Pour Nicolas SARKOZY : le compte à rebours du respect de ses promesses électorales parjurées, à l'égard des Harkis et leurs Familles, vient de commencer !!!

Encore 08 mois pour tout faire ce qui n'a pas été fait en près de cinq années... Tout devient possible disait-il ???

Consulter la page Facebook de Khader MOULFI (en cliquant sur ce lien) !!! 

sarkoparis022

Nicolas SARKOZY nous a prouvés, le 31 mars 2007, lors du "Sarko Show" (en son QG de Campagne), qu'il était un virtuose du "pipeau" sur tapis de violons anesthésiants !!!

 

 

Qu'il est ardu de militer, unitairement, pour une cause qui se détourne, trop souvent, malheureusement, de l'intérêt général prioritaire, au profit d'insidieuses préoccupations personnelles et/ou existentielles (idéologie, politique politicienne, avantages et autres sordides dérives parasitaires liées à notre combat commun).

Et, c'est la raison pour laquelle notre lutte collégiale vire, en permanence, à l'éternelle division de circonstance et aux moult revendications illisibles, puisque tous azimuts (trop doux euphémisme), se glissant dans notre sillage, trop fréquemment, en vue de "défoncer les portes ouvertes" par les très rares militants encore en activité !!!

En l'espèce, il est opportun d'indiquer que les Harkis et leurs Familles subissent, depuis environ cinq décennies, la double peine inhérente à leur inertie, à savoir : Le militantisme par procuration en ne s'investissant pas, physiquement, dans cette lutte très complexe qui est, aussi, la leur (rappelons-le, sans modération, à la majorité silencieuse trop attentiste qui sous-estime cette conjoncture très alarmante).

Et, la représentation autoproclamée, altérée et, intrinsèquement, opportuniste faisant fi de l'abnégation totale qui se doit d'être, par définition, le fondement-même de l'engagement de tout militant intègre digne de ce nom (Méfiez-vous des contrefaçons démagogiques donnant l'illusion, par des artifices faussement prometteurs, de se battre, pour nous, alors que nous sommes, à vrai dire, les vulgaires tremplins de leurs sombres desseins d'ascension individuelle à nos dépens, de surcroît, en période de mercato clientéliste où la danse du ventre des béni-oui-oui va s'amplifier !).

Par ailleurs, trop d'initiatives individualistes et marginales, en raison de l'absence de concertation en amont et du peu de mobilisation, entravent la capacité à "marquer le coup" via des initiatives d'union sacrée d'envergure devenues indispensables.

Le calendrier électoral imposant, désormais, d'agir en extrême urgence, aucunement, pour poursuivre cette politisation absurde en vigueur, depuis des décennies, tendant à soutenir, les candidatures de celles et ceux qui feront, par le biais de surenchères électoralistes et catégorielles, le plus de promesses démagogiques qui seront parjurées, derechef, dès la fin des élections présidentielles et législatives de 2012.

Or, le militantisme pragmatique, à l'instar du syndicalisme, appelle à demeurer apolitiques et "incorruptibles", de manière stricte, afin de pouvoir dialoguer, librement et objectivement, avec tous les détenteurs de pouvoir tant au niveau national que local car, bien évidemment, la décentralisation octroie, de nos jours, énormément, de compétences aux collectivités. Certes, la gauche et la droite (les extrêmes incluses) s'évertuent, sans cesse, à créer des clivages affligeants de "RONA de droite" et "RONA de gauche", en vue de diviser pour mieux "acheter" et régner.

Mais, il est temps de dire "stop" à ce clientélisme stérile portant gravement préjudice à notre noble combat puisque, s'il était encore utile de le préciser, nous ne quémandons rien, nous demandons, tout simplement, réparation de nos gigantesques préjudices occasionnés, par la déraison d'Etat, de 1962 à aujourd'hui.

