Présidentielles 2012 : Gérard GAUTIER sera le candidat du vote blanc, du non-cumul des mandats en nombre et en durée, de la réforme de la loi de 1995 sur le financement des partis politiques... Afin de restituer la démocratie plénière au Peuple souverain spolié depuis des décennies !!!

N.D.L.R. Votre site préféré "Coalition-Harkis.Com" entend traiter, bien en amont, les élections présidentielles de 2012, car que l'on soit Harkis, Pieds-Noirs ou issus de leurs Familles respectives, l'on n'en demeure pas moins Citoyens à part entière, se devant de participer, impérativement, à la destinée de notre pays. Aujourd'hui, nous ouvrons notre tribune, à Gérard GAUTIER, dont nous partageons une grande partie de son analyse. Khader MOULFI.

Retrouvez-nous sur Facebook : (en cliquant sur ce lien) !!!

gerardgautierlogo

Face à l'extrême indigence de l'offre politique, le vote blanc actif peut devenir un obstacle au vote par défaut voire de résignation !!!

 

 

Journal du 19/20 du 6 avril 2011 diffusé sur France 3 Bretagne

Présentation d’une « Une candidature citoyenne » (visionner en cliquant sur ce lien - début de l'interview, de Gérard GAUTIER, vers 6'45").

 

gerardgautier1

 

Présidentielles 2012 : le vote blanc sera présent

SAINT-BRIEUC/SANT BRIEGGérard Gautier «candidat citoyen»


L'association, à caractère civique, « non partisane » Blanc c'est exprimé milite depuis 1989 pour lutter contre les abstentions, pour la reconnaissance du vote blanc.

Un ultimatum

Anticipant, ce qui était prévisible, sur une nouvelle désaffection des urnes par les électeurs, un « Ultimatum » a été transmis, avant le premier tour des cantonales, au président de la République, au Premier ministre, aux partis politiques.

Dans l'ultimatum étaient rappelées toutes les propositions de lois présentées depuis 1989 et restées lettres mortes.

Ces propositions, votées, sont pourtant de nature à redonner vie à la Démocratie, confiance aux citoyens dans leurs représentants et à les ramener vers les urnes.

Une campagne électorale pour l'abstention !

L'association indiquait que si un certain nombre de ces propositions - indispensables et urgentes - n'étaient pas votées et les décrets signés avant fin janvier 2012, Gérard Gautier ne ferait pas campagne pour appeler les électeurs à voter mais, au contraire, pour les appeler à s'abstenir ! Cela s'appuyant, pour aller jusqu'au bout de l'absurde que démontrent les élus, sur la position « surprenante » du président du Conseil Constitutionnel, Jean-Louis Debré, qui préfère une « abstention à un vote blanc ! »

Pour les politiques, rien ne change

Après le calamiteux scrutin des cantonales, le nouveau record d'abstentions et l'amplitude des votes blancs et nuls, l'association a pris acte des déclarations irresponsables des politiques pour expliquer les raisons de cette nouvelle désaffection. Ils ont en chœur évoqué la crise et d'autres raisons fallacieuses pour la justifier. Cela en oubliant le manque de crédibilité, voire de légitimité que leur portent les citoyens à qui ils ont "confisqué la Démocratie ".

Cela du fait de leur corporatisme, de leur volonté de conserver leurs privilèges. Pour eux rien, malgré les difficultés sociales et économiques, ne change !

Un catalogue de promesses

Les leçons des résultats des cantonales n'ayant pas été retenues, la campagne pour la présidentielle de 2012 qui s'engage rappelle en tous points ce que nous avons déjà, malheureusement, connu. Seulement des catalogues de promesses de ceux qui depuis plus de 40 ans, « gèrent » en alternance le Pays : « demain, c'est sûr, on rasera à nouveau gratis ! ».

Un électrochoc

Aussi, pour provoquer un « électrochoc », mobiliser les électeurs, provoquer le vote de réformes présentées depuis de nombreuses années et démontrer toute la légitimité du vote blanc, Gérard Gautier a pris la décision de présenter sa « candidature citoyenne » dans la prochaine campagne.

Les réformes immédiates à faire

Pour redonner une vraie démocratie à la France il faut :

– reconnaissance du vote blanc comme étant un suffrage exprimé ;

– loi de 1995 de financement public des partis politiques pour éviter le bipartisme (avec prise en compte de la proportionnelle) ;

– loi concernant l'Inéligibilité à vie de tout élu ayant été impliqué et condamné dans le cadre de la gestion de fonds publics ;

– loi interdisant l'amnistie des élus… ;

– d'autres réformes dépendant de la réforme territoriale restent à l'ordre du jour.

Une candidature jusqu'au bout si...

Gérard Gautier maintiendra sa candidature jusqu'au bout, si, dans l'urgence, les parlementaires ne prennent pas conscience de leurs responsabilités en votant ces lois avant la fin de l'année.

