BOUTEFLIKA fustige la double nationalité mais pas les devises apportées ?

 

 

Le « gnome despotique », du FLN, ne cessera, donc jamais, de nous faire rigoler via ses paradoxes en série !!!

 

 

 

 

                               

 

 

 

 

Heil ! Parole de dictateur, après le "one-man show comique", je vais me mettre aux "claquettes" et, je vais faire "führer" à Las Vegas et à Broadway !!! 

 

 

 

 

La Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis serait-elle frappée, à son insu, d’un certain « don de divination », lui permettant d’anticiper les vrais débats de société et politiques ? 

 

 

Depuis des années, notre collectif exhorte, en vain, nos dirigeants et parlementaires, à ouvrir un débat public (agrémenté d’un référendum), afin de poser la question, en extrême urgence, au Peuple souverain, sur le maintien ou l’abrogation de plusieurs dispositions obsolètes, antinomiques et anticonstitutionnelles, relatives à notre Code de la Nationalité (droit du sol, double nationalité, …).

 

Par ailleurs, il est étonnant que les « professionnels de la citoyenneté subventionnés » ne se soient, à aucun moment, saisis, de cette « aberration illicite et discriminatoire », engendrant deux statuts, à savoir, les Français (es) à part entière et les « hybrides binationaux », violant le principe républicain de l’égalité entre toutes et tous. 

  

Bien au contraire, les « ripoublicains de tout bord », irresponsables et en campagne électorale démagogique, entendaient, sans le moindre scrupule et patriotisme (eh oui, ce mot ne signifie pas facho mais personne aimant son pays), accorder le « droit de vote aux étrangers », ce qui aurait « sonné le glas » de la présente république et de ses valeurs fondamentales sans préjudicier, également, de ses « dysfonctionnements institutionnels » indéniables et à corriger (manque de démocratie participative, discriminations, …). 

 

Or et à notre grand étonnement, c’est Ziziz BOUTEFLIKA (le gnome despotique flniste et corrompu) qui vient d’ouvrir, cette discussion jouant l’Arlésienne chez nous (depuis 1975, date des regroupements familiaux massifs et anarchiques d’immigrés dans l’hexagone), en fustigeant ses propres binationaux ( ?).

 

ET, tout le monde en prend pour son « grade », Zinédine ZIDANE (jugé coupable de dédaigner les couleurs nationales algériennes pour défendre le drapeau français car il est le fils d’un immigré kabyle. Mais le capitaine des bleus aurait-il été le grand Zizou s’il avait évolué dans la très médiocre équipe d’Algérie ?). La romancière Assia DJEBBAR (fraîchement élevée au rang d’immortelle au sein de l’Académie française) n’est pas épargnée, elle-aussi, par le FLN et ses « torchons de propagande », à l’instar de tous les autres « binationaux » (célèbres ou pas) accusés, notamment, par les islamistes remis in bonis, de : « propager la culture et les mœurs occidentales synonymes pour eux de dépravation et de les traiter, ainsi, de renégats à l’Algérie » !!!  

 

Mais de qui se moque-t-on ? On avait plutôt l’impression que c’était, justement, les « binationaux » qui amenaient, en France, leur nationalisme flniste, en profitant des « bienfaits » (éducation, logements, minima sociaux, emplois, …), de Marianne mais, en brandissant leurs « drapeaux respectifs et d’origine » en toutes occasions (mariages, concerts même ceux de Lorie, lors de l’élection de Jacques CHIRAC en 2002, des matchs de l’équipe de France, marseillaise sifflée, injuriant et dénigrant les Français et, évidemment, les harkis, …), dans la perspective de « coloniser », démographiquement et par la nationalité (donnée à n’importe qui), la Nation qui se désintègre en raison de cette lâcheté politicienne de gauche et de droite.

 

 

 

 

 

En conséquence, nous recommandons, vivement, à BOUTEFLIKA, d’aller au bout de sa « démagogie nationaliste de prisunic » (pourquoi ne se fait-il pas soigner dans les hôpitaux algériens dans ce contexte ?) et de faire voter et promulguer, avant avril 2007 de préférence, une loi algérienne interdisant la double nationalité et laissant un délai très court pour que chaque intéressé puisse faire son choix irréversible de rester français ou algérien (suivons ce menteur jusqu'à sa porte comme le dit si bien l'adage arabe) !!! 