Néanmoins, force est de constater que de nombreuses personnes spéculent, à tort, pour tout régler, sur l'une des promesses non-tenues, par Nicolas SARKOZY, en l'occurrence : "Si je suis élu, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l'abandon et le massacre des Harkis et d'autres milliers de musulmans qui lui avaient fait confiance, afin que l'oubli ne les assassine pas une nouvelle fois." (dixit le candidat susnommé, le 31 mars 2007, en son QG de Campagne à Paris, durant l'allocution séductrice et manipulatrice à laquelle j'avais participé) !!!

sarkozy-victoireEn nous prêtant à un scénario de politique-fiction positive, imaginons que le Président de la République fasse, par exemple, le 25 septembre 2011, cette déclaration plébiscitée et jouant l'Arlésienne, depuis mai 2007, à l'occasion de la "Journée d'Hommage National aux Anciens Membres des Forces Supplétives et assimilées", cela suffira-t-il, en réalité, à solutionner, définitivement, le très lourd et dramatique "dossier harki" ajourné depuis 50 années ??? Mais, que nenni, mes amis (es), cette dernière aurait, uniquement, une valeur symbolique pouvant, accessoirement, faire jubiler, ponctuellement, les plus acharnés "anti-De GAULLE" (sans préjudicier des motivations objectives à décrier l'Homme du 18 juin 1940) ainsi qu'une partie de la gauche (surtout celle ayant soutenu le FLN et ses crimes contre l'humanité), en savourant cette "quasi-repentance" émanant d'un héritier supposé du gaullisme... Mais, je doute que Sarko le soit vraiment (?).

Les Harkis et leurs Familles attendent, davantage, qu'un simple discours solennel sans lendemain, du Chef de l'Etat, en se disant : "Bon, c'est bien, il l'a  dit et, maintenant, chacun peut rentrer chez soi l'esprit apaisé et les dommages pour l'éternité à défaut d'être indemnisés !". Plus sérieusement et dans la perspective d'obtenir, ENFIN, un statut officiel de victimes d'Etat et, a posteriori, les réparations intégrales y découlant, il faut, impérativement, une loi incombant, au gouvernement et aux 2 parlements (Sénat et Assemblée Nationale) et à eux-seuls, puisque le locataire élyséen ne détient aucune faculté constitutionnelle de légiférer, C.Q.F.D. !!!

C'est pourquoi, je suis atterré, par l'hypocrisie générale ambiante, de tous les députés, sénateurs et partis politiques (PS, UMP, NC, PCF, Les Verts-Europe Ecologie, ...), qui auraient pu déposer, avec un peu de volonté et de courage, une proposition de loi en ce sens... Mais, apparemment, ils ont opté pour faire croire, de façon mensongère, que la balle était, exclusivement, dans le camp de M. SARKOZY.

Et, quid du très obscur et improductif "Groupe d'étude parlementaire sur les Rapatriés", sous l'égide d'Elie ABOUD, plus soucieux, visiblement, de faire son petit "clientélisme entre amis", en discriminant les RONA car ses actions sont dirigées, essentiellement, vers certains "aficionados" de son secteur. La preuve, une réunion a été organisée, par Christian FREMONT, le 15 juin dernier, alors que nous avions agi pour faire annuler la nôtre (Lire mon précédent article en cliquant sur ce lien).

Je suis, de notoriété publique, favorable au principe d'unité, entre Pieds-Noirs et RONA mais, cependant, celle-ci doit être bilatérale, transparente, cohérente et respectueuse. En conséquence, j'exhorte, nos amis (es) PN de bonne volonté et à l'esprit d'équipe, à essayer de faire le ménage, tout comme nous, en leur sein.

Allez, pour encourager notre "Président du pouvoir d'achat" à tenir, ses promesses en souffrance, chantons toutes et tous en chœur la chanson "The final countdown", du groupe Europe, pour lui faire savoir que, dorénavant, le temps lui est compté.

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

 

Commentaires  

#1
Recours France 23 Juin 2011
Communiqué
Communiqué du Recours France : Réunion du 15 juin à l’Elysée
samedi 18 juin 2011
Le RECOURS France communique :
Le 18 juin 2011



Le 15 juin, les associations majeures de rapatriés ont été reçues par le Préfet Christian Frémont, Directeur du cabinet de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République.