Sa décision sera déterminée en fonction de la volonté des parlementaires de mener à bien les réformes institutionnelles fondamentales dont les décrets d'application seront promulgués.


Gérard Gautier, Saint-Brieuc, le 7 avril 2011


La France classée 24e en 2008, figure en 31e position en 2010 comme une Démocratie imparfaite dans le classement « Indice de démocratie » créé en 2006 par le magazine The Economist.

Source : [Voir le site] de Politiquemania. ■

L'association "Blanc c'est exprimé" a fait, depuis 1989, de très nombreuses propositions pour permettre une meilleure expression de la démocratie, rénover la vie politique et redonner une crédibilité et une légitimité aux élus dans notre Pays.
 

Gérard GAUTIER

Ancien Conseiller Régional de Bretagne   Président Mouvement « BLANC C’EST EXPRIME »

 B.P. 330 22003 Saint – Brieuc cedex 1 - Téléphone : 02.96.33.50.34

                            COURRIEL : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Commentaires  

#1
Khader 10 Avril 2011
Vote blanc = seule opposition ???
Bonsoir à toutes et tous les internautes,

Je trouve, en toute objectivité, l'initiative citoyenne, de notre ami Gérard GAUTIER, très salutaire et susceptible de contribuer, en synergie avec celles des autres gens de bonne volonté, à la reprise en main de la démocratie par le Peuple souverain.

En l'espèce, le vote blanc s'il était reconnu, ès qualité de suffrage exprimé, pourrait faire échec aux professionnels de la politique et leurs alliés captant, à nos dépens, tous les pouvoirs.

L'accès effectif à la politique est réservé, en réalité, à une infime partie de la population entravant l'ascension de leurs concurrents potentiels. Est-il normal voire constitutionnel, le fait que, par exemple, pour être apte se présenter, aux présidentielles, il faille obtenir, préalablement, 500 signatures d'élus ???

Outre le manque de moyens financiers, il est évident qu'une personne non-issue du sérail et pouvant troubler, les petits-arrangements entre amis et ennemis, de nos politiciens de tout bord, n'obtiendra pas les signatures imposées.

Alors, si le vote blanc reconnu peut faire battre, toute l'oligarchie politicarde de gauche comme de droite, en obtenant, in fine, plus de 50% des voix, ce serait la meilleure arme contre l'abstention massive engendrée par l'extrême indigence de l'offre politique, car année après année, c'est de pire en pire !!!

Dans ce contexte, le véritable parti d'opposition populaire deviendrait, de facto, le vote blanc, C.Q.F.D !!!

Affaire à suivre...

A.F. Très Cordialement

Khader MOULFI
+1 #2
php 11 Avril 2011
Un gouvernement et une assemblée
Je crois surtout que cette constitution n'est pas légitime: on a un président de la république elu au sufrage universel direct qui peut demander les pleins pouvoirs à tout moment, une assemblée qui n'est pas représentative du peuple puisqu'elle n'inclut pas la proportionnelle, et un gouvernement nommé en partie par ce meme président qui est au dessus de tous les partis. Alors pourquoi pas un président à titre symbolique uniquement sans aucun pouvoir tiré au hasard parmis les électeurs avec aucun droit que des devoirs.
Pour les 500 signatures c'est giscard qui a nomenclaturé celà alors le seul parti d'opposition c'est l'abstention
#3
Khader 18 Avril 2011
Régime parlementaire, why not ???
Bonsoir PHP et à toutes et tous les internautes,

La Vème République démontre, effectivement, mon Cher PHP, un certain paradoxe en instaurant une monarchie quasi-absolue dans notre pseudo démocratie ripoublicaine... Fallait-il faire tomber la tête d'un roi, d'une reine et d'une grande partie de l'aristocratie, pour en arriver là :P ???

Certes, un régime parlementaire serait plus adapté, à la vie moderne mais, toutefois, il convient d'éradiquer, préalablement, toutes les oligarchies corporatistes, claniques, ... pour que la VIème République prenne un sens révolutionnaire !!!

Le Président de la République est plutôt omnipotent mais, néanmoins, il ne doit pas devenir l'arbre qui cache la forêt... Car les baronnies locales, les fonctionnaires (incluant les magistrats) et assimilés, ... sont des catégories d'hyperprivilégiés n'ayant, indéniablement, que des droits et plus aucun devoir.

C'est pourquoi, l'interdiction de tout cumul de mandats en nombre et en durée doit être gravée, sans délai, dans notre constitution.

Affaire à suivre...

A.F. Très Cordialement,

Khader MOULFI


P.S. Il y aura, prochainement, de nouveaux articles en ligne.
+1 #4
php 21 Avril 2011
Avec un président
seulement pour préserver l'unité du régime.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 106 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui11
mod_vvisit_counterHier500
mod_vvisit_counterSemaine1710
mod_vvisit_counterMois11756
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com