Lettre ouverte aux institutions de la République Française, l'Etat français volerait-il les Harkis et leurs Familles ? Chronique d'une trahison étatique ordinaire, envers les RONA, qui n'en finit plus !!!

Encore une scène de cette première "journée d'hypocrisie nationale envers les Harkis", du 25 septembre 2001, Jacques CHIRAC, en maître de cérémonie, qui est en train d'endormir les RONA.

 

Dans plusieurs de mes articles précédents, j’accusais, à juste titre et/ou de manière prémonitoire, l’Etat français, son Gouvernement et ses Services Publics, de trahir et de voler, les Harkis et leurs Familles, depuis près de 45 années, notamment, via la consternante « loi placebo du 23 février 2005 » (cf. mon exposé par le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/content/view/67/2/).

Une après une, les dispositions, de ladite « loi placebo », se sont avérées, a posteriori, inapplicables et/ou, ont été déclassées, par notre « Président de France des pays étrangers et de leurs intérêts », Jacques CHIRAC, qui a accepté, dans le déshonneur et la lâcheté, d’occulter, de nier et de réviser, notre véritable histoire, au profit de la « propagande flniste et gauchiste extrémiste », ce qui relève de la « quasi-haute trahison ».

Après avoir « zappé », l’alinéa 2 de l’article 4 de la loi du 23 février 2005 (stipulant l’enseignement dans les manuels scolaires des faits d’armes des anciens combattants d’Afrique du Nord incluant les Harkis), force est de constater que, malheureusement, le « futur m’avait donné raison », une fois de plus, puisque l’article 5 (réprimant la diffamation et les injures publiques à l’encontre des Harkis) ne peut s’appliquer, pour l’instant, en raison de l’absence délibérée de sanctions, dans les textes législatifs actuels et, nonobstant, plusieurs relances, de ma part, la susmentionnée « mesure stérile » n’a pas été renvoyée, devant les 2 Parlements, aux fins de procéder, sans délai, à ces modifications nécessaire puisque le « racisme anti-harkis » croît à une vitesse vertigineuse et très alarmante.

Par ailleurs, l’Etat français avait entrepris, de manière insidieuse et inique, de discriminer, les veuves de Harkis, en ne leur versant pas, en temps et en heure, leurs allocations de reconnaissance trimestrielles (équivalent à une retraite militaire réversible aux conjoints survivants), sous prétexte d’un « manque de crédit » ( ?).

Cette « attitude antirépublicaine et abusive » est, rappelons-le, adoptée, par des fonctionnaires de l’Office National des Anciens Combattants et la Mission Interministérielle aux Rapatriés rattachée au Premier Ministre (souvent syndiqués et soi-disant humanistes universels) qui semblent trouver, parfaitement, « normal », que des RONA ne perçoivent pas, leur modeste dû, très souvent, "vital" eu égard à leurs faibles ressources (surtout pour les veuves touchant, en général, le minimum vieillesse), alors que ces derniers seraient les premiers à descendre dans la rue, s’ils ne recevaient pas leurs salaires à la fin du mois.

J’avais, à l’époque, alerté tout le monde (Jacques CHIRAC, Dominique de VILLEPIN, Nicolas SARKOZY, Emmanuel CHARRON – Président de la MIR, Hamlaoui MEKACHERA –Ministre délégué aux Anciens Combattants, la HALDE, de nombreux députés et sénateurs, SOS RACISME, le MRAP, …), sur cette "discrimination d’Etat caractérisée" (cf. mon article par le lien suivant : http://www.coalition-harkis.com/content/view/68/2/) qui ne paraissait pas, cette fois-ci, « indigner », nos habituels « droits de l’hommiste de salons et de tous les combats sauf le nôtre » qui n’ont pas daigné me répondre et/ou se mobiliser, massivement, sur ce cas !!!

