Benjamin Stora : Spécialiste "reconnu" de la "guerre" d'Algérie... Vraiment ???

Mais par qui et pourquoi au juste ???

Par Khader Moulfi

Pour "Coalition-Harkis.Com"

benji_delorean

Bin, désolé pour ce montage-photo tout pourrave dans la forme mais, en revanche, très explicite sur le fond, car je ne suis pas trop doué, dans cette discipline, donc si des caricaturistes et autres illustrateurs pouvaient venir à ma rescousse, ils seraient les bienvenus... N'étant pas un fervent adepte de l'horrible écriture inclusive qui pique aux yeux, cette proposition ne fait, bien évidemment, aucune distinction entre les femmes et les hommes !!!

Dans mes derniers articles, j'avais annoncé, un peu hâtivement, la publication imminente de mon analyse, du "Rapport Stora" remis, le 20 janvier 2021, par Benjamin Stora, au président Sto.. Euh Emmanuel Macron, préconisant une "commission Stora" dite "Mémoire et Vérité" (de Stora) qui sera présidée, vous l'aurez deviné, par Stora... Tiens, ça me rappelle ces comédies hilarantes d'antan où des acteurs (Fernandel, Jerry Lewis, ... Plus récemment Eddie Murphy) y jouaient plusieurs des principaux personnages !!!

Mais in fine, je prends conscience que l'exercice n'est pas aussi aisé que ça, quand bien même d'autres s'y seraient-ils prêtés, avec plus ou moins de talent, sans effet sur la (en)marche storienne qui est, en quelque sorte, à la supercherie hiérarchique, ce qu'était le génial Paul Bocuse, dont le jour du décès est similaire à celui de la remise du "rapport S", à la gastronomie française de très haut-vol (cherchez l'intrus ???).

Avant de poursuivre, une petite digression s'impose mais restant, toutefois, dans le vif du sujet, puisque cela fera un mois (+ six jours), depuis la remise de son "manifeste à la gloire des satrapes flnistes et assimilés", à "Sa Complexité" (pas qu'au niveau de la pensée) : Jupiter de Macronie (le palais du mont Olympe ayant transféré, son siège social, à l'Elysée, depuis un certain 07 mai 2017), sans le moindre débat contradictoire, dans le respect du pluralisme de TOUS les courants d'opinion, avec le Sieur Stora (normal c'est une "huile" deux en un), grâce à la complicité très active de la presse et des médias (Et, dire que les journalistes vrais ou supposés ne cessent de dénoncer, haut et fort, les entraves à la liberté d'expression, tout en les pratiquant à outrance quand ça les arrange, frappés d'une terrible schizophrénie tragi-comique... Le "Quatrième Pouvoir", ce n'est plus ça !!!), le protégeant depuis des décennies, pour des motifs étranges et mystérieux (ou si peu), légitimant ma saisine officielle, de Monsieur Roch-Olivier Maistre, actuel président du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA), à l'appui de la pétition "prémonitoire" mise en ligne, en août 2018, que vous pouvez continuer à signer car si l'on devait compter sur les "grandes" associations de Harkis et Pieds-Noirs, on risquerait de vivre à nos dépens, prochainement, un épisode inédit de la "4ème Dimension" à la "sauce storienne" (lire en cliquant sur ce lien).  

Mais, revenons à nos moutons...

Pour ses aficionados et lui-même, l'auteur du rapport sur "Les questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d'Algérie" serait LA "référence suprême", sur la thématique précitée, faisant argument d'autorité de son doctorat ès Histoire et de ses quarante livres en soulignant, toutefois, qu'il ne s'agit, en rien, d'ouvrages scientifiques corroborés par des sources vérifiables mais plutôt des "essais" idéologiques.

Or, aux pages 46 (dernier paragraphe) et 47 (premier paragraphe), dudit rapport, on peut y lire avec stupéfaction :

"Proposée à l’Assemblée nationale le 28 février 2006, la date du 19 mars, en souvenir des accords d’Evian signés le 19 mars 1962, est rejetée28. Les députés de l’UMP refusent cette date, au motif que les affrontements se sont poursuivis (fusillade de la rue d’Isly le 26 mars 1962, enlèvements d’Européens à Oran le 5 juillet, et massacres de harkis à partir de l’été 1962)." (Sic).