Au cours de cette réunion, nous avons pu exposer à nouveau les problèmes matériels et mémoriels encore pendants nous concernant.

Nous n’avons pas reçu de réponses claires devant conduire à la résolution de ces différents problèmes, mais nous ne désespérons pas qu’ils le soient bientôt.

Nous avons tout particulièrement attiré l’attention de Monsieur Christian Frémont sur le cinquantième anniversaire du départ de la France d’Algérie après 132 ans de présence. Si cette date sera très certainement commémorée comme une victoire sur l’armée française et sur la France par le FLN en Algérie, elle sera pour les rapatriés français d’Algérie, le temps du souvenir.

Les rapatriés ne veulent qu’en aucun cas le mot commémoration soit prononcé pour ce cinquantième anniversaire, compte tenu des milliers de morts de toutes origines, des drames et des souffrances indescriptibles qu’il a provoqué, sans omettre l’exode de plus d’un million de personnes.

Nous demandons à la Mission Interministérielle aux rapatriés et à son Président Monsieur Renaud Bachy, ainsi qu’à Monsieur Eli Aboud, Député, et à son attachée parlementaire, Sylvie Veillith, qui est notre correspondante, de veiller au respect de ce souhait.

Philippe NOUVION

Secrétaire Général Recours France

Chargé de presse
#2
Khader 23 Juin 2011
Tout ça pour ça ???
Bonjour à toutes et tous les internautes,

Je suis ravi de constater que la plupart des militants RONA ont été plus inspirés, que nos infortunés amis (es) PN, en boycottant et en faisant annuler cette insidieuse tentative de récupération 8) :-* !!!

Combien de siècles faudra-t-il avant de se convaincre, définitivement, que ce genre de réunions ne sert à rien ???

Si c'est dans l'expectative exclusive de se lamenter, créons, en l'occasion, un mur des lamentations pour les Rapatriés.

Je rappelle, à toutes fins utiles, que Nicolas SARKOZY est l'actuel Président de la République avec un contrôle très marqué sur le gouvernement et la majorité parlementaire... Alors, il a les moyens pour agir et s'il ne l'a pas fait, depuis près de cinq années, on peut encore rêver sur ses promesses respectées.

Un adage arabe dit que : "Il faut toujours suivre le menteur jusqu'à sa porte !". Par conséquent, le Chef de l'Etat dispose, d'environ huit mois, pour montrer qu'il est un homme d'honneur et de parole... Le reste étant du blabla stérile et pathétique.

Enfin, il me serait agréable de connaître la liste et la définition de ces "associations majeures de Rapatriés" conviées, par Elie ABOUD (député de Béziers) oubliant, un peu trop souvent, que les Harkis et leurs Familles sont, également, des Rapatriés.

Quel est son bilan, à notre égard, au sein du groupe parlementaire de suivi sur les Rapatriés ? Pourquoi, n'a-t-il pas déposé de propositions de loi pour revoir, de A à Z, le consternant Plan Emploi Harkis (sans emploi) ou pour réécrire l'article 5 de la loi du 23 février 2005 (censé réprimé les injures, la diffamation et l'apologie de crimes à l'encontre des Harkis vrais ou supposés mais sans la moindre sanction en parfaite contradiction avec le principe du pénal) que son ami le Sénateur Raymond COUDERC a égarée, visiblement, dans les couloirs du Sénat ???

Cette pseudo réécriture de l'article placebo susvisé était, en réalité, une vile tentative de récupération électoraliste, parmi tant d'autres, des Rapatriés (RONA, PN), durant les Régionales, que j'avais boycottée en son temps car cela se voyait "gros comme une maison".

Affaire à suivre...

A.F., Très Cordialement,

Khader MOULFI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 27 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui197
mod_vvisit_counterHier559
mod_vvisit_counterSemaine1167
mod_vvisit_counterMois13328
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com