 

En revanche, il serait temps que nos dirigeants cessent, leur « autisme », en ouvrant, sans délai, ce débat, en lieu et place de s’abaisser, de jour en jour, en courtisant le « dictateur de petite taille et très mal-élevé » et, ses ressortissants binationaux (détenant une carte d'électeur), en majorité, français par raison et algériens par passion !!! Quant à l'affirmation soulevée, par le "tyran flniste", à savoir : "Je ne connais aucun pays au monde qui donne des postes de souveraineté à des binationaux", je l'invite à interroger, en ce sens, Azouz BEGAG (ministre délégué à la promotion de l'égalité des chances) et tous les autres binationaux franco-algériens "parachutés" dans les hautes sphères du pouvoir et de nos institutions (conseillers de ministres français, halde, fasild, soldats gradés, ...), pour se convaincre du contraire, C.Q.F.D !!! Affaire à suivre… 

 

 

Khader MOULFI

 

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

 

 

 

 

 

Commentaires  

#1
KIM 03 Juillet 2006
Boutef est le schizophrène dans toute sa splendeur. En fait, tous les petits de taille sont de vrais roquets, ils aboient plus fort que les autres, pour ne pas se faire marcher dessus.
C'est un vrai parano qui voit des traitres et des ennemis partout. Enfin celui qui ne contribue pas à la gloire et à la grandeur l'image du "mini-impérator" est catalogué "collabo".
Je pense qu'en ce qui concerne les harkis, il n'a plus de grain à moudre puisqu'il a déjà tout dit et répété. Donc, afin de maintenir ce pauvre peuple algérien sous son emprise, voilà qu'il s'en prend à ceux qui s'en sont allés ailleurs et ont fait fortune, de quoi aiguiser toutes les envies (y compris celle de tuer, son voisin émigré si possible) et toutes les rancoeurs de n'avoir pu, par manque de visa, tenter sa chance sous des cieux sûrement plus cléments.
#2
azur 11 Juillet 2006
La France l'a à peine remis sur pied il court cirer les pompes à L'Angletaire, un journal algérien dit" c'est un pays ami il sera bien reçu". Téméraire à 2balles n'a pas la valeur des gens qu'il va rencontrer, la Reine et sa famille sont restés dans le pays avec le peuple pendant la guerre! (39-40) bouteflika abdel aziz s'était sauvé au Maroc pendant la guerre (d'algérie) il a fuit les djebels le risque de mourir par une balle, il se sert d'une fausse identité Marocaine et court à Paris jouer les combattants à distance par la parole.
#3
selimquatre 06 Juillet 2008
Le chien aboie, la caravane passe.....
Au commencement fut la lumière dit le livre sacré, chez nous au commencement : les ténèbres. Depuis la dépendance de 62 Même système, mêmes hommes pour la plupart des planqués des frontières à l'intérieur des 2 pays frères le Maroc et l'Algérie. Ce congloméra de parasites qui a pris en otage l'Algérie et qui la gère comme un bien personnel est aujourd'hui aux abois. Son système appliqué à coups de crosses et de balles réelles ne répond pas, car les abonnés sont absents ; ils sont partis, mieux on les a acculer à quitter le pays pour laisser le champ libre à la médiocrité et aux milliards de dollars détournés. Aujourd'hui, leur nabot Bouteflika (l'homme à la massue) pantalonnade de mauvaise comédie italienne fustige les binationaux parce qu'il faut bien trouver un bouc émissaire, quant le système FLN est aux abois, quant les résultats de l'arabisation forcenée sont des plus désastreux de la planète et ne répondent pas aux critères de la civilisation et la modernité. Tous ces "harragas" (personnes fuyant le pays avec des barques de fortunes) sont pour la plupart des familles entières, des étudiants et des fonctionnaires et qui dans leur majorité sombrent dans un naufrage au coeur de la méditerranée. Alors le système pour sauver sa mise, après l'insulte et le mépris à l'égard des harkis, les insultes faites au Français, lors de son séjour à Val de Grace pour se soigner, Boutef le pion des généraux s"en prend aux binationaux déchirés par le fait accompli pour les discréditer. A qui le tour ? Beau Pays tu ne méritais pas cette horde de crapules

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 52 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui197
mod_vvisit_counterHier559
mod_vvisit_counterSemaine1167
mod_vvisit_counterMois13328
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com