Les dossiers de Coalition-Harkis.Com : La guerre pour le plein emploi bat-elle en retraite ???

Par Khader MOULFI

loto.jpg

Pôle Emploi : le popol emploi tranquille ??? Sus à l'usurpateur utilisant la publicité mensongère dans son logo car l'ex-ANPE restera, ad vitam aeternam, le Pôle Chômage !!!

 

 

"C'était bien mieux avant !", "Tout fout l'camp !", ... Certes, ces lieux-communs servent, trop souvent, à caricaturer les "vieux cons réacs" (les amalgames injustes  et trop simplistes engendrés, par la pensée-unique, cesseront-ils un jour ?) censés ne rien comprendre aux temps modernes qui, au demeurant, sont incompréhensibles pour tout quidam doté d'une intelligence minimale (Baba).

Néanmoins, il convient, parfois, de méditer, au-delà des préjugés idéologiques et faussement manichéens (démagogie et populisme sont les deux mamelles du clientélisme), quant à la désintégration républicaine à perpétuité subie, depuis plusieurs décennies, par les Français et, soyons lucides mes très Chers internautes adorés, la décadence n'est pas prête de s'arrêter.

Votre site préféré "Coalition-Harkis.Com" s'est évertué, dès sa création en avril 2006 (et, antérieurement, sur "Harkis.Org" de mon ami Amid TOUALBIA), via la plume caustique (ou plutôt le clavier) du gars bibi, d'évoquer notre combat spécifique pour la justice et les droits en faveur des Harkis et leurs Familles... Mais, également, d'ouvrir des réflexions pertinentes et généralistes, sur l'état du pays dans un si triste Etat, car nous sommes des CITOYENS à part entière, C.Q.F.D. !!!

Hier, en ce mardi 12 octobre 2010, une partie de nos compatriotes et autres résidents était descendue dans la rue pour dire NON à la réforme de la retraite qui, sans avoir été le "Grand Soir", a dû faire, toutefois, "frétiller d'un plaisir  très éphémère", certains gauchistes intégristes (se croyant encore aux 19ème et début du 20ème Siècles) espérant, en vain, depuis belle lurette, cette chimérique Révolution Française de 1789 bis repetita qui leur joue l'Arlésienne, à très juste titre, puisque démocratie et révolution sont antinomiques par définition... Et, si d'aventure le Peuple souverain se soulevait, en masse, c'est que nous serions tombés, définitivement, dans le despotisme pur et dur. Quoique nous y entrons, à grands pas, chaque jour davantage !!!

Il est, parfaitement, naturel de vouloir conserver les acquis sociaux et, bien évidemment, d'aspirer à une condition supérieure à celles de nos parents. En l'espèce, nul n'oserait contester, de bonne foi, que les "nouvelles" générations, des années 70 à nos jours, vivent dans la régression sociale crescendo frisant, selon certaines villes, l'immersion contrainte dans le tiers-monde (étant Roubaisien, je sais de quoi je parle)... Mais, derechef, les "princes qui nous gouvernent" (souvent très mal) ont mis, derechef, "la charrue avant les bœufs" en s'attaquant à l'âge légal du départ à la retraite, avant de traiter le plein emploi promis (puis parjuré, a posteriori, comme le reste de ses engagements), pour 2011/2012, par Nicolas SARKOZY, lors des Présidentielles 2007 (?).

Une démonstration mathématique basique suffit à prouver, au plus fort, que le système des retraites par répartition en vigueur, pour le moment, ne sera plus possible, à moyen terme, en raison des déséquilibres indéniables et croissants entre les actifs et les retraités mais, également, à cause du chômage trop important pérennisé en France comme une fatalité invulnérable voire éternelle. 

