La Compagnie du Sûr Saut (les sinistres "sûrs sots") excelle dans l'art de la posture de l'imposture aux fins de forfaiture !!!

Par Khader MOULFI

Retrouvez-moi sur ma page Facebook (en cliquant sur ce lien) !!!

touchepasmondrameharki

"TOUCHE PAS A MON DRAME  HARKI" : Voici l'avertissement clair à faire passer, à tous ces "parasites" sans scrupules, voulant instrumentaliser et surfer, pour des intérêts personnels, sur notre histoire !!!

 

 

 

Le titre : "Panique à bord" devrait inspirer, logiquement, le prochain projet, de la Compagnie du Sûr Saut (de Talence, en Gironde), car nos arrogants "sûrs sots" viennent de se voir infliger, de manière cinglante, un premier camouflet de taille !!!

En l'espèce, le Préfet Rémy ENFRUN, directeur général de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) vient de me confirmer que, contrairement aux assertions mensongères, de cette consternante troupe d'amateurs (au sens péjoratif du terme of course !!!), le refus catégorique de soutenir, ses initiatives douteuses et arrivistes, ce qui ne m'étonne guère au demeurant !!!

Pourtant, l'association théâtrale susnommée semblait prétendre, initialement, via un triomphalisme un peu trop prématuré, in fine, l'obtention de cet appui institutionnel providentiel, en vue de s'en servir de caution morale, pour légitimer, au plus fort, sa perfide entreprise... Car, quoi de mieux, qu'un aval de l'organisme gouvernemental, en charge des anciens combattants et des victimes de guerre, pour contribuer à mieux faire vendre, son "produit" axé, justement, sur cette thématique ???

Force est de constater que les "sûrs sots" font, manifestement, feu de tout bois, pour lever des fonds, en amalgamant, tout et n'importe quoi, notamment, le "cinquantenaire" (de quoi au fait ???), le devoir de mémoire, l'intergénérationnalité, la citoyenneté, ... Comme en atteste son dossier de presse (lire en cliquant ).

Tel que je le relatais, dans mon précédent article y afférent (lire en cliquant), cette structure associative girondine avait escompté, par vil opportunisme, de se glisser dans le sillage, de ce cinquantième anniversaire à géométrie très variable, pour tenter de décrocher, éventuellement, "fortune & gloire"... En montant, une pièce intitulée : "Djebels", adaptée du roman, d'un certain Daniel LEMAHIEU qui n'est pas un historien et, encore moins, un expert reconnu de la vraie/fausse "guerre d'Algérie".

Bref, son ouvrage ne fut pas, au moment de sa première publication (en 1988), un best-seller (plutôt un "worst-seller") mais, surtout, n'est pas une référence notoire et notable, sur le plan historique et mémoriel, pour servir de base à un travail crédible.  

Néanmoins et, ne reculant devant rien (même pas le ridicule), la Cie du Sûr Saut ose affirmer, sur sa page Facebook, son site et dans son dossier de presse, faire de l'histoire, à partir d'un livre qui n'est, indéniablement, qu'une simple fiction emplie de poncifs manichéens et idéologiques. Pire encore, celle-ci annonce vouloir faire de l'interactivité, avec le public, sur cette période particulière, que les protagonistes méconnaissent, de manière extraordinaire, à l'instar de l'auteur pas à la hauteur.

Pour preuve, le Sieur LEMAHIEU évoque, dans sa note d'intention : "Le 19 mars 2012 sera la date du 50e anniversaire de la signature des Accords d'Evian" (ineptie reprise, dans leur book, par nos pseudo-comédiens/historiens/travailleurs sociaux et autres qualités usurpées)... Or, lesdits accords ont été entérinés le 18 mars 1962 !!!

Est-il possible de prendre, au sérieux, un pareil amateurisme voire une incompétence aussi exceptionnelle, sans la moindre adéquation avec leurs ambitions ??? 

En outre, le texte martèle, ès qualité de leitmotiv faussement bien-pensant, la "sale guerre"... Mais, existe-t-il une belle guerre propre ??? Stigmatiser, de la sorte, les anciens combattants français, entre 1954 et 1962, est inique et nauséeux.

La pacification était inévitable car, sauf erreur de ma part, l'Algérie était française et, par conséquent, l'Etat était tenu de respecter, ses devoirs régaliens, en protégeant, par l'envoi massif de soldats, les populations civiles de toutes origines et/ou confessions (incluant les athées), des exactions sanguinaires du FLN/ALN.

