"Amères Patries" sur France 5, le Service Public versus les Harkis ?

La politique du pire continue, on prend les mêmes et on recommence !

Smaïn, un non-RONA plus sincère et intègre que certaines et certains RONA ?

TRES IMPORTANT : N'OUBLIEZ PAS DE CONSULTER LES COMMENTAIRES CI-DESSOUS MIS A JOUR QUOTIDIENNEMENT ET LES FORUMS Y AFFERENTS

 

 

Pouvait-on faire encore plus pire que le "navet" d'Alain TASMA, en l'occurrence, le téléfilm "Harkis" (avec Smaïn)diffusé, sur France 2, le mardi 10 octobre 2006 à 20H50 ? Il suffisait de le demander car la réponse est OUI !!!

En s'affublant des principaux protagonistes, à savoir, Serge MOATI (ès qualité de producteur) et de Dalila KERCHOUCHE (collaboratrice) et, avec le film du Sieur TASMA, en toile de fond, France 5 nous a concoctés, un très médiocre reportage surréaliste, d'un amateurisme certain et, surtout, revêtu d'une incompréhension planétaire (aucun fil rouge, aucun ordre chronologique, aucun rappel historique cohérent sur les harkis, ...) pour le "téléspectateur dit lambda" (non-initié à la saga dramatique et sans précédent des harkis et leurs familles).

Décidément, le Service Public en veut-il, réellement, aux harkis et à leurs familles, en proposant ce genre de programmes désarticulés et "misérabilistes" ? Le seul fait d'avoir adopté le principe du : "on prend les mêmes et on recommence... le désastre !" serait un aveu de culpabilité implicite et indéniable !!!

Bien entendu, le "drame harki" est douloureux et incurable, sous tous ses aspects mais, fallait-il nous faire passer, une fois de plus, pour des "pleurnicheurs quémandeurs", en piégeant les "interviewés" qui ont exprimé, en toute bonne foi et sous le coup de l'émotion, des "sentiments intimes et refoulés d'ordre privé" qui devaient le rester (privés) ! La "télé-poubelle" (dixit Patrick SEBASTIEN) a-t-elle voulu, au nom d'un "voyeurisme indécent et racoleur", instrumentaliser, les RONA, dans la perspective, d'une part, de faire "pleurer dans les chaumières", essentiellement, la très convoitée "ménagère de moins de 50 ans" (et plus) et, d'autre part, de manière plus insidieuse, nous caricaturer afin de meux discréditer, les "vrais militants de la cause harkie", aux yeux de la Nation (commençant à s'interroger, au plus fort, sur la perfidie de l'Etat français de l'époque envers les anciens supplétifs et leurs familles) ?

 Il est surprenant qu'un professionnel éprouvé, comme Serge MOATI, ait pu laisser passer, tel quel, ce "documentaire", de piètre qualité, sans une arrière-pensée idéologique et partisane ! Pour preuve, pourquoi ce médiocre "reportage" n'a-t-il pas évoqué, également, les harkis et leurs familles ayant, en majorité, quitté les camps de concentration (Rivesaltes, Bias, Bourg-Lastic, ...), pour se retrouver dans des villes comme Roubaix (Nord) qui est la commune la plus implantée, de l'Hexagone,  par les RONA et, qui ont dû subir toutes les "représailles revanchardes et rétroactives", de la part des "gauchistes bien-pensants" (octroi de logements insalubres pendant que les immigrés accédaient aux HLM, pressions des syndicalistes pour ne pas embaucher les harkis et pour les mettre dans les premières charrettes de licenciements collectifs à compter de 1975, ....) ?

