Célébrations du 17 octobre 1961, l'autoflagellation française continue au plus fort !!!

Voici l'image de l'un des 150000 harkis génocidés, par le FLN et leurs marsiens, après le cessez-le-feu violé, dès le premier jour, en raison de l'abandon de ses propres soldats par la mère-patrie (no comment, la photo parle d'elle-même) !!!

La France est-elle encore une grande Nation souveraine ? Voilà des années que j'essaie d'ouvrir, ce débat citoyen, salutaire et pertinent, sur tous les sites où j'ai pu sévir avant la création de : http://www.coalition-harkis.com/, en l'occurrence, http://www.harkis.org/ et http://www.harkis.info/, car notre "combat spécifique" doit prendre en compte, également, celui dans l'intérêt général de tous les Français dits exclusifs (non-binationaux).

Et, pendant que tous les pays du Monde affichent, un "nationalisme outrancier et affirmé", La France s'adonne à un sport national très singulier, à savoir, l'autoflagellation systématique pour tout son passé glorieux ou pas !!!

On se souvient d'un Jacques CHIRAC, aux ordres du FLN, quand il s'agissait de faire déclasser, une loi votée au Nom du Peuple Français (et approuvée, majoritairement, par ce dernier), le fameux alinéa 2 de l'article 4 de la Loi du 23 février 2005, qui stipulait, aussi, l'enseignement, dans les programmes scolaires, de l'histoire des Anciens Combattants d'Afrique du Nord (incluant les harkis), afin de mettre un terme au négationnisme et au révisionnisme étatique et de la part de nombreux historiens marxistes et pro-FLN.

Les Harkis et leurs familles, à l'instar des pieds-noirs, ont connu, un très grand moment de solitude, lors de la susmentionnée polémique, autour de ladite loi controversée, excessivement et amplifiée, par des "agitateurs gauchistes" et la "dictature flniste", qui ne voulaient pas que  la véritable Histoire soit connue et diffusée, car leur "propagande faussement héroïque et mythomane"  en aurait pris un sacré coup.

Il est vrai que nous avions été surpris, par le "silence complice", des autres "minorités génocidées et persécutées" (les Juifs non-rapatriés, les Arméniens, ...), qui semblaient indifférentes, à notre sort et, à ce terrible camouflet, à notre égard, du Chef de l'Etat et de toute la Classe Politique qui s'étaient distingués, par leur lâcheté et leur clientélisme électoraliste, contre l'avis massif du Peuple Souverain !!!

A présent, les premiers à "payer les frais", de ce manque de solidarité, pour les réhabilitations mémorielles, sont, nos concitoyens d'origine arménienne, puisque Jacques CHIRAC aurait, selon les dires triomphalistes du Sieur ERDOGAN (Premier Ministre turc), pris l'engagement de faire échouer la récente "proposition de loi socialiste sanctionnant le négationnisme et le révisionnisme du génocide arménien" (adoptée en première lecture par l'Assemblée Nationale), ce qui est de très mauvais augure pour l'actuelle Loi GAYSSOT qui est dans la ligne de mire de tous les "falsificateurs de l'histoire" et/ou "intellectuels monopolistiques" tenant à préserver leurs "fonds de commerce" et, pour certains, la "manipulation des esprits" sous couvert de l'Education Nationale.

Pendant que la République Française continue à ne pas reconnaître, sa responsabilité étatique dans le "drame harki" (engendrant un génocide de 150000 anciens supplétifs et une mort sociale programmée et maintenue pour les survivants et leurs familles), nous apprenons, avec consternation, que sera célébrée, une fois encore, le 17 octobre 1961, avec le projet de baptiser deux nouvelles stations de métro  avec cette date, afin de plaire au FLN et à leurs porteurs de valises (les collabos de ces terroristes sanguinaires et mafieux et traîtres à notre patrie la France qui ont tous bénéficiés d'amnisties pour leurs crimes odieux).

Bien entendu et conformément, aux "élucubrations du couple PEJU" (racistes anti-harkis notoires et décorés, récemment, par le FLN, pour services rendus à ces despotes et leurs complicités dans leurs exactions), il est dit, ci et là, que des Harkis auraient participé, à cette "répression sanglante mais justifiée", ce qui est une falsification, de plus, de l'Histoire qui n'est pas démentie par nos "historiens dévoyés et partisans".