Mais est-il indispensable d'énumérer, de manière exhaustive, toutes les approximations, les contrevérités, les absurdités ... Contenues, dans les dialogues et le dossier, de cette mascarade ??? Il suffit de lire, ce dernier, pour se convaincre de l'escroquerie intellectuelle caractérisée. De surcroît et, pour pousser l'aspect grand-guignolesque, de leur démarche, à son paroxysme, les "sûrs sots" ont cru devoir y rajouter des interventions chantées (veulent-ils se faire produire, le cas échéant, par Dove ATTIA et Albert COHEN, pour en faire une comédie musicale morbide ???).

Adeptes des satisfecit immérités, ils nous expliquent que, pour une partie du décor, ce serait une "fenêtre ouverte sur l'histoire"... Que l'on ne nous raconte pas d'histoires, leur supercherie n'est pas l'Histoire mais un sinistre faire-valoir !!! 

En toute objectivité, quel profane, pour ce qui concerne cette époque occultée et, trop souvent, falsifiée et diabolisée, soit la majorité des Français (on ne dit pas merci, à l'éducation nationale diffusant, à tire-larigot, de la propagande), pourrait tirer, un enseignement positif, du charabia contenu dans ces dialogues tragicomiques ??? 

Pour être complet, ils escomptent, également, se servir, sans honte ni respect, du drame harki, dans la perspective de faire prospérer leurs sombres desseins.

A l'instar de la Shoah et autres crimes contre l'humanité, on ne touche pas,  à ces choses-là, sans la "bénédiction" préalable, des victimes et, sur ce point, les Harkis et leurs Familles, dans une très large majorité, vont les honnir et les fustiger. 

En revanche, l'on ne peut que s'étonner de voir citer, dans leur dossier, la participation active, dès le début (dixit leurs propres dires), de la Maison des Associations de Roubaix (MDA) qui, d'une part, n'a pas vocation à soutenir de telles démarches à la polémique annoncée... Et, d'autre part, est-il normal et moral que ladite structure sise, dans la ville la plus pauvre de France, aide, cette compagnie talençaise située, quant à elle, dans un secteur plutôt favorisé du Sud-ouest ???

En toute légitimité, j'ai interpellé, tout d'abord, sur sa page Facebook, la (co)présidente de la MDA de Roubaix, Isabelle BRAS, pour avoir des explications quant à la teneur, assez obscure, de l'aide alléguée... En guise de réponse, je fus censuré et interdit de commenter sur ce mur (?). Serait-ce, en l'occasion, le reflet très singulier, de leur propre interprétation paradoxale, de la "citoyenneté" revendiquée et, bien entendu, subventionnée (ah la démagogie intéressée et à la carte) ???

Puis, j'ai réitéré, ma requête, via un courriel qui est resté, comme vous l'aurez deviné, lettre morte, depuis plusieurs semaines. A noter que, outre Dame BRAS, les destinataires ajoutés étaient, notamment, certains administrateurs dont des élus, respectivement, Tonino MACQUET et Fabrice BELIN (membres du C.A. et de la majorité au Conseil Municipal de Roubaix)... Bonjour la transparence dans ma ville !!! 

Si d'aventure la coopération MDA/SÛR SAUT consistait à les conseiller, sur l'histoire mais, aussi, la rédaction du dossier, il y aurait "tromperie", car tant d'amateurisme rend pantois et, en l'occurrence, on comprend, mieux, les raisons de la déconfiture roubaisienne, par le biais de ce genre d'incompétents (es) chargé de tâches primordiales... Les quidams de la MDA ayant dispensé, des "conseils" (à déconseiller fortement), pour le montage de "Djebels", devraient faire profil-bas, car, en matière d'expertise vantée, sur le sujet, jamais, je n'ai vu autant de "nullitude" in fine !!! 

Après le terrible désaveu, de la part de l'ONACVG mais, également, du fait de mes actions permanentes, la Cie du Sûr Saut décida de retirer, de son site, le dossier "Djebels", tout en maintenant, malgré-tout, les deux représentations prévues, les 26 et 27 octobre 2012, au Palace de Périgueux (fief de quelques "sûrs sots").