Il convient d'aviser, notre "sommité" que les Accords d'Evian, contrairement à ses allégations, ne furent pas signés, le 19 mars 1962 mais, la veille, soit le 18 mars 1962... Le 19 mars 1962 à 12H00 correspondant à l'entrée en vigueur du cessez-le-feu violé, dès le premier jour, par le FLN, avec tous les crimes contre l'humanité y afférents.

Le susnommé a réitéré, à plusieurs reprises, cette "erreur de débutant" lors de nombreuses interviews (il faut dire que même le lancement du nouvel album phonographique, d'une star internationale, n'obtient pas, une telle couverture presse et médias, malgré tous les efforts des attachés de presse) et, après vérification, la "coquille" figure encore sur la version en ligne du site de l'Elysée (lire en cliquant sur ce lien).

Il serait intéressant de savoir, ne serait-ce que pour le fun, si ce "couac" a été rectifié ou pas, dans le bouquin : "France-Algérie - Les Passions Douloureuses" disponible, dès le 03 mars 2021, chez Albin Michel, reprenant le "Rapport Stora" mais, cette fois-ci, moyennant une contribution de 18,90 € (bin ouais, très souvent, c'est celui qui dit qui est et c'est plutôt cocasse de constater que Stora taxe, autrui, de tirer une "rente mémorielle et sociale", de l'Algérie de 1830 à 1962, alors qu'il en est le principal profiteur depuis des décennies), constituant un détournement de facto, à des fins commerciales et personnelles et/ou politicardes (incluant son idéologie pro-nationalistes algériens rouges), de la mission confiée, en juillet 2020, par le président Emmanuel Macron (?).

Si d'aventure l'impression avait été réalisée, d'ores et déjà, avec la mauvaise date susvisée, mon petit pamphlet satirique risquerait d'envoyer des tas de livres "coquillés", au recyclage, afin d'en rééditer de nouveaux exemplaires corrigés et, après, des mauvaises langues viendront alléguer que ce site n'est pas d'utilité publique (ma légendaire modestie s'est mise en auto-confinement sine die) !!!

Comment est-il possible d'afficher aussi peu de rigueur dans des travaux destinés, à la plus haute-sphère de l'Etat français, dans la perspective annoncée d'une réécriture de l'Histoire, sous injonctions flnistes, de la part d'un présumé très grand "érudit" ???


rapport_stora_macron

Benji et Manu dans leur numéro de cirque préparé depuis la campagne de la présidentielle de 2017 !!!

Que pourrait-on dire, globalement, de ce "Rapport Stora" ??? 

En réalité, il faut le décrypter, au second degré, tant son travail laisse à désirer sur tous les plans car on a vraiment l'impression que le Benji de 2021 a chourravé, la DeLorean de Doc Emmett Brown (Nom de Zeus), afin de créer moult paradoxes temporels, en vue de revisiter l'Histoire, à sa convenance, avec ses perpétuels anachronismes, ses déductions en marabout-bout d'ficelle, ... Le tout agrémenté d'une malhonnêteté intellectuelle très édifiante puisque celui-ci laisse supposer, à tort, que c'est l'historien réputé impartial qui l'aurait rédigé et, aucunement, le militant politique rouge qui en a gardé de très mauvais restes, à se demander, s'il ne serait pas lui-même un (ultra) nationaliste algérien n'osant pas l'avouer pour mieux duper (?).

Nul doute que ses "influences" de jeunesse ne sont pas étrangères, à sa vision mémorielle altérée et orientée, au point d'en oublier la vérité factuelle et chronologique, au gré de ses "transhumances" opportunistes allant du parti communiste algérien (PCA) -il a dû y être bercé car la communauté juive constantinoise était, de notoriété publique, majoritairement sympathisante du PCA même si in fine, ce fut également, pour celle-ci "cocufiée", "la valise ou le cercueil"-, au trotskisme lambertiste, pour finir au parti socialiste tendance "tiers-mondiste et gauchiste de salon".  

En l'espèce, il ne se borne pas à poser des faits, des dates, ... A l'instar de tout historien qui se respecte mais, bien au contraire, il les manipule pour accomplir ses sombres desseins au moyen de son modus operandi habituel couplé avec son leitmotiv que je résumerais ainsi : "Comme la colonisation, c'est très mal de nos jours, tout était légitime pour la combattre..." et, accessoirement, réhabiliter toutes ses "idoles", souvent, en recourant à des "ruses" comme la remise in bonis par procuration.