Comment est-il tolérable, pour un pays aussi riche (mais trop mal géré) et réputé "évolué", d'accepter qu'une énorme fraction de ses ressortissants nationaux puisse continuer à vivre dans la précarité extrême et l'exclusion totale puisque les obligations régaliennes (emploi, logement, sécurité, justice, ...), de la République Française, ne sont plus appliquées et respectées ???

N'est-il pas temps, désormais, de prohiber toute inactivité, en contrepartie d'un RSA dérisoire ou d'allocations-chômage de "survie", pour tous (égalité oblige !), pour contribuer à la dignité et au droit, de chacun, d'exister au sein d'une société dont le seul credo est : "Consommer tant et plus" (serait-ce l'unique valeur républicaine offerte en héritage à une jeunesse sans repères) ???

Nos élus et autres se targuent de l'exception française, en matière de record européen du taux de natalité mais, en creusant la question, force est de constater que ce sont, essentiellement, les familles d'exclus de toutes origines et confessions (incluant les "Chabert" ou "Bidochon" qui sont les appellations données aux laissés-pour-compte de souche européenne) et d'immigrés qui font le plus d'enfants... Or, ce sont, justement, ces familles qui offrent le moins de chances objectives, à leurs progénitures, d'étudier et de trouver un emploi pour divers motifs (manque de moyens financiers, discriminations, alcoolisme et/ou toxicomanie des parents et/ou des enfants, décalages avec les réalités, mauvaise maîtrise des codes, absence de réseaux, cursus scolaires dans les plus mauvais établissements, ...), en fondant, des dynasties de pauvres transmettant leur pauvreté...

Ascenseur social, mon œil !!!

Par conséquent, "avant de songer à la retraite, il faut travailler" et il devient plus qu'urgent d'élaborer, avec pragmatisme, une vraie politique du plein emploi (voire un plan Marshall), sinon la retraite par répartition deviendrait, de facto, un "marché de dupes" car les cotisants d'aujourd'hui seraient les "dindons de la farce" de demain au profit exclusif des enfants issus du "baby-boom" qui sont, en partie, des cumulards tous azimuts et insatiables ayant sacrifié, depuis la fin des années 60, toutes les générations émergentes successives (syndrome d'Œdipe inversé en somme !). 

Dans ce contexte, Pôle Emploi est-il un leader crédible et compétent pour réaliser un tel chantier ? Pour ma part, je dirais que NON et, le pire, est que le "Plan Emploi Harkis" (sans emplois Heureux) lui a été confié, par Renaud BACHY (Président de la Mission Interministérielle aux Rapatriés), avec les résultats ectoplasmiques que l'on connaît (à quand la remise du rapport de l'IGAS ?). Outre, cette déconfiture irréfutable, je m'explique, très difficilement, qu'un organisme de droit commun s'arroge le droit arbitraire de tenir, de façon illicite, des fichiers ethnico-communautaires sans l'aval de la CNIL mais, apparemment, avec celui étatique sous l'égide du SEDAC (Hubert FALCO) et de la MIR ???

Pour être complet, n'omettons pas la gestion chaotique, par les collectivités locales et territoriales, des politiques d'emploi, de formation professionnelle, de l'insertion et de la lutte contre les exclusions, ... Je dénonce, depuis des décennies, ces sordides "baronnies locales" où le clientélisme, le népotisme, les petits-arrangements entre amis et même ennemis (pas de clivages quand on est du même sérail), l'incompétence, l'abus de pouvoir, les privilèges, ... sont "sublimés" par la décentralisation anarchique et monarchique à la française digne du Moyen-Âge.

C'est pourquoi, j'ai pris la résolution ferme et réfléchie de devenir un acteur apolitique et très actif, sous diverses formes, pour les Cantonales 2011, notamment, à Roubaix et dans mon département du Nord, car il est vital de venir jouer les trouble-fêtes chez les initiés et j'en serai !!!

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

  

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 47 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui595
mod_vvisit_counterHier1051
mod_vvisit_counterSemaine1646
mod_vvisit_counterMois17760
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com