FLN : la propagande anti-harkis continue !!!

 

Fidèle à lui-même, le FLN poursuit, sa perfide et sempiternelle « campagne d’intoxication et de dénigrement », à l’encontre des harkis et du reste de la Nation française !!!

 

 

Si tu ne me rends pas le sahara occidental, je t'insulterai ainsi que les tiens comme les harkis

 

 

Après les moult « élucubrations flnistes », du « gnome despotique » Ziziz BOUTEFLIKA et de ses sbires de très bas vol, c’est au tour d’un  « pseudo journaliste » (mais vrai fasciste), en l’occurrence, un certain Mohamed ZAAF (encore un de ces prétendus nationalistes algériens qui finira, dans un futur proche, en réfugié économique chez l’ancien méchant occupant nazi) de s’y « coller ».

Dans son « torchon », Le Jeune Indépendant, du 26 avril 2006, cet affligeant ZAAF titrait : « L’Algérie traite-t-elle avec les hraks ? », afin de disserter, d’une manière très singulière voire ubuesque, sur une problématique hors-sujet relative au conflit du Sahara occidental (à ce rythme-là, on va finir par reprocher aux harkis d’être les responsables du trou dans la couche d’ozone, n'importe quoi !!!).

Ne reculant devant aucune « aberration journalistique et morale », le sinistre ZAAF alléguait, en fustigeant, M. Khelli Henna Ould Erachid (président du CORCAS, instance représentative du Sahara occidental), les inepties suivantes : « La seconde question est de savoir si Khelli Henna connaît ce que pensent les algériens des harkis ? » et de reprendre : « Les algériens qui ont souffert des harkis savent que ceux qui choisissent de se mettre contre leur peuple sont souvent plus nocifs que les forces coloniales elles-mêmes. Donc, les algériens ont en horreur les traîtres, et si les algériens refusent, jusqu’à aujourd’hui, le contact avec les harkis nationaux, on ne voit pas pourquoi, ils feraient une fleur aux harkis régionaux ».

Outre l’aspect révisionniste et négationniste (par les perpétuels anachronismes fallacieux), sur la « pacification algérienne », entre 1954 et 1962, de ces « écrits nauséabonds », il convient de rappeler que les harkis ne sont, jamais, entrés en guerre, contre le peuple algériens mais, contre le FLN et lui-seul (organisation terroriste aux faits d’armes chimériques puisque la plupart de ses cadres étaient soit emprisonnés soit planqués en Egypte, Tunisie ou au Maroc durant toute la période insurrectionnelle susvisée).

Par ailleurs et si d’aventure les Algériens détestaient, à ce point, les « traîtres », ils auraient, dans ce contexte, dû bouter, tous leurs « despotes flnistes corrompus », qui sont les seuls félons et responsables du « calvaire » vécu, depuis 1962 (passage du purgatoire français à l’enfer du FLN), par cette « nation faussement libérée » car transiter d’une « colonisation » à une « dictature », est-ce une bénédiction ?

Enfin, à force de vivre dans une « mythomanie identitaire et historique », l’Algérie semble confondre le « nationalisme » et le « patriotisme » puisque, tout en affichant une supposée « fierté nationale », ce peuple s’évertue à fuir son pays par tous les moyens et/ou à le piller via une « corruption pyramidale » ( ?).

Alors, il serait temps que cette « autocratie tragicomique » fasse son propre « bilan » avant de juger autrui et dire que la France a failli signer un « traite d’amitié » avec de tels fachos (ouf, nous avons échappé belle) !!!

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 25 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui226
mod_vvisit_counterHier402
mod_vvisit_counterSemaine3773
mod_vvisit_counterMois11947
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com