Par exemple, en recommandant l'entrée de Gisèle Halimi, au Panthéon, qu'il sait facilitée par le plébiscite de certaines féministes, Benjamin Stora entreprend, par le biais de ses fameuses déductions en "marabout-bout d'ficelle" anachroniques, de démontrer que si la défunte avocate était "panthéonisée", c'est qu'elle avait eu raison de prendre fait et cause pour les terroristes du FLN dont les poseuses de bombes d'Alger et, par conséquent, leur terrorisme devient du simple "militantisme" à glorifier.

Ayant réussi une opération identique, le 13 septembre 2018, en "télécommandant" Emmanuel Macron, avec le concours de Cédric Vilani, pour faire de Maurice Audin, un "héros" voire un "martyr", alors que le PCA avait revendiqué, des tas d'actes terroristes (incluant le terrible attentat du "Milk-Bar" d'Alger le 30 septembre 1956), serait-ce le tour, prochainement, à la réhabilitation des terroristes du FLN, de leurs porteurs de valises, ... Tous réunis sous l'enseigne "blanchissante" (prenez le pire des terroristes, placez-le dans la machine à laver storienne rétroactive et il en sortira le plus gentil des "z'humanistes") : celle des "opposants à la guerre d'Algérie" ???

Pour ce faire, Stora nommera Aron, Auriac et Sartre, en vue de disculper, par extension, des Jeanson, Curiel, etc. Qui sont, rappelons-le, des complices du terrorisme flniste... Ou, citera Halimi, pour faire oublier les crimes des Boupacha, Drif, Bouhired, Ben Bouali & Co, en soulignant que le terrorisme et autres méfaits contre les populations civiles sont honnis, par les Conventions de Genève, car puisque la loi scélérate et révisionniste du 18 octobre 1999, fait mention d'une "guerre" d'Algérie, alors les amnisties, afférentes aux Accords d'Evian et à la loi de 1968, sont caduques et les faits imprescriptibles relevant, dans ce contexte, des tribunaux pénaux internationaux.

On ne saurait renommer, quarante-cinq années après son déclenchement, une vaste opération militaire de lutte contre des terroristes, sur le territoire français, en "guerre" d'Algérie, sans lui en conférer le cadre juridique international qui va avec, C.Q.F.D. !!!

Par conséquent, dès lors où Gisèle Halimi ne s'étant pas bornée, à défendre des justiciables, dans le cadre de sa profession d'avocate mais, au contraire, avait revendiqué avoir épousé l'insurrection sanguinaire des terroristes, en ayant sur la conscience et/ou sur les mains, le "sang de l'innocent", son entrée au Panthéon constituerait, officiellement, une apologie d'Etat du terrorisme... Or, comment pourrait-on prétendre combattre le terrorisme d'aujourd'hui, en louant celui d'hier ???

mariannepleure002L'un des rituels les plus antipatriotiques et tragi-comiques, c'est ce très déshonorant passage obligé, lors des déplacements en FLNie, de nombreux présidents de la République, ministres, députés, ... Par le "Mémorial du Martyr d'Alger" (du terroriste pour nous), au cours duquel les principaux représentants de l'Etat français et/ou des partis politiques se prosternent, au nom de Marianne, devant ce monument rendant hommage à ceux qui ont tué, mutilé, violé, ... Des civils de toutes les origines et confessions (incluant les athées)... Et, si la gauche s'y prête avec jubilation, la droite n'est pas en reste avec, notamment, Jacques Chirac (le dimanche 02 mars 2003 où les Algériens avaient fustigé la colonisation en criant "Visas, Visas" pour fuir leur dictature -lire en cliquant sur ce lienNicolas Sarkozy (alors ministre de l'intérieur sous Jacques Chirac), Jean-Louis Debré (en janvier 2007 quand il était président de l'Assemblée Nationale, avant de devenir président du Conseil Constitutionnel), ... Sans omettre Emmanuel Macron et, plus récemment (novembre 2020), Gérald "Moussa" Darmanin qui, après avoir usurpé, sans scrupules, la qualité de petit-fils de Harki, quand ça l'arrangeait pour faire son petit "trou" à l'UMP puis chez LR, est redevenu, petit-fils d'immigré algérien, parce que ça l'arrange davantage pour être en adéquation avec le macronisme et l'électorat franco-fln !!!

