François Hollande tente de vendre la France au FLN !!!

 

Récit d’une quasi-haute trahison pour clientélisme électoral !!!

 

La trahison pour quelques voix de plus

Pendant que la France est en pleine « crise existentielle » dans la perspective de savoir si Zinédine ZIDANE (Capitaine de l’équipe de France de football et trop accoutumé à ce genre de dérives pugilistiques sur les terrains, rappelons-le) a mis, à tort ou à raison, un « coup de boule », à MATERAZZI, lors du match de la finale du Mondial 2006 France-Italie, François HOLLANDE (le moulin à vent et girouette du parti socialiste français) s’était rendu, en catimini, ce samedi 08 juillet, en Algérie, afin de rencontrer le « gnome despotique », Ziziz BOUTEFLIKA et ses « sbires corrompus », du FLN, pour tenter de leur « brader » la France, les Français (es) et, évidemment, les harkis et leurs familles.

Spéculant sur une éventuelle « victoire » (non-concrétisée), des bleus, le Secrétaire Général du PS (et compagnon de Ségolène ROYAL, candidate en lice pour l’investiture aux présidentielles 2007) avait, habilement, élaboré, sans le moindre scrupule, son « plan opportuniste », en vue d’utiliser, à l’instar de Jacques CHIRAC, la double nationalité de Zizou, pour mieux nous distiller sa « propagande gaucho-flniste » (tiens le FLN, aurait-il retrouvé ses porteurs de valises et d’idéologie d’antan ?) mais le sort en a voulu autrement !!!

 

En l’espèce, le dictateur BOUTEFLIKA a réitéré, ses conditions inacceptables et unilatérales, pour concrétiser, ce « traité d’inimitié franco-algérien » (en stand-by pour cause d’injures permanentes, du chef du despotat flniste algérien, à l’encontre de la France, des Français et, surtout, des harkis) et, le Sieur HOLLANDE lui a fait allégeance en déclarant, notamment, que : « Nous lui avions dit notre disposition, si nous revenions au pouvoir en 2007, pour reprendre sur de nouvelles bases cette démarche de traité d’amitié. Nous lui avons également dit que ça devait être un rappel de notre histoire commune, mais pas de mortification qui ouvrirait les plaies alors que l’objectif est précisément de les refermer ».

 

Par cela, il faut entendre enfouir, définitivement, le « dossier harki » (génocide de 150000 harkis après le cessez-le-feu violé dès le premier jour du 19 mars 1962, …), dans les « oubliettes de l’histoire », afin de ne pas froisser la susceptibilité, de notre « dictateur de petite taille et très mal-élevé », car la vérité entrave l’intoxication flniste mais qui y croit encore de nos jours ? De plus, le pitoyable leader du PS a confirmé, au siège du FLN (il convient de rappeler que ce sont les génocideurs de 150000 harkis, de Français d’Algérie et de Métropole, de civiles de toutes ethnies et confessions, … remis in bonis par des lois d’amnistie nationales), sa volonté de faire présenter, au nom de la France, des « excuses officielles », à ces « bourreaux et terroristes sanguinaires » comme il avait pu le déclarer dans son livre médiocre et affligeant « Devoir de Mémoire » (mais laquelle de mémoire, la vraie ou celle du FLN ?).

 

En outre, il convient d’indiquer que la « posture ambiguë et antipatriotique », de M. HOLLANDE (donc du PS dont il a la charge), notamment, sur les harkis, commence à devenir très inquiétante, après sa « gestion douteuse et hypocrite » (tout comme celles des cadres socialistes) de la consternante « affaire FRECHE », en dépit des vaines « allégations racoleuses » de sa concubine Damoiselle Ségolène qui peine à nous les faire admettre.

 

Sur fond de récupération du vote des binationaux, la France est victime, d’une OPA étrangère, en raison de son Code de la Nationalité suicidaire (droit du sol, double nationalité, …), faisant en sorte que, désormais, les Ambassades et les Consulats, des pays à forte implantation hexagonale, en viennent à donner, à leurs ressortissants hybrides, des « consignes de vote », en contrepartie d’accords avec les partis politiques.

 

Quand on connaît l’influence du Maroc, à Lille et, de l’Algérie, à Roubaix (ville jumelée honteusement avec Bouira qui est fief flniste nous injuriant), engendrant une « facilité exceptionnelle » à trouver des emplois, des logements, …, à leurs ressortissants (même clandestins pendant que les RONA et autres Français exclusifs sont zappés de la vie sociale à perpétuité), on finit par s’en convaincre.

 

Mais que font nos politiques de tout bord ? Pour remettre de l’ordre, dans cette situation alarmante qui fera imploser, dans les prochaines années, l’unité nationale, car, contrairement, à ces derniers, tous les militants de terrain (comme à la Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis) connaissent, fort bien, la triste issue, du destin périclitant, de la France, si rien ne changeait radicalement et très vite.

 

Alors, peu important pour nous, les idéologies des uns et des autres et plus ou moins manichéennes, seuls le pragmatisme et l’urgence à agir, dans une « union nationale », comptent et, il y a, réellement, péril en la demeure !!!    

 

Quant à François HOLLANDE, il finit par virer du « rose » au « rouge » (teinté de vert), à force de copiner avec les « partis dépassés du passé » qui n’ont rien à envier aux Nazis et à l’extrême-droite !!!

 

Conclusion, 2007 et 2008 seront des années déterminantes pour la survie ou le trépas de la République…

 

Khader MOULFI

 

 

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 52 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui101
mod_vvisit_counterHier370
mod_vvisit_counterSemaine2896
mod_vvisit_counterMois10274
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com