Mebarek SERHANI, un pitre chez les RONA !!!

 

Au secours, en plus des anti-harkis, nous avons, aussi, nos benouiouis à vie !!!

Serhani

L'élite maghrébine et RONA dans toute sa splendeur, en vendetta contre les déjections canines !!!

Si je vous faisais la description suivante : « un homme parlant avec un langage frelaté du 18ème siècle,  une gestuelle et une diction excessives et dignes d’un mauvais tragédien du 19ème et, le tout enrobé d’une arrogance insupportable et d’un opportunisme du 21ème », à qui penseriez-vous d’emblée ?

Evidemment, on se tournerait, par déductions, vers les « personnages truculents et cocasses » créés, par les célèbres spécialistes cinématographiques de l’art du non-sens, de l’anachronisme, de l’humour décalé, … A savoir, les Monty Python,  les frères ZUCKER et leur complice favori Jim ABRAHAMS, Joel et Ethan COEN, les MARX Brothers, Mel BROOKS & consorts.

 

Que nenni, il s’agit, en l’espèce, d’un très étrange individu, contemporain et bien réel, en l’occurrence : le Sieur Mebarek SERHANI, s’étant autoproclamé ès qualité de leader d’une « élite maghrébine et RONA » (apparemment connue de lui-seul et de ses très rares comparses) et sévissant, depuis 2001, comme conseiller municipal UMP, à Roubaix, pour le plus « grand plaisir » des participants, c’est le moins que l’on puisse dire, venant savourer, tout d'abord interloqués puis ravis, les "élucubrations", de ce "clown malgré-lui" !!!

 

Se prétendant, à tort, un farouche militant de la cause harkie, depuis 25 ans, on s’attendait, logiquement, pour sa première intervention, de conseiller municipal, à une dénonciation légitime de l’absence d’une véritable politique locale d’envergure, en faveur des harkis roubaisiens et de leurs familles, forts de plus de 7000 âmes (toutes générations confondues) et, ravagés par tous les fléaux sociaux (taux de chômage disproportionné par rapport à la moyenne nationale, discriminations et racismes multiples dont celui anti-harkis propagés par une grande partie des immigrés algériens et franco-algériens ainsi que par les gauchistes pro-FLN, …). Mais notre « pseudo activiste » s’était lancé, en dépit de nos vains espoirs, dans une « guerre contre les déjections canines » qui lui semblait plus importante, incontestablement, que le dossier RONA ( ?).

 

Interrogé, sur ce sujet, Mebarek SERHANI nous avait répondu, de manière altière et involontairement caricaturale, que : « il était un élu de la république et pas celui des RONA ». Bien entendu, c’est son choix et son droit mais alors, pourquoi ce dernier revendique-t-il, en permanence, son statut spécifique, quand il lui faut exercer un « lobbying » en vue d’obtenir une investiture et/ou autres avantages à titre personnel ?

 

Néanmoins, notre « extraterrestre du jour » nous livre, à chaque fois, de grandioses « moments d’anthologie », en matière de « délires grand-guignolesques », grâce à ses interventions surréalistes et tragicomiques mais, aucunement, en raison d’un certain « sens de l’humour inné »,  irrésistible et communicatif mais, uniquement, eu égard au fait qu’il soit le seul à se « prendre au sérieux » pendant que la majorité municipale roubaisienne (gauche plurielle) le « matraque » et que ses « camarades » (dixit SERHANI), au sein de l’UDF et de l’UMP, ricanent à n’en plus pouvoir tant ces situations sont grotesques et pathétiques.

 

Pour exemple et tout en se disant historien de formation, Mister SERHANI se permet, sans le moindre complexe, d’alléguer, avec certitude et suffisance, que les Accords d’Evian ont été signés le 19 mars 1962 (il convient de préciser que ces accords ont été entérinés, en réalité, le 18 mars 1962 et que la date erronée et avancée, par ce pseudo érudit, correspond, en fait, à l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, violé, rappelons-le, dès le premier jour, par le FLN et les marsiens) et, ensuite, le même scénario se reproduit, rectifications et sévères punitions, à son égard, de la majorité municipale (agrémentées d’un fou-rire de toute l’assemblée de céans).

 

Pour être complet, SERHANI nous avait dévoilés, son « programme ubuesque et irréaliste », lors de sa récente nomination, au Haut Conseil aux Rapatriés (HCR), conforme à un « discours de politique générale » déclamé, par un Premier Ministre mais, notre « E.T. RONA » sait-il, au moins, ce qu’est le HCR ? Une simple coquille vide, dilatoire, sans moyens, sans locaux, sans pouvoirs, … pour tous les « benouiouis arrivistes de service » en quête d’un « titre bidon » et d’une « reconnaissance stérile de non-notoriété publique ».  

 

Toutefois et tant que Mebarek SERHANI se complaisait, dans sa sempiternelle « posture ridicule et burlesque », il ne faisait de mal qu’à lui-même puisque toute la « communauté harkie » le brocardait et le rejetait en bloc. Mais, ce quidam anti-dames nous a montrés, cependant, au cours de notre rassemblement, à Roubaix, le 11 février 2006, pour dénoncer, la « profanation de notre stèle » (initiative pour laquelle la majorité municipale roubaisienne, de gauche plurielle, n’a pas cru devoir participer démontrant son mépris et son hypocrisie envers les harkis et leurs familles), un autre visage plus inquiétant et, surtout, plus agressif et psychotique.

 

Après m’avoir harcelé, durant plusieurs jours, afin de faire son « discours », pour tenter de récupérer, à son profit, ce « recueillement » qui se voulait solennel et apolitique (même les députés UMP présents Christian VANNESTE et Patrick DELNATTE n’ont pas eu la parole), notre « élu de la république serhanien » a changé, brusquement, de personnalité, face à mon refus catégorique, en invectivant, sans motifs et gratuitement, une jeune femme (fille d’un défunt harki lyonnais s’étant engagé, toute sa vie, dans le militantisme en faveur des RONA) venue, de très loin, soutenir notre « action », comme le dernier des « goujats » et des « machos de prisunic ». Et, le « clou de son spectacle consternant », ce jour-là, fut de nous jouer un affligeant « retenez-moi où je fais un malheur » à mon attention (tiens je me rappelle nos proverbes parlant d’un chien qui aboie et qui ne mord pas pendant que la caravane passe !).

 

En conclusion, ce « pamphlet salutaire et de circonstance », contre Mebarek SERHANI, doit servir, également, d’avertissements explicites, à tous les partis politiques voulant investir leurs « benouiouis de service » qui prétendent, de manière mensongère, avoir le soutien des harkis et de leurs familles.

 

Enfin, dois-je m’attendre à recevoir, sous peu, les témoins, de SERAHNI, pour un « duel aux aurores » (anachronisme serhanien oblige) et, vous savez quoi ? Je serais enclin à me laisser tenter de l’accepter car j'ai une sainte-horreur de ce genre de "malotrus irrespectueux et sans scrupules" qui sont prêts à tout pour arriver à leurs fins car à l'instar du film Higlander, il ne doit en rester qu'un de benouiouis).

 

Khader MOULFI

    

 

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 


N.D.L.R. Bien entendu, nous continuerons notre grand "nettoyage de printemps", parmi tous ces "benouiouis de service", car ils sont tout aussi nuisibles, pour notre cause, que nos plus farouches détracteurs anti-harkis.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 31 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui81
mod_vvisit_counterHier466
mod_vvisit_counterSemaine2373
mod_vvisit_counterMois11490
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com