En effet, si d'aventure il fallait aborder, sans clivage et sans parti pris, le "drame harki", n'aurait-il pas valu, dans ce contexte, tout relater afin de démontrer que nos "droits de l'hommiste de tous les combats" ont, aussi, persécuté les harkis et leurs familles pour, ensuite, contribuer à leur "annihilation" durant 45 années. D'ailleurs, les sociologues n'ont-ils pas, sciemment, créé, deux catégories de Français, à savoir, celle dite de souche et celle issue de l'immigration, auxquelles n'appartiennent pas les Rapatriés d'Origine Nord Africaine (ou RONA) ?

En outre, le "drame harki" est reconnu et prouvé, désormais et, nous n'avons pas à nous "avilir", de la sorte, dès lors où nous nous considérons, comme des "créanciers de la République", car les "victimes du sang contaminé" (et autres drames historiques et/ou sociologiques) ont pu faire valoir, leurs droits légitimes, sans sombrer dans le "mélodrame", car c'est au "débiteur étatique" de faire profil bas, pas aux RONA !!!

En revanche et, contrairement à tous les "indigènes de la République & consorts" (restés ou venus en France, de leur plein gré, à partir de pays devenus souverains et décolonisés), nous ne voulons pas, d'une quelconque "repentance", de la France mais, une très équitable justice et réparation de tous nos préjudices mais qui doit passer, préalablement et logiquement, par une "reconnaissance officielle de la responsabilité étatique", en vue de nous attribuer (enfin !) le statut de "victimes à part entière de la déraison et de la trahison d'Etat" !!!

Enfin, je suis atterré d'apprendre que nos soi-disant farouches "militantes de la cause harkie", Fatima BESNACI-LANCOU et Damoiselle KERCHOUCHE, aient pu accepter, par intérêt personnel, de participer, au 19ème Festival du Livre de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes), du 06 au 08 octobre 2006, aux côtés de Gisèle HALIMI (l'avocate du FLN et de leurs porteurs de valises ayant tenu des propos anti-harkis réitérés) et de Benjamin STORA (le storien flniste). La "cause harkie" est-elle devenue un "fonds de commerce" et un "tremplin social" pour quelques "arrivistes sans scrupules" ? Rien n'est moins sûr !!!

Et attendons-nous au pire car Mme BESNACI-LANCOU (FBL pour les intimes) s'apprêtent à célébrer, comme toutes les autres années, avec le FLN et leurs sbires gauchistes (les vrais traîtres à la patrie), le 17 octobre 1961, ce qui est le comble du camouflet à notre égard !!!

Affaire à suivre...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

N'hésitez pas à consulter les forums traitant du sujet par les liens suivants : http://www.coalition-harkis.com/component/option,com_simpleboard/Itemid,27/func,view/id,272/catid,4/ et : http://www.coalition-harkis.com/component/option,com_simpleboard/Itemid,27/func,view/catid,4/id,329/#329.

Commentaires  

#1
azur 13 Octobre 2006
Ce reportage ne m'avait émue à aucun moment sauf! lorsque j'ai vu une image! celle d'un gilet vert sur une petite fille dans cette famille de Harkis, où l'on voyait écrit en grosses lettres "Algérie" j'ai eu comme un coup de couteau au coeur, me disant, mon Dieu! cette fille ( Dalila Kerchouche nous mettra toujours un truc de l'Algérie là où on parle des Harkis !.
Perso je m'en balance éperdument de l'Algérie même mes grand-parents dans ces entrailles.
Azur.
#2
Khader 14 Octobre 2006
KERCHOUCHE et FBL
J'avais eu la même impression, en voyant cette petite fille arborant, fièrement, ce "sportwear" avec l'inscription Algérie et, cela sentait à "plein nez" la "manipulation préméditée et scénarisée" de Dalila KERCHOUCHE et ses amis !!!

Quelle famille RONA, digne de ce nom, accepterait de porter, les couleurs du FLN, qui ne cesse de nous injurier et de falsifier l'histoire en rappelant que ces "terroristes sanguinaires, corrompus et mafieux" (le tout résumé dans le qualificatif flniste) ont génocidé 150000 d'entre nous ?

