"Harkis" sur France 2, le mardi 10 octobre 2006 à 20H50, Smaïn sera-t-il à la hauteur du défi ?

Smaïn un personnage fort attachant et très apprécié par les RONA

Une chose est sûre, j'ai la plus grande estime, pour Smaïn et, encore plus, depuis 2003, où en plein coeur de l'année de l'Algérie, il fut le seul à oser prononcer, dans une émission télévisée, des paroles très chaleureuses, à l'égard des harkis et leurs familles, alors que personne n'avait eu le cran de le faire durant toute cette consternante célébration financée, par la France mais, au service du FLN et de sa propagande anti-harkis et pieds-noirs, grâce à l'excès de zèle d'Hervé BOURGES (le vassal flniste de la première heure).

Cette petite "précision", en introduction, afin de rassurer, ce cher Smaïn, sur le fait qu'il n'est pas mis en cause, personnellement, par cet article. D'autant plus que nous n'avons pas, encore, visionné ce téléfilm.

Néanmoins et après la vague des "indigènes", il nous semble opportun de s'interroger sur la teneur, de ce film de télévision, avec un "trio de choc", aux commandes, en l'occurrence : Alain TASMA (le réalisateur du médiocre long-métrage d'intoxication flniste "Nuit noire, 17 octobre 1961"), Serge MOATI (le producteur, journaliste et gauchiste déclaré) et Dalila KERCHOUCHE (supposée journaliste surfant sur le "drame harki" et réapparaissant, par cycles, au gré de ses sorties de livres en se prétendant, à tort, militante de la cause harkie alors que sur le terrain, personne ne la voit "mouiller la chemise" dans l'intérêt général de tous les RONA).

Selon le dossier de presse très laconique, de France 2, il s'agirait d'un sujet adapté de l'autobiographie, de Dalila KERCHOUCHE, sur fond de romance et de misérabilisme. Sans préjudicier du résultat final, on se rappelle, avec consternation, de feue l'émission de Thierry ARDISSON, "Tout le monde en parle", où cette dernière déclarait, avec fierté et bonne humeur, que : "son père harki donnait des informations, des armes et des munitions au FLN", ce qui ferait de lui un "traître" à l'armée française et  à sa patrie !!!

Le problème est que le cas, de cet ancien supplétif restant très marginal, est considéré comme une généralité, par certains "anti-harkis", utilisant cette "aubaine", pour dénigrer et remettre en cause le "patriotisme" des harkis.

Que penser si pour son premier tournage, sur les harkis et leurs familles, la chaîne du Service Public provoque, une suspicion de rigueur, sur les RONA, en les taxant de double-jeu, via cette histoire spécifique et sans rapport avec la quasi-majorité de ces anciens combattants de la France ? D'autant plus qu'une autre "arriviste", en l'occurrence, Fatima BESNACI-LANCOU (FBL pour les intimes) a déclamé, récemment, dans le journal Libération, que la plupart des harkis avaient été enrôlés de force (?). Encore, un "acte anti-harkis" (et autres allégations fallacieuses), via une "benouioui de service", au profit de la propagande flniste et gauchiste.

En conséquence, je mets en garde, la direction de France 2, de veiller au respect de la réalité, du "drame harki" et, quand bien même s'agirait-il d'une "fiction", nous ne laisserons pas altérer notre histoire !!!

Espérons pour Smaïn (probablement, le seul protagoniste pur et sincère) qu'il ne se soit pas fait "piéger" en s'engageant dans cette "galère annoncée"  mais seul l'avenir nous le dira !!!

Au fait, Jacques CHIRAC va-t-il résoudre, définitivement, le "dossier harki", après ce téléfilm, comme pour les "Indigènes" qui ont parasité notre journée d'hommage du 25 septembre dernier (boycottée à juste titre par notre coalition car il s'agissait au plus fort, cette année, d'une journée d'hypocrisie aux harkis) ?

Et pendant ce temps-là, Rachid BOUCHAREB (le réalisateur du film Indigènes et coproduit par Jamel DEBBOUZE), envisage de faire un autre long-métrage de "propagande flniste", sur la répression sanglante mais justifiée, de Sétif, le 08 mai 1945, après une série d'exactions commises, par des "militaires en pleine mutinerie", à l'encontre des populations civiles (viols, meurtres, ...), avec quelle personnalité dans le premier rôle ? Pourquoi pas, Zinédine ZIDANE car depuis que Zizou est devenu l'ami du "gnome despotique du FLN" Ziziz BOUTEFLIKA, il pourrait devenir un très bon "ambasseur" pour leur campagne d'intoxication !!!

Je vous invite à consulter le forum y afférent par le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/component/option,com_simpleboard/Itemid,27/func,view/id,272/catid,4/.

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

 

Commentaires  

#1
azur 07 Octobre 2006
J'aime et j'estime beaucoup ce personnage qu'est Smaïn espérons qu'il ne s'est pas fait piégé.

Quand à Dalila Kerchouche la fée de l'embrouille, moi je n'ai lu que très longtemps après son livre et à la bibliothèque municipale! car je ne mets jamais un centiment sur des livres aussi nul! comment je l'ai jugé nul d'emblée? la couverture de son livre! moi j'ai trop d'estime et d'amour pour mon père, pour le montrer comme un fulgaire bagnard sa propre photo bien agrandie qu'il porte avec ses propres mains sur la poitrine. J'en fus choquée j'ai compris qu'à l'interieur du livre il aurait rien qui améliorerait l'image des Harkis. Une pauve meuf! comme diraient les jeunes des arrêts de bus!
Azur.
#2
KIM 09 Octobre 2006
Sans vouloir jouer à "l'oiseau de mauvaise augure" : ATTENDONS-NOUS AU PIRE.
J'ai vu la "tronche" de faux-jeton de DK quand elle s'est faite lessiver par la "Vieille Peau" du FLN, muette comme une carpe, des larmes de crocodiles aux yeux. On est bien mal barrés si c'est des gens comme elle qui parlent de nous. Et voilà notre nouvelle image de marque.
#3
KIM 10 Octobre 2006
je vous fais part de l'opinion d'un ami avec qui j'ai parlé de ce film qui nous met tous "en transe" et voilà sa réponse sensée et intelligente

"l'important, ce n'est pas le film en lui même, nous n'échapperons pas aux clichés stupides, mais l'intéressant c'est :
HARKIS - le titre déjà placé à 21 heures ! sur une chaîne de grande audience, qui, il n'y a pas très longtemps, faisait passer les émissions sur notre histoire à 4 HEURES DU MAT.....

Ce film vient en réponse aussi à INDIGENES !

Et puis plusieurs questions fusent, et patati et patata, et vlan rachid taha, et vlan le sordide STORA et vlan et vlan....

Les harkis ont vécu dans des camps pourris ! et oui vérité historique que la plus grande chaîne publique montre au plus grand nombre !!

Pas beau la vie....

après le film en lui même.... on verra."
#4
azur 11 Octobre 2006
Taha est raciste envers les Harkis je le sais qu'il aille se faire pendre ailleurs, je n'aime pas lire rien que son nom.
Dalila Kerchouche je lui conseille de continuer à fumer et à méditer sur le contenu de ses livres ils ne doivent en aucun cas devenir l'emblême des harkis!.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 67 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui271
mod_vvisit_counterHier292
mod_vvisit_counterSemaine271
mod_vvisit_counterMois8117
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com