Les harkis (termes génériques utilisés pour qualifier les anciens supplétifs) étaient, certes, dans des régiments français mais basés, exclusivement, en Algérie et, les "protagonistes dits français musulmans" impliqués, le 17 octobre 1961, n'ont rien à voir avec les Harkis qui combattaient, le FLN et rien d'autre, pour protéger les populations civiles des ces "terroristes assoiffés de sang" !!! Néanmoins, cette manifestation orchestrée, par le Front de Libération Nationale (organisation terroriste) et, précédée, par de nombreux "attentats et assassinats aveugles" (contre des policiers, des messalistes, des civils, ...), en Métropole, était destinée à exporter, leur terreur, dans l'Hexagone, afin d'être les seuls en lice pour prendre l'Algérie et ses richesses.

Il est de notoriété publique que c'est le FLN qui avait forcé, les vieillards, les femmes et les enfants, à défiler, en parfaite connaissance de cause des "représailles très musclées annoncées" (notamment par une police revancharde en quête de vengeance corporatiste face aux meurtres des leurs), sur ces derniers mais, à l'évidence, ils voulaient faire des "martyrs malgré-eux", afin de choquer l'Opinion Publique.

Mais, au-delà de l'aspect émotionnel et humain, de ce tragique "fait divers", l'ordre public se doit d'être maintenu, envers et contre tout, quand cela est nécessaire et le FLN semble très "culotté", de vouloir nous donner des leçons de morale, quand on voit de quelle manière il a fait tirer à vue, récemment, par sa police, sur des Kabyles manifestant très pacifiquement et désarmés !!!

D'ailleurs, n'oublions pas que les évènements inclus, entre 1954 et le 18 mars 1962, sont amnistiés, alors ou ils le sont pour tout le monde ou pour personne, C.Q.F.D !!! Dans ce contexte, les flnistes se pavanant, chez nous et, leurs porteurs de valises français auraient beaucoup de soucis à se faire sur leurs crimes de sang et de haute trahison (en rappelant que le génocide harki a été accompli après le cessez-le-feu).

Enfin, Fatima BESNACI-LANCOU (usurpant l'appellation harkis dans la dénomination sociale de son association Harkis et Droits de l'Homme) soutientsans la moindre légitimité (aucun harki n'est membre de sa structure), cette commémoration à la gloire flniste, en paradant avec les pires "anti-harkis en vie" et, de quel droit utilise-t-elle la qualité, de nos valeureux anciens combattants de la France, pour ses intérêts personnels et ses "errements identitaires et existentiels" ?

Le Maire de Paris, Pierre DELANOË (tantôt pro-harkis et tout le temps pro-FLN), sera le chef de file de cette journée d'intoxication pour honorer, le FLN, qui a été, très certainement, l'organisation terroriste et criminelle la plus barbare et bestiale de la fin du 20ème siècle !!!

La Nation doit se réveiller sinon Napoléon et consorts devront être retirés, ne satisfaisant pas à l'histoire officielle, de certains, de tous les manuels scolaires, de France, car sa réécriture historique et anachronique, par des Etats étrangers, est en marche...

Khader MOULFI

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

Commentaires  

#1
azur 17 Octobre 2006
En ouvrant les portes à l'immigration massive depuis les années 70 comme vous le disiez dans un autre article Monsieur Moulfi, on espérait visiblement faire l'effet de l'éponge (métaphore de la ménagère) la masse nous aspire, par ce contact nous irions peu à peu en Algérie (puisque l'Algérie autorisait depuis longtemps les femmes et les enfants de Harkis à aller en Algérie et leur avait octroyé un droit d'investissement soit disant!) et hop! il ne serait resté que les vieux Harkis et notre histoire se serait "évaporée!."
Seulement voilà ! nous aimons beaucoup nos pères par solidarité pour mon père moi je n'irai jamais en Algérie et je conseille ce même esprit à mes enfants! Je n'oublierai jamais mon père pour l'Algérie!.
Que Monsieur le Maire de Paris "fasse ce 17 octobre" avec le FLN ne changera rien dans mes pensées.
Azur.
#2
Khader 18 Octobre 2006
Le PCF dépose une proposition de loi
Je viens d'apprendre, sans la moindre surprise (je les connais les cocos !), que les communistes viennent de déposer, au Sénat, une proposition de loi tendant à reconnaître le "massacre" du 17 octobre 1961.