Hormis quelques "âmes égarées en crise identitaire et existentielle", les harkis et leurs familles ne se reconnaissent plus, en majorité, dans cette Algérie du FLN.

L'Algérie ne sera plus, une fois l'apaisement bilatéral revenu (à la mort de tous les despotes de céans), qu'un pays de "tourisme", de visites de la famille de là-bas et de recueillement sur les tombes de nos défunts mais rien de plus.

En réalité, Dalila KERCHOUCHE & consorts (TASMA, MOATI, GASGUET, ...) ont tenté, via ce reportage de bas vol et le téléfilm (plutôt navet) "Harkis" de faire croire que la plupart des anciens supplétifs et leurs familles regretteraient, leur choix et, qu'ils tendent, désormais, la "main", vers le FLN, pour se faire pardonner (?).

Mais de qui se moque-t-on ? La France est notre unique patrie et on se fiche de l'Algérie flniste qui est derrière nous et qui est fuit, quotidiennement, par les Algériens eux-mêmes !!!

Quand on sait que Dalila KERCHOUCHE et sa comparse Fatima BESNACI-LANCOU "copinent", avec des "racistes anti-harkis notoires" tels que STORA, HALIMI, MANCERON, ... On se demande où est leur sens de l'honneur et de la dignité ?

Cerise sur le gâteau, BESNACI-LANCOU appelle, les harkis et leurs familles, à célébrer, le 17 octobre 1961, en compagnie du FLN et de leurs porteurs de valises !!!

Ce qui équivaudrait, pour les juifs, à défiler, avec les "nazis" survivants, sur l'appel de l'un des leurs !!!

Décidément l'appât du gain et les prochaines échéances électorales ont un "effet terrifiant", sur les "benouiouis de service", à l'instar de la pleine lune sur les "loups-garous", à la seule exception près que les lycanthropes n'existent pas et, par conséquent, ne nuisent à personne, ce qui n'est pas le cas de ces "arrivistes sans scrupules" qui instrumentalisent, le "drame harki", à des fins personnelles !!!

Honte à ces gens et, n'hésitons pas à les désavouer et à les bouter hors de notre combat, dans l'intérêt général, qu'ils s'évertuent de parasiter en ne reculant devant aucune "abjection morale et comportementale" en vue de réaliser leurs sombres "desseins" !!!
#3
azur 15 Octobre 2006
Fatima Besnaci-Lancou appelle les Harkis et leurs familles à célébrer le 17octobre 1961? pourquoi elle n'invite pas le FLN à célébrer la date du retour de ce bateau plein de Harkis Rapatriés et leurs familles refoulés à Marseille en 1962 ? honte à cette femme fille de Harki d'oublier ces âmes perdues injustement pour la majorité innocentes!.
Il est dans mon esprit que cette femme est aussi Directrice d'édition médicale, dans ses textes sur le web elle se dit sans haine, mais moi je lui dis OK! mais sans atteindre Mère Térésa parce qu'elle, elle donnait sans empocher sans avoir en vue le potentiel de lecteurs en dehors de la France!.
J'attends avec impatience une autre personne qui prendrait le relais et défendrait réellement la cause des Harkis en participant à l'écrit de l'histoire vraie des Harkis de leur drame.
Azur.
#4
Kimono 20 Octobre 2006
Il serait curieux de savoir dans quelles conditions l'armée algérienne a pu venir à bout des fellagha du GIA... Si on en croit nos donneurs de leçons en admiration devant Bouteflika, ce serait sans doute en leur offrant des mokrouts et des z'labias... Puisque ces gens sont, parait-il, incapables d'user de la "torture" coutumière à l'armée française (qui en huit ans de guerre n'est pas arrivée à vaincre le FLN...)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 74 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui311
mod_vvisit_counterHier394
mod_vvisit_counterSemaine1510
mod_vvisit_counterMois11556
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com