Il est certain qu'avec ce genre d'allégeance étatique ou assimilée, nul besoin d'excuses et de repentance orales, car ces gestes l'expriment amplement !!! 

La tribune d'un collectif de femmes et filles de Harkis (tiens, il va falloir que je songe à lancer le "collectif des ex-beaux-gosses, fils de Harkis, arborant une boucle d'oreille) s'était limitée, aux propos injurieux de l'avocate pro-FLN, en l'occurrence : qualifier de "femmes Harkis", les femmes n'acceptant pas le diktat des féministes les plus radicales, en sous-entendant qu'elles seraient des "traîtresses", démontrant que l'humanisme de la défunte native de La Goulette (en Tunisie mais, pour ma part, je préfère Claudia Cardinale comme contribution locale) est, à l'évidence, à géométrie très variable et soumis au "Avec nous ou contre nous" si cher au FLN et aux dictatures.

Mais, objectivement, c'est l'engagement indéfectible auprès de terroristes, de Madame Halimi, qui doit la disqualifier, définitivement, de sa "panthéonisation" suggérée. 

A noter que l'auteur du rapport décrié a essayé de célébrer, implicitement, Messali Hadj (chef de file du MNA), via la mise en lumière de son épouse Emilie Busquant (pour avoir, selon lui, cousu le premier drapeau algérien mais en quoi cela concerne la France et les Français ???), ce qui lui a valu de s'attirer, immédiatement, les foudres flnistes.  

stora.euh

Euh, pourquoi tout le monde se rebiffe contre mon rapport tout pourri ???

Afin de faire passer, sa stratégie, Benjamin Stora édicte un principe ahurissant : "Ne plus traiter la guerre sans parler de la colonisation", laissant supposer que de 1830 à 1962, il n'y aurait eu aucune interruption entre la campagne de colonisation (qu'on peut estimer de 1830 à 1847), la construction et l'annexion de l'Algérie à la France (1847 à 1962) et cette fameuse "guerre' d'Algérie (de 1954 à 1962), ce qui relève de la réécriture de l'Histoire car, qu'on le veuille ou pas, l'Algérie française est une réalité juridique, historique et politique (?). Pour preuve, moult ressortissants algériens nés, avant le 18 mars 1962, sollicitent la nationalité française au nom de la "réintégration".

En revanche, le FLN ayant opté, pour le terrorisme tous azimuts (attentats à la bombe, massacres de civils dont Melouza, racket et mutilations sur les musulmans, ...), il était logique de le combattre, même si une très étrange ironie du sort a décidé, en dépit d'une victoire française incontestable, que l'Etat français allait traiter avec ces satrapes, tout en leur accordant l'amnistie (Ferhat Abbas dira que ce fut un crime).

Il ne faudrait pas inverser les rôles... C'est le Front de Libération Nationale (en regardant l'Algérie d'aujourd'hui, 60 ans plus tard, on se demande de quelle "libération" on parle ???) qui, le 1er novembre 1954, a décidé de plonger dans le chaos et la terreur, les trois départements français d'Algérie, en s'en prenant, sans distinction, aux autochtones dits "musulmans" de droit local et aux autres habitants dits de droit commun et il était plus que légitime de les combattre pour pacifier le secteur. 

Et, cette légitime défense ne saurait être affectée, par des faits antérieurs, car la France a conquis par la force, une contrée sans souveraineté légale reconnue, plus d'un siècle auparavant, comme le faisaient toutes les autres puissances militaires qui n'étaient pas tendres, au demeurant, avec leurs propres ressortissants nationaux.

A travers le prisme manichéen actuel, on concédera tous que la colonisation est à bannir mais, néanmoins, l'Histoire étant immuable, les jugements rétroactifs n'ont aucun effet sur des faits irréversibles, datant de la première moitié du 19ème Siècle

Sinon le Monde entier n'en a pas fini avec ça... Les USA, le Canada, le continent américain pour faire bref, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, ... Devraient bougrement se faire du mouron... Idem pour les pays qui furent annexés, à l'ex-URSS qui, quant à elle, n'est jamais critiquée par le FLN et ses porteurs de valises, en quasi-totalité, issus du marxisme et de ses dérivés qui auraient fait, selon certains chiffres avancés, plus de cent millions de victimes (?)... La liste des potentielles mises en accusation a posteriori, de l'Histoire, semble illimitée et, pour en revenir à la France, quid de la Martinique, la Guadeloupe, la Réunion, la Guyanela Corse, le Pays Basque (côté français), la Bretagne, ... Qui ont tous leurs mouvements indépendantistes quand bien même, à l'instar du FLN (entre 1954 et 1962), seraient-ils tous extrêmement minoritaires... Ne serait-il pas grand temps d'arrêter la surenchère de ces délires ???