Néanmoins, grâce à votre « site préféré » de céans et, avec le concours de nos partenaires et sympathisants, l’ONAC s’est mis à régulariser, ladite allocation de reconnaissance, notamment, dans le Nord Pas-de-Calais (Tiens ma région ! Hasard ou coïncidence ?) mais, face à l’inertie et à l’allégeance, des présidents d’associations des autres secteurs, les traitements en souffrance, depuis deux trimestres, perdurent à travers l’Hexagone. A l’instar des dérogations légitimes, pour le public éligible, ayant récupéré, leur nationalité française, suite aux innombrables « turpitudes étatiques » (cf. retrait illicite de la nationalité française, à partir du 18 mars 1962, avec la nécessité de faire une déclaration récognitive, devant le juge d’instance, pour la retrouver), après le 1er janvier 1974.

Trop c’est trop ! Comment peut-on tolérer que l’Etat français spolie, ad vitam aeternam, les Harkis et leurs Familles, en invoquant de supposés « problèmes financiers » (qui ne concernent pas, apparemment, les augmentations de salaires de nos politiciens et leurs dépenses), quand celui-ci débloque 100 millions d’euros en vue d’acheter, la « paix sociale », dans les banlieues les plus virulentes mais, aucunement, pour résoudre les inégalités subies par les populations sereines et honorables ? Les RONA seraient-ils, par définition, la "tirelire de la République" ?

En outre, ces « pratiques douteuses » tenant, à détourner les fonds réservés aux RONA, depuis des décennies, deviennent intolérables et il serait temps de le faire savoir haut et fort !!!

En conséquence, j’en appelle au Président de la République, à son Gouvernement, aux Parlementaires et à tous les « gens de bonne volonté » dans la perspective de RESOUDRE, immédiatement, ces problèmes scandaleux et récurrents et, d’ouvrir, le cas échéant, une enquête administrative et/ou parlementaire sur la MIR et ses « méthodes quasi-coloniales » à l’égard des Harkis et leurs Familles !!!

Enfin, rassurez-vous, nous allons être très "riches en promesses clientélistes et démagogiques", comme d'habitude, à l'approche de ces élections présidentielles et législatives de 2007 !!!

Khader MOULFI      

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

P.S. J'invite tout le monde à transmettre, à leurs parlementaires, cette lettre ouverte.

 

 

Commentaires  

+1 #1
Jean Gilles Vigier 14 Septembre 2015
une constatation certaine
toujours autant scandaleux et toujours non punis pour mensonges d'Etat, bourage de crane et faux en écriture de la part des dirigeants de la France qui l'on mise en état de mort clinique, qui va prendre l'initiative de resoudre ce vil probleme, ce sont tous des vendus a l'unisson voué a la disparition de notre monde, j'inclus les pieds noirs vivement une personne qui tiend parol en respectant ses promesses a la tete de la France
+1 #2
Jean Gilles Vigier 14 Septembre 2015
une constatation certaine
mon texte a été effacé c'est scandaleux vivement a la tête de la France un dirigent a la hauteur de ses promesses tous unis Harkis et Pieds Noirs on y arrivera a passer en jugement et surtout voir condamné les dirigeants qui ont mis la France en mort clinique
#3
Khader 14 Septembre 2015
Pas de censure juste de la modération a priori !!!
Salut Jean-Gilles,

Ce site est modéré, a priori, afin d'éviter les injures, la diffamation, la propagande flniste et de ses porteurs de valises et d'idées d'hier et d'aujourd'hui... Donc, rassure-toi, pas de censure, à ton encontre mais, toutefois, il est vrai que je ne suis plus, très souvent, sur ce support que j'avais déserté ;-) !!!

Je viens de valider, tes commentaires, en invitant, nos très Chers Internautes, à poursuivre le débat dans le respecte mutuel...

Amitiés

Khader MOULFI

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 70 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui34
mod_vvisit_counterHier397
mod_vvisit_counterSemaine431
mod_vvisit_counterMois11286
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com