Tout d'abord, il ne s'agit ni d'une "ratonnade" ni d'un "massacre" mais, de la répression d'une manifestation du FLN qui fut interdite.

Les victimes, de cette "offensive musclée et revancharde", de la force publique, ont été instrumentalisées, par le FLN et leurs amis porteurs de valises, qui les avaient, sciemment, contraintes à défiler, en bravant l'autorité préfectorale, en sachant ce qui les attendait.

En période de "pacification armée", de luttes anti-terroristes, de massacres et d'attentats aveugles perpétrés, par le FLN, en France métropolitaine et algérienne, la charge policière était légitime car cette marche était prohibée et sous l'égide d'une organisation terroriste (le FLN était, encore, à cette époque, dans son véritable camp, celui des méchants).

Imaginez AL QUAÏDA initiant, un "défilé pacifique", dans les rues, de New-York, quelques jours après les attentats du 11 septembre 2001.

La police, l'armée, la population, ... ne se seraient-elles pas acharnées, contre les manifestants, pour se venger ?

Ensuite, le Parti Communiste Français (ancienne filiale à la solde de l'ex URSS) devrait faire profil bas, dans cette affaire, pour avoir été, entre-autres, les complices du FLN et de leurs crimes les plus horribles (amnistiés, néanmoins, par la France).

Faut-il rappeler, aussi, que ces "marxistes français" ont soutenu, toutes les pires dictatures, à travers le Monde, en les assimilant à leur "révolution" qui a fait plus de 200 millions de morts ?

On les a vus, aussi, à l'oeuvre, en louant et protégeant, contre une décision de justice, un assassin sans scrupules, le Sieur Cesare BATTISTI, car tuer, au nom de l'idéologie gauchiste, ce n'est pas grave (du moins pour eux !).

Alors, à tous les "bien-pensants sélectifs", il serait temps de faire votre "examen de conscience" et, de cesser vos "élucubrations idéologiques" car vous faîtes partie d'un passé révolu et rejeté par tous les anciens pays communistes.

Le sort tragique, de toutes les victimes du FLN (les harkis, les manifestants contraints du 17 octobre 1961, ...), sont à mettre, essentiellement, sur le "compte" des "terroristes flnistes" et leurs porteurs de valises (incluant les communistes) !!!

Au fait, à quand une proposition de loi communiste et/ou socialiste, pour faire reconnaître le "génocide harki" ?
#3
Jean-Pierre RISGALLA 20 Octobre 2006
17 octobre 1961
Je me permettrai d'ajouter que le FLN en a profité pour régler ce soir là quelques comptes avec ses "amis" du MNA, nombreux dans la région parisienne mais peu armés (forcément le PC préférait aider le parti de Ben Bella et Boumédienne). Il y a donc fort à parier que parmi les cadavres "jetés" à la Seine, figuraient quelques victimes du FLN.
Précisons également que les chiffres avancés par les alliés des fellagha et qui ont valeur de dogme non révisable, sont nettement exagérés, comme les 45.000 victimes de la répression de Sétif ou les 75.000 fusillés de la guerre 39/45...
Il est triste de constater que malheureusement tous les gouvernements français de... "droite" ont entériné ces falsifications de l'Histoire !

Jean-Pierre RISGALLA
Président Cercle Algérianiste vauclusien
#4
Kimono 20 Octobre 2006
Il faut oeuvrer pour l'instruction d'un grand procés historique qui vienne enfin faire la lumière sur les drames qu'a connu l'Algérie à partir du 19 mars 1962 date qui ne saurait marquer la fin d'une guerre civile de huit ans qu'a connu cette Province légitimement et légalement française. Les disparus, les Harkis et leurs familles massacrés, les cimetières chrétiens et juifs profanés et dévastés, et la responsabilité totale du gouvernement français entre le cessez-le-feu (qui n'a concerné que l'armée française)et l'indépendance effective de l'Algérie, qui doit assumer la responsabilité de la suite de ces exactions, telles sont les pièces à charge de cette mission à l'honneur de la République.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 76 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui277
mod_vvisit_counterHier500
mod_vvisit_counterSemaine1976
mod_vvisit_counterMois12022
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com