En revanche, la colonisation ne saurait être le "joker" universel, du FLN, pour l'absoudre de sa barbarieses crimes et son terrorisme, les amnisties lui épargnant, les poursuites pénales, sans pour autant les commuer en "héroïsme" transcendé !!!

Force est de constater que le Sieur Stora ne se comporte pas, manifestement, en historien impartial et méticuleux mais, indéniablement, en véritable procureur en "croisade" et, en même temps, en juge-unique et inique (ayant déjà condamné, le passé immuable et irréversible, avant la mise en délibéré de l'affaire), en s'acharnant à faire le procès de l'Histoire,  au moyen d'une sorte d'adaptation déjantée et inversée de "Minority Report" de Philip K. Dick, faisant l'objet, au surplus, d'un crossover avec "Retour vers le Futur"... En s'arrangeant pour que le "dossier" soit, exclusivement, à charge et sans la moindre défense effective et non-illusoire, essentiellement, en fuyant tout débat contradictoire mais, aussi, à l'appui de son mode opératoire récurrent que je chambre, dans la joie et la bonne humeur, depuis des lustres, car la mémoire storienne n'a pas (du tout) la notion de la chronologie et de la vérité.

En parcourant le rapport, j'ai remarqué, sans en être étonné, que son artisan avait biffé de l'Histoire, tout ce qui n'allait pas dans son sens, ce qui me fait penser aux comités de censure des courriers entrants et sortants, dans les prisons et de nombreuses dictatures (c'était le cas sous Boumediène), rendant illisible ce qui était estimé "politiquement incorrect"... Aurait-il été aussi influencé, par les pharaons de l'Egypte antique réputés pour effacer, durant leur règne, toutes les traces de leurs prédécesseurs, quoique "faire table-rase du passé", c'est un concept communiste (?).

Par exemple, Benjamin Stora relate, à plusieurs reprises, la "Bataille d'Alger", sans jamais évoquer le terrorisme de grande envergure l'ayant justifiée, à savoir : les bombes qui explosaient, quotidiennement, dans la principale ville algérienne, tuant, blessant, mutilant, ... Des enfants, des femmes, des civils, ... Et, il fallait faire cesser cela à n'importe quel prix. Lors des récents attentats en métropole, les Français (es) avaient admis, en majorité, la nécessité de neutraliser, les terroristes, par tous les moyens, car il n'y avait pas d'autres alternatives pragmatiques pour les contrer... Je vous laisse imaginer cela puissance mille à Alger entre 1956 et 1957 (?).

Voilà comment Benji manipule l'Histoire pour la réécrire, selon sa propre mémoire "fantasmée" car il devrait faire sa propre autocritique avant de dénigrer autrui.

Je reviendrai, plus longuement, dans mon prochain article, sur la partie dite "guerre" d'Algérie, dont les Accords d'Evian mais, également, sur les élucubrations... Euh, préconisations de ce rapport et, en attendant, je vous recommande de lire l'analyse des deux historiens Guy Pervillé et Jean-Jacques Jordi (lire en cliquant sur ce lien).

Affaire à suivre...

Khader Moulfi

Pour "Coalition-Harkis.Com"



 


Commentaires  

+1 #1
Toualbia amid 26 Février 2021
Bonjour le vieux
Que te dire tu es génial tu as vraiment fait plaisir ,toute la vérité rien que la vérité.
Avec ta permission je vais imprimer et diffusé mais aussi par mails au politique et journaleux locaux.
Amitiés fraternelles portes toi bien.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Facebook Twitter Google Bookmarks RSS Feed 

Lettres d'information






Qui est en ligne ?

Nous avons 7 invités en ligne

Statistiques visiteurs

mod_vvisit_counterAujourd'hui166
mod_vvisit_counterHier602
mod_vvisit_counterSemaine5364
mod_vvisit_counterMois25637
Tous droits réservés : www.coalition-harkis.com