Les dossiers de "Coalition-Harkis.Com" : Cantonales... Quel humour !!!

Par Khader MOULFI

Retrouvez-nous sur Facebook (en cliquant sur ce lien) !!!

Les débats se poursuivent dans les commentaires ci-dessous qui seront mis à jour au fur et à mesure !!!

cantonales2011

Des élections aussi ennuyeuses que stériles in fine !!!

 

 

 Je sais ! Mes détracteurs vont encore "sauter au plafond" à la lecture de ce titre qui est un détournement déjanté et délibéré, de la célébrissime chanson : "Quand on a que l'amour" écrite et immortalisée, par Jacques BREL, dans la perspective d'essayer de qualifier cette très étrange campagne électorale ectoplasmique... Puisque, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, il y a, en ce moment, des élections cantonales destinées au renouvellement partiel, de nos élus, dans les Conseils Généraux !!!

Certes, sur fond d'apocalypse nippon, d'interventions militaires en Libye pour chasser KADHAFI (le dictateur d'hier courtisé par toutes les supposées démocraties du monde est devenu l'homme à honnir voire à éradiquer d'aujourd'hui), de nos sempiternelles polémiques franco-françaises, ... La presse et les médias ont, manifestement, très peu d'espace à consacrer à ces élections départementales, pourtant, très importantes sur le quotidien des Français (es), en raison de la décentralisation (voir ses multiples compétences en cliquant sur ce lien).

photo-officielle-president-sarkozyLe premier tour ubuesque mais assez prévisible au demeurant, du 20 mars 2011, fut très riche en enseignement démocratique, moral et républicain, en l'occurrence, que, contrairement aux propos cyniques et notoires, de Jacques CHIRAC, les promesses n'engagent pas, uniquement, ceux qui les écoutent mais, désormais, elles sanctionnent, aussi, leurs auteurs se parjurant, systématiquement, une fois élus, C.Q.F.D.

C'est la raison principale pour laquelle, sous forme d'avertissement populaire à tous nos politiciens "professionnels" de gauche comme de droite, l'UMP vient de subir, de mémoire, une déconfiture sans précédent, sous la Vème République, de la part d'une formation politique  dite de "gouvernement" détenant, de surcroît, le plus grand nombre de parlementaires (députés + sénateurs) et d'adhérents revendiqués. En l'espèce, ce fut la débandade intégrale, au sein du parti de Nicolas SARKOZY et Jean-François COPE qui ont, de facto, beaucoup de "soucis" à se faire, quant à leurs ambitions personnelles afférentes aux échéances présidentielles, respectivement, de 2012 et 2017, sans parler de l'incontournable implosion umpiste annoncée... Car force est de constater, indubitablement, que l'hégémonie, en politique, est une arme à double-tranchant (en interne et en externe) confrontée, par ailleurs, à une tradition française hostile, à mon humble avis, à l'instauration insidieuse de deux uniques blocs antagonistes inspirés, tout droit, des USA !!!

A l'évidence, le grand vainqueur incontesté et incontestable, du scrutin initial, est le camp des abstentionnistes et du vote blanc ou nul mais, en revanche, le Front National a su prendre acte, de la volonté du Peuple Français, en dressant le constat réaliste de son calvaire, au quotidien, nié par ses concurrents de tout bord... En se qualifiant, de manière fulgurante et massive, pour le second tour, dans de nombreux départements, sans affichage, meetings, ... car seul le logo FN est plébiscité, dorénavant, en réaction à l'autisme des partis classiques (dits de "pouvoir" mais je rajouterai, en sus, de "connivence") déniant l'indéniable.

Pris d'un soudain vent de panique, on tente de nous refaire, à présent, le coup du "front républicain" inventé, machiavéliquement, le 21 avril 2002, afin de conserver, en l'état, les compromissions, les petits-arrangements entre amis et ennemis, le clientélisme, le népotisme, ... Bref, de maintenir le conservatisme ambiant, depuis des décennies, au profit des notables, de leurs proches et autres "serviteurs", via ce système pervers en vigueur, à cause de la décentralisation anarchique à la française ayant engendré, de façon anticonstitutionnelle, ce que je nomme les "baronnies locales" se comportant tels les seigneurs d'antan récompensant, a minima, leurs "béni-oui-oui" mais, surtout, châtiant et persécutant, avec acharnement, les "esprits rebelles" (j'en sais quelque chose) qui osent combattre, au grand jour, ces pratiques moyenâgeuses et, par définition, antirépublicaines et antidémocratiques !!!