En conséquence, la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis (collectif de fait apolitique et militant pour la justice et les droits en faveur des Harkis et leurs Familles) va sortir de son "sommeil" et réactiver, ses "réseaux", dans la perspective d'envisager, sans délai, avec tous les gens de bonne volonté (RONA ou pas), des actions collégiales d'envergure, en octobre, sur le sol périgourdin. 

Le but des "opérations" ne sera pas, bien évidemment, de faire interdire, cette pièce, sous peine de rendre service, à ces tiers à l'arrivisme outrancier qui, le moment-venu, se victimiseraient, en implorant la sacro-sainte "liberté d'expression et de création" (tout en me censurant de leur côté)... Que nenni puisque la finalité sera de démontrer, en les forçant à accepter, un débat public et contradictoire, auquel ils tentent d'échapper, depuis plusieurs mois, que tous les intervenants (l'auteur, la Cie du Sûr Saut, la MDA de Roubaix & Consorts), de cette farce, ne maîtrisent pas le propos... Et, que seuls les intérêts de façade, sur conseils non-avisés, les ont motivés à accomplir, cette mystification odieuse, sur fond de drame humain !!!

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

 

 

  

Commentaires  

+1 #1
NAIM 05 Septembre 2012
RESISTANCE!!!
Salut Khader! Ton article est comme d'habitude, magistral, tant sur le fond, que sur la forme. Je me joins bien évidemment à toi, et, me tiens, d'ores et déjà, prêt pour me rendre en terre «étrangère» afin d'y tenir un débat public contradictoire face à nos grands historiens, confondant, manifestement, le 18 mars 1962, date de la signature des accords d'Evian, et, le 19 mars 1962, date du pseudo cessez-le-feu, ayant engendré le massacre de 150 000 Harkis et l'emprisonnement de 15 000 autres dans les geôles flnistes, condamnés aux travaux forcés, après avoir subi les pires sévices, et ce jusqu'en 1969!!! Je serai à tes côtés, Khader, et je commence, dès maintenant à sensibiliser la famille Harki pour se mobiliser!!! Nous ne passerons pas, une fois de plus, sous les fourches caudines du dilettantisme et de la falsification de l'histoire!!! Naim AICH.
+1 #2
philippe 14 Septembre 2012
sans rancune?
ce que je n'accepte pas c'est que les colons(pieds noirs comme métropolitains) étaient considérés comme des SS comme les harkis des collabos
#3
Khader 17 Septembre 2012
Non à l'amnésie !!!
Salut Naïm, Philippe et à toutes et tous les internautes,

Plusieurs actions sont en cours, quant à cette opération "Touche pas à mon drame Harki", qui devrait engendrer, les 26 et 27 octobre prochain, un rassemblement, à Périgueux, dans la perspective de démontrer que cette troupe est "bidon", du moins, dans ce domaine !!!

Des informations seront publiées, prochainement, sur ce site et ma page Facebook (en plus des différents relais de nos partenaires et, logiquement, de la presse et des médias si ceux-ci ne nous censuraient pas comme d'hab ;-) !!!).

Le problème n'est pas, d'avoir ou pas de la rancune, après 50 ans mais, exclusivement, de ne pas oublier et, surtout, ne pas permettre la falsification permanente de l'Histoire.

Dans la série "Plus abject que moi tu meurs", la Ville de Roubaix poursuit, au plus fort, sa politique municipale de gestion coloniale, de persécutions et de racisme anti-Harkis... En permettrant, une soirée dansante et musicale, pour les 50 ans de l'indépendance de l'Algérie flniste (la dictature oui), à trois jours de la journée d'hommage (plutôt d'hypocrisie) national aux Harkis, via une association binationale "entre deux rives" !!!

Imaginez, un seul instant, à l'approche de la commémoration du Vel' d'Hiv' ou du génocide arménien, une soirée dansante et musicale, à la gloire du nazisme ou de l'empire ottoman, sous l'égide des génocidaires respectifs (?).

Le tout, avec l'aval annoncé, par la mairie de Roubaix, des deux associations de céans, en l'occurrence : AJIR Roubaix et l'AFRAN qui, à ce jour, n'ont fait aucun démenti, tout en condamnant cette provocation du FLN et de ses ressortissants.

Affaire à suivre...

A.F. Très Cordialement,

Khader MOULFI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 41 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui71
mod_vvisit_counterHier370
mod_vvisit_counterSemaine2866
mod_vvisit_counterMois10244
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com