix économiques ou fiscaux du gouvernement et plaide pour davantage de "justice sociale". Lors d'un déplacement à Mantes-la-Jolie, début juin, on l'entend ironiser sur les "lunettes sécuritaires" qui empêchent le chef de l'Etat de voir les vrais problèmes des quartiers en difficulté. "Trop d'hommes politiques parlent de la banlieue sans jamais y venir, ou alors derrière des CRS", insiste l'ancien Premier ministre.

Après le 19 juin, Dominique de Villepin reprendra ses déplacements dans toute la France pour "installer" son mouvement, explique Jean-Pierre Grand. L'ancien Premier ministre prend soin d'entretenir la flamme pour 2012 sans toutefois préciser ses intentions. Certains de ses amis, mais aussi des proches de Nicolas Sarkozy, espèrent toujours une réconciliation avant la prochaine présidentielle. Mais la députée Marie-Anne Montchamp, qui sera la porte-parole du mouvement villepiniste, assure qu'elle ne l'a "jamais vu aussi déterminé". En novembre, Dominique de Villepin, marathonien confirmé, avait participé aux 20 kilomètres de Paris. Avec cette phrase : "je finis toujours les courses que je commence."

Hélène Fontanaud
#2
Dominique DE VILLEPIN 20 Juin 2010
Discours du 19 juin 2010
#3
Khader 20 Juin 2010
VILLEPIN : le lyrisme de la démagogie !
Bonjour à toutes et tous les internautes,

Le discours de Dominique DE VILLEPIN, en date du 19 juin 2010, destiné à lancer son parti politique : "République Solidaire", est, visiblement, un florilège de démagogie et de clientélisme légitimant le (ou les) communautarismes !!!

Quelle différence, en réalité, avec les allocutions racoleuses des différents candidats effectifs et/ou potentiels, aux élections présidentielles, depuis des décennies ???

Pas grand-chose, en vérité, hormis la forme et le style mais, in fine, c'est toujours la même chanson du bonimenteur : aux chômeurs, il promet le retour du plein emploi, aux pauvres (souvent les mêmes), il assure avoir les solutions pour mettre un terme à la crise, ect.

Sur la question de la repentance, il est, toutefois, très équivoque, en prônant une "réconciliation des mémoires" (terme inepte très en vogue chez les bobos et autres tiers-mondistes) qui est incompatible tant que les primo-arrivants (notamment, ceux arrivés, massivement, en France, à partir de 1975) ne renonceront pas aux propagandes nationalistes, de leurs pays d'origine (surtout les Algériens), qui falsifient, en permanence, la réalité historique !!!

On ne saurait continuer à se vautrer, dans le révisionnisme et le négationnisme, uniquement, pour faire "plaisir" à une population qui ne veut pas s'assimiler à la communauté nationale. De l’autre côté, il ya celles et ceux qui entravent, ladite assimilation républicaine, malgré les efforts des intéressés, en pratiquant des discriminations odieuses sur tous les plans (emploi, logement, loisirs, …), ce qui bafoue nos lois et notre constitution.

Comment construire une Nation avec des individus refusant les règles du jeu et les codes en vigueur dans un pays ? Tiens, cela me fait penser à l'équipe de France de football qui a oublié qu'avant d'être "blacks, blancs, beurs", elle devait être, surtout, Française qui est une nationalité et une citoyenneté mais, aucunement, une origine ethnique !!!

Des joueurs méprisant, au plus haut point et sans le cacher, le maillot, le drapeau tricolore, l'hymne national et, par définition, la Patrie et la Nation, sont-ils dignes de demeurer dans notre équipe nationale ???

La même question doit se poser, pour ces "nouveaux" Français (dixit le terme dans l'air du temps), qui sont, en général, des binationaux utilisant, la nationalité française offerte sur un plateau d'argent (sans le moindre effort ni mérite en contrepartie), comme une vulgaire carte de séjour améliorée.