Il faut une arrogance toute particulière pour se permettre de fustiger, avec une violence verbale inouïe, le vote de nos compatriotes souffrant le martyre, dans leur propre pays et, en "prime", trompés, depuis 50 années, par tous nos dirigeants successifs, car les alternances stériles ont fini par émousser les espérances. 

Et, si d'aventure le FN devait devenir, sur le plan local, le plus important parti d'opposition, rien ni personne ne pourra s'y opposer par d'autres voies que celles du bulletin dans l'urne assorti, préalablement, de débats contradictoires d'idées et, essentiellement, d'actes forts, tangible et visibles. Mais, à y réfléchir, de quoi les partis classiques ont-ils aussi peur ??? Serait-ce de l'expectative où la bande à Marine (LEPEN) pourrait dénoncer certaines "magouilles" immuables, dans l'air du temps, relevant du véritable secret de Polichinelle ???

Dans ce contexte, il convient de faire le ménage salutaire, sans délai, dans tous les partis politiques sans exception, pour en chasser ses propres "brebis galeuses", en vue d'assainir la vie politique (dans le Nord et dans l'Ain, notamment, il y a énormément de boulot à accomplir pour s'attaquer au grand nettoyage d'été).

A l'instar des Municipales 2008, le faible taux de participation, des électrices et électeurs, pour les Cantonales 2011, ne permet pas d'accorder une réelle légitimité aux majorités en place. Pour ma part, je considère, de la sorte, le conseil municipal de ma ville de Roubaix, ne représentant qu'à peine 10% de la population... Et, ce sera identique pour le Conseil Général du Nord formé à l'issue de ce vote kafkaïen.

Il existe, en droit, un principe stipulant que : "Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude" et celui-ci devrait s'appliquer, également, à nos politiciens qui écœurent, d'une part, les Français (es), de la politique, tout en s'étonnant, d'autre part, de cette abstention astronomique. Mais, cela est une stratégie perfide car réduire le chiffre des votants contribue à mieux contrôler, les résultats, par le biais de ses aficionados et sa clientèle électorale achetée (logements, emplois, subventions, ... sont les multiples mamelles du clientélisme) mais pour combien de temps encore ??? 

Car, sans la quasi-totalité des électeurs, il ne peut y avoir de République Française. Et, sans droits effectifs, plus aucun devoir découlant du pacte républicain !!!

Le cumul des mandats électifs (en nombre et en durée), les ramifications avec l'ensemble des supposés "contre-pouvoirs" (la presse, les médias, la justice, ...), le verrouillage de tous les leviers économiques, sociaux et autres, ... Sont plus graves et dangereux, pour la démocratie, que le FN, car la concentration d'autant de pouvoirs, entre les mains d'une dynastie confidentielle, nous mène, d'ores et déjà, de manière quasi-irréversible, vers la désintégration républicaine (en plus de l'immigration de peuplement dont la dénonciation circonstanciée n'a rien de raciste).

Pour conclure, je tenais à rappeler, à Arnaud VANHELLE (postulant UMP dans mon canton de Roubaix-Est) ayant entravé, la candidature naturelle, de mon ami Messaoud FERKIOUI (peu soutenu par le Nouveau Centre), en déclarant, dans la presse, que : "Si Messaoud se présentait, il aurait à supporter le poids de la défaite de la droite"... Or, ce dernier ne l'a pas fait et, pourtant, le Sieur VANHELLE s'est fait humilier et laminer, dès le premier tour, donc il devra en supporter la responsabilité exclusive et, surtout, la "r'chouma" sur lui pour tant de "nullitude" !!!

Ce genre de mépris paternaliste tendant à "sacrifier l'indigène", ad vitam aeternam, est nauséeux et il doit servir de leçon, pour les législatives de 2012, pour lesquelles certains candidats un peu trop présomptueux partent "gagnants", par avance, en spéculant, de manière hâtive, sur le redécoupage des circonscriptions. 

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

 

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 24 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui445
mod_vvisit_counterHier951
mod_vvisit_counterSemaine2669
mod_vvisit_counterMois4887
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com