Ce n'est pas en encourageant, par pur clientélisme, l'intégralité des communautarismes antirépublicains tous azimuts (sociaux, ethniques, religieux, corporatistes, de mœurs, …), que l'on parviendra à rétablir une cohésion nationale apaisée et construire cette "République Solidaire" vantée par l'ex-premier sinistre, de Jacques CHIRAC, ayant une part très importante dans la désintégration républicaine en marche car, contrairement aux dires notre flamboyant orateur, ce n’est pas Nicolas SARKOZY qui a créé la haine et le rejet bilatéral, de certaines composantes de la Nation mais, exclusivement, le triste quotidien (délinquance, incivilités, nuisances sonores, les communautarismes et ses conséquences, provocations antipatriotiques à l'encontre de la France et nationalistes en faveur de leur terre de provenance d'étrangers ou de binationaux, …) qu’il semble méconnaître pour ne pas le vivre en personne, C.Q.F.D !!!

Il est assez consternant mais, en revanche, très édifiant de constater que tous nos politiciens à vie débordent d'idées et de motivations, lorsque ceux-ci sont en campagne électorale et/ou dans l'opposition mais, malheureusement, dès qu'ils sont aux affaires, c'est le néant cosmique !!!

Pour ma part, je pense que la première des initiatives à accomplir serait de consulter, le Peuple souverain, sur tous les sujets fondamentaux (réforme de la justice incluant la responsabilité personnelle des magistrats, non-cumul des mandats en nombre et en durée, code de la nationalité dont le droit du sol et la double-nationalité, la politique d'immigration à mener, la gouvernance des administrations et assimilées et l'évaluation sévère des fonctionnaires, ...), avant de décider de faire tout et n'importe quoi en fonction de ses propres intérêts électoralistes.

Dominique DE VILLEPIN ne connaît, apparemment, ni le Peuple ni la réalité de ses difficultés et attentes et, en l'espèce, il promet, à l'instar de son mentor chiraquien (ayant engendré, également, notre Mister Kärcherisator), tout ce que les gens veulent entendre, sans tenir compte que, très souvent, deux promesses peuvent être incompatibles voire antinomiques entre elles !!!

C'est ce genre d'attitudes qui écoeurent, les Français (es), de la politique, car tout le monde sait, fort bien, que ce type d'engagements ne saurait prospérer à l’arrivée.

Il ne suffit pas de faire de l'anti-sarkozysme primaire, tout comme son challenger : l'autre troisième homme sur le déclin, François BAYROU, pour espérer être LA FEMME OU L'HOMME DE LA SITUATION mais, à mon humble avis, il incombe, préalablement, de faire le vrai diagnostic de la conjoncture, avant de proposer les bons remèdes, contrairement aux visions théoriques et fallacieuses de nos pseudos génies mais véritables apprentis-sorciers (ATTALI, MINC, ...) ne sachant même pas de quoi ils parlent et ayant une énorme responsabilité dans le chaos actuel.

Et, cerise sur le gâteau, le sempiternel "opportuniste" (passant de gauche à droite et de droite à gauche à une vitesse fulgurante qui fait blêmir de honte et de jalousie le génial Arturo BRACHETTI qui ne parvient pas à retourner sa veste aussi rapidement), Azouz BEGAG, revient à la charge, ce qui est très significatif de la teneur de ce parti ou mouvement fourre-tout !!!

Affaire à suivre...

A.F. Très Cordialement,

Khader MOULFI
#4
billy 20 Juin 2010
QUELLE DEBANDADE!
bonjour khader et tout le monde.D'abord,nous sommes dans un marasme économique grave, le moral des français est à zéro, les problèmes de l'équipe de france (domenech, anelka et j'en passe!) et puis surgit villepin avec son alternative à la situation.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 61 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui252
mod_vvisit_counterHier488
mod_vvisit_counterSemaine740
mod_vvisit_counterMois8962
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com